Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2019 6 05 /01 /janvier /2019 16:05

2018 - 12 - 27 - 856 - 2 De Boulouris à Agay

Nous sommes 14 enthousiastes - 7 hommes et 7 femmes - à nous retrouver à 8h sur le parking du Manoir pour la dernière randonnée de 2018.  Une rando très écolo car sans voitures!  Nous allons effectivement partir à pied du parking du Manoir! Anne-Marie nous présente le parcours avec option de retour par la Route de la Corniche ou le bord de mer selon l’état de fatigue.

Nous passons sous la voie ferrée puis devant les commerces de Boulouris, empruntons divers chemins qui nous mènent à celui des Eucalyptus puis sur l’Avenue de la Grande Corniche.  Nous nous engageons dans un chemin boisé sur la droite et remarquons des mimosas déjà en boutons.  Notre petit groupe avance tranquillement dans la fraîcheur matinale.  Nous avons rattrapé l’Avenue du Grand Défends que nous traversons.  Nous voici sur la Rue Raoul Blanchard.  Arrivés au rond-point qui indique le cimetière de Boulouris nous prenons à droite et allons suivre des sentiers. 

Marc remarque aussitôt un gros bolet mais le repose rapidement car plutôt véreux! 

Le soleil perce à travers les nuages tandis que nous marchons d’un bon pas en file indienne. 

Nous avançons sur des chemins boueux en parallèle à la route goudronnée mais nous sommes des randonneurs donc hors de question d’opter pour la solution de facilité ! 

 

Des ginériums nous surprennent au passage.  

Nous poursuivons vers la carrière des Caoux 

et empruntons la piste du « Lézard osselé »  après un premier effeuillage.  Nous voyons la mer sur notre droite et devant nous les roches rouges de l'Estérel. 

Il est 9h, nous avançons d’un bon pas 

 

et arrivons au menhir.

 

 

Menhir néolithique à cupules - 6000 avant JC

La météo nous annonçait un temps nuageux mais le soleil est au rendez-vous et le ciel dégagé. 

Nous nous engageons de nouveau sur une piste terreuse un peu humide puis sur une belle route goudronnée dominée par l’Estérel. 

Nous quittons cet agréable chemin et nous dirigeons vers le « Pas de la Charrette ».  

Rastel d'Agay

Nous longeons la route qui va d’Agay à Valescure puis nous engouffrons dans le Chemin du Drapeau. 

 

Une bâtisse taillée dans la roche attire notre attention juste avant.  Nous apprenons qu’il s’agit d’un ancien aquarium qui se visitait autrefois.

 

 

C’est l’heure de reprendre des forces ce que nous faisons sur le très pittoresque Square Jean Laroche.  

 

 

Il est 1015h, nous avons parcouru 7,4 kms.  Nous traversons le grand chemin goudronné qui dessert le Domaine du Rastel aux belles propriétés et posons devant un mimosa déjà en fleur.

 

 

Nous descendons alors un escalier étroit aux marches inégales avec une vue plongeante sur la mer. 

Nous traversons la route pour reprendre l’escalier de pierres sinueux cette fois.  Magnifiques reflets de soleil sur la mer et les sommets environnants.  

 

Nous quittons le Domaine du Rastel d’Agay et nous retrouvons sur la route principale puis passons devant la salle du Togo. Michel nous explique que ce nom vient du gagnant d'un jeu télévisé d'il y a une cinquantaine d'années.  Il fallait reconnaître un hymne national.  Un habitant d'Agay fut le premier à le trouver et gagna  ainsi une somme d'argent qu'il décida de donner à la commune pour la construction d'une nouvelle salle des fêtes à condition que celle-ci porte le nom de Salle du Togo.  Voilà, vous savez tout! Nous arrivons vite à la plage d’Agay qui s’étale sous nos yeux avec ses monticules de sable.

Obligés de retourner sur la route, nous longeons le Pont Eiffel sur lequel passe la voie ferrée.  Nous apprenons qu'il existait un autre petit pont derrière pour les voitures mais il n’en reste rien suite à des inondations.  On en voit  encore les supports toutefois.  Nous redescendons sur le port où les cabanes multicolores des pêcheurs ajoutent une note de gaieté. 

 

Sachez qu’un dauphin a fait la une du journal local en août dernier en nageant et sautant gracieusement parmi les baigneurs dans la baie d'Agay! 

Photo fournie par Michel que nous remercions.

Michel a ajouté à la structure métallique représentant ce cétacé une guirlande d’ampoules qui l’éclaire la nuit tombée.

Il est également l’auteur du poisson réalisé voici environ 7 ans et situé près de la grotte des Italiens. 

Michel pointe ensuite du doigt l'emplacement de l’ancien fort de Richelieu, près de la plage de la Baumette, pris par les Anglais d’où le nom de Plage des Anglais car ces derniers ont débarqué par l’arrière pour s'en emparer.  La propriété de Jean d’Agay, neveu d’Antoine de St-Exupéry, est en fait construite sur l’ancien fort détruit par les Allemands. 

Nous poursuivons notre chemin le long du sentier littoral, émerveillés par la beauté des lieux dont nous ne nous lassons pas!

 

Il est 1150h.  Nous décidons de nous arrêter au Dramont pour le pique-nique avec le choix entre une jolie petite place ombragée qui domine la mer et est dotée de bancs ou le bord de mer pour les amateurs de soleil. 

 

Il est 1240h, nous sommes rassasiés et prêts à repartir. Nous suivons Anne-Marie sur un chemin mouillé et caillouteux à travers la végétation.  Nous montons et descendons tout en admirant les sublimes vues sur la mer. 

 

Nous approchons du sémaphore

On aperçoit l’Ile d’Or dans tout sa splendeur

 

et Anne-Marie nous propose de descendre un sentier

pour être de nouveau en bord de mer.  Des planchistes évoluent sur les reflets bleus ainsi que des fans de stand-up paddle.  

Nous nous retrouvons à proximité du rocher escaladé lors de la Via Ferrata en avril et septembre derniers.  Nous continuons notre descente sur un chemin rocailleux à travers le sous-bois pour nous rapprocher davantage du sentier littoral.  Il est 1340h. 

Nous arrivons à une intersection.  Devant nous, la maison forestière qu’on ne voit pas à cause du feuillage et à gauche un petit chemin qui va nous amener en bord de mer.  Michel a repéré une grotte sur la droite.  Les intrépides s’y engouffrent, torches à la main, mais nous informent que l’intérieur ne présente aucun intérêt.

Nous voici repartis, cette fois en direction de Boulouris par le sentier littoral mais devons faire un crochet par la route qui nous fait passer devant l’alléchante vitrine de la chocolaterie où quelques gourmands s’attardent.  Nous reprenons le chemin côtier, empruntons des escaliers taillés dans la roche, montons et descendons.  Petite pause sur la plage Tiki pour un nouvel effeuillage puis nous arrivons au Port du Poussaï. 

Nous remontons l’escalier qui nous amène sur la Plage du Débarquement, passons sous la voie ferrée car le chemin du littoral est interrompu par l’Hôtel des Roches Rouges et longeons le Lac du Dramont 

 

puis le centre équestre 

Nous retraversons la voie ferrée au niveau du camping de l’Ile d’Or pour rejoindre le sentier littoral. 

Les roches noires de la plage Pierre Blave nous intriguent 

et nous continuons dans ce paysage à couper le souffle. 

La végétation elle aussi  nous émerveille. 

Nos amis Sabine et Peter nous quittent peu après pour rejoindre leur domicile à proximité et nous continuons tout en nous demandant où nous allons prendre le pot de l’amitié.  Rien d’ouvert sur le port de Boulouris donc c'est en comité réduit que nous nous rendons au  Café Crissier où nos mollets fort sollicités vont pouvoir se reposer:)

Merci à Anne-Marie pour cette belle randonnée entre les fêtes et merci à Bernard notre serre-file.  Sachez que nous avons en fait parcouru 19 kms avec un dénivelé de 511m.

Les photos sont de Dominique et d'Alexandre.

 

Jeudi 10 janvier :

G1: Départ: 8H Joël 837-Cogolin-Val d’Astier Moyen*** 17,4kms Dh :640m

Parking : Station d’épuration –les Pasquiers à Cogolin

G2: Départ: 8H30 Jack 813- Camp Long Pastourelle  - Moyen* 12km Dh :345m

Parking : Plage de Camp Long-Le Dramont  

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires