Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 09:36

Lacs de Vens (06) - G1 - 28/09/2017

Après 2h 40' de route, à cause de ralentissements de circulation et des travaux de voirie, 26 randonneurs sont présents ce matin au hameau du Pra sur la rive gauche de la vallée de la Tinée où la plupart d'entre nous vont découvrir cette mythique randonnée des lacs de Vens.

A 1700 m d'altitude, la température est de 8°c au départ, mais la météo nous promet une belle journée.

 

C'est Jean Bo, grand spécialiste des lacs de Vens, qui aujourd'hui va nous conduire sur ce parcours aux décors somptueux. "Ici, nous sommes en plein milieu du parc du Mercantour"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour profiter pleinement de cette randonnée, il faudra parcourir environ 15 km et grimper de 900 m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Bo décide de nous faire la présentation détaillée de cette randonnée dès que nous aurons retrouvé un peu plus loin un versant ensoleillé.

Elisabeth sera notre serre-file du jour.

 

Pour l'instant nous progressons à bonne allure en empruntant cette passerelle à priori assez solide pour supporter tout les marcheurs.

Passerelles qui nous feront découvrir ces magnifiques petits torrents au fil du parcours.

 

 

 

Nous avons maintenant retrouvé le soleil, c'est le moment de marquer la pause "banane", car le plus dur reste à faire.

 

 

Après avoir repris quelques forces, nous empruntons cette fameuse cheminée très abrupte, appelée ici "Pas des pêcheurs".

 

 

 

Le souffle devient court et la transpiration abondante. Les lacs de Vens...ça se mérite!!!

 

 

 

A peine si nous avons le temps d'admirer une végétation magnifique.

 

Nos efforts sont récompensés lorsque nous découvrons enfin le premier lac.

Nous en prenons plein les yeux.

 

 

 

 

 

 

Les lacs de Vens sont constitués d'une enfilade de cinq lacs principaux. Le plus grand, surplombé par le refuge de Vens, a une profondeur de 31 m.

Jean Bo nous propose de continuer un peu plus loin en direction du lac n°3 où il a réservé une table pour le pique-nique.

 

 

 

Rares sont les piques-niques dans un environnement aussi sublime.

 

 

 

 

 

 

En voilà deux qui n'en perdent pas une miette.

 

 

Nous reprenons notre chemin, avec le but d'atteindre le refuge de Vens que l'on aperçoit au loin.

Mais toujours pas question de ranger les appareils photos. Le spectacle continue.

 

 

 

 

"Marmotte... montre-toi, stp"

Ah! En voilà un spécimen, en train de lézarder sous les rayons du soleil.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la marmotte, et si vous ne dormez pas comme elle, alors lisez ceci.

C’est un rongeur de taille moyenne, mesurant 50 à 60 cm de longueur pour un poids entre 4 et 8 kg à taille adulte. Son corps est épais et sa silhouette est trapue. Il possède une queue touffue mesurant entre 10 et 20 cm de longueur.

C’est un mammifère aux pattes puissantes et possédant des griffes épointées du fait de ses habitudes à creuser le sol. La marmotte des Alpes a un court et large museau. Son champ de vision est très important du fait d’une position des yeux quasiment parallèles de chaque côté de la tête. Ses oreilles mesurant entre 2 et 3 cm sont presque invisibles car cachées sous la fourrure. Comme tous les rongeurs vivant dans des terriers, la marmotte a de longues vibrisses (poils en forme de moustache) afin de se repérer dans le noir du terrier.

La couleur de son pelage varie entre le gris et le roux en passant par le brun, le beige et le châtain. Le dessus de la tête ainsi que la queue sont plus sombres.

Elle vit dans les alpages et préfère les terrains à découvert où elle pourra voir arriver de loin ses prédateurs. Que cela soit les prairies ou de la rocaille, la marmotte creuse de longs terriers de plusieurs dizaines de mètres et dont la chambre principale peut faire jusqu’à 1 m cube.

Un dernier effort et nous et nous voilà à proximité du refuge de Vans posé sur son promontoire à 2380 m d'altitude.

 

 

Celui-ci est fermé depuis le 26 septembre. Il nous servira de décor pour la photo de groupe.

 

 

Nous ne nous attardons pas trop, car la descente jusqu'aux voitures sera longue et par endroits, périlleuse.

 

 

 

 

En fin de parcours, nous croisons un important troupeau d'ovin dont voici un magnifique spécimen.

 

Nous voilà au terme de cette randonnée, fourbus pour la plus part d'entre nous, mais émerveillés par ces paysages alpins superbes.

Nous terminons cette journée par le pot de l'amitié que nous partageons sur cette place de Saint- Etienne de Tinée.

 

Merci à Jean Bo pour cette superbe randonnée, nous y reviendrons avec plaisir.

Les photos sont de : Claude Ca, Do Gi, Gilbert et Jean Bo.

Au programme du jeudi 05 octobre:

G1 Départ : 6H53 Roland 717-2 Eze le Mont Bastide moyen*** 6,4 km Dh : 600
Découverte des sépultures du Néolitique au travers d’un circuit dans la flore méditerranéenne.
Parking :
Boulouris Gare SNCF Coût du trajet A/R : 27 €

 

Partager cet article

Repost0

commentaires