Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 13:33

Lac de Carcès

Aujourd’hui, Camille nous emmène randonner dans la Provence verte, au départ de Carcès. Nous découvrirons le village aux six rivières, les chutes du Caramy et le Lac de Carcès.

Ce doit être un parcours facile de 12,5 km, avec seulement 250 mètres de dénivelé.

Nous voici 35 randonneurs sur le parking de Carcès. Un peu déçus, car le ciel est bien gris, alors que la météo nous promettait un grand soleil.

Nous traversons Carcès par des ruelles étroites. En admirant au passage des maisons aux façades de tuiles vernissées.

Carcès, avec sa cité médiévale, son château, ses fontaines-lavoirs, mériterait une vraie visite. Mais il est déjà 10 heures, il nous faut marcher.

Nous empruntons un sentier, bordé d'un petit canal, qui s'élève doucement au-dessus de Carcès. La ville se situe au confluent de l’Argens et du Caramy. « Carcès, avec ses rivières, son lac, ses sources, est le paradis des pêcheurs», nous dit l’Office du Tourisme.

Nous progressons à un rythme soutenu pour nous réchauffer, car il fait un peu frais.

Nous atteignons bientôt la Chapelle Saint-Jaume du XIème siècle, entièrement restaurée. Elle est répertoriée sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Cinq minutes plus tard, nous passons près d’une autre chapelle, la Chapelle Notre-Dame de Bon Secours.
Mentionnée pour la première fois dans une lettre de l'Evêque de Fréjus en l'an 1085. Elle a été édifiée par les moines de Saint-Victor de Marseille.

Un peu plus loin, nous pouvons admirer de splendides niches à ruches.

« Placées dans ces niches, les ruches peuvent reprendre une activité dès les premières chaleurs du printemps grâce à la régulation thermique offerte par le mur ».

Nous longeons à nouveau un petit canal. Dommage ! Il nous manque un petit rayon de soleil pour apprécier pleinement cet agréable sentier. Et avec un peu de lumière les photos seraient plus belles. 

Le sentier grimpe à présent, nous remontons le lit du Caramy.

Puis nous apercevons les chutes du Caramy : une magnifique cascade de 2 fois 7 mètres.

Il est 11 heures. C'est l'heure de la pause (banane) et de la pose (photo).

Puis nous poursuivons notre chemin, en légère montée.

Grimpette sans difficulté. Elle est vraiment cool cette rando !

Voici que nous apercevons le barrage du lac de Carcès.

Passé le barrage, le chemin nous offre de très belles vues sur le lac.

A défaut de soleil, les sourires illuminent les visages.

« Oh ! Des canards ! » s'écrie Jacqueline D. Mais sont-ce bien des canards ?

Quelques minutes plus tard, Nicole Bo confirme : « Oui, ce sont des canards ». Etonnant !!

Nous marquons une pause pour admirer le panorama.

Jean en profite pour nous conter l’histoire d’un enfant du pays, Joseph-Louis Lambot, dont nous vîmes la maison natale, il y a 2 mois, à Montfort-sur-Argens. « Cet homme est l'inventeur du ciment armé, qui donnera naissance au béton armé. Il réalisa deux barques en ciment. La première est mise à l’eau en 1840, et – ô miracle ! – elle flotte. La deuxième est présentée à l'Exposition Universelle de Paris avec un grand succès. Hélas, la marine française renoncera à exploiter son  invention ».

On s’arrêterait bien ici pour déjeuner, mais le pique-nique est prévu plus haut. Au sommet.

Nous attaquons la grimpette vers le sommet. La pente devient plus raide.

Puis nous abordons un terrain plus difficile : une ligne de crête rocheuse, qui conduit au sommet.

Nous voici arrivés sur un petit belvédère qui domine le lac.

Les premiers arrivés s’installent; certains commencent même à manger.

Mais l’emplacement est trop exigu pour accueillir les derniers.

Jean, qui a conduit cette même randonnée en décembre 2007, se souvient d’un « délicieux plateau propice au pique-nique ». Et il entraîne avec lui le reste du groupe.

C’est ainsi que nous pique-niquerons dans deux lieux distincts !

 

Après un excellent déjeuner, arrosé de vin, rosé ou rouge puis accompagné d’un café ou d’un succédané de café (demandez la recette à Alice), nous redescendons.

Arrivés sur la piste, les deux groupes fusionnent. Nous en profitons pour faire la photo de groupe.

Puis nous poursuivons notre descente en direction de Carcès. Piste, sentier dans les bois, descente caillouteuse par endroits.

Cette fois-ci, nous ne ferons pas comme en 2007, de découverte macabre : un renard mort, pendu à un arbre. (On n’a jamais su s’il s’agissait d’un meurtre … ou d’un suicide).

Nous rejoignons Carcès et nos voitures. Puis nous allons prendre un pot bien mérité.

Les premiers arrivés au café s’installent; certains commencent même à boire.

Mais l’emplacement est trop exigu pour accueillir les derniers.

(« Faux ! » diront les premiers). Les derniers se rendent donc dans un autre café.

C’est ainsi que nous prendrons notre pot dans deux lieux distincts !

Deux pique-niques, deux pots … mais une belle rando !

 

Merci Camille pour cette belle randonnée. Il ne nous manquait qu’un peu de soleil.   

 

Merci aux photographes : Claude, Gérard, Gilbert, Jean, Jean-Marie.

 

Et voici encore quelques photos :

 

Le lac de Carcès : 12 décembre 2013
Le lac de Carcès : 12 décembre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard
commenter cet article

commentaires