Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 07:54

Marsaou depuis le pont St Jean-548-2 -G2 – jeudi 22 octobre 2020

11 randonneurs ont choisi la marche G2 proposée ce jeudi-là par Anne-Marie. Parmi eux, Jean Bo, qui avait animé cette randonnée en janvier 2012, nous a montré des photos souvenir. Jean Ma, qui prépare une randonnée G1 avec un circuit comparable (mais plus corsé), suit attentivement le circuit réalisé. Jack, serre-file, nous montre une fois de plus son sérieux et sa vigilance.

Pas de blogueur(se) aujourd’hui aussi ce sera Anne-Marie qui rédigera le compte-rendu et Rolande qui le diffusera en insérant les photos peut-être pas dans l’ordre.

Au total, 4 animateurs pour 8 randonneurs dont peu de G2. Bernard, notre nouveau président, pourra constater que nous ne chipotons pas sur l’encadrement !

Le circuit que nous ferons mérite quelques commentaires :

  • Deux variantes ont été appliquées :
    • L’une, avant la baisse du Sablier, pour éviter un sentier très abîmé
    • L’autre, après la baisse du Verre, pour passer à la Fontaine du Marsaou et éviter une montée trop raide

L’impact de ces variantes est une dénivelée de 544 m au lieu de 506 m, et une longueur de 14,27 km au lieu de 11,1 km.

Jean Borel met à notre disposition ses talents de photographe. Jean-Claude lui prêtera main forte sur le parcours.

Un peu après 9 heures, nous prenons le chemin qui mène à la baisse du Sablier ; une fois arrivés là, nous marquons une pause effeuillage et boisson, car la pente a été longue.

A la baisse du Verre, nous continuons notre chemin vers la gauche, puis poursuivons jusqu’à la fontaine du Marsaou, sans prendre le sentier à droite qui nous aurait conduits directement au Pas de la Cêpe.

Nous empruntons, très près du col des Trois Termes, le sentier à droite qui fait le tour du Marsaou.

Malgré le temps brouillé, la vue est superbe.

La forêt est belle, aérée et rocheuse, et nous protège du vent.

Au bout du sentier, nous passons la barre de la Clavette pour la pause banane. Il est 11 heures.

Nous repartons ensuite vers la baisse Violette, et admirons sur notre passage la vue vers Saint-Jean de Cannes et Les Adrets.

Les fruits des arbousiers nous offrent un assortiment de couleurs, du jaune au rouge.

Nous trouvons quelques coulemelles sur notre chemin.

Arrivés à la baisse Violette, nous montons vers la baisse des Pourraques et nous nous attardons au passage d’un pierrier. 

A la baisse des Pourraques, trois d’entre nous préfèrent éviter l’aller / retour au Marsaou.

Seuls, neuf courageux pourront admirer la vue et poser pour une photo de groupe restreinte.

Nous redescendons ensuite à la baisse des Pourraques rejoindre nos trois amis pour la pause déjeuner. Il est 12 heures 30.

Après déjeuner, nous descendons vers la maison forestière des Trois Termes,

apercevons de loin les wallabies, et empruntons le vallon des Trois Termes. Le sentier est abîmé, et nous hésitons, à mi-parcours, à prendre une solution de repli qui nous ramènerait à la baisse du Verre pour reprendre le chemin de l’aller.

Finalement, nous préférons poursuivre sur le chemin catalogué. D’agréables surprises nous attendent, car le sentier a été en partie débroussaillé et nous offre de bons tronçons faciles à traverser.

Ce n’est pas le cas sur tout le parcours et nous devons compléter notre marche par quelques exercices de gymnastique. Jean Borel y gagnera même un coup sur la tête et se fera soigner par Jack.

Enfin, nous parvenons au sentier qui mène aux voitures et constatons la force des intempéries qui ont ravagé le sentier le long des maisons.

Un dernier effort, et nous arrivons aux voitures à 15 heures 30. COVID oblige, nous n’organisons pas de pot cette fois-ci.

Les participants remercient Anne-Marie pour cette agréable balade et Jean Bo et Jean-Claude J. pour leurs photos.

La semaine prochaine :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires