Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 12:54

COTIGNAC

 

Joli copié-collé sur le début de cette journée à Cotignac. Comme en 2010, vent et froid et quelques voitures égarées dans la nature. Merci le téléphone portable, que feraient les randonneurs sans lui ! Ce n'est donc qu'à 9 h 50 que Jean Bo rassemble les 35 marcheuses et marcheurs devant l'une des 2 tours sarrasines qui protégeaient autrefois la ville de Cotignac et son château.

"Cette rando avait déjà été faite en janvier 2010, conduite par Bruno. Elle ne présente pas de difficulté si ce n'est sa longueur, proche de 18 km. Peu de dénivelée, 370 m et de bons chemins. Nous passerons sous les remparts de Sillans-la-cascade et rejoindrons Cotignac par le bas du village où nous prendrons un pot avant de remonter vers les Tours, seule montée significative de la rando."

Joël qui conduira la rando de la semaine prochaine rappelle qu'il y aura deux gués à franchir et qu'il faudra se munir de sacs poubelles et d'élastiques pour éviter de se mouiller les pieds.

Avant de partir et pour ne pas l'oublier(...) photo du groupe au pied d'une des tours.

Très rapidement nous apercevons sur notre gauche un fort bel édifice, massif, la chapelle St.Martin. Jean Bo, à partir du texte préparé par Bruno, à qui il rendra hommage, nous parle de cette chapelle.

"Installée au quartier Saint-Martin, au XI ° siècle, elle fut d'abord l'église où se réunissaient les habitants du village avant que celui-ci se blottisse au pied du rocher. En 1266, elle fut convertie en chapelle. C'est un édifice à l'architecture complexe qui a connu plusieurs étapes de construction dont la première remonterait au IX° siècle. Des peintures, uniques dans la Provence Verte, sont en cours de restauration."

 

Quant aux tours que nous venons de quitter, il ajoute que "rien ne permet de les dater.

On pense qu'elles datent de 1380 à 1420 et servaient de défense pour les châteaux construits sous la falaise. Leur porte unique se situe au 1er étage, tournée vers la falaise. Une échelle mobile permettait d'y accéder".

Nous repartons maintenant par la D13, sur environ 500 m. avant de bifurquer à gauche sur un petit gué et rejoignons une zone de vigne. Il fait beau et nous sommes un peu plus abrités du vent qu'au pied des tours sarrasines, la température devient idéale pour marcher.

Nous regagnons la forêt et à 10 h 50 Jean Bo décide qu'il est temps de faire la pause-banane. C'est aussi l'occasion d'un "effeuillage".

Lorsque nous reprenons notre périple, et pour éviter un passage compliqué dans une ancienne coupe de bois où nous nous étions égarés en 2010, Jean Bo décide d'emprunter un raccourci qui nous fera gagner environ 500m. Et c'est sur un petit chemin bien humide longeant un ruisseau que nous nous engageons jusqu'à un grand champ de céréales d'automne.

Quelle verdure !

Mais il faudra traverser ce fameux petit ruisseau qui s'avère très encaissé. Jean Bo se mettra en position d'assistance mais le passage est délicat. Une partie du groupe choisira un autre lieu de franchissement un peu en aval et tout le monde se retrouvera de l'autre côté sans avoir eu à  se mouiller les pieds. 

Une importante construction limite le grand champ de céréales. C'est l'Institut Médico- professionnel de Sillans Saint Barnabé. Personne n'étant capable d'expliquer le rôle de cet institut et afin de ne pas mourir idiot, ce bon vieux Google nous a appris qu'il s'agissait "d'un IME Institut Médico-Educatif, établissements médico-social tel que défini la loi du 2 janvier 2002.

Ils sont agréés pour dispenser une éducation et un enseignement spécialisés pour des enfants et adolescents atteints de déficience à prédominance intellectuelle. Les tranches d'âges varient selon les établissements."

Nous retrouvons un chemin bien sec qui nous conduit jusqu'à la route de Sillans, traversée pour rejoindre l'ancienne voie de chemin de fer Grasse-Mazaugues que nous avons très souvent empruntée au cours de nos randonnées.

Jean Bo nous indique que le restaurant de la randonnée du 3 avril se trouve à proximité.

En attendant ces agapes nous poursuivons notre route sur cette belle piste plate jusqu'au pont sur la Bresque, petite rivière qui se jettera de la falaise au sud de Sillans, constituant la fameuse cascade.

Et c'est un peu plus loin, sous les remparts de Sillans que nous nous retrouverons, au soleil, indécis sur le lieu du pique-nique. 

Mais finalement, considérant qu'il y a trop de circulation sur la route, Jean Bo décide de regagner la forêt.

Petit détour jusqu'à la chapelle St Laurent espérant y trouver une aire adéquate. Il y a bien un éperon rocheux avec une superbe vue plongeante sur le village mais pas question d'y installer 35 pique-niqueurs.

C'est donc un peu plus loin sur un coteau bien ensoleillé que nous nous installons. Il est 12 h 45.

Quel temps magnifique ! Bien installés nous profitons de ce moment de repos. Certains en profiteront pour un petit somme, sur un rocher. Quel confort !!!

Il nous reste environ 9 km à parcourir, sans autre difficulté que la montée finale. Et c'est donc plein sud que nous progressons sur une large piste jusqu'aux Quatre Chemins.

Devant ce vestige de façade nous allons reproduire une photo célèbre de 2010 avec d'autres protagonistes.

Mais la facade a été modifiée depuis 2010.  Maintenant des statues modernes remplissent les niches.

 

A partir de là nous nous dirigeons sud-ouest en longeant de nombreux champs d'oliviers particulièrement bien entretenus.

En particulier un champ remarquable fait de recepage (repousse de petits oliviers en couronne sur une vieille souche).Petit arrêt près de la "Fontaine d'amour".


Puis voici Cotignac, son lavoir…et son troquet (enfin l'un d'entre eux car ils sont nombreux dans le bas village) où nous allons pouvoir nous désaltérer.

La falaise est là, derrière nous et les voitures sont à 70m plus haut.

 

Mais finalement cette montée s'avèrera très facile et la traversée du haut village sera très agréable avec ses fontaines, 

le superbe campanile, ses vielles boutiques : joli village à recommander.

Merci Jean Bo pour cette rando bien agréable.

Merci à Gérard, Gilbert, Jean Bo et Jean-Marie pour les photos.

Encore quelques images.

 

Honneur à nos vaillants serre-file dans la montée vers la chapelle Saint Laurent.

Chic le café. Merci Brigitte

Le repos des randonneuses.Sont-elles mignonnes !

Le chef en tête de sa troupe.

Le beau campanile.

La semaine prochaine : Jeudi 27 Février à 8 H 00 : LA VALLEE du REYRAN (83)

 

Randonnée en boucle dans la vallée du Reyran et dans le bois de Bagnols, sur bons chemins.

Le parcours consiste à remonter la vallée du Reyran depuis les ruines du barrage de Malpasset jusqu’aux anciennes mines de Garrot.

Beaux points de vue. Quelques pentes fortes.

L : 19 Kms 500 . Dh : 473 m . D : 6 H 00 . Niveau : Moyen médio – Repas et boisson tirés du sac.

Animateur : Joël : 04.89.99.01.07 – 06.23.07.11.99 Boulouris N° 505

 

Itinéraire d’accès : Rejoindre le rond-point de l’autoroute A 8 à CAPITOU . Suivre à droite, par la D 37, la direction du « Site de Malpasset » - 3 kms 900 plus loin, franchir le gué sur le Reyran, passer sous le pont de l’autoroute et stationner sur le grand PARKING. En cas de crue, stationner à gauche, juste avant le passage du gué.

Coût du trajet A R : 32 Kms x 0 € 25 = 8 Euros

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires