Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 09:14

2019-06-06 – 748 –  MONTAGNE DE MAIROLA – G1

 

 

3 randonneuses et 7 randonneurs se retrouvent sur le parking communal de PUGET-ROSTANG.

Joël  va mener pour la 3ème fois cette randonnée,  antérieurement faite en septembre 2011 et octobre 2015.

Alain est nommé serre-file.

La présentation du tracé du jour est rapide : « ce matin, nous montons  du village, perché à 700 m d’altitude jusqu’au sommet de Mairola à 1596 m. Après le repas, nous redescendrons  en terminant par un joli sentier pédagogique. » Au total nous ferons un peu plus de 11 km, avec 933 m de dénivelée cumulée.

Nous traversons, sans nous arrêter, le village pour rejoindre la balise de départ (180). Il est 9H 35.

Ruelle médiévale
Eglise Sainte Trinité

Le chemin caillouteux monte rapidement, pénètre en sous-bois en longeant les ruines de Fournès, puis  débouche  sur un replat permettant de voir le col de Mairola.

Nous  arrivons au hameau de Villars. Nous faisons  une courte pause banane à côté d'une ruine réaménagée.

La toiture se serait -elle envolée?

Nous passons à côté de la ruine de la Combe et observons, à la volée, quelques curiosités naturelles.

Les curiosités sont en dessous !
Cheminée de fée
Erosion différentielle entre les strates calcaires et marneuses

Au Col de Mairola (1 286 m - balise 183) nous avons un paysage de crêts et une vue plongeante sur le village de Rigaud qui ferme les gorges du Cians.

Au premier plan la crête des Abrics

Nous pouvons aussi apercevoir la face escarpée de la montagne de Mairola.

La montée vers le col de Barbenière (1 477 m - balise 184) est un peu plus raide. A l'arrivée nous avons une vue sur notre ultime montée.

La dernière grimpette est pentue mais courte.

Nous arrivons au sommet de la montagne de Mairola. Après les photos de groupe et un bref tour d’horizon, nous attaquons notre repas à 12h30. Notre objectif du jour aura donc été atteint en un peu moins de 3 heures.

Vin rouge de Joël, café de Peter, gâteaux au citron de Sabine, fruits secs  de Claude améliorent l'ordinaire, sous l’œil d'un vautour....

 

Panoramas à pratiquement 360°, voilés par de gros nuages.

Après cette pause de ¾ d’heure nous redescendons au col de Barbenière avant d’entamer notre retour vers le village de Puget-Rostang, via le GR 510.

 

La descente en forêt ayant peu d’intérêt, la blogueuse préfère s'intéresser aux petites fleurs, qui seront majoritairement identifiées grâce à l'application Plantnet.

Sauge des prés (Salvia)
Molène ( Verbascum) dite Bouillon Blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orchidée Céphalanthère
Coronille naine
Globulaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aphyllanthe de Montpellier
Laser de Gaule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous  suivons les crêtes de la bordure Ouest du plateau de Dina. A gauche la vallée du Var, à droite la vallée de la Mairola.

En bas, Puget-Rostang

Nous terminons par le sentier Sainte Catherine, qui s’est bien dégradé depuis notre dernière visite il y a trois ans. La plupart des barrages ( cf le blog de 2015) ont disparu sous l'effet de l'érosion.

Mais nous avons toujours une belle vue sur le village. 

Il est 15H 25 lorsque nous regagnons nos voitures, avant le traditionnel pot.

Merci à Joël pour cette randonnée rondement menée.

Merci à Alain qui a rejoint Claude pour les photographies à partir du sommet de Mairola.

La semaine prochaine, jeudi 13 juin, changement de programme : la randonnée aux Lacs Bessons est annulée et remplacée par

G1

Départ : 8H00

Alain

Gilette Les Gorges de l’Esteron

Moyen***

15km

Dh : 700 m

Au départ de Gilette, les Gorges de l’Esteron, une très belle randonnée accessible à toutes et tous, pour admirer la spectaculaire clue bouillonnante de La Cerise ainsi que la reposante clue alluvionnaire de La Clave.

Parking :  des Ecoles à Gilette.

Cout du trajet A/R : 60 €


 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

FONSECA Jean Marc 11/06/2019 12:04

Menaces sur le patrimoine naturel du plateau de DINA.
Le plateau de Dina constitue un patrimoine naturel et touristique d’une importance considérable pour plusieurs communes.
Il est situé dans une zone préservée par les réglementations de la loi montagne.
Il est inclus dans la zone périphérique de la Réserve Internationale de Ciel Étoilé.
Toutes les années depuis 1991, il accueille la Nuit des Etoiles, une manifestation , qui rassemble plusieurs associations d’astronomie, et un nombreux publics de passionnés venu des villes de la côte.
Il s’avère aujourd’hui qu’EDF a un projet démentiel d’y installer une Centrale Photovoltaïque de plusieurs hectares.
Et bien sûr comme d’habitude les propagandistes d’EDF (comme pour Linky) mentent en affirmant : « Zone d’étude hors protections réglementaires patrimoniales paysagères et environnementales. »
N’en pihan per di mendigas o de niocchous (Cette spécialité culinaire que l’on roule dans la farine.)
Un petit mur et un escalier pour mettre en valeur la chapelle St julien.
7600 Euros pour la Commune.
360 000 Euros pour la CCAA.
335 000 Euros pour le Département.
et 43 000 Euros pour la Région.
Une façon d’acheter par le gain une certaine classe politique.
Des annonces d’intéressement financiers, pour la Commune de Puget-Rostang et les actuels propriétaires.
Mais il n’est pas question de se laisser faire, pas plus par EDF que par d’autres.
Sinon, vous avez aimé Le Larzac, vous avez aimé Plogoff, vous avez aimés Sivens et Nd Dame des Landes, vous aimerez DINA.
J’appelle donc toutes les associations de randonneurs, les associations de naturalistes, les associations d’entomologistes, les associations d’astronomie, a se mobiliser et à mobiliser leurs membres pour nous aider à faire échouer ce projet.

Jean-Marc FONSECA
Maire de Rigaud.