Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 11:01

Salernes – Le tour du Babadié (83)

Aujourd’hui, pour cette première randonnée de décembre, 38 marcheurs et marcheuses du Cercle de Boulouris se retrouvent du côté de Salernes.

 

 

Jean Bo, animateur du jour nous présente cette randonnée : « La dernière fois que nous avions fait cette randonnée, c’était en décembre 2010, il y avait 36 participants, record battu aujourd'hui!!! C’est une randonnée facile de 16 km de long avec un dénivelé de 300 m. Nous aurons dans un premier temps une longue montée, puis une succession de faux plats montants ou descendants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant le départ, Jean Bo nous présente deux nouveaux randonneurs, Edward et René. Bienvenue à eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Albert et Jean Ma nommés serres-file veilleront sur les retardataires.

Les photographes présents aujourd’hui font grise mine, car le ciel est bien gris aussi ce matin, avec peu d’espoir de voir le soleil apparaître dans la journée.

Ci-dessous, une présentation sommaire de la ville de Salernes :

Situé dans la vallée de la Bresque, au confluent du Pelicourt et de la Grave, cette petite ville est une cité artistique et industrieuse.

C'est un village au patrimoine historique important à flanc de collines à l'abri des vents, dans la douceur du climat méditerranéen, il est agréable de flâner dans les ruelles étroites aux maisons pittoresques en admirant au passage l'église du XIème caractérisée par sa porte et ses 2 clochers, les nombreuses fontaines à l'eau si claire.

Salernes est célèbre pour ses tomettes hexagonales qui recouvrent la plupart des sols dans les maisons provençales.

Ce sont des carrelages en terre cuite, émaillés ou non, faite d'un mélange de cette terre rouge et ferrugineuse à d'autres sortes de terre.

15 fabricants très créatifs vous proposent constamment leurs produits qui sont connus dans le monde entier.

 

Nous empruntons maintenant une portion de route gravillonnée, que nous retrouverons en fin de parcours, qui était l’ancien tracé de la voie de chemin de fer reliant Nice à Meyrargues (situé au nord d’Aix en Provence) dans les années 1900.

Son nom était « la ligne central Var » gérée par la société des Chemins de fer de Provence.

Cette Voie passait dans l’arrière pays des Alpes Maritimes et du Var de façon à desservir un grand nombre de petits villages et villes comme par exemple, Vence, Tourrettes sur Loup, Bar Sur Loup, Grasse, Peymeinade, Callian, Fayence, Bargemon, Figanières, Draguignan, Flayosc, Lorgues, Entrecasteaux, Salernes, Sillans la Cascade, Barjols, Varages, Rians, Jouques et Peyrolles en Provence, pour atteindre son terminus : Meyrargues.

 

 

 

Quel contraste entre ces colonnes de mosaïque et ce champ d'oliviers.

 

 

Nous quittons momentanément cette ancienne voie ferrée pour découvrir ce très vieux pont de pierre enjambant un affluent de la Bresque, qui nous servira de décor pour la photo de groupe.

 

Nous abordons rapidement la difficulté du jour. Une longue mais régulière montée qui va provoquer quelques coupures au sein du peloton.

 

La température extérieure étant plutôt douce, ça commence à bouillir légèrement sous les anoraks et autres polaires, aussi la plupart des randonneurs vont se dévêtir sans plus attendre.

 

Après ça, tout devient plus facile, et nous pouvons maintenant admirer le paysage qui nous entoure, avec ses belles couleurs d’automne.

Il est 10h 30 – 11 h, certains s’inquiètent, Jean Bo aurait-il oublié la pause « banane ». Pas du tout !!! A vos bananes, prêt, partez …

Après cette petite pause, nous continuons notre route à belle allure.

Pas d’erreur, nous sommes sur le bon chemin !

Le décor est trompeur, non non, ce n’est pas encore l’heure du pique-nique.

Jusqu’où va se cacher le street art ?

Conséquence d’un mois de novembre particulièrement doux et ensoleillé, le romarin nous offre encore une belle floraison.

Malgré la sécheresse actuelle, nous sommes surpris de découvrir cette partie de sentier inondée. Aux dires des anciens du cercle, c’était comme ça lors des précédentes randonnées dans ce secteur.

Et comme toujours un magnifique panorama sur la campagne environnante.

Un peu plus loin, Jean Bo nous propose un bref aller-retour afin de découvrir ce manège équestre. Mais nous n’aurons pas le loisir de voir ces deux cavaliers à l’œuvre.

Quelques curieux attirés par la belle couleur de ces prunelles, tenteront une dégustation gratuite. Celles-ci ne laisseront pas un souvenir impérissable, semble-t’il.

Oliveraies et vignobles sont plus présents dans cette deuxième partie de randonnée à l'image de cette vigne en sommeil.

 

Cette fois-ci, il est l’heure de se restaurer. Dans un amas de rondins de bois, chacun essaiera de trouver le confort maximum.

En voilà trois très bien installés.

 

 Edward en pleine promotion : " Qui veut goûter à mon vin? ".

 

La madelon vient nous servir à boire ...

Le chef veille sur son armée de marcheurs.

Aprés ce repas bien arrosé, mais avec modération, le signal du départ est donné.

Au loin, quelques attardés profitent d’un environnement très bucolique.

A nouveau, nous réempruntons cette ancienne voie ferrée. A cet endroit, nos anciens ont du suer sang et eau pour creuser dans la roche de cette colline.

 

Attention chûtes de pierres possibles.

Au loin, sur le plus haut sommet entourant Salernes, on distingue la chapelle de la Croix de Solliès.

Notre randonnée s’achève. Nous nous retrouvons dans ce café du centre de Salernes pour terminer cette belle journée dans la gaieté et la bonne humeur.

La devise du jour !!!! Ca a le mérite d’être dit …

 

Remerciements à Jean Bo pour cette magnifique randonnée. Il ne manquait que quelques rayons de soleil.

 

Le reportage photographique était assuré par Gilbert et Jean-Marie.

 

Votre prochaine randonnée de jeudi prochain :

Jeudi 10/12 à 8H00 : Le Muy- Marrit Valat. L : 15 Km 6. Dh : 400m. Moyen alto. Anne-Marie Guiraud .

 Départ de la rando : D25 dir Ste Maxime, délaissé après “Les Charles”. Coût du trajet A.R. : 20 €.

 

Queques photos en supplément :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilbert
commenter cet article

commentaires