Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 14:30

SAINT TROPEZ N°2 - G1 - Du Cap Camarat au Cap Taillat (83)

Pour cette première randonnée de novembre, c'est Alain qui sera aux manettes. Il accompagne les 20 randonneurs et randonneuses présents, dans cette presqu'île de Saint Tropez à la découverte du sentier du littoral entre le cap Camarat et le cap Taillat, suivi d'un retour à travers vignes et belles villas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alain nous présente cette randonnée dont la dernière édition datant du 01/05/2014, était conduite par  Jean Bo.

" Du Cap Camarat à la Pointe de la Douane, entre ciel et mer, entre vent et soleil, immersion dans l’authenticité méditerranéenne d’un littoral préservé . Mieux vaut avoir le pied sûr pour les quelques passages exposés du sentier et posséder une certaine endurance . Le retour se fera par les pistes et sentiers faciles de l’intérieur. L=15km D=300m Médio **"

 

 

 

 

 

 

Alain nous présente maintenant une nouvelle randonneuse du jeudi, Eliane, à qui nous souhaitons la bienvenue.

 

 

Avant le top départ, nous pouvons admirer à l'est la fameuse plage de Pampelonne bien calme en cette saison, mais haut lieu touristique en période estivale.

Et pour ne pas l'oublier, la photo de groupe est réalisée au pied du phare du cap Camarat.

Le phare de Camarat, 2ème phare de France pour la hauteur de sa source lumineuse au-dessus du niveau de la mer (130 mètres), doit son nom à un domaine seigneurial du XIV ème siècle. Pour des raisons de sécurité, le phare ne se visite plus.

 

Dès le départ nous entrons rapidement dans le vif du sujet par une descente assez raide. Heureusement ci et là quelques marches ont été posées pour nous faciliter la chose.

Elisabeth, notre serre-file du jour s'interroge :" C'est encore loin? "

Nous découvrons maintenant le rocher des Portes, refuge pour de nombreux oiseaux.

Ici la pierre ocre de la terre des Maures se recouvre de blanc, marque territoriale par des oiseaux habillés de noir, les cormorans. Parfois l'été, quelques nageurs téméraires tentent bien de l'aborder, mais ils n'y restent guère.

Aux vues des conditions météos de ce début de matinée, on a du mal à croire que nous sommes un trois novembre. La plupart des randonneurs sont déjà en mode "tenue estivale", et apprécient par instant un sentier ombragé.

 

Entre ciel et mer, ces rochers qui plongent dans l'eau sont magnifiques.

 

 

 

 

 

 

Au second plan, le cap Taillat nous attend de pied ferme...

 

Cette petite plate-forme semble toute indiquée, pour une" pause banane" bien méritée.

Depuis ce sentier du littoral, nous découvrons très haut perché le château Voltera.

La construction du château, commencée en 1896, s'est achevée vers 1908. Une dame de l'aristocratie anglaise l'a fait construire, probablement pour garder au calme son fils alcoolique. L'histoire de sa construction est bien documentée. Les pierres qui ont servi à la construction des murs, et qui se trouvent aussi dans le jardin en terrasse de style italien, proviennent du cap du Dramont, dans l'Estérel. Elles ont été transportées jusqu'à la propriété par des tartanes tropéziennes pour ensuite être acheminées par convois de mules le long de la côte escarpée, jusqu'au site.

En 1926, la propriété fut achetée par Léon Volterra, imprésario parisien et personnage plus grand que nature, pour l'offrir à sa jeune épouse comédienne, Simone Volterra.

M. Volterra était propriétaire de quatre salles de théâtre à Paris et fut propriétaire d'une écurie de chevaux de course.

En 1999, le château fut acheté par un groupe d'investisseurs canadiens sous la direction de Josef Schengili. Le château a été restauré, les vignes ont été replantées et la cave rénovée et équipée.

 

Qu'est-ce qu'il fait chaud!!! Certains commencent à cogiter un plan "baignade" durant la pause pique-nique...

 

 

Alors que ces deux là, cogitent un plan "qui va à la pêche ce matin?".

 

Sympa ce petit port de pêche, fait d'une demie-douzaine de hangar, et nommé " la seiche de Gassin". Mais est-il encore en service?

 

Paroles de Jean Bo: "Comme vous êtes beaux, je vous prends tous en photo". On accepte le compliment volontiers.

Les paysages sont beaux aussi. On ne s'en lasse pas.

 

Dans la petite anse du lieu dit l'Escalet, un pêcheur s'apprête à larguer les amarres.

Curieux décors que ces plaques de roches quasi plates et lisses.

 

Façonné par le ressac, la partie gauche de ce tronc a pris l'allure d'un monstre marin.

 

Nous voici maintenant à l'approche du cap Taillat.

Le Cap Taillat fait partie des joyaux naturels de la presqu’île de Saint-Tropez. Enclavé entre les caps Lardier et Camarat, il s’en différencie notamment par son remarquable isthme sableux.

Nous profitons de ce lieu magique pour un pique-nique au décor trois étoiles. Deux randonneuses prendront le temps de prendre un bain. Il faut dire que la météo y était pour quelque chose.

 

 

 

 

En guise de dessert, Alain propose aux plus courageux de faire la montée au sommet du cap Taillat.

 8 randonneurs et randonneuses découvriront à nouveau des paysages somptueux.

 

Et dire que club Med rêvait de s' installer dans ce lieu unique, mais le Conservatoire du littoral eut le dernier mot. Ouf!!!

 

" Et oui, on y était!!! "

Après cette parenthèse, il est temps de quitter cette plage pour un retour par les terres.

Nous faisons une halte devant la maison des douanes construite sous Napoléon Premier.

La Maison des Douanes dévoile ses 8 cellules entièrement restaurées en 2011.

 

500 mètres plus haut, en remontant un vallon, nous découvrons le Dolmen de la baie de Briande. C'est une une sépulture datant de 2000 ans avant J-C.

Oscar Rappaz, archéologue, y a découvert en 1935 des pointes de flèches, des pendeloques en quartz et des perles en serpentine. On ne lui connaît pas de dalle de couverture.

 

 

Autre richesse de la commune de Ramatuelle avec le tourisme, le vignoble est très présent. Les couleurs automnales de la vigne bordée par les pins parasols forment un très beau tableau. 

Cultivée sur une superficie de 750 hectares (soit 20% de l'espace de la commune) dans la plaine alluviale ou sur les piémonts, la vigne constitue une des composantes essentielles du paysage ramatuellois. Cette activité ancestrale, comme dans toute la Provence (les Grecs y plantèrent les premiers ceps 600 ans avant notre ère) constitue la 2ème activité économique de la commune avec une production globale de 40 000 hl/an dont une partie est destinée à l'exportation.

 

Accident mécanique!!! Elisabeth en délicatesse avec une semelle récalcitrante est dépannée par Jean Bo changé en Mr SOS Dépannage.

Comme la chaussure d'Elisabeth, les randonneurs terminent cette randonnée bien fatigués et c'est un réel plaisir  que de prendre un pot en commun dans notre halte habituelle de Port-Grimaud.

 

 

Merci à Alain pour nous avoir fait découvrir ou redécouvrir ce magnifique parcours.

Reportage photographique de Claude Ca, Gilbert et Jean Bo.

 

Au programme de la semaine prochaine:

Jeudi 10/11 à 8H00 : Les Roches Blanches. L : 12km, Dh: 572m, Moyen ***.  Joël.

 Départ de la rando : Parking de l’office de tourisme à La Garde Freinet - Coût du trajet A.R : 38 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilbert
commenter cet article

commentaires