Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 09:11

27o

 

Notre doyen sur la Via Podiensis 

 

 

Après avoir souffert sur d'autres étapes du chemin de Compostelle  entre Aire sur Adour et le Col de Ronceveaux, en 2010 , notre doyen Claude L voulait sa revanche. Avec les conseils avisés de Daniel R et sa propre expérience, il concocta l'organistaion de 10 étapes du Puy-en-Velay à Conques, sur la Via Podiensis : étapes plus courtes et portage des gros sacs.

 

 

 

Il forma d’autre part son équipe de 8 marcheurs avec Roland et Irma qui firent un passage trop court, il y a quelques années, chez les marcheurs du Cercle de Boulouris et ses cinq " bretons " : Micheline, Michel, Maïté, Agnès et Yves.

 Ah, j’allais oublier, Cooper, le chien de Roland et Irma. En fait, ils étaient 9…

Tout au long du parcours, le groupe portera le nom de notre doyen et sera reconnu comme tel. Claude évoque comment ce groupe a développé ses projets de printemps:

"Depuis 2012, avec mon groupe de Bretons qui n'en sont pas tous d'ailleurs, nous avons eu un projet annuel (j'avais 30 ans, un jour, un vieux collègue qui devait avoir 60 ans m'a dit dans la vie il faut avoir des projets sinon tu es mort, j'ai écouté). En 2012 et 2013, ce fut le Mercantour, en 2014 les Cinque-Terre, en 2015 nous avions projeté de faire un bout du chemin de Compostelle, ce que nous allons tenter pour notre plus grand bonheur. Roland et Irma nous ont toujours fidèlement accompagnés.

Et c’est du 24 Mai au 2 Juin que se déroula cette aventure sur les 210 km parcourus.

Certains diront, " Ok, bon mais ce n'était pas l'Annapurna"…quand  même !

 

1ère étape : Le Puy-en-Velay/St.Privat 

d'Allier.

Départ traditionnel devant la cathédrale, face à la statue de St Jacques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un moment d'émotion même si on ne fait pas le "Chemin" comme pèlerin.

En quittant la ville, très beau point de vue panoramique sur l'ensemble du bassin volcanique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2ème étape : St.Privat d'Allier/Saugues.

 

C'est l'étape que fit le groupe des randonneurs du Cercle de Boulouris en 2014. Très beau passage dans les Gorges de l'Allier à Monistrol avec une montée très dure pour en sortir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement il y a une halte à la chapelle de la Madeleine. Puis ce sera le plateau de la Margeride beaucoup plus facile.

C'est le pays de la Bête du Gévaudan.

Matinée fraîche avec de la pluie. Meilleur temps l'après-midi.

 

3ème étape : Saugues/les Faux.

En fait, traditionnellement, cette étape s'arrête au lieu dit "Le Sauvage" mais nos amis ont rajouté 6.5 km jusqu'à les Faux. Il y a quelques jours, les marcheurs du Cercle de Boulouris ont parcouru le même chemin en s'arrêtant au Sauvage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les habitants sont sympas, ils proposent de l'eau et racontent des anecdotes comme ce pèlerin qui avait cassé sa chaussure et qu'ils réparèrent.

4ème étape : Les Faux/Aumont-Aubrac.

Le temps est maintenant très beau, idéal pour marcher, toujours un peu frais le matin.

Des rencontres, ces pélerins en panne, épuisés, ceux-là avec leur chien qui porte lui-même ses croquettes dans  ses sacoches. Pas toujours acceptés dans  les hôtels avec le toutou, les maîtres ont décidé de coucher sous la tente.

Le rythme de marche est celui des pèlerins, on ne fait pas la course. Et, s'il y a un trainard, le groupe s'arrête pour l'attendre, éventuellement le réconforter, lui offrir à boire ou à manger.

Toujours sur le plateau de la Margeride, cette étape conduit aux portes du plateau d'Aubrac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5ème étape :Aumont/Nasbinals.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la traversée emblématique du Plateau d'Aubrac :

des pâturages, des vaches, des vaches et encore des vaches, des burons, des murs de pierres sèches et des étendues de fleurs.

Une fontaine, rendez-vous des pèlerins pour refaire le plein. En riant, les autochtones leur disent : "un jour, on vous la fera payer !"

 

 

 

6ème étape : Nasbinals/St.Chély.

A partir de maintenant, il commence à faire chaud.

Cette étape nous fait quitter le plateau d'Aubrac pour rejoindre la vallée du Lot.

 

Les manifestations de la foi sont nombreuses. Beaucoup de groupes s'arrêtent pour prier ou pour chanter. Dans les chapelles et les églises, il y a souvent de la musique.

 

7ème étape : St.Chély/St Côme

 

Un peu mal au pied. Normal quand on se souvient du travail effectué sur les 10 orteils de notre doyen par le chirurgien préféré des randonneurs du Cercle de Boulouris à qui nous adressons un amical souvenir s'il suit notre blog.

 

 

 

  

 

St.Côme, un des plus beaux villages de France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8ème étape : St Côme/Estaing

 

Cette étape permet de visiter ESTAING, cité médiévale des plus pittoresques. Son château, propriété de la Municipalité, fut acheté par Valéry Giscard d'Etaing et son frère Olivier et qui sera affecté à une Fondation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le plan du régime alimentaire, Claude respecta  la "pause banane" et si les repas de midi étaient légers, ceux du soir étaient copieux et excellents. D'ailleurs, à son retour, il ne lui manqua qu'un seul kilo sur la balance.

 

 

 

 

 

 

Hélas, arrivée trop tardive pour   visiter le château..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9ème étape : Estaing/Espeyrac.

 

Une petite odeur d'écurie avant la dernière étape avec une bonne montée jusqu'à Golinhac.

Puis, c'est Esperac avec ses ruelles en escalier et ses rues pentues.

Là, Cooper en a plein les pattes, il faut le ménager.

Ah, les fins d'étapes…Les gros sacs étaient déposés 

dans les halls et il fallait les monter, 

parfois au troisième étage, dur, dur !

 
 
10ème étape :  Espeyrac/Conques.

On tient le bon bout. L'étape sera courte, 13 km, ce qui permettra de bien profiter de cette belle petite ville.

 

 

 

L'après-midi entier sera consacré à la visite du village et de l'abbatiale où un moine accueille les pèlerins et leur raconte l'histoire de ce monument.

Pendant tout le Moyen Âge, Conques fut un important sanctuaire où étaient vénérées les reliques du crâne de sainte Foy. Elle est célèbre grâce à son église abbatiale dont l'architecture et les sculptures du porche sont remarquables, et son trésor, notamment la statue en or de Sainte Foy. Depuis le xxe siècle, elle a été déclarée « étape majeure » sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Via Podiensis) parce qu'elle est citée dans le dernier Livre du Codex Calixtinus, pratiquement inconnu jusqu'à son édition en latin en 1882.

C'est aussi un très joli village classé par l'association Les plus beaux villages de France. Le lien supposé avec le pèlerinage à Compostelle a valu à Conques, en 1998, le classement au Patrimoine mondial de l'humanité de l'abbatiale et du pont sur le Dourdou.

Tous sont frappés par  l'importance de l'Abbatiale qui occupe les 2/3 du village.

Les vitraux de Soulages, enfant du pays n'ont pas enthousiasmé Claude.

Et c'est la fin de l'aventure pour 6 des huit marcheurs : Claude et les Bretons repartent sur le Puy d'où ils regagneront, qui St.Raphaël qui la Bretagne. Mais les deux autres, non trois autres, j'oubliais encore Cooper,  continuerons sur 2 étapes pour compléter le parcours français du Puy-en-Velay à Roncevaux qui manquaient au palmarès de Roland.

 

 

Finalement, nous dira Claude, ça passe trop vite. Difficile de tout garder en souvenirs. Mais quel bonheur d'avoir fait cela !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires

Roland 29/06/2015 18:39

Superbe histoire et encore de très beaux souvenirs. Merci Jean Marie de nous faire revivre ces moments...Roland Irma et Cooper