Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 09:18

2019 - 12 - 19 - 639 - MALPASSET - AIRE DE L'ESTEREL - G1

Nous sommes 13 dont 5 femmes à nous retrouver sur le parking de Malpasset pour la dernière randonnée de l’année. 

 

Parmi nous une nouvelle, Ana, 

 

et Nicolas, géologue invité par son père Eric.

 

Joël nous présente la randonnée, nous remercie de notre présence car la météo était incertaine et remet un exemplaire du parcours à Bernard notre serre-file qui sera secondé par Denis.  Il est 08h45 quand le groupe se met en marche.

 

Bien que Joël nous ait signalé que la force de l’eau avait emporté le gué lors des pluies diluviennes de la fin novembre, c’est impressionnant à voir.

Nous en profitons pour prendre la première photo de groupe

 

puis longeons les vestiges de l’aqueduc romain 

et entamons une petite montée.  Une pluie fine commence à tomber mais il fait doux.

 Nous avançons sur une belle piste bordée d'une végétation verdoyante et

fréquentée aussi par des animaux comme le prouve la corne de chevreuil ramassée par Thierry! 

Nous entamons une montée raide mais nos efforts sont récompensés par la beauté d’un buisson d’herbe de pampas. 

Après l’avoir admiré et photographié, nous attaquons la seconde montée.  La pluie se fait plus dense mais nous persévérons.  

Qu'a donc ramassé Nicolas?

Bref arrêt pour observer sa découverte: un reste de végétaux fossilisés. 

La prochaine surprise sera ce pic-vert en zinc perché sur un poteau électrique et qui fait parler bien des randonneurs!

 

Pas de vrais oiseaux et pas d'abeilles non plus!

 

On voit que l'hiver approche!

 

Peu de temps après Joël nous fait remarquer le majestueux Rocher de Roquebrune qui se dresse à l’horizon. 

 

 

C’est l’heure de la pause-banane que nous prenons rapidement. On n'est pas là pour faire du tourisme!

 

Une montée raide et glissante nous attend. 

 

Un rayon de soleil apparaît ce qui donne un bel arc-en-ciel.

Un plaisantain en tête de groupe nous annonce qu’on a marché vite car nous voici déjà aux voitures! Mais quelles voitures ...

Nous poursuivons donc notre chemin et entrons sur la piste Marras baignée par le soleil et bordée de pins.  Fini le vrombissement des voitures sur l’autoroute, nous sommes en pleine nature.

Il est 12h30 et Joël nous propose de pique-niquer face au Mont Vinaigre. 

Le départ est donné à 13h15.  Nous avançons sur une belle piste et apercevons le Lac d'Avellan vers lequel nous nous dirigeons. Une descente nous mène sur les berges du lac  

où nous faisons une nouvelle photo de groupe.

 

On le quitte pour entamer la magnifique traversée des Gorges du Vallon de l’Avellan. 

Parcours plutôt sportif

 

ponctué des explications de Nicolas qui nous renseigne sur la nature des roches : Gneiss et micro-granites. 

 

Changement de décor.  Nicolas explique qu’il y avait une mine à proximité, mine de Boson, d’où la couleur ocre du terrain et de la roche. 

Il remet à Babette un morceau de fluorine – minerai de fluor particulièrement utilisé dans l’industrie de l’acier 

et nous donne quelques explications sur ces ruines.

Restes d'exploitation de la mine

 

Une fois sortis des gorges, nous nous retrouvons sur une piste plate qui nous ramènera au gué éclaté à proximité des rochers du barrage de Malpasset qui s’est effondré voici 60 ans.

 

 

Et nous voici de retour sur le parking.

 

Nous avons parcouru 20,2 kms pour une dénivelée de 545 m.

C’est au pub Public House de Puget-sur-Argens que nous prenons le pot de l’amitié.

Un grand merci à Joël pour cette belle marche hivernale qui nous a fait découvrir un coin moins connu de l’Estérel, à Nicolas pour ses explications et aux photographes Brigitte, Thierry et Dominique.

Nous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d'année à tous les randonneurs et à nos fidèles lecteurs! 

Prochaine randonnée commune aux G1 et G2 :

 

 

 
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

JOEL 21/12/2019 16:20

Merci Dominique; tu as très bien sur mettre en mots et en images une randonnée sans particularité notable au départ.