Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 06:51

C'est la fête du déconfinemement. Nous vous proposons de vous aérer sur le Mont Mounier-2817 m

"sans attestation".

Aujourd'hui, alors que nous sommes déconfinés depuis ce matin, une bonne surprise pour le blog, un animateur nous propose la réalisation de son rêve. Pour nous spécialement, Jean Ma a ressorti de ses fichiers des photos inédites de 2017 de plus commentées par lui. Merci Jean.

Alors pourquoi pas toi, ami lecteur, tu vois, tu as une tribune pour t'exprimer. Un texte et des photos, c'est tout, nous nous chargeons du reste.

Déconfinement 0

Spécial Mounier déconfiné
 

Quand en 2017, au cours des réunions préparatoires du séjour

de juin  Jean Bo m’a proposé de conduire une randonnée G1 sportive, je n’ai pas hésité une seconde….


Chaque fois qu’il le pouvait, Jean nous en parlait…Il nous le montrait au loin….tellement loin de quelque endroit où l’on randonnait. Il faut dire que c’est le plus impressionnant dans notre secteur d’activité.
 

Quand il en parlait, il y avait ceux qui y étaient déjà allés, qui l’avaient vaincu et qui en gardaient de la buée dans les yeux. Ils écoutaient Jean raconter avec des trémolos dans la voix « le Mounier à travers les ans » et chacun en rajoutait fièrement ou se contentait d’acquiescer  avec un petit sourire qui en disait long.
Et puis il y avait les autres, dont je faisais partie, ignorants et tristes de ne pas pouvoir en parler…car ils ne le connaissaient pas.
Mais enfin, un jour de juin 2017, j’ai eu le plaisir avec un petit groupe, de passer…….


   


    
Peu de volontaires ce jour là, il faut dire que la rando avait été faite avec grand succès un an avant. C’est donc une sorte de reconnaissance que nous allons faire à cinq depuis le parking du col de l’Espaul à 1748m d’altitude. Parmi les cinq, une « mordue » qui a mal dormi car elle craignait de nous ralentir, la suite prouvera le contraire. Nous sommes donc là, à pied d’œuvre, par un beau ciel encore pur.


    Nous partons d’un bon pas, puisque une heure, nous sommes montés de 300 m. La végétation se raréfie, pas le moindre buisson…Une voix féminine nous demande de nous retourner, nous obéissons.


    Après 2h à un bon rythme, les  2400 m. sont atteints, je dois suivre les précieux conseils de Daniel et boire et reboire pour éviter les crampes que je sens venir ; heureusement ça passe.


Encore 300m à gravir pour atteindre le « Petit Mounier» qui néanmoins nous conduira à 2727 m. Nous sommes ici prés du mont Démant et là je me demande si je ne suis pas en route pour la démence ?

 Sur notre droite, de superbes falaises. Nous attaquons la rocaille, on aperçoit la limite de l’herbe.

La borne  47 nous rassure quant au parcours, mais nous signale que nous allons encore en baver. De plus, le temps commence à changer.

Le sol également, devient plus inégal

Enfin, nous avons atteint le « Petit Mounier » à 2727 m. C’est désertique, nous prenons le temps de faire la première photo du groupe (en deux fois car nous sommes nombreux)

Et devant nous, nous le découvrons ; ou plutôt nous pensons le découvrir car il va nous réserver quelques surprises.

 

Nous hésitons  (je devrais dire j’hésite) : est-il prudent de continuer ? sachant qu’il y en a pour une demi-heure encore pour atteindre le sommet et autant pour revenir au petit Mounier et marcher dans le brouillard n’est pas pour nous sécuriser. 
Seule Brigitte n’a aucune hésitation. Elle nous sort la fameuse phrase qui la rendra célèbre : « eh les gars, je ne suis pas venue jusqu’ici pour m’arrêter !!!!!». 
Cela nous porte chance puisque après avoir jeté un coup d’œil à gauche et à droite, 

C’est le miracle….nous avons une fenêtre de tir que nous estimons suffisante.

 Voici ce qui nous attend

Sachant qu’il va falloir trouver un chemin « à caractère sportif » pour arriver au sommet.

 OUFF !!!! on y est …enfin c’est ce que l’on croit.

 Mais, regardez l’air étonné de Joël. Et Brigitte qui veut enlever son sac….Elle rêve. Daniel est Zen comme d’hab.

Et moi je rigole et je bois un coup (de l’eau pour ceux qui ne connaissent pas mes bouteilles)

Après encore quelques minutes d’effort nous avons enfin atteint « La croix » à 2817 m.
Cela nous a pris 4 heures pour monter les 1100 mètres, nous l’avons fait !!!

Nous commençons à redescendre vers le « petit » pour faire la pause repas. Dans notre dos, le sommet qui nous a fait rêver, commence à nouveau à se cacher dans les nuages. Nous avons eu beaucoup de chance ce jour là.

Suit une descente longue mais facile, qui nous ramène vers la végétation et soudain……..

C’est trop beau

Merci à mes accompagnants du jour ; ça a été un plaisir de reconnaître  ce site avec eux,  ils m’ont soutenu et encouragé à réaliser mon rêve.
Merci à Jean Bo de m’y avoir incité.

J’espère que ce grand espace de liberté vous aura fait passer un moment agréable dans ce temps de confinement, puisque nous venons de passer ensemble « un jour sur le Mounier »
 

Données techniques enregistrées ce jour :
Longueur : 17 km         Dénivelé ; 1174 m       Altitude maxi : 2817m   Vitesse moy. déplacement : 3 km/h
Temps total : 7 h       dont 1h15 de pauses        IBP = 140
Profil :

Parcours :
   

Déconfinnez-vous bien mais soyez prudents, le virus est toujours là.

Protégez-vous ainsi que vos proches. Jean-Marie

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dominique 11/05/2020 19:24

Magnifique ce blog qui m'a fait découvrir le Mont Mounier:) Ce jour-là j'étais au Col de la Cayolle. Souvenirs, souvenirs …

JOEL 11/05/2020 15:31

merci Jean de nous avoir fait revivre ce grand moment; et ça m'a rappelé que je l'ai fait avec mon doigt cassé et mon bras bandé à la suite d'une chute du premier jour où j'animais dans les Gorges du Cians.
Bon souvenir.

Claude 11/05/2020 10:13

Bravo Jean pour cette belle initiative qui nous fait revivre une très belle randonnée