Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 16:41

MONS - La Roche Taillée (83)

Pour cette première randonnée du mois de décembre 2016, c'est un groupe de 16 randonneurs et randonneuses qui ont répondu à l'appel de Jean-Louis. En ce début de matinée, la température extérieure avoisine les 0° c. Gants, bonnets, bandeaux sont de sortie pour affronter les premiers frimas de l'automne.

Jean-Louis nous expose rapidement  les caractéristiques de cette randonnée : " Le parcours de cette randonnée sera un peu différent de celui effectué en octobre 2012 avec Jean Bo, car depuis, un accident a eu lieu sur cet ancien tracé et il est maintenant interdit à tout public. Nous effectuerons malgré tout 15 km (au final ce sera 17), avec un dénivelé de 600 m. Nous emprunterons des chemins goudronnés, mais aussi des sentiers classiques, principalement pour accéder au village de Mons. A notre arrivée au village de Mons, nous sommes attendus pour une visite du musée et de l'église."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique, ici en grande conversation avec Joël, vient de rejoindre le Cercle de Boulouris depuis peu, et elle effectue aujourd'hui sa première randonnée du jeudi. Nous lui souhaitons la bienvenue.

 

 

Cette végétation enrobée de givre, ressemble à une carte postale de Noël.

 

 

Jean-Louis, en bon animateur, n'est pas avare d'explications.

 

Point remarquable de cette randonnée : la Roche Taillée, que nous découvrons maintenant.

 

Partie toujours visible de l’aqueduc long de 42 km que les Romains construisirent et qui permettait de conduire l’eau des sources de la Siagnole vers Fréjus. A cet endroit, une importante masse rocheuse a été taillée pour permettre l’écoulement de l’eau jusqu’à Fréjus en maintenant une pente régulière.

 

 

Très vite le soleil va éclairer ces somptueuses falaises au fond desquelles coule la Siagnole.

 

La Siagnole ou Siagne de Mons s’écoule depuis sa source du Neissoun à Mons sur près de 5,8 kms pour se jeter dans La Siagne. L’accès à Mons depuis Fayence (par la RD 563) offre l’un des plus incroyables points de vue sur les gorges de La Siagnole.

Cette rivière a été très tôt apprivoisée par les romains. Installés à Fréjus, alors dénommée Forum Juli, ces derniers construisirent dans le milieu du 1er siècle de notre ère un aqueduc de près de 42 kms pour alimenter en eau cette importante ville littorale. Les ingénieurs de l’époque ont entrepris une incroyable construction traversant des reliefs tourmentés (cours d’eau, falaises, massif de l’Estérel). Il semblerait que cet aqueduc ait alimenté Fréjus pendant plus de 4 siècles.

Certaines parties de cet ouvrage subsistent et sont visibles au public : la Roche taillée à Mons ou les arches Sainte-Croix, Sénequier ou d’Esquine à Fréjus.

 

Pour s'affranchir de la partie interdite du parcours, nous sommes obligés d'emprunter une portion de route.

 

Perché tout là-haut, nous devinons le village de Mons, mais nous mesurons aussi les efforts qu'il va falloir fournir pour atteindre notre but.

 

Situé sur un éperon montagneux le village de Mons, avec ses 814 m d’altitudes, est le plus élevé du Canton de Fayence.
Commune très vaste, approchant les 8000 hectares, le terroir monsois s’étage de l’altitude de 241 m (confluent Siagne – Siagnole) au 1714 m du mont Lachens (point culminant du Var).

Aussi pour aborder dans les meilleures conditions cette longue montée, rien de tel qu'une pause "banane".

 

 

Fil rouge de cette randonnée : l'olivier. Il ne nous quittera pas tout au long de notre marche. La plupart du temps  on l'aperçoit en restanques très bien entretenues, comme ci-dessous.

 

 

Nous laissons les oliviers derrière nous, pour aborder en sous-bois le sentier qui va nous conduire au village de Mons.

 

 

 

 

Au terme de cette longue montée, nous entrons dans le village de Mons très pittoresque.

 

Loin de la foule, du bruit et de la pollution, Mons est un havre de paix au bon air, dont il est très agréable de parcourir les ruelles pittoresques, et d'admirer les robustes maisons en vieilles pierres dont certaines possèdent encore des traces médiévales. Le village tout entier est coquet, entretenu, en grande partie restauré, comme le prouve le nombre d'habitants qui ne cesse d'augmenter depuis les années 60.

 

 

Chaque ruelle est signalée par une plaque où est imprimé son nom en patois provençal et en français. Traduction française très évocatrice ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme annoncé par Jean-Louis ce matin, en deux groupes séparés, nous allons visité tour à tour  le musée "La maison monsoise" ...

Ici, la pièce à vivre.

Des costumes d'époque.

Des outils et des ustensiles variés, dont cette ruche en liège, stockés dans la cave.

 

... Puis l'église paroissiale.

 

C'est de saison: une très belle crèche.

L’Eglise paroissiale, du XIIe s., agrandie au XVe et XVIIe s., présente un très rare ensemble de retables baroques du XVIIe s., inscrits à l’inventaire des monuments historiques.

 

Une fois ces deux visites terminées, nous nous réunissons sur la place Saint Sébastien pour un pique-nique bienfaiteur.

 

 

 

 

La Place St Sébastien retient l’attention avec son panorama grandiose : on peut parfois apercevoir la Corse, par temps clair.

 

Toutes les bonnes choses ont une fin. Jean-Louis donne le signal du départ ,non sans avoir fait la photo de groupe.

 

 

Même pas fatigués!!!

 

Elisabeth, serre-file habituel, prise en flagrant délit d'abandon de poste?

 

Coucher de soleil sublime pour clôturer cette belle journée.

Un grand merci à Jean-Louis pour la conduite de cette randonnée.

Les photos sont de : Brigitte, Claude Ca et Gilbert.

A vos agendas, pour noter votre rendez-vous de la semaine prochaine:

Jeudi 08/12 à 8H00 : Belle Barbe - Plan Pinet . L : 22 Km. Dh : 550 m. Moyen ***.              Anne-Marie Guiraud                                                       

  Départ de la rando : Parking  du Col de Belle Barbe. Coût du trajet A.R. : 5 €

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilbert
commenter cet article

commentaires