Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 08:20

Une fois encore Joël sera à la fois guide et rédacteur pour cette rando. Une habitude ? Une vocation ? En tout cas bravo et merci. (NDLR)

Les 4 sommets de Roquebrune sur Argens


2012-12-27 sommets-048L'accompagnateur du jour, Joël, se sentit bien seul lorsqu'à 8 heures pile il quitta le parking du Manoir, entièrement désert,  avec ses seuls 3 passagers.

 

Allait-il faire une rando en comité restreint.?

2012-12-27 sommets-58 bis

 

 

Que nenni ! arrivé au parking de départ il eut la bonne surprise de découvrir 12 courageux, avec4 dames,dont une nouvelle marcheuse, Anne-Marie, prêts à affronter les sommets de Roquebrune.
Cette rando déjà effectuée en 2009 par Bruno avec 21 personnes mérite largement son classement "alto" et pourrait même être classée sportive au vu de quelques passages d'escalade. Mais nous y reviendrons !!!!
2012-12-27 sommets-059Après avoir rassemblé, et remercié pour leur présence, son petit monde, Joël leur présente la randonnée: 9,635 km pour une dénivellée cumulée de 797 mètres; "et ici le mot cumulé se justifie amplement car même si nous ne grimpons qu'à 369 m d'altitude maximum, il faut savoir que nous allons grimper et descendre (plus ou moins) 4 fois dans la journée".
Les randonneurs ont également droit à quelques conseils quant à l'utilisation des bâtons,2012-12-27 sommets-006 utiles notamment dans la première descente plutôt raide, puis encombrants dans certains passages rocheux.
Il est 9 heures lorsque la petite troupe s'ébranle, pour, après la première descente raide promise, retrouver notre cher GR 51.
La marche d'approche vers le sommet n°1, dit des Trois Croix, s'effectue dans la bonne humeur et une température idéale.2012-12-27 sommets-010
Lorsque les premières difficultés commencent, Joël précise qu'il est temps de ranger les bâtons dans le sac, et qu'il convient dans les passages difficiles de se hisser en utilisant en priorité les mains et les pieds, et non les genoux qui n'assurent aucune sécurité dans ce genre de situation.

La montée au sommet n° 1 se fait par une voie relativement directe qui aboutit à hauteur de la croix dite du Gréco (voir explications fournies sur les croix). Parvenus au sommet sur un bon rythme, et pour certaines grâce à quelques "poussettes" de mains généreuses (mais il parait que ce jour là c'est autorisé), toute la petite troupe peut apprécier la vue incomparable et sacrifier à la traditionnelle pause banane.2012-12-27 sommets-013 2012-12-27 sommets-0142012-12-27 sommets-0152012-12-27 sommets-0162012-12-27 sommets-018Joël en profite pour donner quelques explications sur le Rocher de Roquebrune et l'histoire des Trois Croix.

« Le Rocher des Trois Croix, nom véritable du rocher de Roquebrune, a toujours fasciné les hommes qui y dressèrent jadis trois croix aujourd’hui disparues. Celles que l’on voit à pré sent sont l’œuvre du sculpteur Bernar Venet, établi au Muy depuis plusieurs années. Sensible à la beauté du lieu, Bernar Venet souhaita « signer » ce paysage grandiose et mystique à la fois.  Pour chacune de ces croix le sculpteur a choisi de rendre hommage à trois artistes majeurs de l’histoire de l’art. Il s’est inspiré de célèbres crucifixions peintes au 14ème, 15ème et 16ème siècles . Le randonneur averti aura bien sûr reconnu aisément la référence aux œuvres de Giotto, Grunewald et Le Greco !"2012-12-27 sommets-019

2012-12-27 sommets-021Le vent commençant à se lever, nous voila repartis pour le sommet n° 2, le moins difficile à atteindre, car ne nécessitant pas de descendre trop bas.2012-12-27 sommets-022
2012-12-27 sommets-0232012-12-27 sommets-025Arrivés à son sommet certains vont même jusqu'à escalader le "haut du haut" du rocher, ce qui donne lieu à quelques photos souvenirs qui pourront prouver plus tard (à nos petits enfants) qu'on y était.2012-12-27 sommets-027
2012-12-27 sommets-028La marche d'approche au sommet n° 3 nécessite de redescendre quasiment au point de départ mais ne présente pas de grande difficulté, et Joël préconise de ressortir les bâtons pour alléger les genoux.2012-12-27 sommets-029
2012-12-27 sommets-031Compte tenu de l'heure il est décidé, à la majorité de la troupe, d'effectuer la montée au sommet n° 3 avant de se restaurer. Durant cette montée, on a le loisir d'admirer une nature magnifique et les rochers encore suintant des pluies récentes.2012-12-27 sommets-039 A un moment on a même une vue "indiscrète" sur l'ermite qui vaque à ses occupations dans sa tenue blanche immaculée, ce qui permet à Jean Bo. de faire une belle photo.2012-12-27 sommets-033
Nous arrivons au sommet n° 3, par un vent qui s'est renforci2012-12-27 sommets-040 2012-12-27 sommets-041et qui décourage certains de grimper le dernier passage, loupant ainsi en partie  la vue circulaire imprenable.2012-12-27 sommets-0422012-12-27 sommets-038
Compte tenu de l'heure, et du vent, il est décidé de redescendre rapidement. A mi-descente, un coin abrité du vent et offrant une belle vue sur le coté sud s'étant présenté, la décision de s'arrêter est vite prise.
Nous passerons alors sur le "festival de mandibules" qui couvre tous les bruits de la nature, et sur le petit rosé offert et accepté.2012-12-27 sommets-046
Cette pause méritée nous ayant permis de reprendre des forces, mais craignant (à juste titre) un renforcement du vent, le signal du départ est donné au grand dame de ceux qui ont tendance à déguster lentement leur casse croûte.
La descente s'avère un peu difficile pour certains organismes déjà fatigués par les 3 sommets précédents, et un petit détachement de 3 personnes, préfère, intelligemment et prudemment, continuer directement vers les voitures.2012-12-27 sommets-047 En cours de descente Joël nous fait découvrir des ruines relativement bien conservées et plutôt insolites en un tel lieu isolé, et nous fournit quelques explications.
Nous ne sommes donc plus que 9 lorsque nous abordons la montée au sommet n° 4, après avoir, respectueusement, évité de passer trop près de la grotte de l'ermite.2012-12-27 sommets-050
Cette dernière montée, en trace quasi-directe, sur une paroi rocheuse relativement lisse s'avère particulièrement éprouvante pour certains, et notre petite troupe se trouve parfois un peu disloquée.2012-12-27 sommets-051 Mais comme il est de règle, tout le monde s'attend, et nous retrouvons finalement tous ensemble sur l'arête sommitale du sommet n° 4 balayée par un vent à décorner . . . .  (au choix de chacun).2012-12-27 sommets-053
Se repérer dans cet amoncellement de roche n'est pas chose aisée, et on a parfois besoin de l'attention de chacun pour trouver le bon passage (merci Daniel M. !!!). 2012-12-27 sommets-0552012-12-27 sommets-0562012-12-27 sommets-Mais après quelques hésitations, le chemin de descente est trouvé et on parvient, enfin (!) diront certains, aux voitures, vers 16 heures, où nous attend (dernière rando de l'année oblige) un petit remontant sous forme d'une dégustation d'une spécialité régionale gouleyante. 2012-12-27 sommets-058Et Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre amie Marie qui fête son X°ième anniversaire de mariage nous offre un dernier pot à notre bar traditionnel de Roquebrune sur Argens.

Rendez vous à tous pour d'autres randos, différentes mais toujours aussi passionnantes, en 2013.
Merci JOËL pour cette superbe rando, une des plus difficile de nos programmes.
Merci à Jean Bo. Pour ses photos.

 

 

La semaine prochaine, en 2013, Jeudi 03 Janvier à 8 H 00 : LA BOUVERIE ( 83 ) . LA COLLE DU ROUET

Randonnée en boucle autour de La Colle du Rouet, sur chemins et pistes. Beau panorama sur la vallée de l’Endre

L : 14 Kms 576 . Dh : 390 m . D : 4 H 30 . Niveau : Moyen médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Bo.. 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                                                   

 

 Itinéraire d’accès : Prendre la RN 7 en direction d’Aix en Provence – Passer devant la zone industrielle du Puget – Laisser à droite l’accès à l’autoroute puis continuer jusqu’au giratoire de la Bouverie. Là, tourner à droite et aller au giratoire de la Mairie annexe de la Bouverie – Emprunter la route, direction Coulet Redon – Au croisement avec la D 47 , progresser à gauche sur 500 mètres jusqu’à La Bastide de Madame ICARD ( ruines sur la droite ). Stationner sur le PARKING .

Coût du trajet A R : 40 Kms x 0 € 25 = 10 Euros                                      

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires