Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 15:57

Esquine – Lac de l'Avellan – Pey Servier 

 

Pour cette première randonnée de l’année, Anne–Marie nous propose, au départ du Col du Testanier, une grande boucle autour du lac de l’Avellan, avec de nombreux passages en forêts et avec deux sommets à gravir, l’Esquine (388m) et le Pey Servier (377m).

Les 15 randonneuses et randonneurs réunis ce jour partent donc pour faire une succession de montées et de descentes, représentant 600 m de dénivelée cumulée et une quinzaine de km.

Notre animatrice ayant choisi de tourner à l'envers, par rapport à la randonnée effectuée le 20 janvier 2011, la blogueuse a reproduit ci-contre la représentation miroir du profil initial.

 

Maurice sera notre serre-file du jour, efficace et attentif, même à la photographe qui a eu tendance à rêvasser devant les beaux paysages. Un grand merci pour sa gentillesse.

 

La météo est clémente ; le ciel bleu, le soleil et l’absence de vent nous permettent de ressentir avec quelques degrés supplémentaires, les 5 ° du départ et les 10° de l’arrivée.

Nous allons débuter la randonnée par l’Esquine (en provençal, l’échine, la crête de montagne en dos d’âne). Ce beau sentier en forêt emprunte un ancien réseau de pistes très fréquentées, notamment par les bergers des 18 et 19 è siècles.

 

Lors de notre montée, nous profitons de belles vues sur le lac de l’Avellan, les Adrets puis, au loin le lac de Saint Cassien.

De l'autre côté le Rocher de Roquebrune est toujours aussi majestueux.

Mais nous surplombons également l’autoroute A8 et son bruit n’est pas des plus agréables.

Vous pouvez le vérifier en cliquant sur le lien suivant :

https://www.dropbox.com/s/jwltsr320pu3ztz/05.01.17%20Avelan%202.MP4?dl=0

 

Il est 10 heures et nous quittons le massif de l’Esquine par une toute petite portion du GR 51, avant de plonger à droite sur un sentier qui va rejoindre le vallon de l’Avellan.

 

Les chasseurs sont en action ce matin et traquent le sanglier. Nous entendons, puis apercevons leurs chiens, juste au-dessus de nous.

Heureusement nous prenons un sentier qui nous est réservé (nous n'y rencontrerons d'ailleurs ni sanglier ni chien !!!) et nous atteignons les vestiges de la mine de Mare Trache, en toute sécurité.

 

 

 

De cette mine, fermée en 1971, ont été extraites environ 25 000 tonnes de flurorine (appelée dans l’industrie spath-fluor) de belle pureté, à partir d’un filon d’un mètre environ, exploitable facilement à flanc de coteau. Ce minerai, utilisé comme fondant par les fabricants d’ acier, prendra principalement la direction de l’Allemagne, par bateau depuis le port de Saint Raphaël.

 

Nous repartons et longeons, en surplomb, l'Avellan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons aux bords du lac de l’Avellan à 11 heures. Le G2 aurait sans doute fait la pause-apéritif. Mais au G1, pas de vin, pas d’apéro ….et donc malgré l’heure, nous faisons la pause banane...mais sous un agréable soleil.

 

Vous pouvez la découvrir "en live" en cliquant sur le lien suivant :

https://www.dropbox.com/s/4gtittnleuo294l/05.01.17%20Avelan%204.MP4?dl=0

 

Pour les géologues, le site de l'Avellan est intéressant car il illustre un graben, bassin d’effondrement formé au Permien (300 Ma) et lié à la phase de décompression postérieure à la formation de la vielle chaine hercynienne (350 Ma). Pour ceux qui sont intéressés, je vous conseille de suivre le lien suivant :

http://geologierandonneurs.fr/conferences/Esterel%20Avellan.pdf

 

Pour les amateurs de sports extrêmes, imaginez l’envol de cette belle aile, que malheureusement nous ne suivrons pas dans le ciel, notre départ pour le Pey Servier ayant été plus précoce.

Nous abordons alors la dernière montée de la matinée, avec la promesse de déjeuner au sommet, 200 m plus haut. La piste est large et confortable.

Nous faisons nos deux photos de groupe.

 

Puis, peu de temps après, nous nous installons pour notre pause repas sur une petite plateforme, cul de sac de notre montée, bien ensoleillée.

Il est 13h20 et Anne–Marie a donné le signal de départ, après nous avoir informés de la longue descente qui nous restait à faire.

 

Nous faisons une petite variante en empruntant un sentier au dessus de la piste que nous rejoindrons à proximité du Logis de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous  quittons à nouveau la piste pour prendre, à droite, un sentier qui plonge vers le lac Avellan.

Nous retrouvons alors la rive du lac de l'Avellan, face à son exutoire où nous étions le matin. Des canards prennent leur envol.

Après avoir passé le gué nous remontons à travers la forêt vers le parking du col du Testanier.

A 15 heures, notre parcours est bouclé.
A l’heure des bilans, nous avons fait 22 844 pas (étalon Joël), soit 15 km et un peu plus de 600 m de dénivelée.

Nous terminons l'après-midi sur la terrasse ensoleillée du tabac-presse du petit centre commercial de la Tour de Mare.

 

Merci Anne-Marie pour cette bien belle première randonnée 2017.

Les photographies sont de Claude C. et Michel et la filmographie de Jean Be ; merci à eux.

La semaine prochaine pour le G1:

Jeudi 12/1 : 

Départ 7h00 Jean-Louis N° 756- Puget-ville Rocbaron- Moyen *** 17 km D:710m

Parking : parking du Rayolet

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude C.
commenter cet article

commentaires