Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 08:42

Roquebrune - L’Escaillon par Valdingarde

 

Des randonnées ont été faites plusieurs fois dans ce secteur, avec plusieurs trajets différents et, aujourd’hui, c'est un parcours inédit, qui est mené par Anne-Marie, via le Col de Valdingarde.

La reconnaissance avait été faite avec Alain le 12 novembre 2016.

C’est Noël et, trêve des confiseurs oblige, nous nous retrouvons sur le parking du cimetière de Roquebrune, vers 8h30, à 4 randonneurs (Patrice, Marc, Michel et Alain) et 2 randonneuses (Elisabeth et Anne-Marie), pour cette dernière randonnée de fin d’année.

Pas besoin de serre-fil, nous nous surveillerons tous les 6 mutuellement.

Mais pas de blogueurs parmi les 6... c’est donc Anne-Marie et Alain qui rédigent un texte, illustré par les photos de Michel et Alain….et nous sollicitons notre chère Claude C., que nous remercions, pour la mise en page de notre blog traditionnel.

Ciel bleu et soleil, température douce pour cette période de fin d’année, au départ de la très jolie petite Chapelle Sainte Anne où Anne-Marie nous présente cette randonnée de 15 kms et 560m de dénivelée.

 

 

« La randonnée commence agréablement par le chemin dit botanique qui mène au site des Vingt-Cinq Ponts. Nous nous dirigerons ensuite vers le Col de Valdingarde où une belle grimpette nous attend et puis ce sera le retour avec une pose déjeuner aux bords du Lac des Clos. »

 

Deux photos de groupe sont faites au départ par nos photographes, dans la belle lumière matinale. 

Roquebrune s’éveille au soleil.

Nous atteignons rapidement, après à peine 30 minutes, l’Aqueduc des Vingt Cinq Ponts, ouvrage construit fin 18ème siècle, en inspiration romaine .

Un écriteau nous informe de l’histoire de l’eau à Roquebrune.

 

Nous continuons notre parcours à travers la végétation méditerranéenne, arbre mort, flore luxuriante, la nature est bien présente, sur un chemin forestier raviné, qui descend jusqu’à un gué, puis remonte : c’est le ravin de la Petite Maurette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au loin nous apercevons le Rocher de Roquebrune, sous un angle inhabituel, et l’on distingue le sommet principal des Trois Croix.

Le passage de ce 1er gué se fait sans difficulté, avec une certaine élégance pour Marc et Michel et un joli pas de danse pour Elisabeth, sous de le regard admiratif de Patrice.

 

Nous empruntons ensuite une piste qui file Sud Sud-Est entre le Massif de l’Escaillon à droite et le Massif des Cavalières à gauche.

 

Nous nous arrêtons à une cascade, particulièrement active après la pluie de ces derniers jours, puis nous continuons à monter sur un chemin de plus en plus caillouteux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous franchissons un autre gué, toujours avec la même aisance, montons encore et arrivons enfin à l’embranchement de 2 sentiers, où nous marquons la pose banane.

 

Des forces, on va en avoir besoin, pour aller rejoindre le Col de Valdingarde, par ce chemin de gauche, très raide, accidenté, escarpé, rocheux, caillouteux, glissant, bref un passage de 130 m de dénivelée que nous gravirons en 15 minutes, comme on les aime (dixit Alain qui fera les navettes pour prendre les photos et immortaliser les efforts de chacun et chacune).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivés au col, photos de groupe oblige, nous pouvons contempler le golfe de Saint-Tropez qui scintille au soleil, d’un côté, et de l’autre côté, le Rocher de Roquebrune avec à l’horizon le Massif de l’Audibergue et plus à l’Est le Massif du Mercantour enneigé avec son point culminant à près de 3100 m, le Mont Gélas.

Côté Saint-Tropez, nous apercevons « Le Château de la Mère », une belle demeure isolée dans la nature.

 

Alain nous montre également le départ, par une descente très attrayante, d’une prochaine randonnée que nous ferons avec notre ami Jean Bo le 16 février 2017, rando-restau du Vieux Revest.

Nous sommes arrivés au point le plus au Sud et le plus élevé (392m) du circuit.

Nous empruntons maintenant le GR 51, direction Nord Nord-Ouest, jusqu’à un sentier très pentu sur notre droite qui nous fait redescendre les 130 m « agréablement » monté !

Marc fait preuve d’une certaine dextérité sur cette pente aride et prend un peu d’avance sur ses collègues qui hésitent à se lancer dans cette descente bien pentue.

 

En bas, un petit sourire du groupe, tout près d’un arbousier encore bien garni, et nous suivons un chemin parsemé de dénivelées, de passages de gué et arrivons enfin aux abords du Lac des Clos.

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux sentiers s’offrent à nous, à gauche, nous longeons la rive gauche du Lac, et à droite, bien sûr, la rive droite.

Nous choisissons le sentier de gauche et pataugeons dans les flaques d’eau souvent plus larges que le sentier.

 

Nous nous arrêtons sur la rive du Lac pour déjeuner.

Nous avons parcouru 8 kms pour 460 m de dénivelée.

Les reflets, la lumière, la couleur de l’eau, les roseaux chatoyants, ce lac inspire au calme et à la détente et ferait bien le bonheur des peintres, on ne s’en lasse pas de contempler ce magnifique tableau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rêve prend fin lorsqu’Anne-Marie nous annonce le départ dans 5 minutes. Nous partons donc en laissant dernière nous cet endroit si reposant, en suivant un petit chemin humide et pierreux qui nous ramène au GR51.

Là c’est la piste des Campons, large et confortable.

Nous suivrons cette piste jusqu’aux Adrets des Sauves et obliquons ensuite à gauche dans un sentier forestier agréable, avant de remonter vers le GR51 (encore lui, il est incontournable) qui nous ramène à Roquebrune.

Nous allons prendre notre pot de fin de randonnée dans notre café habituel sur la place de la Mairie d’honneur.

Merci Anne-Marie pour cette dernière randonnée 2016 en petit comité, mais néanmoins très agréable et très sympathique.

La prochaine randonnée G1 : 

5 janvier 2017  Départ 8h00  : Anne-Marie N° 504 Esquine - Lac de l'Avellan - Pey Servier
Moyen ***   18km   D:600
Parking : Col du Testanier 

Bonnes Fêtes de fin d’année

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude C.
commenter cet article

commentaires