Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 12:27

Le Plateau de la Motte-G2

 

Une semaine de retard pour le blog ! Merci Claude d'avoir prévenu nos lecteurs.

 

C'est Jean-Marie qui va conduire cette rando après une reconnaissance faite avec Anne-Marie pour le G1.

Elle a été récupérée dans les archives du groupe de marche à l'occasion de la constitution du catalogue. Décrite par Bruno, elle n'avait jamais été faite, surement même pas reconnue car nous avons eu la surprise de découvrir qu'elle traversait un terrain militaire !!!

Il fallut donc la reprendre en totalité.

Le G2 va la faire dans le sens contraire des aiguilles d'une montre alors que le G1 la fera en sens inverse + une boucle supplémentaire et les deux groupes ont pris rendez-vous pour le pique-nique au sud du Domaine des Grottes.

A Boulouris, 10 courageuses et courageux (il va faire très chaud). Parmi eux Daniel J qui n'avait pas eu l'information sur l'avancée du départ du G1. Très bravement, il accompagnera le G2.

Aucune voiture annoncée pour un accès direct à La Motte et ce sont donc les deux voitures partant du parking du Manoir qui pratiquent le relais prévu dans le descriptif.

 

Avant le départ, Jean-Marie présente le parcours du jour, 12 km-Montée 320 m-Descente 410 m.

Il ajoute :" Il fait très chaud et nous n'avons que 5.5 km à parcourir pour atteindre le lieu de pique-nique où nous retrouverons nos amis du G1, donc nous allons adopter une allure modérée. Vers la fin de la matinée, nous rentrerons dans une propriété privée mais nous avons l'autorisation.".

Edouard sera notre serre-file. A 10, la tâche ne sera pas trop rude…

Contact téléphonique avec le G1, ils ont déjà parcouru 4 km.

A  9 h 20, le G2 attaque la principale montée de la journée qui va nous permettre de faire une boucle autour du Peyblou.

A cette heure du jour, en forêt, nous sommes assez bien abrités par les arbres sauf en quelques passages.

Tout en haut, du bord de la falaise, très jolie vue sur la région des Esclans avec toutes les vignes. Dans la descente nous pouvons admirer tout un ensemble de très grands cyprès de Florence, certainement dans une propriété privée, actuelle ou passée.

La boucle du Peyblou terminée, nous nous arrêtons pour la traditionnelle "pause banane".

 Puis nous attaquons la boucle du Combaron au sommet de laquelle nous pouvons mettre notre nez sur ces jolies petites fleurs blanches mellifères. Nous avons déjà rencontré ce genre de buisson mais sans l'identifier. A postériori, en posant la question à Google (petites fleurs blanches envahissantes à odeur de miel) il nous en a proposé une bonne centaine …sauf la nôtre.

 Nous longeons une parcelle ensemencée, certainement pour le gros gibier car nous sommes dans une zone de chasse comme l'attestent tous les postes de guet.

Jean-Marie retrouve le cairn qu'il avait placé et nous pénétrons dans la forêt. C'est là, à l'ombre que nous ferons les photos de groupe.

Il reste deux km à parcourir, au frais (???) dans la forêt.

Et voici le lieu du pique-nique, nous sommes les premiers et comme il nous reste 7 km à faire, nous commençons notre repas sans attendre les G1. Un verre de rosé pour commencer accompagné de tranches d'un mini pâté en croûte.

Le G1 nous contacte, ils ne trouvent pas le lieu de rendez-vous. Communication des coordonnées par téléphone mais… voici les premiers qui arrivent, suivis par l'ensemble du groupe, ils étaient tout près. Ouf ! Ils nous ont trouvé mais ont, semble t'il, souffert de la chaleur car ils n'ont pas bénéficié comme nous de la protection des arbres.

Les voilà, les valeureuses et valeureux du G1

C'est toujours agréable de retrouver des amis mais les G2 doivent repartir car leur route est encore longue et il fait de plus en plus chaud.

Adieux déchirants !

Le groupe remonte vers le nord, traverse la route et rentre dans la forêt où, le jour de la reconnaissance, des coupes de bois avaient eu lieu. Les arbres tombaient tout près des deux marcheurs.

 De là, passés devant le poste de pompage, nous atteignons la bordure de la zone militaire qui sera contournée par un petit sentier tracé pour les randonneurs par le responsable des sports de la municipalité (merci Monsieur pour votre amabilité au téléphone).

Terminée la zone militaire, nous poursuivons plein sud mais là, plus d'ombre et il fait très chaud.

Quelques habitations mais surtout de magnifiques oliveraies et notre fameuse fleur inconnue.

Alors, toujours pas identifiée ?

Nous retrouvons la trace du feeder de gaz déjà rencontré ce matin sur l'autre versant. Nous sommes juste au-dessus du Peyloubier d'où nous sommes partis ce matin mais notre route continue vers le sud, en descente.

Une de nos amies commence à souffrir de la chaleur et après plusieurs arrêts, comme nous  ne sommes pas très loin de la D47, nous décidons de la laisser redescendre tout doucement avec son compagnon et d'attendre au bord de la route où nous reviendrons les chercher en voiture.

Mais finalement ils arrivent presque comme le reste du groupe au bord de la départementale. Concertation, ils vont  attendre et le groupe va revenir par la route afin de gagner du temps, économisant ainsi environ 1km. Tant pis pour le Saut du Capelan.

A l'entrée du village, qu'elle est sympa cette fontaine bien accueillante!

Alors qu'une voiture part rechercher nos amis, nous nous installons au Bar des Cascades pour apprécier une boisson bien fraîche, car pour certains, il n'y avait plus d'eau dans les gourdes.

Puis petit à petit nous voyons arriver les G1, assoiffés eux aussi.

Voilà, la boucle est bouclée, nous nous sommes retrouvés pour ce verre de l'amitié.

Merci Jean-Marie, la journée a été chaude  mais nous avons tenu le coup. Grosse journée pour toi : le blog, les photos, une fleur non identifiée (la honte) et…la conduite de la rando.

Merci au rédacteur du blog du G1 à qui nous avons emprunté deux photos.

Bonnes vacances à tous et à Septembre. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires