Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 13:31

 

 

 

 

LA CABRE d’OR FIGANIERES - 30 septembre 2010

 

2010-09-30 -figanieres (92)

 

C’est une première : nous avons la chance d’être emmenés par deux « demi-chefs »,Daniel et Jacky, qui troquent pour la première fois leur costume de serre- file contre celui d’accompagnateurs.

Leur tâche est difficile car les souvenirs de la rando menée en février dernier par Jean sont encore dans les esprits. Et ils auront à cœur de nous démontrer que deux demi- chefs cela peut faire et même  plus qu’un !

FIGANIERES

 

2010-09-30 -figanieres (44)

 

 

 

Daniel nous présente la rando : «  15 kilométres 733, 700 mètres de denivelée, endroits délicats : la traversée de la route, et celle du domaine de la Garde, théoriquement interdite, à contourner subrepticement et silencieusement. Et à l’arrivée le pot au bistro près de la fontaine qui a été inondé cet hiver ».

2010-09-30 -figanieres (20)

Puis à la demande du grand organisateur Jean, il rappelle les consignes de sécurité, « D’ailleurs vous les avez signées… » et il nomme Jean-Marie , serre-file « c’est une mission très difficile et ingrate…, nous en savons quelque chose ».

« Avez vous des questions intelligentes ? »Personne n’ose s’exprimer et il nous rassure : « A l’impossible nul n’est tenu »

 

 

 

 

 

 

2010-09-30--figanieres--10-.jpg

 

Le groupe de 25 randonneurs quitte le parking après la photo traditionnelle et traverse le village , puis monte dans un sentier étroit raviné par les pluies.

 

Nous arrivons à la route départementale. Jacky prend le relais, conformément à la répartition savante des responsabilités qu’ils ont mûrement réfléchi, disent ils. Il met son gilet jaune fluo et ordonne, comme à.. : «  en file indienne… » 

Après un bout de chemin sur le bas côté de la route, nous récupérons le sentier et le soleil oblige à un arrêt « déshabillage », trop rapide pour Gérard : « On a même pas le temps de boire ».

Après le passage d’un pont assez rudimentaire Daniel félicite les femmes « vous êtes d’une grande légèreté.. »puis s’adresse aux hommes : « Messieurs il est temps de prendre votre banane… » et montre ainsi qu’il sait adapter son langage en fonction des interlocuteurs.

Nous repartons et nos « deux demi-chefs », partent chacun de leur côté. La divergence au sommet ne dure que quelques dizaines de mètres.

 

 

 

 

 

2010-09-30 -figanieres (21)Nous rejoignons la piste forestière où nous pouvons nous regrouper pour entendre de la voix de Daniel :«C'est la pause culturelle »  Figa Néra était le nom du village au Xème siècle, mot latin rappelant la " Fuite Noire " des sarrasins qui selon la légende furent repoussés vers 950 par les habitants. Pour commémorer cette victoire, les moines cisterciens firent ériger la chapelle votive Notre Dame des Oliviers.

L’histoire de Figanières est très ancienne, attestée par des dolmens privés (La Cabre d'Or, Saint Val) et les vestiges gallo-romains (oppidum St Blaise, trouvailles monétaires de l'époque d'Auguste)

 


De la piste nous découvrons une « petite vue sur mer » puis nous remontons en suivant un sentier raide qui coupe la piste  et Jacky propose « un arrêt pour boire, si Daniel est OK », signe de l’entente revenue au sommet.

Au même moment un hélicoptère s’approche et après un demi- tour vole au-dessus de nous à basse altitude. Jacky, fin connaisseur, sourit « il s’amuse… »

Le groupe s’étire dans la montée et Jacky s’arrête : « Vu notre longue expérience de serre-file, nous proposons d’attendre Jean-Marie et surtout de laisser aux derniers  le temps de souffler  avant de repartir »

 


2010-09-30 -figanieres (25)Nous arrivons au sommet de la Cabre d’Or, et nous y recherchons le fameux point G (…odésique). Une photo atteste la découverte et Jean-Marie appelle Jean pour lui dire notre émotion à cet instant.


2010-09-30 -figanieres (50)

Ils  savourent le bonheur de mettre le doigt sur le point G, et pour éviter les ennuis nous avons coupé les visages.


 

2010-09-30 -figanieres (51)Le pique nique est prévu plus loin en haut d’une falaise sur la crête , avec vue plein sud sur la vallée , les massifs des maures… «  Vous avez tout le temps précise Jacky… »

 

 

 

 

 

 


Les habituels serveurs de rosé et de confiseries nous régalent,

 

2010-09-30 -figanieres (53)

2010-09-30 -figanieres (55)

2010-09-30 -figanieres (54)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis c’est pour certains la sieste, pour d’autres la causette.

2010-09-30 -figanieres (42)

2010-09-30 -figanieres (56)


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

2010-09-30 -figanieres (59)

 

2010-09-30 -figanieres (57)

 

 

 

 

Avec les feuilles de vigne  comme sur  les tableaux de maître

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’heure du départ et Jacky en profite pour nous faire partager ses talents en anglais : « I am ready and not ramolly, I’m sorry »

Nous repartons au travers de clairières où nous découvrons les vestiges d’un dolmen.


2010-09-30 -figanieres (63)2010-09-30 -figanieres (65)

 

 

 

 

Nous rejoignons la route à traverser de nouveau . Ils sortent leur gilet fluo et une photo l’atteste pour le rapport à faire le soir à Jean.

 


2010-09-30 -figanieres (77)2010-09-30 -figanieres (75)

 

 

 

Arrivés devant le domaine viticole Lagarde, Jacky nous propose deux alternatives, car c’est théoriquement interdit de le traverser. : «  Soit nous le contournons avec 3 kilomètres de plus, soit nous traversons, mais silence radio ».Le groupe opte comme prévu à l'unanimité pour la seconde option.

2010-09-30 -figanieres (86)


Cette traversée nous offre une belle vue sur la propriété du vignoble le plus haut du Var.

2010-09-30 -figanieres (87)

 

 

2010-09-30 -figanieres (9)

 

 

Nous redescendons vers Figanières et passons au dessus du pont de la Tuilière. Lors de la rando de février, Jean nous avait dispensé de descendre le voir. Gérard se souvient que Marie avait proposé, sans succès, aux photographes d’y descendre. Cette fois Jean-Marie, Claude et André descendent: la persévérance est efficace…

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-09-30 -figanieres (31)Le retour paraît long ,à certains et certaines,  sur le chemin caillouteux, puis la piste  :« Encore combien de temps? ». « Bientôt... »  répondent à l’unisson les « deux demi-chefs »déjà rompus au langage diplomatique de l'accompagnateur chevronné.

 

 

 

 

 

 

 


2010-09-30 -figanieres (98)L’espoir renaît: nous sommes en vue de Figanières

 

2010-09-30 -figanieres (100)

 

Une fois déchaussés nous nous retrouvons au Bar du Centre, encore en travaux suite aux inondations. Les tables, le percolateur et le distributeur de pression sont sur le trottoir, l’intérieur encore en plein chantier.

 

Merci à nos deux accompagnateurs qui méritent nos compliments pour cette première parfaitement menée en duo : ils sont dignes des duos célèbres :Laurel et Hardy, Dupont et Dupont, Astérix et Obélix, Chevalier et Lespalés, …Roux et Combaluzier… A vous de choisir…


Encore quelques photos:

 


2010-09-30 -figanieres (93)

2010-09-30 -figanieres (22)

 

 

 

 

 

 

 

2010-09-30 -figanieres (46)

2010-09-30 -figanieres (47)

2010-09-30 -figanieres (79)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-09-30 -figanieres (28)

2010-09-30 -figanieres (85)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les plus belles fleurs  pour la fin!

 

 

 

 

 

 

 

Alice et Jean-louis

Prochaine randonnée:

 

Jeudi 07 Octobre à 7 H 00 : La pointe de Clamia – MARIE ( 06 )

 

Perché sur un éperon dominant la Tinée, MARIE se situe à la limite des influences méditerranéennes et alpines comme en témoignent ses toits mêlés de lauzes et de tuiles .

Le village est très bien restauré et mérite une visite .

Gravir les ruelles étroites, les calades et les escaliers sera l’exercice idéal d’échauffement avant de se concentrer sur l’objectif principal de notre journée : La Pointe de Clamia . Appellation pompeuse pour ce petit sommet anodin qui culmine à 887 mètres et qui aura beaucoup de mal à pousser nos mollets dans leurs derniers retranchements .

La vue est certes magnifique sur 300 grades ( 3 /4 de cercle ) , le vide impressionnant sur la Tinée qui gronde 470 mètres plus bas, mais le sommet est modeste et son ascension est grandement facilitée par un sentier très bien tracé .

Nous rejoindrons MARIE  en surplombant le hameau de La Bollinette et en gravissant un raccourci pentu coupant les lacets de la route d’accès au village .

 

L. : 8 Km 500 – Dh :545 m – D : 4 H 00 . Niveau : Moyen Médio . Repas et boisson tirés du sac .

Responsable : Jean Borel : 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                    Boulouris N° 739

Marie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Alice et Jean-Louis
commenter cet article

commentaires