Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 16:39

Trestaure les Bois - jeudi 22 décembre 2016 - groupe 2

Pour la dernière randonnée de l'année 2016 ce sont 17 randonneuses et randonneurs qui se retrouvent sur le parking de la Mairie de Saint Paul en Forêt. Joël présente cette randonnée qu'il avait créée l'année précédente et qui semblait avoir bien plu.

Ce sera une randonnée facile : d'une longeur annoncée de 11,8 km (au final 12,9 km) et d'une dénivelée cumulée annoncée de 257 m (au final 241 m). Ayant échoué à obtenir, l'avant veille par téléphone, auprès de la mairie, les clefs de la chapelle Saint-Joseph, il effectue une nouvelle tentative sur place sans obtenir plus de résultat.

La randonnée débute, en cette belle journée ensoleillée d'hiver, par la petite montée à la chapelle Saint Joseph que nous admirons de l'extérieur.

A la sortie du village, le large chemin de sous-bois s'avère vite très boueux, au point que Joël anticipe un passage, connu pour être particulièrement humide en temps normal, pour le contourner en longeant la route D56 sur 2 petits kilomètres. Une circulation quasiment inexistante, et une jolie vue sur les monts légèrement enneigés du haut-var, rendent la progression agréable.

Sitôt quitté le bord de route on trouve un talus plein de feuilles mortes sèches, idéal pour la pause banane.

La marche reprend en sous-bois,

 

 

 

 

                                                                                      lorsque les premiers marcheurs sont surpris par l'irruption sur le sentier d'un sanglier de belle taille (mâle ou femelle ? personne n'a pu vérifier),

qui hésite, puis s'enfuit en direction des taillis, dévoilant son arrière-train ensanglanté. Le bruit proche provoqué par les cris de chasseurs et l'aboiement de chiens nous confirme la tentative du pauvre animal d'essayer d'échapper à son destin.

Après une petite « grimpette » nous parvenons au plateau de l'Aumade

où nous attend un long muret de pierres,

qui favorise la position assise de tous les marcheurs « en rang d'oignons » pour la pause repas. Cet alignement n'empêchera pas la convivialité de s'installer, ni différents « échantillons » de circuler.

Notre marche reprend par une descente raide mais très courte, et nous arrivons bientôt à l'entrée du village devant un beau lavoir

                                                                                      qui permet à certains de nettoyer chaussures et bâtons. Joël néglige la montée raide du chemin de la Verrerie, et nous pénétrons dans le village par une calade agréable. Tous les bars étant fermés on négocie auprès de la patronne du restaurant le Bec Fin (au pied du parking) de nous accepter dans sa cour intérieure pour un pot de fin de parcours très animé et chaleureux. A l'an prochain pour de nouvelles aventures.

Texte de Joël (merci à lui pour la randonnée) et photos de Gérard.

En bonus les autres photos prises durant la journée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rolande
commenter cet article

commentaires