Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 16:23

  SEILLANS (83) Le sommet de La Pigne
  par le Col de St Arnoux
   

 

 

    Ce jeudi, c'est JOEL qui prend les commandes. Il va nous emmener pour une randonnée de 16 kms avec un "modeste" dénivelé de 503 mètres jusqu'au sommet de La Pigne à 762 mètres d'altitude en passant par le village et le col de St Arnoux.Puis nous redescendrons tranquillement P1000984(1)vers SEILLANS en passant par les hameaux du haut et du bas Méaux.  Seillans-La Pigne

  Bref topo de Joël sur l'itinéraire. Il souhaite la bienvenue à Jeanine qui fait sa première randonnée avec le groupe. Elle s'avérera être un bonne marcheuse, souvent en tête, même parfois devant le chef.(On lui pardonne, elle n'est pas encore au courant des usages !) 

 Comme il ne fait pas encore très chaud la minute culturelle est reportée "à des temps meilleurs". Bonne (et mauvaise nouvelle): notre GUIDE nous informe qu'il a mal au genou et que de ce fait il ne pourra pas marcher très vite. Autre vraiment bonne nouvelle : pour le pot de fin de rando, il a négocié les prix (qui s'étaient avérés un peu "salés" lors de la reconnaissance). Nous bénéficierons d'un tarif "spécial" : prix unique de 2,70€ la consommation.(Applaudissements).

 

 

 

  Le compte est fait. Nous sommes 25. Puisqu'il faut bien un serre-file (surtout que certain ou certaine, que la plus élémentaire discrétion interdit de nommer ici, vont s'égarer à la recherche des champignons), c'est MIKAEL qui s'y colle.

 

  Il est 8h45 (nous ne sommes pas en retard): on démarre. Traversée rapide du village. Traversée que d'ailleurs nous n'aurions peut être pas pu réaliser sans la vaillance de Daniel qui a terrassé le dragon qui nous menaçait.P1000995-copie-1  Photo du groupe devant la Porte Sarrasine. Vrais sourires même pas sollicités ! P1000997

  Nous pénétrons dans les sous-bois.

  Premier arrêt "champignons". Il sera suivi de beaucoup d'autres.

 

  Grimpette jusqu'aux Combes longues (altitude 586m). Il fait plus chaud, une pose "effeuillage" est nécessaire !

 

  Pas de pose pour les amateurs de champignons. Essentiellement des cèpes de pin. Un fin connaisseur nous dit que pour leur donner plus de goût il faut leur adjoindre quelques cèpes de Bordeaux. 

 P1010019

  C'est reparti. Nous progressons tranquillement jusqu'au col de Saint Arnoux (altitude 653 mètres).

  Il est 10 heures précises (bravo Joël pour  ce respect minutieux de l'horaire). Belle vue sur la gauche du chemin, malgré une brume, disons de chaleur, qui masque un peu les sommets de l'Esterel. Copie (2) de Seillans.2 030

    Nous poursuivons, toujours dans les bois, jusqu'à la chapelle de Saint Arnoux. Au pied de la chapelle Joël nous fait un petit (et apprécié) exposé sur Seillans:P1010020 "Seillans fait partie des plus beaux villages de France. Ses ruelles pavées s'élèvent vers un château du 11ème siècle et ses remparts.  Village du Haut Var, situé à 400 mètres d'altitude, sa population est aujourd'hui d'environ 2800 habitants. C'est un village qui possède plusieurs monuments remarquables : la porte sarasine datant du12ème siècle, la chapelle Notre-Dame, l'église Saint Léger. A voir également, la mairie, ancien bastion d'arrêt, construit au 12ème siècle, qui fermait le village par trois portes situées sous la voûte, la fontaine Font d'Amont, appelé autrefois Font d'Amour, sans oublier des rues et placettes où sont installés des artisans et ateliers de peintres."

  Pour terminer, il nous donne la recette de la Saussoun (sauce en provençal), recette que les gastronomes trouveront à la fin du"blog".

  

   Après avoir bu avidement les paroles de Joël (anti-crampe cérébral), nous reprenons la marche. Le col de la Pigne (altitude 762 mètres) est atteint à 11h30. C'est un peu tôt, mais c'est l'endroit idéal pour le pique-nique : un terrain plat avec quelques pierres plates accueillantes pour les postérieurs. Il y a même un petit abri avec une table et un banc en pierre que Claude, de par sa qualité de doyen, s'attribue immédiatement.  P1010022

 

  Et une vue à 360° sur l' Esterel, les Maures, le Haut Var; avec le Mont Vinaigre et la mer en fond de paysage.

 

  Les groupes se forment, on discute un peu, on mastique beaucoup.P1010025 

  Pas d'amateurs de cartes aujourd'hui.

  C'est plus facile de donner le signal du départ. Il n'est que 12h30  et nous attaquons déjà le dernier, et le plus aisé, tiers du parcours.P1010031  

  Un instant d'inquiétude pour Monique T, qui croyait avoir oublié ses bâtons. André et Mikaël la laissent partir à leur recherche, avant de lui dire, les fripons, qu'ils les avaient récupérés.

 

  Le chemin est très carrossable et est bordé de villas un peu disséminées sur le flanc des collines.P1010040 

  Nous traversons le hameau du  Bas Méaux . Pas facile de repérer le balisage jaune qui marque un très étroit sentier ( d'où l'intérêt des reconnaissances).

 

  Puis un bout de route goudronnée et c'est Seillans et son parking.

  Le pot est pris sur une belle petite place, ombragée par des platanes et agrémentée d'une fontaine et d'un lavoir. P1010048

 

  Encore une bonne rando de finie. Mais, comme il est encore tôt, certains en profitent pour visiter le village. 

 

       Un grand merci à JOEL qui nous a bien guidé à travers une belle nature ainsi qu'à MIKAEL, sans oublier les photographes Claude et Gérard.  

 

 

 

   En complément:

 

          -réponse "partielle" à une question posée par un randonneur soucieux de s'instruire

 

 La question: qui était St Arnoux ?  Saint Arnoux a été évêque de GAP au 11ème siècle. Il était le patron du diocèse depuis le 14ème siècle (malheureusement la page "internet" normalement dédiée à sa biographie n'est pas disponible).

         

          -recette du "saussoun" . 

 

 La recette: 50 grammes d'amandes en poudre ou de pignons broyés, une cuillerée d'huile d'olive par personne, un bouquet de menthe, un de fenouil, une gousse d'ail, du sel et du poivre.

         Faire une pommade au mortier ou au mixeur avec la menthe, le fenouil et l'ail.

         Assaisonner.

         Allonger avec de l'eau jusqu'à obtention d'une pâte mi épaisse, mi fluide. Tartiner et imbiber de saussoun des tranches de pain. Garnir de quelques filets d'anchois dessalés.

         C'est délicieux avec des figues fraîches.

 

  Précisons que le saussoun était le repas traditionnel des moissonneurs au début du 20ème siècle. 

 

 

     La semaine prochaine : jeudi 1er novembre

 

Jeudi 15 Novembre à 8 H 00 : ESCRAGNOLLES (06) . Plateau de BRIASQ

Au pied de l’Audibergue, ample circuit sur le plateau de Briasq, entaillé par les vallées de la Siagne et de la Pare

L : 12 Km 711 . Dh : 509 m . D : 4 H 00 – Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Borel 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                        

    

Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction Nice . Quitter l’autoroute à la sortie n° 39 « Les Adrets de l’Estérel » - Continuer sur la D 37 via Lac de St. Cassien et Montauroux Après le lac au  grand giratoire prendre à droite la D 562 en direction de Grasse  

A Val Tignet tourner à gauche et progresser sur la D 11 via St. Cézaire  -  A Spéracédes obliquer à droite et par la D 513  et la D 11gagner Cabris - Là, emprunter la D 4 sur votre gauche via St. Vallier de Thiey- Ensuite poursuivre à gauche sur la N 85 et atteindre Saint-Vallier de Thiey .

Poursuivre sur la N 85 jusqu’à ESCRAGNOLLES à 17 Kms et stationner à l’entrée du village .

Coût du trajet A R : 140 Kms x 0 € 25 = 35 € + 5 € = 40 Euros                

 

 

 

 

 

   Quelques photos "bonus"P1000986

       Pas encore partis et déjà faim !P1010036

 

      Des Amours en cage, les pauvres !P1010049

   

Daniella s'est blessée: mais où a t-elle fourrée son doigt ?Seillans.2 040

                 On rencontre un copain costaud !

   P1010042C'est quoi ? Un chocolat pour celui ou celle qui trouvera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires