Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 12:34

Roquebrune sur Argens – Les 4 sommets (83)

Aujourd’hui, randonnée mythique à proximité de nos bases, puisqu’il s’agit de gravir les 4 sommets du célèbre rocher de Roquebrune.

14 marcheurs du cercle de Boulouris, dont la plupart, n’ont jamais effectué cette randonnée, sont présents pour découvrir ces fameux sommets seulement aperçus à plusieurs reprises depuis l’autoroute A8. Deux invités Marie-Dominique et Xavier, amis de Claude et Jack, complètent le groupe.

 

Emmené par Jean Bo, nous empruntons une petite portion de route afin de rejoindre le GR 51 point de départ officiel de notre randonnée. A ce carrefour notre guide nous précise un peu plus ce que sera notre menu aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La distance à parcourir n’est que de 9 kms environ, mais avec un dénivelé de 800 m. La météo est idéale, et paramètre important il n’y a pas de vent souligne Jean Bo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rocher de Roquebrune, site classé d’intérêt national est constitué de grès rouges et d’un maquis qui s’accroche aux anfractuosités.
L’érosion y a sculpté et creusé des grottes, agrandi les failles et modelé des colonnes en forme de champignons, comme les Deux Frères.

 

Notre périple commence par l’ascension du sommet situé le plus à l’est. C’est celui des trois croix.

Nous apercevons à droite de la photo, notre premier objectif de la journée.

 

 

Eclairées par un soleil bien présent, les roches rouges sont resplendissantes.

 

 Rapidement la pente se fait plus raide et nous empruntons un sentier encombré de grosses pierres.

 

Pas trés adaptés, nous rangeons nos bâtons, car il plus facile de s’aider de ses bras pour passer certains passages délicats.

 

Dans la plaine, en contre-bas se dessine les contours du lac de l’Aréna. Celui-ci alimenté par l’Argens, est une base de loisirs très fréquentée en période estivale.

Après avoir bien mouillé la chemise, nous atteignons enfin ce premier sommet qui culmine  à 373 mètres de hauteur. A son sommet, se dressent depuis 1991 trois croix. De formes différentes, ces sculptures de Bernar Venet sont un hommage aux peintres Giotto, Grünewald et Le Greco. De là, on découvre une superbe vue à 360° sur la vallée de l’Argens, Fréjus, l’Estérel et, au loin, les Alpes…

Une plaque gravée précise le concept artistique du monument.

Une première photo de groupe est faite pour immortaliser l’instant.

 

Ce n’est que le début de l’aventure, et il faut redescendre avant de grimper sur le deuxième sommet. La descente est parfois délicate, par bonheur un câble placé au bon endroit nous facilite le passage.

 

Ci-dessous, une plante que l'on rencontre souvent dans nos contrées." Myrte, Myrtus communis L. a morta, a mortula en langue corse. Elle appartient à la famille des myrtacées.
C’est la plante du maquis par excellence. Elle a des baies noir bleuté qui arrivent à maturité en décembre. Les feuilles sont vert foncé vernissées et pointues, très parfumées lorsqu’on les froisse. Avec les tiges, on confectionne des nasses à langoustes ou à poissons, parfois associées aux tiges de l’oléastre (olivier sauvage). Les baies sont utilisées pour la réalisation de liqueurs ou d’eau de vie. Le myrte a joué un grand rôle dans les civilisations antiques : symbole de la beauté, de la jeunesse, il était consacré à Aphrodite, était lié au mariage (comme encore dans diverses contrées); on en tressait des couronnes pour magistrats, vainqueurs sportifs aux jeux. "

Après une nouvelle escalade, nous atteignons le deuxième sommet de la journée qui culmine à 369 m.

 

Tiens donc un militant du FLB, s’est glissé parmi nous pour déployer le drapeau breton.

Après tous ces efforts, la pause banane nous permet de recharger les batteries avant de poursuivre en direction du troisième sommet.

Plaques rocheuses et sentiers boisés se succèdent avant d’atteindre ce nouveau sommet.

 

 

 

 

Magnifique contraste entre le ciel bleu azur et ces roches rouges.

 

Inutile de te cacher André, tout le monde t’a reconnu !!!

Le breton de service est toujours là, vive la Bretagne.

Quelques mètres de descente pour retrouver Josette qui avait fait l’impasse de cette nouvelle ascension et Jean Bo siffle l’heure du pique-nique. Il est environ 13h.

 

Une heure plus tard, nous reprenons la route en direction du dernier sommet.

Impatient de découvrir l’environnement de l’ermite du rocher de Roquebrune, le sentier nous amenant au pied du quatrième sommet est dévalé à vive allure. Au passage, nous découvrons les ruines d'un habitât trés ancien.

 

 

Nous y sommes. Dommage, aucune présence. Là nous découvrons un monde aux antipodes de nos modes de vie modernes.

A méditer …

Sur ces immenses plaques rocheuses, qui nous changent de nos sentiers habituels, on a l'impression d'être sur une autre planète.

 

Un dernier passage délicat se présente à nous. Mais grâce aux aides et aux conseils de chacun, tous les randonneurs  se retrouvent au sommet, fiers de l’exploit accompli.

 

Nous découvrons enfin l’identité du breton à la casquette. Mais c’est Michel bien sûr.

Une deuxième photo de groupe s’impose après tous ces efforts. Pas de perte, le nombre de randonneurs est le même qu'au départ ce matin.

Quelques randonneurs zélés demandent si il existe un cinquième sommet ?

A défaut, il faut redescendre maintenant avant de récupérer les voitures, via le GR 51.

 

Nous nous retrouvons un peu plus tard sur cette place du village de Roquebrune, pour partager le pot de l’amitié.

 

 

Un grand merci à Jean Bo de nous avoir fait découvrir ce lieu si emblématique de notre région.

Merci aux photographes présents : André, Claude Ca et Gilbert.

Un peu plus de photos:

 

 

 

 

Veuillez noter votre prochaine randonnée :

Jeudi 29/10 à 7H00 : Puget-Rostang (06). Mairola. L : 11 Km 000. Dh : 800 m. Sportif. Joël Lefeuvre   748            

Départ de la rando : Parking de Puget-Rostang (06). Coût du trajet A.R. : 74 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilbert
commenter cet article

commentaires