Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 09:13

GRIMAUD-La Quérillière

2012-05-17-GRIMAUD-01En ce jeudi de l’Ascension, vers quels sommets MIKAËL va-t-il nous guider ???

Pas mal pour commencer un blog et pourtant quelle inquiétude en abordant le village de Grimaud avec tous ces " marchands du temple " venus pour la Fête de la laine : allons-nous trouver un endroit pour  garer les voitures ? Et c’est finalement sur le parking du cimetière, comme d’habitude, que les 19 marcheurs et marcheuses se retrouveront.

Il fait un très beau temps, un peu frais, certes, mais la journée s’annonce superbe.  D’autant plus que Mikaël nous annonce qu’il a supprimé la dernière montée de la rando, celle du  Mt Roux,Grimaud-La Quérière et l’accès final à La Quérillière  soit environ 160 m en tout. Nous devrions faire environ 14 km et 475 m de 2012-05-17-GRIMAUD-004dénivelée.

Avant de partir Mikaël, dans le cadre de l’année de la femme va demander une volontaire comme serre-file. C’est Daniella qui  s’y colle, assistée de Maurice. Et nous partons en direction du Pont des Fées. Avant de descendre vers la rivière La Garde, il nous explique : "  En fait, il s’agit d’un aqueduc placé au fond d’une vallée. L’eau descend du versant du Mont Roux et remonte par effet siphon vers la fontaine du village ".

Descente sans difficulté  qui nous conduit au bord de la petite rivière dont nous longeons la rive jusqu’au fameux pont. Le site est très joli et les restes du pont permettent de rassembler tous les randonneurs pour la 1ère photo de groupe.2012-05-17-GRIMAUD-007 Selon la légende cet aqueduc porte ce nom car personne ne croyait à son  bon fonctionnement et devant le résultat positif obtenu, certains y virent l’intervention des fées.2012-05-17-GRIMAUD-008

Nous poursuivons le long de la rivière et Mikaël nous fait remarquer un immense palmier poussant tout seul au milieu de la forêt : comment est-il arrivé ici, encore un coup des fées !2012-05-17-GRIMAUD-011

Nous avons rejoint la route, toujours le long de la rivière et les bas-côtés sont couverts de coquelicots. 2012-05-17-GRIMAUD-002Qui a dit qu’avec les bleuets, ils avaient disparu. Croisant un autochtone promenant deux labradors, Mikaël lui déclare, "  Ce n’est pas aujourd’hui qu’on se fera morde " et le promeneur de lui répondre, " Ils préfèrent la chair fraîche !!! "

Derrière nous le château, perché sur son rocher.2012-05-17-GRIMAUD-014 Mikaël nous a promis une visite en fin de rando. Nous en reparlerons donc.

Tout à coup, nous nous rendons compte que nous nous sommes complètement égarés, deux superbes lamas nous observent dans un champ près de la route : Pérou ou Bolivie ?2012-05-17-GRIMAUD-016 Pourtant le château de Grimaud est toujours là, derrière nous. Non tout va bien nous sommes bien sur notre rando.2012-05-17-GRIMAUD-015

Nous commençons à monter et la température fait de même. Il est temps de faire " la pause banane " à l’intersection d’une voie privée que nous devrions2012-05-17-GRIMAUD-020 emprunter. Une voiture ralentit avant de s’engager vers la dite voie. C’est la propriétaire des lieux. Sollicitée par Mikaël, gentiment, elle nous donnera l’autorisation d’utiliser son chemin : merci Madame.

Maintenant les choses sérieuses commencent, la montée est rude et le soleil tape fort.2012-05-17-GRIMAUD-0282012-05-17-GRIMAUD-024 Nous sommes entourés de buissons de cistes de Montpellier, superbes. De temps en temps, par des trouées dans la végétation, on aperçoit le golfe de St.Tropez qui flambe sous le ciel bleu.2012-05-17-GRIMAUD-026 Regroupement à la bifurcation, au pied du pylône haute tension. C’est là que Daniel va découvrir la fameuse  cytinelle ou cytinet (Cytinus hypocistis), parasite du ciste de Montpellier qui abonde par ici.2012-05-17-GRIMAUD-031

Nous obliquons plein ouest sur le chemin du sommet de La Quérillière mais nous nous arrêtons très vite sur une petite plateforme avec une très belle vue sur Grimaud et sur la vallée. 2012-05-17-GRIMAUD-025Pour la photo de groupe, Jean-Marie enverra les randonneurs dans les 2012-05-17-GRIMAUD-034broussailles alors qu’il s’installera confortablement sur un rocher : l’orientation par rapport au soleil allèguera t’il ! Lors de la reconnaissance, Mikaël et Beps n’avaient pas pu atteindre le sommet très proche pourtant : 150m en distance et 30 m de dénivelée; chemin disparu, absorbé par la végétation très dense. Nous n’essaierons pas de faire mieux qu’eux et retournons sur la piste principale pour terminer la montée.

Il fait toujours très beau mais le vent commence à se faire sentir. Nous longeons une très jeune vigne, immense tas de cailloux. 2012-05-17-GRIMAUD-040On dit qu’ils gardent bien la chaleur mais on se demande comment cette vigne pourra être exploitée si on n’y fait pas un peu le ménage.

A la cote 287, sous le hameau des Vernades et à côté d’un très ancien oratoire, Mikaël décide à 12 h qu’il est temps de pique-niquer.2012-05-17-GRIMAUD-041 Et chacun de s’installer au mieux, au soleil où à l’ombre, cette dernière s’avérant un peu fraîche à cause du vent. Aujourd’hui pas de rosé, il n’ ya  ici que de vrais sportifs. Que les autres se reconnaissent…

Notre guide en profite pour nous parler de Grimaud et du château que nous visiterons tout à l’heure.2012-05-17-GRIMAUD-042

« La présence de l'homme remonte aux alentours de 5000 avant J.C.  C'est au moyen âge que se produit l'essor de la région appelé alors le Freinet( ou Fraxinet),après la fuite des sarrasins vers le Xème siècle.
  On vit notamment de nombreuses chapelles et églises édifiées (ND de la Queste, chapelles des pénitents, St. Roch, églises ST. Michel et St. Pons.
Guillaume 1er, comte de Provence et vainqueur des Sarrasins, donna au héros local Gibelin Grimaldi (descendant de la branche cadette des Grimaldi de Monaco d'origine génoise)
les terres qui entourent le golfe et décida de les fortifier.2012-05-17-GRIMAUD-054 C’est à cette époque que furent érigé le château (flanqué de 4 tours à 3 étages).
Vers le XIII ème siècle le château passe aux mains des Ponteves (suite à un échange de domaines entre le  comte de Provence Raimond BERANGE V et les Garilmaldi). En deux ou trois siècle le bourg devint le plus important du Freinet, la proximité de la mer et de l'Italie profita au commerce.

 

Au XVème siècle  Jean de Rossa décide de l'embellissement du château, mais le village commence  à souffrir du port de St. Tropez.
Les guerres de religions ravagent la région sans épargner le château.
 Il fut reconstruit au XVIIème devint marquisat, puis passa aux mains des Castellane avant que le roi ne leur ordonna de le démanteler.2012-05-17-GRIMAUD-049
Heureusement la pierre est plus so
 lide que la folie des hommes et la destruction due au temps ce qui nous permet d'imaginer encore aujourd'hui la splendeur de l'édifice, et de son triple m ur d'enceinte.  Le village est classé (comme beaucoup) parmi les plus beaux de France. »2012-05-17-GRIMAUD-039

A 13 h signal du départ. La descente est rapide mais facile. Que de vignes, même sur des terrains accidentés.2012-05-17-GRIMAUD-044

 Tout à coup le groupe s’arrête et se fige en silence. Un superbe gros lézard vert se chauffe au soleil sur une souche. Mais au moment où le photographe appuya sur le déclencheur, la bête disparut dans la souche : raté !2012-05-17-GRIMAUD-047

Délaissant le chemin du Mt. Roux, nous poursuivons sur la route jusqu’au pied du château et par des petits chemins très agréables, nous regagnons le parking.2012-05-17-GRIMAUD-048

Après un changement de chaussures, nous suivons Mikaël dans la montée conduisant au château, encore une, pas prise en compte dans la dénivelée.

2012-05-17-GRIMAUD-053Franchie la muraille parfaitement conservée on se trouve très vite au milieu 2012-05-17-GRIMAUD-056des restes du donjon et des tours. L’encadrement des fenêtres a été restauré en serpentine, pierre verte qu’on retrouve dans le vieux Fréjus et à la Chartreuse de la Verne. Mais le vert est moins intense ce qui est du à l’origine de la pierre dont la carrière locale est épuisée, dixit Jean-Marie.

 

Le point de vue est fabuleux, aussi bien vers le golfe de St.Tropez que vers la montagne, les toits de Grimaud,  le clocher de l’Eglise St.Michel et le moulin à vent datant du XVIIème siècle et restauré récemment.2012-05-17-GRIMAUD-050

2012-05-17-GRIMAUD-055Petit tour dans le village aux rues bien pavées et visite de l’église, très belle construction romane du XIème. 2012-05-17-GRIMAUD-065Délaissant les « marchands du Temple », nous retournons à nos voitures pour gagner le bar « Le Passage » pour notre pot habituel.

Merci Mikaël pour nous avoir conduits sur cette belle rando et pour cet accompagnement touristique dans le village.

Merci aussi à notre serre-file Daniella qui a parfaitement assumé son rôle. Attention Daniel et Jacky, vous allez perdre votre job avec une telle concurrence.

Quelques photos en bonus :

Pont des Fées2012-05-17-GRIMAUD-009

Sur la route, pas très disciplinés.

2012-05-17-GRIMAUD-017

Sous le signe du coquelicot.

2012-05-17-GRIMAUD-018

Super la banane !!

2012-05-17-GRIMAUD-021

 Courage les randonneuses.

2012-05-17-GRIMAUD-029Un photographe bien installé.

2012-05-17-GRIMAUD-036

L'oratoire des Vernèdes.

2012-05-17-GRIMAUD-043

Là, vous auriez du voir un superbe lézard vert.

2012-05-17-GRIMAUD-046Le Château.2012-05-17-GRIMAUD-0582012-05-17-GRIMAUD-0592012-05-17-GRIMAUD-060

Rue aux arcades.2012-05-17-GRIMAUD-063Hommage à notre serre-file qui a bien mérité son café;

2012-05-17-GRIMAUD-023

La semaine prochaine :

Jeudi 24 Mai à 7 H 00 : ILE de PORQUEROLLES ( 83 ) – Secteur EST 

Magie des îles d’Or qui mêle falaises sauvages refuge des oiseaux, longues plages alanguies et pinèdes odorantes

L : 15 Km 455 . Dh : 342 m . D : 6 H 00 – Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Bateau : remettre avant le 17 Mai chèque 15 € 60 ( Ordre : Cercle de Boulouris ) à J. Durand ou J. Borel .

Parking : prévoir de la monnaie ( 5 Euros environ ) pour le stationnement des véhicules à la Tour Fondue .

Animateur : Jean B- 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                             

 

Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction AIX, puis l’autoroute A 57 direction Toulon , puis l’autoroute A 570 direction HYERES . Juste après le feux tricolore, tourner à droite direction GIENS –LES ILES .

Par la D 559 et la D97 rejoindre la Presqu’ile de GIENS . 2 Kms après LA CAPTE, au grand rond-point, suivre La Tour Fondue à 2 Kms .

Stationner sur l’un des  PARKINGS payants .

Rejoindre l’embarcadère pour Porquerolles à 8 H 45 . ( départ du bateau : 9 Heures )

Coût du trajet A R : 220 Kms x 0.25 = 55 € + 17 € = 72 Euros

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires