Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 10:14

822 -BOIS DE LA GAILLARDE DOLMENS- G1 JEUDI 9 NOVEMBRE 2017

 

En remplacement de la randonnée « Le Grammondo » annulée pour cause de météo défavorable, Alain , notre animateur du jour, nous propose «  le bois de la Gaillarde »

 

 

Il est 9h,  11 randonneurs dont 3 « nanas  courageuses»  se  retrouvent  sur le parking du cimetière des Issambres.

Sur les recommandations d’Alain, nous avons mis dans notre sac à dos le Kway,  la cape, le parapluie !!!!        

En fait nous n’aurons pas eu besoin de les sortir …..

 

Sous le ciel bleu (avec quelques nuages),

Alain nous présente la randonnée :

 

« 14 Kms environ et 470 m de dénivelée.  Agréable randonnée panoramique  avec des points de vue  sur tout le bord de mer, les étangs de Villepey , sur la chaîne de l’Estérel et au loin si le temps est clair sur les sommets à plus de 3000 m sur le Mercantour. Nous découvrirons le Dolmen de L’Agriotier, les ruines de la Villa Gallo Romaine de Roqueyrol, le point de vue au belvédère du château d’eau, la Chapelle en plein air de Notre Dame des Dolmens, le dolmen de la gaillarde et la maison du Garum ».

 

Pas de serre file aujourd’hui, le chef a décidé…

 

Nous démarrons sur une piste très agréable  avec une pente régulière.

 

Nous sommes dans le Massif des petites Maures, Alain nous rappelle le terrible incendie de l’été 2003 ;

Une première pose effeuillage sur le sentier Agriotier.

Un  regard vers le pylône, dans notre dos , (il est très loin et peu visible) pour nous situer le point de vue du château d’eau. Le voyez-vous ?

 

Nous nous dirigeons vers l’Est et Alain nous montre en face,  une côte assez longue qui grimpe avec un fort pourcentage .

 

Nous laissons sur la droite le Rédissart et continuons tout droit en direction du Dolmen de L’Agriotier.

 

Cap  Nord Ouest, la pente est bien là, ça grimpe, chacun monte à son rythme ,

nous laissant le temps d’admirer (dommage le ciel n’est pas complètement dégagé)  les  magnifiques points de vue sur tout le bord de mer, les étangs de Villepey , la baie de Fréjus Saint-Raphaël, et sur la chaîne de l’Esterel.

 

Quelques faux plats montants pour reprendre son souffle et regroupement sur la piste pour une photo de groupe avec en arrière plan « notre » Méditerranée.

 

Nous prenons cette piste plein Ouest puis un petit sentier jusqu’au Dolmen de l’Agriotier. Vous remarquerez qu'ils sont tous en tête !!!! Même pas fatigués !!!!

 

Devant le dolmen, Alain nous raconte :

« Site protégé au titre de l’archéologie par la loi du 27 septembre 1941.

Edifice protégé au titre des monuments historiques par la loi du 31 décembre 1913

Sauf autorisation du Ministère de la Culture, toutes recherches ou prélèvements sont interdits.

 

Les dolmens sont des sépultures le plus souvent collectives édifiées aux environs de 3300 ans avant JC.

Le Dolmen de l’Agriotier fait partie du groupe de Dolmens à couloir et à petite chambre de Provence Orientale.

L’ensemble chambre - couloir est englobé dans un tumulus de pierre de forme ovale. Le Dolmen de l’Agriotier présente des caractères différents et originaux puisqu’il n’a pas abrité vraisemblablement de sépulture collective, et que sa dalle de couverture a servi uniquement pour sceller la tombe. »

 

Il est 10h30, c’est la pose banane, au point de vue de la Table d’Orientation quelques mètres plus loin

et toujours ce panorama admirable avec un dégradé de couleurs , qui d’ailleurs sera le fil conducteur de toute la randonnée.

 

Nous continuons notre parcours Sud Ouest sur un chemin plus ou moins plat en arrête sommitale, et le point de mire (pylône) est plus prêt de nous.

 

Nous arrivons sur une descente plutôt courte, qui  nous amène aux ruines de Roqueyrolles.

 

Dans ce site le reboisement s’opère par des plantations d’oliviers.

 

Quelques mots d’Alain sur les ruines :

 

« A l’origine, dépendance d’une ancienne Villa Gallo Romaine découverte au début du 19ème siècle.

Les ruines actuelles sont les restes d’une ancienne ferme familiale composée de bâtiment d’élevage, de stockage, d’habitation.

Ce site a été abandonné au début de 1923 à cause d’un incendie de forêt. »

 

Le temps s’assombrit mais les couleurs sont toujours aussi belles, nous avons même un arc en ciel !!!!.

 

Juste avant le Col du Bougnon,  nous prenons une nouvelle trajectoire Sud Est  qui nous conduit au belvédère situé sur la plate forme d’un château d’eau.

 

La traditionnelle photo de groupe s’impose ;  Arrière plan sur  Saint-Tropez et toute la côte jusqu’au Cap Camarat.

Encore une autre avec notre animateur.

Abandonnons ce merveilleux endroit et prenons le boulevard des Gaulois puis l’avenue des Druides en direction de  Notre Dame des Dolmens, chapelle à ciel ouvert,  pour la pose pique-nique .

Site très agréable à respecter ,

Chacun d’entre nous recherche un petit coin au soleil.  Alain nous arrose avec son Morgon, les deux « Brigitte «  offrent le café accompagné du gingembre de François.

 

Il est 13h20, Alain nous indique que nous avons fait les ¾ de la randonnée !!!

 

Dernier site à voir : le dolmen de La Gaillarde.

 

Ecoutons Alain :

 

« La fouille de ce dolmen s’est effectuée en 1908 par le Dr Raymond qui a découvert des restes osseux humains et des pointes de flèches en silex. Les dépouilles étaient disposées dans la chambre, recouverte par une dalle dite de couverture. Un couloir permettait d’y accéder. Une fois les corps installés, la chambre et son couloir d’accès ont été comblés par un mélange de terre et de galets de rivière qui ne viennent pas du vallon de La Gaillarde. Tout l’édifice s’insère dans un tumulus circulaire (d’un diamètre approchant les 10 mètres).

 

Le dolmen de La Gaillarde a subi les outrages du temps et de l’homme. Seule une partie de sa charpente est visible. Elle est en mauvaise état, la dalle de couverture ne reposant plus que sur un des piliers.

Cependant, il demeure une ressource archéologique importante, témoin d’une trame sociale qu’il convient de préserver. »

 

Place à la descente parmi les mimosas , nous reviendrons pour les voir en fleurs….

 

Nous passons à côté de la Maison bien restaurée du Garum.

 

Dernière explication d’Alain :

 

 « Le Garum était un condiment très apprécié à l’époque romaine élaboré à base de macération de poisson.

Cette sauce au fort goût salé, qui entrait dans la composition de nombreux plats, était fabriquée dans tout le bassin méditerranéen à base de chair ou de viscères de poisson fermentés dans le sel.

Le garum était produit ici, où on a retrouvé le vestige villa romaine dont dépendait le vivier gallo-romain de la Gaillarde, toujours en eau et classé au titre des Monuments Historiques ».

 

Alain nous annonce un dernier raidillon et un petit sentier bien escarpé avant de rejoindre nos voitures vers 14h40.

 

Nous aurons fait 15 kms, 600m de dénivelée, moyenne déplacement 3,9km/h, altitude maxi 270m

 

Rendez vous en terrasse sur la place de Saint Aygulf pour le verre traditionnel de l’amitié.

 

 

Un grand merci à Alain pour cette superbe randonnée à la fois merveilleuse et enrichissante.

 

Merci aussi aux photographes : Brigitte R et Alain

 

Prochaine sortie : Départ 8 h - Roland 808-St Cézaire Pont des Gabres  moyen**  11,2Km DH 480m

Parking : à côté de la bambouseraie du Mandarin

Coût du trajet A/R : 24 €

Partager cet article

Repost0

commentaires