Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 20:26

VALBERG- « Les petites jambes »

Les Launes par le Tiret

 

Les deux rédacteurs habituels étant partis avec Jean BOREL au Mt. Mounier, c’est Yvette qui va prendre en mains ce blog.

   Sur le bulletin, il était prévu un parcours de 5 km, mais ultérieurement, comparé à l’ascension du Mt. Mounier, il paraissait bien mesquin. Jean BOREL décida donc d’en tracer un autre. Mais le bulletin était déjà expédié, et il ne fut pas possible de communiquer le rectificatif. En conséquence, la ballade des Cytises de 5 km se transforma en parcours des Launes de 10 km et 380m de dénivelée. Jean en confia la conduite à Daniel ROYER  assisté de Jacky LEBOUBE. Annie et Grand Pierre décidèrent de faire une petite marche autour de Valberg et de nous rejoindre pour le pique-nique. Et c’est donc 13 participants qui se préparent au départ. Mais décidément rien ne va ce matin, après l’abandon de Bruno côté èquipe Mt.Mounier, la voiture de Claude et Dominique avait un pneu dégonflé. Comme le bouchon de la valve se trouvait près de la roue il était tentant de supposer que des supporters de l’équipe de foot  de la Turquie qui venait de se faire battre par l’Allemagne s’étaient vengés sur une voiture…allemande ? Il a fallu aller à Beuil trouver un garagiste : garage ouvert mais pas d’homme de l’art. Enfin, le pneu est regonflé, ils reviennent et nous partons enfin à 10 h 30.

Il commence déjà à faire chaud mais Daniel et Jacky nous promettent de l’ombre. Dès la sortie du village, le chemin est bordé de champs fleuris puis de prairies très vertes parsemées de sapins qui grimpent à l’assaut de collines boisées dont le Picougul que nous devrons gravir bientôt.

A une centaine de mètres du sommet, quelques unes s’arrêtent et font une pause sous un sapin accueillant. Le reste de la troupe se réjouit du spectacle à 360 ° qui s’offre à elle. Nous apercevons le fameux Mounier et ses plaques de névés. Nous avons une pensée émue( !) pour nos courageux amis partis à l’ascension du mont mythique, sous l’ardent soleil.

Nous descendons à flan de coteau vers le ruisseau par une prairie pentue aux hautes herbes glissantes et traîtresses qui cachent des racines et des pierres puis nous retrouvons le chemin qui nous conduit au ruisseau que nous franchissons allègrement. Nous remontons de l’autre côté et à mi-pente nous nous installons pour la pause « banane ».

Le paysage est toujours aussi agreste. Les talus fleuris alternent avec des bouquets d’arbre ombreux. Lorsque nous atteignons une plate-forme rocheuse traversée par une petite cascade, le téléphone de Jaqueline sonne, c’est Bruno. Il va mieux et se propose de nous rejoindre avec Annie et Grand Pierre à la balise 12 (polémique téléphonique avec Daniel est-ce la 12 ou la 13 ?).Claude s’impatiente et prend la tête à grands pas. Est- il inquiet pour son pneu ? Où sont les Turcs ? A-t-il faim ? Nous arrivons presque en vue des Launes. D’immenses prairies nous font penser à un golf.

Nouvel appel téléphonique, c’est Jean qui signale que son groupe vient d’atteindre le sommet du Mounier, Bravo !

Nous traversons le village. Ici une vielle grange, là une chapelle (Ste.Anne) et quelques cytises. De là s’amorce le chemin du retour vers Valberg.

Une fontaine bien fraîche permet de renouveler la provision d’eau. Deux chevaux nous observent du seuil de leur jolie maison. Le chemin s’élève au milieu des champs de graminées roses, de talus couverts d’œillets, roses aussi, puis bleus (des bleuets ?) puis mauves (plantes non identifiées).

La pente s’accentue et le chemin se rétrécit mais des bouquets d’arbres offrent une ombre appréciée. Enfin des voix devant nous, nous avons atteint le point de ralliement, bien choisi. C’est une agréable prairie parsemée de gentianes jaunes (pas encore fleuries), bien ombragée avec vue sur le Mounier. Nous les retrouvons avec plaisir, Bruno a l’air en pleine forme. Chacun s’installe, déballe ses provisions et le rosé circule. Les langues marchent si les pieds se reposent puis c’est une petite sieste pour certains. Avant de repartir, Jacqueline a reçu un nouvel appel de l’équipe du Mounier. Ils sont redescendus et pique-niquent au Petit Mounier à l’ombre des ruines de l’ancien observatoire.

Nous repartons. C’est de la grimpette sous le soleil et chaque arbre au détour du sentier est le bienvenu pour son ombre. Puis nous atteignons la route et la voiture de Grand Pierre qui permettra à Monique de terminer plus facilement. Le reste de la troupe s’échelonne sur le bitume jusqu’à l’hôtel où arrivent les premiers marcheurs de l’équipe du Mounier.

Une fois les deux équipes réunies et le pneu remonté, direction le bar pour le pot de l’amitié où chacun commentera ses exploits. Un grand bravo à Jean-Pierre et André, les nouveaux, qui ont vaillamment « vaincu » le Mt. Mounier. Et puis ce sont les adieux, les bises, les " à bientôt, après les vacances".

Trois couples ont eu la bonne idée de prolonger d’une journée leur séjour à Valberg pour profiter des environs.

Merci à nos guides et à Jean qui avait préparé cette petite rando sympa.

 

Merci aux photographes : Yvette CHABANNE et Bruno GUERIN.

 

Quelques photos supplémentaires  en prime :

                                                                                                             En haut du Picougul

Joli coin pour le pique-nique



Enfin retrouvés pour le pique-nique


 









                                                                                   Des fleurs en vrac
































Ah !les mélèzes

Partager cet article

Repost 0
Published by Yvette - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires