Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 14:59

2018-06-21 - N° 888 - Du Trayas aux Grues - G1

Aujourd'hui, 21 juin, premier jour de l'été, mais aussi jour de la fête de la musique, c'est Alain Wa qui a écrit la partition de cette randonnée inédite. Alain a été obligé de composer après un concours de chaises ... musicales, puisque cette randonnée n'était pas prévu dans le planning initial, mais les caprices de miss Météo en ont décidé autrement.

Nous sommes 9 : 2 randonneuses et 7 randonneurs, au départ de cette randonnée, sur ce parking habituel de la calanque de Maupas du Trayas.

 

 

Alain nous fait un topo rapide sur cette randonnée:

"Randonnée inédite dans l’Esterel, sur de très beaux sentiers et piste, d’environ 15 kms pour
700 m de dénivelé +.

Nous ferons l’ascension des Grues par la face Sud en partant du littoral, avec un palier au col
Notre Dame. On reviendra à ce col par la piste, côté Est, et on terminera notre randonnée par
une boucle via la Dent de l’Ours et le Col des Lentisques.
Ce parcours pourrait être simplifié, compte tenu de la chaleur dans l’Esterel, en ce premier
jour de l’été.
Niveau de difficulté moyen***"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous démarrons cette randonnée face à la gare du Trayas bien décorée par ce superbe massif d'hortensias.

 

 

Il fait déjà très chaud sur ce sentier, et les portions ombragées sont rares.

Le tempo donné par Alain, nous permet de grimper à allure modérée cette première difficulté.

 

 

Rapidement le besoin de s'hydrater se fait sentir.

Certains randonneurs expérimentés, ont bien anticipé en glissant dans leurs sacs des bouteilles d'eau sortant du congélateur.

 

Droit devant en pleine lumière le pic d'Aurelle (alt. 323 m).

 

 

Tel un maréchal armé de son bâton de marche, Alain nous montre le chemin à suivre.

 

 

 

Il est 10h 20', et nous voici arrivés au col Notre Dame. Forte chaleur, il est grand temps de faire une longue pause "banane".

 

 

Nous prenons le temps d'admirer la Dent de l'Ours, et le Pic de l'Ours (alt. 488 m) surmonté de sa tour émettrice.

 

 

Compte-tenu de l'état de fraicheur de certains randonneurs, Alain propose pour ceux qui ne souhaitent  pas faire l'ascension des Petites et des Grosses Grues de se séparer en deux groupes et de se retrouver environ une heure et demie plus tard au col de la Cadière.

En résumé, 4 randonneurs vont s'abstenir  et les 5 autres valeureux vont continuer le programme initial.

Ci-dessous, le groupe des 5, prêt à en découdre avec les Grues.

 

Petites ou grosses Grues, il vaut mieux avoir bon pied, bon oeil pour franchir certains obstacles.

 

 

 

 

La chaleur est accablante, aussi les pauses sont nombreuses.

 

 

 

 

 

 

Quelques vues sur les sommets familiers des randonneurs du Cercle : le mont Pelet, le Marsaou et les Suvières.

 

 

 

 

Pendant ce temps la bande des 4, dévale la piste amenant au col de la Cadière en toute décontraction.

 

 

Après le regroupement des 9 randonneurs, il est grand temps de se mettre à table.

 

 

Avant de reprendre notre route, deux photos de groupe sont mises dans la boite.

 

 

 

 

Ci-dessous, Sidi Ben Bernard, émir de Saint Raphaël. Mais n'en parlez à personne, car il est là incognito.

 

De temps en temps nous percevons le chant des cigales qui célèbrent elles aussi à leur manière la fête de la musique mais surtout l'arrivée de la chaleur.

 

 

Deuxième passage de la journée au col Notre Dame. Pour nous éviter de subir plus longtemps cette chaleur harassante, Alain nous propose de raccourcir cette randonnée en évitant la partie Pic de l'Ours, et en récupérant le col des Lentisques par un sentier plus direct.

Sous la canicule, têtes basses, la troupe avance à petits pas.

 

 

Pendant que nous suons sang et eau, d'autres s'amusent à faire des ronds dans l'eau.

 

Entre ciel et mer, une dernière pause pour profiter de ce magnifique décor.

 

 

Nous devinons les îles de Lérins dans la baie de Cannes.

 

 

Sur la gauche de ce piton rocheux, un escarpin parfaitement ressemblant.

 

La randonnée touche à sa fin, mais vous pouvez voir que les randonneurs présents gardent le sourire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour quelques secondes, nous ratons la correspondance avec ce TGV (non gréviste) en direction de Nice!!!

 

 

C'est sur la terrasse de notre bar habituel d'Agay, que les bières -pression et autres boissons sont sifflées à une vitesse impressionnante.

 

 

Merci Alain pour ce parcours inédit, un peu tronqué à cause de la météo, mais à refaire dès que possible dans son intégralité.

Reportage photo de : Alain, Brigitte et Gilbert.

Randonneurs et randonneuses, veuillez noter votre dernière randonnée de la saison 2017-2018, conduite par Anne-Marie:

Jeudi 28 juin  départ: 8h00

N°806-Villepey La Gaillarde  Moyen*  14,5 km  Dh : 250m

Tour de Saint-Aygulf par la mer et par la montagne : à l’aller, le sentier du littoral jusqu’à La Gaillarde. Au retour, les hauts de Saint Aygulf et le vallon du Reydisart.

Parking : Fréjus. avant le pont de Saint-Aygulf

Coût du trajet A/R : 6€

Votre blogueur du jour vous souhaite un bel été à tous et à toutes, et rendez-vous début septembre pour de nouvelles aventures ...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires