Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 16:04

Roquebrune-La Piste de la Cavalière-Les Camprons

 

C'est Jean-Louis qui accompagne aujourd'hui le groupe n° 2 que nous ne pourrons pas qualifier de "Petites Jambes" puisqu'il s'est enrichi de nombreux participants au groupe n°1 préférant 2 h supplémentaires de couette à un départ à 7 h.

 

 

Le programme de la journée comprend une boucle de 11 km et 300 m de dénivelée au sud du Rocher de Roquebrune sur Argens.

Ce sont donc 30 marcheuses et marcheurs qui se sont retrouvés au parking du cimetière du village. Ah! Ces cimetières, comme nous aimons leurs parking pour nos randos…

Aujourd'hui  nous avons trois nouveaux participants, Lucas, le petit-fils de Claude L(un fidèle pendant les vacances de Février) et nos amis des Alpes Maritimes Roland et Irma.

C'est près de la petite chapelle que Jean-Louis nous présente son programme, un grand classique inspiré des randos du lundi après-midi. La reconnaissance qu'il en a faite l'a conduit à le modifier car certains gués sont devenus infranchissables suite aux pluies du dernier week-end.

Et c'est parti sur un petit sentier en montée. Beaucoup d'eau et nous pataugeons un peu. Première vue sur le Rocher de Rocquebrune.

    Il nous conduira au lieu dit les Vingt Cinq Ponts avec les restes de l'aqueduc. Ne pas confondre ce viaduc avec ceux de Fréjus, l'antériorité de ces derniers étant beaucoup plus importante. Au passage, Jean-Louis nous signalera le Monastère de Notre-Dame de Pitié, toujours en activité sur son piton.

C'est là que nous allons faire la photo de groupe.

Beaux points de vue sur les montagnes enneigées : Gréolière, l'Aubibergue et les plateaux de Caussols et Callern.

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous abordons une montée très raide mais bien revêtue et s'il y a quelques marcheurs lâchés, nous nous retrouvons tous au bout de la piste pour une nouvelle montée, beaucoup plus facile en corniche.

Bon, jusque là je ne vous ai pas parlé du vent bien que nous ayons déjà eu à en ressentir les effets. C'est un bon Mistral annoncé entre 80 et 100 kmh. Mais maintenant nous sommes sur un versant nord, sans protection et il nous fait souffrir. D'ailleurs, malgré la montée il n'y a pas encore eu "d'effeuillage".

Le fameux Rocher, avec le vent, sera un peu le fil rouge de la rando car nous le retrouverons à plusieurs reprises mais il ne ne nous protège pas.

Paysage classique des Maures mais ici  une touche de verts très différents avec ce champ d'oliviers un peu perdu.

Que fait ce petit puits bien protégé au bord du chemin ? Et toi, Marie qu'y a t'il au bout de ton bâton ?

Nous allons aborder la descente et Jean-Louis nous arrête au soleil et à l'abri du vent pour "la pause banane". Beaucoup de blanc dans la végétation : bruyères arborescentes et aubépines.

Dans la descente nous découvrons le fameux Centre de dépistage du VIH dont Jean-Louis nous avait parlé dans sa présentation. Il est à la station de métro Bougainville : du délire !

Nous arrivons au premier gué de la journée. Jean-Louis veille mais c'est avec beaucoup de souplesse que ces deux –là ont passé.

Nous sommes maintenant sur l'autre rive et nous remontons le ruisseau qui cascade joyeusement sur notre gauche.

Encore une montée sévère que certains monterons en zig-zag pour diminuer la pente et nous arrivons en vue du petit lac où nous allons pique-niquer. Mais pour le rejoindre, le groupe va se scinder en deux, l'un qui abordera directement la rive ouest en se mouillant les pieds, n'est-ce pas Lucas, et l'autre par la rive est qui trouvera un pont.

Tout le monde se retrouve pour le pique-nique mais les emplacements non ventés sont rares et les imprudents installés près du bord seront parfois aspergés tant le vent est violent.

Contrairement au 1er groupe nous aurons du vin, blanc et rouge, au moins quatre bouteilles, des biscuits, du café, de la papaye confite, du gingembre.

Mais pas de sieste, trop inconfortable, ni de belote, les cartes s'envoleraient.

Aussi Jean-Louis donne le signal du départ sur une grande piste, orientée nord, c'est-à-dire que nous avons le vent de face.

Nous progressons au milieu des lauriétins particulièrement fleuris et nous pouvons observer les premières fleurs de cistes blanches.

   A nouveau un petit torrent à notre gauche. Un lieu de pique-nique idéal, selon Marinette, mais pas facile d'accès.

Un petit détour pour admirer les ruines du moulin de Font Blanche, énorme, avec son aqueduc.

Et toujours, le Rocher, sous un autre angle.

Nous nous retrouvons au milieu de mimosas encore bien fleuris. C'est là que Jean-Louis va proposer au groupe d'aller découvrir un nouveau chemin au bord du ruisseau. Une dizaine de participants préféreront continuer sur la grande piste, nos voitures étant à peu près à un kilomètre.

Et les deux groupes se retrouvent sur le parking pour aller ensuite prendre le pot de l'amitié dans notre bistrot habituel sur la place de la Mairie annexe.

Merci Jean-Louis, c'était une belle rando.

Merci aux photographes, Claude L, Gérard C et Jean-Marie.

La semaine prochaine, Jeudi 10/03 à 8h00 : MONTAUROUX. Lac de St-CASSIEN (Nord). 18Km800. Dh : 519m. Moyen médio. Jean Bo     575

Départ de la rando : PARKING sur la gauche de la D37, après le Pont de Pré Claou. Coût du trajet AR : 20 €

x

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires