Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 13:41

BELLEBARBE-MARSAOU

 

Après ce mercredi de grosse pluie, nous nous retrouvons 18 au parking de Bellebarbe pour une journée Esterel avec une randonnée ALTO. C’est Jean-Louis qui nous guidera tout au long de cette journée.

Il nous accueille : « Aujourd’hui c’est la première fois que je mène un groupe du jeudi pour le Cercle de Boulouris, c’est mon

 examen de passage et ça commence bien, on ne fera pas ce qui était prévu.

Le parcours effectué par Bruno en 2004 nous aurait conduit à franchir quelques gués certainement inabordables à cause de la pluie d’hier. Par ailleurs, tout au nord de la rando, les chemins pour redescendre sur le lac de la Prison ne figurent plus sur les cartes et lors de la reconnaissance, nous avons constaté, avec Mikaël, qu’ils ont complètement disparu.

Par contre, nous avons prévu une nouvelle rando (qui est bien mieux...) avec un peu moins de kilomètres mais un peu plus de dénivelée. Mais nous aurons un point de vue magnifique car nous allons monter au sommet du Marsaou. 

C’est Beps qui sera notre serre-file ».

La restitution du GPS, sur deux appareils différents, donnera 19.5 km et 600 m de dénivelée.

 Une photo du groupe et c’est parti. Il fait beau, encore un peu frais, surtout à l’ombre.

La lumière est superbe et les photographes vont pouvoir se régaler.

 

Nous partons pour notre première étape, le col Aubert, célèbre pour son cairn. Au col, Jean Bo évoquera le joli petit lac, sans nom, situé en contrebas et qu’il a baptisé Aubert.

Petit effeuillage puis première grimpette sérieuse jusqu’au col du Baladou où nous coupons la grande piste pour rejoindre un petit sentier nous menant au col du Perthus. Nous traversons une zone de végétation très dense.

Il ne fait pas bon être en tête de colonne car les restes de la pluie d’hier mouillent bien les pantalons et notre guide avance les bâtons en avant.

Nous poursuivons au-delà du dit col pour rejoindre la Baisse de la Petite Vache où nous allons faire « la pause banane ». Un photographe facétieux immortalisera une scène entre Marc et Monique qui peut prêter à diverses interprétations : pardon chers amis pour ce petit clin d’œil, vous savez ce qu’est la presse people !!!!

Nous contournons le massif sur une petite piste en corniche avec de très beaux points de vue sur le ravin du Perthus.

Puis nous retrouvons la grande piste du Baladou à la baisse de la Grosse Vache. 

Jean-Louis nous précisera : « Après la Petite Vache, nous allons contourner la Grosse et on pourra dire que nous avons passé la matinée au cul des vaches »…

Effectivement, à la Baisse de Mathieu nous quittons le Baladou pour retrouver le GR51 transformé en ruisseau par endroit.

Une petite échappée dans la végétation nous permet d’apercevoir le lac de la Prison, en dessous de nous.

Et nous rejoignons le col des Suvières et ses magnifiques eucalyptus que nous retrouverons sur une grande partie du chemin conduisant à la maison forestière des Trois Termes.

La voici cette jolie maison perchée au dessus de ses belles restanques.

C’est à partir de là que nous allons commencer à monter vers les Suvières et le Marsaou via le col des Pourriaques en traversant la superbe subéraie ( forêt très dense de chênes liège et de chênes verts). Mais le clou de la montée sera le passage à la Mikaël’s cave, très belle grotte à double entrée.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Mikaël est le spécialiste des grottes de l’Esterel, n’hésitez pas à le consulter. C’est gratuit.

Nous voici au pied du Marsaou, il y a environ 60 m à monter sur 200m : redoutable. Mais la récompense est au sommet avec une vue à couper le souffle, si ce n’est pas déjà fait dans la montée, sur la baie de Cannes, les Iles, le Mercantour et les plateaux de l’arrière pays.

Il est 12 h 30, l’heure de s’installer pour le pique-nique, en trois groupes recherchant soit le confort, soit le paysage. Petit vent léger mais frais et le soleil qui avait été un peu voilé retrouve toute sa vigueur.

Pas d’apéritif aujourd’hui, mais innovation de Daniella avec un délicieux lemoncelo très apprécié.

Une photo de groupe au sommet et nous attaquons la descente.

Heureux les possesseurs de bâtons !

 

Bon, tout le monde est arrivé sans casse. Jean-Louis s’étonne que les chênes liège en ait deux… ce que Jean Bo entérinera par une photo.

Trêve de plaisanterie, il faut maintenant poursuivre la descente en empruntant le fameux pierrier que nous prenons plutôt d’habitude en montée.

 

Très beau point de vue, mais attention, les pierres mouillées glissent un peu, nous sommes sur un versant nord, à l’ombre, elles n’ont pas séché.

Il fait d’ailleurs un peu froid en traversant le bois qui précède la Baisse Violette.

Nous avons retrouvé la grande piste qui, par le Col des Suvières, les cols de la Petite et de la Grosse Vache nous ramènera au col Aubert.

 

Anne-Marie depuis ce matin est préoccupée par les ruchers au-dessus du lac de la Prison et la Clavette : elle doit préparer une nouvelle rando. Jean-Louis va lui montrer l’amorce du chemin conduisant aux ruches en lui précisant : « on ne passera pas par là avec les vieux » sympa notre guide, il aura certainement une mauvaise note ce soir.

La descente se poursuit sans problème, mais à 200 m des voitures sur le très mauvais chemin qui contourne le pic du Baladou, Jean-Marie fera une grosse chute sans conséquence physique.

C’est à Agay, au bistrot habituel que nous prendrons le pot de l’amitié.

Merci Jean-Louis, ta rando improvisée était superbe et tu as obtenu ton diplôme de meneur du jeudi, après en plus, nous avoir guidés avec brio sur les pistes d’Allos ou de Saint Martin Vésubie.

Ton choix des contournements du matin nous a évité un aller-retour classique.

Merci aux photographes Claude C, Claude L, Gilbert, Jean Bo, Jean-Marie.

 

Quelques photos du groupe de Camille évoluant dans le même secteur :

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

  La semaine prochaine

 

Jeudi 29/01 à 8H30 : MF du Malpey-Maraval. L : 15Km425. Dh :531m. M.médio. Jean Ma

 

Repas et boisson tirés du sac.

Itinéraire d’accès : Prendre l’avenue du Grand Défend, la rue Raoul Blanchard et au giratoire de Peire Sarade partir en direction de l’A 8 – Suivre la R N 7 jusqu’au Col du Testanier à 12 Kms . Tourner à droite direction la Maison Forestière du Malpey – Là, emprunter à gauche via le Mont Vinaigre la route montante et stationner peu après sur Le PARKING à droite dans un virage.

Coût du trajet A R : 40 Kms x 0 € 20 = 8 Euros Jean Ma : 06.09.75.02.01

 

Après la rando, galette des Rois. Prévenir Jean Bo de votre présence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires