Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 14:50

Les Balcons d’Allos

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-000Aujourd’hui, quatrième jour de notre séjour à La Foux d’Allos, Jean – une fois n’est pas coutume - conduit le deuxième groupe aux Hameaux d’Allos. Histoire de lui éviter de mener un troupeau de 40 têtes, Gérard lui a fait la veille une proposition honnête. « Excellente initiative » selon Jean : mener une deuxième randonnée. Jean lui a proposé « Les Balcons d’Allos ».2010-07-01 Les Balcons d'Allos-001

Gérard est donc promu « chef de rando » pour la journée. Jean Agier sera son adjoint. Nous descendrons de La Foux d’Allos à la station du Seignus, au-dessus d’Allos.

C’est une rando en ligne. Il faut donc laisser des voitures au Seignus, pour le retour. Nous sommes 5 chauffeurs pour 17 randonneurs. Le compte y est.

A l’aube (8 h 30), les chauffeurs partent au Seignus laisser quatre voitures. Puis retour à l’hôtel d’où démarre la randonnée.

Première difficulté pour le tout jeune accompagnateur : trouver le départ de la rando.

Nous quittons l’hôtel à pied et rejoignons le télésiège, d’où devrait partir le sentier. Le voici. Heureusement, ici les sentiers sont bien balisés. Avec une carte et une boussole, il n’y a pas de risque de se tromper. Peu de risques en tout cas. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-003

Gérard présente la randonnée : « Ce sentier relie les stations du Val d’Allos, par la rive droite du Verdon. En chemin nous verrons le lac des Grenouilles. Nous sommes ici à 1720 mètres et atteindrons l’altitude 2192. Ce qui fait un parcours d’environ 13 km et un dénivelé positif de 500 mètres. Et nous descendrons de 710 mètres ».

Nous attaquons la grimpette par un chemin caillouteux et ensoleillé.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-006 

Très vite nous parvenons à un alpage. Des moutons y sont parqués dans un enclos. 

 

Des panneaux explicatifs jalonnent le chemin2010-07-01 Les Balcons d'Allos-009. Ici ce sont les moutons qui parlent aux randonneurs : « Nous les moutons, comme vous les humains, avons besoin de sel, insuffisant dans notre alimentation naturelle. Autrefois transporté à dos de mulet, le sel est aujourd’hui héliporté. Le berger place chaque jour le sel sur des pierres plates appelées « assalis » disposées à côté de sa cabane ».

Et qui fait le fier au milieu du troupeau ? Un âne !

Chemin faisant, nous croisons Marcel et Yvette. Ils sont partis avant nous se promener jusqu’au lac des Grenouilles. Ils s’apprêtent à rejoindre Jean pour le pique-nique. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-013

Nous approchons d’un torrent. Hélas, la passerelle qui l’enjambait a été emportée. Jean cherche un passage en aval, tandis que Gérard part explorer le torrent en amont. Il pose son sac et remon2010-07-01 Les Balcons d'Allos-015te le torrent. Il réussit à traverser le torrent … sans son sac. Pendant ce temps Jean a trouvé un passage en aval. Le groupe franchit le torrent, avec l’aide de Dominique et de Michel.

Gérard choisit de rejoindre le groupe en suivant le torrent. Mais là il bute sur une butte. Il escalade la butte en enjambant plusieurs pins abattus. Il parvient au sommet. De là il aperçoit André qui a récupéré son sac. Merci André ! Il prend la pose (pour la photo). Puis redescend récupérer son sac … ainsi que le groupe. Petite erreur de jeunesse : on ne doit jamais abandonner son sac !

Nous poursuivons notre chemin à travers bois. Puis nous débouchons sur une clairière. C’est l’heure de faire une pause. Pause technique suivie d’une photo de groupe. Le temps est splendide. Tout le monde est radieux.  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-019 

Nous reprenons notre sentier qui grimpe gentiment à travers l’alpage. A l’arrière, André et Jean-Louis (nos deux serre-files en alternance) et surtout 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-026Maryse, notre botaniste distinguée, s’arrêtent fréquemment pour admirer et photographier une fleur. Car côté fleurs, c’est un vr2010-07-01 Les Balcons d'Allos-025ai bonheur. Aux espèces méditerranéennes s’ajoutent des espèces plus alpestres : ici des ancolies, là des lys martagon.

Voici des asphodèles, encore en fleurs. « Ils sont bien gras. On voit qu’ils ne manquent pas d’eau » remarque Nicole.

Et voici une fleur que Maryse identifie aisément : c’est une violette à deux fleurs (viola biflora). Et celle-ci, n’est-ce pas un « lys de Saint Bruno » ? Et voici encore des clématites sauvages, des bleuets ou autres centaurées. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-028 

Le groupe s’étire. A l’avant, Jean se retourne. « Ca traîne à l’arrière. S’ils s’arrêtent toutes les cinq minutes, on ne va jamais arriver. Tu vas voir, si l’orage vient, ils vont se mettre à courir ». 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-029

Voici à présent la direction du lac des Grenouilles.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-036 Nous avançons. Mais Jean regarde la carte et constate : « Notre direction c’est la Maison Forestière de Valdemars ». C’est exact : notre sentier passe au-dessus du lac. Nous le verrons d’en haut, un peu plus loin sans doute. Nous revenons sur nos pas et reprenons notre grimpette. Direction Le Seignus. A présent nous marchons à travers bois, au milieu des rochers. La flore change. Voici des buissons de rhododendrons. « Ce sont des azalées » nous disent Marie et Marinette. Et voici des myrtilles que Dominique nomme des brimbelles. Comme on dit dans les Vosges, « elles sont bien belles, ces brimbelles ».

Nous progressons, mais il faut se rendre à l’évidence : c’en est fini du lac des Grenouilles. Nous ne le verrons pas. Tant pis ! A l’opposé du lac d’Allos, plus grand lac d’altitude d’Europe, le lac des Grenouilles serait le plus petit. « Ce n’est qu’une mare à têtards » nous a dit Marcel.

Il2010-07-01 Les Balcons d'Allos-038 est 10 h 45. Il est grand temps de faire la pause casse-croûte. « Nous allons descendre un peu » indique Gérard. « Puis nous grimperons et nous franchirons la Montagne de Rouanouse. C’est là que nous atteindrons le point culminant de la journée : 2192 mètres ».

Nous reprenons notre sentier à flanc de coteau. De nombreux ruisseaux ou torrents dévalent de la montagne. En voici un qui court dans les rochers. Nous franchissons le gué sans difficulté.

Plus loin nous traversons un large pierrier. Nous enjambons les rochers. Sous nos pieds on entend un grondement sourd. C’est le bruit du torrent qui dévale la pente sous le pierrier. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-044

En tête, Jean s’arrête quelques secondes. « Un chamois ! ». Mais il a détalé dans le bois. Nous poursuivons notre route. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-047

Voici encore un gué à traverser. Puis nous parvenons à une large prairie. Difficile de se repérer, car il n’y a aucune trace. Seul un rocher balisé, en plein milieu de la2010-07-01 Les Balcons d'Allos-051 prairie, nous assure que nous sommes sur la bonne voie. Nous marchons prudemment dans l’herbe spongieuse. Le sol est gorgé d’eau. Devant nous se dresse la montagne que nous devons franchir. Au loin le ciel s’assombrit. Allons-nous être gagnés par l’orage ?

Nous attaquons notre grimpette à flanc de montagne, parmi les rochers. Sur un sol caillouteux. La pente se fait raide.

Enfin nous atteignons la crête. Nous nous dirigeons vers un éperon rocheux qui domine la vallée du Verdon.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-055 

La vue est magnifique sur la vallée et les sommets environnants. 

A nos pieds, voici encore des fleurs. « Ce sont des globulaires » nous dit Maryse. Et de minuscules plantes grasses. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-062

Nous prenons q2010-07-01 Les Balcons d'Allos-065uelques photos de groupe, sur fond de montagnes.

Il est midi. Il est temps de passer aux choses sérieuses. « Nous allons attaquer la descente. Nous pique-niquerons près de la maison forestière » annonce Gérard. « Il nous faut un ruisseau pour mettre le rosé au frais » demande Cathy. On verra.

Le ciel se couvre. Nous attaquons rapidement la descente. Dans les rochers d’abord. Puis au travers d’un alpage suivi d’un petit bois de mélèzes. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-074

Voici à nouveau un torrent qu’il nous faut franchir. Puis nous débouchons dans un vaste alpage. Voici là-bas la Maison forestière de Valdemars (2030 m).

Nous nous installons sur des rochers près d’un bois de mélèzes. Et nous attaquons notre pique-nique. Les nuages se dissipent. Le soleil brille à nouveau. Et le rosé de Michel est bien frais. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-079

A présent que les nuages se sont éloignés, nous avons tout notre temps. « Nous avons fait les deux tiers du parcours. Il ne nous reste plus qu’à descendre de 500 mètres environ » annonce Gérard.

Après le rosé et le café pour quelques privilégiés, voici le gingembre de Dominique et les mirabelles séchées de Maryse. Certains s’allongent au soleil pour une petite sieste. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-080

Mais il est temps de repartir. Nous descendons à travers l’alpage. Voici à nouveau des fleurs : des trolles. Un champ de trolles ! 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-084 

Puis nous traversons un bois de mélèzes. « Regardez les troncs. Ils sont courbés à leur base ». Sans doute l’effet de la neige et du vent.  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-086 

Nous traversons à présent un alpage. Nous sommes environnés de fleurs. Un vrai régal ! On aperçoit là-bas une bande blanche comme neige. Elle contraste avec le vert de la prairie : c’est un tapis d’ombellifères. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-093

Nous atteignons à présent une large piste : la piste forestière du Valdemars.

Danièle a pris la tête du groupe. Nous descendons à bonne allure. « Il tombe des gouttes ». Heureusement ça ne dure pas.

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-092

A l’arrière, Henry nous appelle. Il nous fait remarquer un fléchage que personne n’avait vu. Nous revenons sur nos pas et abandonnons la piste pour le sentier de la Rouine. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-094

Le sentier est accidenté. La pente se fait plus raide. En bas de ce raidillon, une pancarte indique la direction du Seignus-Bas. A droite, une piste mène … au Seignus-Haut sans doute.

« Au fait, où avons-nous laissé les voitures ? ». Au Seignus Bas ? Non ! Plutôt au Seignus Haut. Plus précisément dans le bas du Seignus-Haut.

Deux options s’offrent à nous : d2010-07-01 Les Balcons d'Allos-095escendre en bas ou monter en haut.

Nous choisissons la deuxième. Après avoir grimpé dans la station puis dévalé quelques routes de peu d’intérêt, voici enfin nos voitures.

Le beau temps se maintient. Nous décidons donc d’aller prendre un pot à Allos. Un pot bien mérité, après cette fort belle randonnée.

Nous dégustons les gâteaux d’Alice puis la tarte aux myrtilles de Danièle. Tarte découpée en 16 parts grâce à la dextérité de Nicole. Et grâce aux assiettes aimablement prêtées par le bistrotier.

Une belle journée s’achève …

 

Merci Jean de nous avoir proposé cette très belle randonnée.

Merci à tous : accompagnateur, adjoint, serre-files et participants.

 

Et merci aux photographes : Gérard, André.

 

Encore quelques photos :

Des gués encore des gués

  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-040

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-049

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-059

 

 

Au sommet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-067

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Descente dans les alpages

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-069

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-070

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Paysages alpins

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Des fleurs encore des fleurs

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-023

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-027

 

 

 

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-083

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires