Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 10:46

La Garonnette

 

Aujourd’hui, Joël devait nous emmener gravir la Montagne de Mairola (1596 m). Hélas, des orages étant annoncés dans les Alpes-Maritimes, il a fallu changer pour une randonnée plus proche : la Garonnette.

Nous voici 14 randonneurs au départ, au-dessus des Issambres.

Prêts pour une randonnée de 18 km et 646 m de dénivelé.

 

Le temps est gris lorsque nous commençons à marcher.

Nous franchissons un gué à sec. N’y aurait-il plus d’eau dans la Garonnette ?

Un peu plus loin nous passons près d’une stèle à la mémoire d’un jeune pompier de 24 ans, mort dans les incendies de 1982.

Nous reprenons notre route.

Bientôt le ciel se dégage et le soleil brille.

C’est le moment de prendre une photo de groupe.

Et pour le prix d’une, vous avez droit aujourd’hui à deux photos de groupe ! Quel luxe !

Nous attaquons une petite grimpette. Joël nous prévient : « Nous grimperons à nouveau cet après-midi, après le déjeuner ». Et ce sera plus raide !

Puis sur notre droite, voici la Garonnette. Elle n’est donc pas à sec. Son eau est fraîche et limpide.

C’est alors qu’Alain aperçoit une tortue. Non pas une, mais deux tortues.

Effrayées sans doute, elles se jettent à l’eau. Ce sont donc des tortues d’eau. Plus précisément, des « tortues d’eau des Maures ».

De l’autre côté du chemin, voici des crapauds … et des têtards.

« Tortues, crapauds, têtards … Nous sommes partis pour un safari » déclare Joël.

Nous poursuivons notre chemin.

Nous passons près d’une halte de chasse. Il y a des bancs et des chaises. « Ce serait un bel endroit pour pique-niquer » dit Joël. Mais il est à peine 10 heures !

Nous continuons à grimper à travers bois.

Quelques minutes plus tard, nous marquons une pause. A l’ombre ou au soleil, au choix.

Il est 10h30. C’est l’heure de la pause casse-croûte.

Après avoir pris quelques photos, nous reprenons notre grimpette.

Sur notre droite, en contrebas, on aperçoit des dizaines de ruches.

Et puis nous atteignons le col de Valcologne.

D’ici nous avons une très belle vue sur le massif de l’Estérel.

Puis nous attaquons une descente.

Elle semble bien douce cette descente.

Le groupe entier défile devant le photographe.

Jusqu’à nos serre-files, Maurice et Patrice.

 

A présent nous découvrons une vue superbe sur la côte.
Mais aujourd’hui la Grande Bleue porte mal son nom.

Nous continuons notre chemin parmi les genêts en fleurs.

La piste grimpe à nouveau.

Il est 12h30. Joël nous propose un emplacement de pique-nique entre ombre et soleil.

Nous nous installons puis savourons notre déjeuner.

Après le café, le gingembre et autres friandises, certains se reposent.

D’autres poursuivent le safari.

Après les reptiles, batraciens ou amphibiens, voici un insecte singulier : un phasme.

N’est-il pas beau ce phasme, délicatement posé sur le bras de … Au fait, à qui appartient ce bras ???   

C’en est fini du pique-nique et du safari. Nous sommes prêts à repartir.

Joël nous rappelle que nous allons débuter par une côte. « C’est une côte courte mais raide : 270 m de dénivelé sur un kilomètre ! ».

Et bientôt nous attaquons cette fameuse montée.

Une montée en plusieurs paliers. Ici nous atteignons un premier palier, au milieu des cistes et genêts en fleurs.

Si l’on se retourne, la vue sur mer est splendide.

Mais la côte n’est pas terminée. Encore un virage et une dernière ligne droite.

Et en prime, voici un magnifique bouquet de cistes à feuilles de sauge.

La côte est terminée. « Nous voici au col de Cabasse (alt. 356 m) » nous dit Joël. Il ne nous reste plus qu’à descendre.


Mais auparavant, dernière étape du safari : voici un superbe crâne de mammifère ! En l’occurrence celui d’un sanglier !

Nous attaquons la descente. Avec en ligne de mire, un mamelon que nous allons contourner.

Vingt minutes plus tard, nous retrouvons nos voitures. 

Et pour terminer cette belle journée, nous allons à San Peire prendre un pot bien mérité.

 

Merci Joël pour ces belle randonnée : beaux paysages, beau safari, belle côte … et beau temps.

 

Merci aux photographes : Claude C, Gérard.

 

Prochaine rando : 28 Mai à 7 H 00 : GUILLAUMES. Les Gorges de Daluis.

L : 13 Km 824. Dh : 800 m. Moyen alto. Jean Borel

 

 Circuit minéral offrant en permanence le saisissant spectacle des Gorges de Daluis et de leurs parois de pélites rouges.   

 

Itinéraire d’accès : Suivre l’autoroute A8 direction NICE. Sortir à la sortie N° 51. 1 (Digne--Mercantour).

Remonter la vallée du VAR par la RD 6202 direction DIGNE.

6 Km après ENTREVAUX atteindre Le PONT de  GUEYDAN . Tourner à droite D 902,  puis  D 2202 direction GUILLAUMES . 

2 Km avant GUILLAUMES, au PONT des ROBERTS, stationner sur le PARKING à gauche de la route.

Coût du trajet A R : 292 Kms x 0 € 25 = 73 € + 12 € = 85 Euros                     

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard
commenter cet article

commentaires