Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2019 5 24 /05 /mai /2019 20:00

Pas de blogueur sur cette rando, c'est donc à 6 mains que nous allons  vous conter  les aventures des marcheurs du G2 du Cercle de Boulouris dans les îles : Joël a fait un texte, Nicole Br. a pris les photos et Jean-Marie a mixé tout ça.

 

 Port-Cros- le Circuit des Crêtes-611-2

 

 

C'est par un temps typique de Côte d'Azur (en tout cas pour l'année 2019), c'est à dire un ciel couvert et une température plutôt fraîche, que les joyeux randonneurs des 2 groupes se retrouvent tôt le matin (trop tôt diront certains) sur le parking du Manoir.

 Organisation rapide du covoiturage et départ pour Le lavandou.

 Sur le port du Lavandou ce sont finalement 48 marcheurs qui sont présents, comptés et recomptés par Joël toujours en quête de chèques, et qui embarquent vers l'Ile de Port Cros.

 Joli chapeau, très chic !

Aujourd'hui c'est Joël qui accompagnera le groupe 2 de 11 personnes.

 

Après une rapide présentation de la randonnée du jour (attention il y aura une montée un peu raide au départ, mais on pourra en fonction du timing raccourcir la fin de la randonnée) et la désignation de 2 serre-files Daniel et Michel, le petit groupe s'élance.

Un petit mot pour signaler aussi la présence de quelques marcheurs  qui profiteront des sentiers plus calmes autour du port.

Tout d'abord nous longeons le port, puis la mer dont nous pouvons admirer la transparence et la beauté.

Après un premier passage en sous bois nous arrivons sur la « plage de la fausse monnaie » avec sa petite passerelle en bois ; nous avons alors une belle vue sur l'Ile de Bagaud (réserve pour la faune marine et donc interdite d'accès).

C'est vers le 3ème kilomètre que s'amorce la fameuse montée qui s'avère finalement faisable à un rythme adapté, et en prenant le temps de pauses boissons ; d'autant que la température s'est bien réchauffée.

La pause banane est cependant bien appréciée surtout compte tenu de notre heure de lever. Joël en profite pour présenter Port Cros, son parc national créé en 1963 et les îles environnantes.

Port Cros : l'Île, véritable Eden, est plus accidentée, plus escarpée, plus haute sur l'eau que ses voisines, mais sa parure de verdure est sans rivale. Longue de 4kms et large de 2,5kms, Port Cros culmine au Mont Vinaigre (alt 194m)

Face à une pression touristique croissante, l'Etat à crée un parc national en 1963. Il couvre 690 ha en zone terrestre auxquels s'ajoutent 1800 ha en zone marine. Le couvert végétal (maquis dense, pinèdes, chênaies) appelle une gestion attentive face aux risques d'incendie. La faune fait la part belle aux oiseaux (goélands, puffins, cormorans). Sous la mer, se développent de riches herbiers,: espèce protégée, la posidonie l'est, comme la grande nacre et le mérou

Nous poursuivons en direction de la Pointe du Cognet, qu'on domine, au travers d'une forêt de chênes, cistes, romarins et même de houx, mais pauvres en fleurs en cette saison printanières.

Nous pouvons par contre admirer de magnifiques spécimens de sauterelles de belle taille.

Après être passé au pied du Mont Vinaigre, et oui, qui culmine, le pauvre, à 194 m, nous trouvons un beau point de pique nique devant un observatoire, qui domine la Pointe Julien, et l'ilot de la Gabinière (un

paradis pour les mérous selon les plongeurs) ; on peut y découvrir un panneau descriptif des différents types d'oiseaux de l'ile.

La pause repas est appréciée dans le partage et la bonne humeur.

Joël ayant constaté que la vitesse de progression du matin était relativement lente, rappelle l'impératif de l'horaire du bateau de retour, et il est décidé de lever le camp. Il nous reste encore un peu de montée vers le Fortin de la Vigie. Nous devrions normalement apercevoir l'Ile du Levant mais la végétation dense nous la cache.

Mais il faut quand même faire la photo de groupe.

 Notre guide a besoin de prendre de la hauteur. Est-ce pour reconnaître sa route ?

La descente qui suit se fait sur un beau chemin. La décision prise de retourner au « village » par le sentier du haut, plutôt que celui plus bas vers le barrage, permettra des vues magnifiques sur le port et sur le Fort de l'Estissac. Nous arrivons dans les délais pour l'embarquement, mais pas au point de faire l'aller retour (avec ses deux petites montées supplémentaires) initialement programmé vers la Plage de la Palud.

Par contre nous pourrons  faire quelques photos des alentours du port.

Nous retrouvons le groupe 3, prenant le temps pour certains de boire un

pot avec eux et en profitons pour admirer la faune aquatique composée de « cabassons », de mulets (en provençal « muges ») d'holothuries (concombre de mer) et de petites méduses.

Puis les 3 groupes se retrouvent sur le bateau et finissent par un pot agréable sur le port du Lavandou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vraiment une belle journée bien remplie !!!!

Merci Joël de nous avoir guidés tout au long de cette journée  et d'avoir hautement contribué à ce blog.

 

Merci Nicole pour les photos.

La semaine prochaine, le jeudi 30 mai

 

Partager cet article
Repost0

commentaires