Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 19:58

De la Colle Douce au col de l’Essuyadou – G2 – jeudi 20 décembre 2018

17 randonneurs se sont donnés rendez-vous pour cette randonnée inédite proposée par Jean Ma, randonnée qui sera la dernière de l’année pour certains. La température est fraîche  mais cela ne freine pas l’ardeur des participants. Pas de blogueur aujourd’hui mais grâce aux photos de Nicole et des éléments transmis par Jean, Rolande va faire de son mieux depuis la Haute-Savoie pour relater la journée.

« J’ai sélectionné  un parcours inédit, reprenant  sur la fin celui du groupe 1 parti 1h plus tôt. Parcours annoncé de 11 kms et 440 m.de dénivelé de niveau moyen** (en définitive un peu plus de 10 kms et 320 de dénivelé). Le parcours se fera sur de belles pistes, et des sentiers qui nous offriront de belles vues sur la baie de St-Raphaël et St-Tropez et également sur l’Estérel."

Du carrefour de la Colle Douce, nous empruntons la piste Castelli qui descend vers le pont de Barban

et  après 2km,

nous quittons cette piste pour longer les trois petits lacs bien connus pour leurs tortues. Les lacs sont bien boueux et leur niveau a bien augmenté après les grosses pluies orageuses des dernières semaines et de mercredi en particulier.

Avant le 3e lac, un gué généralement à sec  nous impose aujourd’hui  un passage de 3m. avec 10 cm d’eau. Imitant Moïse, et chacun avec sa technique (pointe ou talon) nous franchissons cette épreuve… sans nous mouiller les pieds. « Même pas sorti les sacs plastiques… »

500 m plus loin, un autre ruisseau à franchir mais  un grand pas suffit à nous conduire à un joli sentier par lequel nous contournons le sommet du Bonnet Capelan. Nous pouvons voir de très belles falaises de ce côté,  jugées inaccessibles par le groupe…  

Nous rejoignons la piste de l’Essuyadou  qui par une montée très confortable, nous mène au col du même nom.

400 m de petite montée toujours sur cette piste pour atteindre notre point culminant, le carrefour de la Roche Noire à 250m d’altitude.

Grosse discussion sur la couleur de la roche qui est devant nous et qui a donné son nom au carrefour : plutôt grise que noire, les avis sont partagés… Comme à l'habitude Michel veut se situer sur la carte.

Nous passons près d'un arbre aux racines étranges.

De la Roche Noire, nous prenons la piste du Porfait sur 500m environ et nous la quittons pour aller rejoindre le GR49 au carrefour de Jausier.

Petite difficulté  (annoncée dés le départ), sur 50m nous empruntons un sentier étroit, boueux, glissant, très raviné sur notre gauche et en plus nous menant à un nouveau ruisseau à franchir…d’un pas.

Le sentier devant nous ressemble par endroits à un ruisseau mais le G2 tient bon sans gémir, dans l’espoir d’arriver bientôt sur le lieu du piquenique, endroit où la vue est la plus belle mais où malheureusement le vent fort et froid nous contraint à nous aligner le long du chemin en contrebas.

Le ciel est de plus en plus bleu mais le soleil ne compense pas l’effet du vent. Heureusement  les prévoyants avaient amené du vin d’orange, du Stanislas, et cerise sur le gâteau, du champagne (du vrai) offert par Jack sans qu’il nous en donne la raison…. ça lui faisait plaisir et à nous aussi. Naturellement, le rosé et le rouge ont suivi et nous nous sommes réchauffés avec le café et les petits gâteaux. Quelqu’un a dit « un vrai piquenique de G2 » mais il fallait repartir pour ne pas prendre froid.

Après la montée…

la descente sur un sentier parfois caillouteux mais sans risques qui nous fera couper à plusieurs reprise la « route d’Italie » fermée aux voitures mai bien connue des plus anciens car elle était souvent empruntée pour se rendre au col du Testanier et à la maison forestière de Malpey.

Il est temps de faire la photo de groupe. 

Malgré la proposition de JeanMa de suivre la route (solution de facilité), le G2 opte pour la poursuite sur le sentier même si  nous devons bravement parcourir  au moins 200m dans les taillis (et dans la joie et la bonne humeur bien sûr). Félicitations au groupe…

Nous longeons la maison forestière de la Louve et franchissons le pont de la Bécasse sous lequel l’eau coule comme nous ne l’avons jamais vu.

Nous rejoignons notre point de départ par un dernier « faux plat » montant comme dirait St-Jean Bo.

Appel du G1, pour nous informer qu’ils sont à la traine à 30 mn derrière nous.

Nous les attendrons bien volontiers sur le parking, car Anne-Marie nous a organisé un pot inter-groupes  où elle a prévu non seulement du cidre pour toutes et tous, mais aussi du jus d’orange, des gâteaux, des gobelets etc. etc. Merci  à Anne-Marie pour cette belle  initiative de professionnelle…

Nous nous quittons en nous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année après avoir fait une photo des deux groupes…

Merci à Jean pour cette agréable balade, à refaire par beau temps au printemps quand les cistes seront en fleurs.

Et pour terminer quelques photos des magnifiques paysages observés.

La semaine prochaine

              Jeudi 27 décembre 2018

G1 et G2

Départ : 8H

Anne-Marie

856-1-De Boulouris à Agay

Moyen**

14 km

Dh : 207 m

Depuis le parking du Manoir nous irons à Agay par l’intérieur (Carrière des Cous, Ferme Philip) et reviendrons par le bord de mer

Parking : du Manoir à Boulouris

Coût du trajet A/R : 0 €

               

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

joel 22/12/2018 16:43

Si j'osais, je dirais qu'on se la coule douce à la Colle Douce !!!!