Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 10:13

Roquebrune/Argens- Le Pas de L'Eouvé.

 


2010-01-07-Pas de L'Eouvé (23)Pour la 1ère rando de l'année, Roland avait prévu une petite balade dans les Maures de 15 km avec 300m de dénivelée. En fait une petite erreur d'estimation de la longueur, relevée par Jean BOREL, la réduisait à 12 km ce qui s'avéra exact à l'arrivée.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (37) Donc pas de quoi s'affoler, une petite remise en jambes après les fêtes, tout a fait dans nos cordes. La météo assez catastrophique les jours précédents nous prévoyait du soleil le matin et de la pluie l'après-midi, même de la neige parait il !

Effectivement, il faisait beau, mais un peu froid (-2 °) lorsque les 23 marcheuses et marcheurs  se retrouvèrent près du petit lac du Fournel, retenue collinaire sur le ruisseau du même nom. Bruno n'est pas présent, une mauvaise chute dimanche dernier lui a provoqué une petite entorse du genou.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (24)

 C'est un petit coin très sympathique où les pêcheurs doivent se retrouver à la saison . Sur la rive opposée, en pente, de nombreux bungalows ont été installés sur des restanques.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (2)

En nous présentant le parcours, pratiquement tout en vallons, Roland nous prévient que nous allons rencontrer beaucoup d'eau sur les chemins mais certainement moins que lors de sa   reconnaissance. S'il avait plu les jours précédents, nos responsables avaient prévu d'intervertir cette rando avec celle de la semaine prochaine. 

Jean-marie, prévoyant, inaugurait de nouvelles guêtres, très remarquées, a tel point qu'une photo en fut prise pour immortaliser l'événement.

A 8 h 49, après la photo de groupe, Roland entraîne sa petite troupe sur un chemin qui va longer le Ruisseau du Fournel. Nous sommes sur le parcours de la course cycliste du Roc d'Azur et il connaît bien ce chemin pour l'avoir parcouru en VTT lors de la course d'octobre dernier.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (01)

Effectivement l'eau ruisselle d'un peu partout pour rejoindre le vallon du Ruisseau de Fournel. Aujourd'hui, il mesure un mètre au maximum, mais l'état de ses berges encombrées d'arbres couchés nous permet d'apprécier ce que cette petite rivière peut être lors des crues. Il prend sa source sur les flancs du Mont Pegros , 341 m, où nous avons déjà randonné.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (19)

Le chemin est souvent inondé de grandes flaques recouvertes d'une couche de glace : à contourner obligatoirement.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (31)

 Les petits gués se traversent par contre sans problèmes.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (7)

Lorsque nous arrivons au Pas de l'Eouvé ( nom provençal du chêne vert), le gué est un plus conséquent mais se franchit sans difficultés. Par contre, si le niveau avait été un peu plus haut, nous imaginons, en frissonnant, une traversée pieds nus, dans l'eau glacée.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (28)

Puis à 10 h, bien au sec maintenant et installés sur des rochers nous prenons notre "pause banane", accompagnée des marrons glacés d'Annie. C'est encore la fête…2010-01-07-Pas de L'Eouvé (30)

Le ciel se couvre de plus en plus, la météo aurait-elle vue juste pour une fois ?

En tout cas, nous poursuivons notre montée dans une zone qui a subit l'incendie de 2003. Les chênes-lièges ont bien résisté, les arbousiers et les bruyères arborescentes sont bien repartis et les cistes ont envahi les zones laissées libres. Roland nous arrête pour un petit effeuillage avant la montée nous conduisant au point culminant de notre randonnée.

A 11 h, nous l'atteignons : 178 m, nous sommes loin des exploits du début de saison. Roland nous fait faire un 360 ° avec "Au nord-ouest le Vieux Revest, le Col de Valdingarde, les ruines de St.Daunas, le Château de la Mère où nous avions randonné en Mai 2009, à l'ouest, le Mont Pegros, plus au sud, le "Car brûlé" et le col du Bougnon, carrément au sud, la Bastide Martin où nous allons passer et les Issambres, au nord-est la Flûte où nous irons en Février et Roquebrune. Tout au fond, les sommets enneigés du Mercantour."2010-01-07-Pas de L'Eouvé (18)

Rassemblés près d'une citerne bien taguée, Roland va nous faire un topo sur le liège,  échantillon en mains :

 " Le liège, utilisé essentiellement pour la fabrication des bouchons est récolté au Portugal (50%), en Espagne (20%), en Sardaigne, Afrique du Nord et un petit peu en France. C'est l'écorce du chêne liège qui en est la source. La première écorce, dite mâle, récoltée après 15 ans, de mauvaise qualité n'est pas utilisée (ricanements de la gent féminine). L'opération effectuée pour retirer l'écorce est appelée démasclage. 2010-01-07-Pas de L'Eouvé (32)Elle se pratique sur le tronc où les très grosses branches. Le liège est retiré sur 1 m environ. 15 à 20 ans après, on récolte la seconde écorce, dite femelle (cris enthousiastes de la gent féminine) qui sera utilisée pour les bouchons. Commence alors une longue série de traitements, le 1er , à l'eau bouillante pendant une heure permet de détruire tous les insectes contenus dans la matière. Après l'égouttage, le liège est séché pendant 6 mois, à l'abri de la lumière en hygrométrie contrôlée. Les futurs bouchons sont alors taillés en différentes épaisseurs de 36  à 46 mm. Puis les bouchons sont classés en 7 catégories selon la qualité : de 1/3, bons, jusqu'à 5/7, médiocres.

Un traitement au dioxyde de carbone permet d'éviter les goûts de bouchon. Enfin les bouchons sont imprimés et lustrés pour les rendre plus glissants.

 

C'est merveilleux ce qu'on apprend en randonnant ! Merci beaucoup Roland.

 

Nous abordons2010-01-07-Pas de L'Eouvé (8) maintenant la descente qui va nous ramener vers nos voitures.  Dans une courbe du chemin, le passage des véhicules a transformé le sol en une boue jaunâtre. Quelques marcheurs auront la malchance de poser le pied sur des zones particulièrement molles, s'enfonçant jusqu' à la "tige".2010-01-07-Pas de L'Eouvé (9) Notre ami Michel, à ce petit jeu, récoltera le 1er prix.

Mais il est midi, il est temps de trouver un endroit  pour pique-niquer. Les ruines de la Bastide Martin nous permettront une installation sommaire, certes, mais au moins sèche. Jean Borel se livrera à une débauche de photos de couples qui créeront peut-être des scènes de ménage, à la parution du blog . Mais la plus insolite sera celle de Marinette dans une vielle brouette rouillée, poussée par Dominique.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (13)

Après avoir dégusté les chocolats de Ginou, les gâteaux à la cannelle de Maryse, le gingembre de Maurice, le chocolat de Daniel et une deuxième tournée de marrons glacés d'Annie (n'ai-je rien oublié ?) nous repartons très détendus pour les 3 km restants.

Petit arrêt devant ce que Roland appellera le "temple maya". Bon !  Nous on veux bien, les occupantes actuelles sont plutôt des abeilles ! Roland pense qu'il s'agit des vestiges d'un ancien village dont il ne pourra définir l'origine, évoquant une éventuelle mine.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (34) Un peu plus bas nous rencontrons une nouvelle construction de forme cylindrique, extérieurement en bon état. Une petite visite des lieux nous permettra de définir qu'il s'agissait d'un ensemble de sanitaires, douches, WC, lavabos.2010-01-07-Pas de L'Eouvé (36) La carte ne nous en dit pas plus mais elle révèlera un ensemble de chemins montrant une sorte de viabilisation bien retrouvée sur le terrain avec des regards d'égout. Un deuxième ensemble du même type a été érigé un peu plus haut. De là Jean nous livrera l'histoire d'un promoteur voulant installer un centre de vacances. La demande étant présente, il anticipa l'attribution du permis de construire…qui lui fut refusé.

Hypothèse, réalité ou mythe, lorsqu'il ajouta que ce Centre était destiné aux naturistes, le doute entra dans nos esprits : mais qui sait ?

Nous retrouvons rapidement nos voitures après avoir coupé une prairie bien 2010-01-07-Pas de L'Eouvé (16)humide…qui lava nos chaussures.

Notre café habituel aux Issambres étant fermé, c'est au bar PMU de St.Aygulf que nous prîmes notre pot dans la joie et l'amitié.

 

Merci Roland pour cette première rando de l'année qui nous a permis de se remettre en jambes après les fêtes.

 

Merci aux photographes : Jean BOREL, Jean-Marie CHABANNE, Claude LALANDE.

 

La semaine prochaine, encore une rando très cool :
 Jeudi 14 Janvier à 8 H 00 : SAINT-RAPHAËL Le Castellas ( 83 )2010-01-07-Pas de L'Eouvé (00)

Agréable randonnée sur un sentier historique ; nous découvrirons l’ancien chemin que les fermiers d’ Agay utilisaient autrefois pour se rendre à Saint-Raphaël . Le retour se fera par le sentier du littoral créé sous la révolution par l’administration des Douanes et utilisé par les douaniers jusqu’au début du XX ème siècle .

Très belles vues sur le Massif de l’Esterel, la baie d’Agay, le Dramont et l’Ile d’Or .

Longueur : 11 Kms 130 – Dénivelée : 266 ms – Durée : 4 H  . Niveau : Moyen Médio . Repas tiré du sac .

Coût du trajet A. R. : 1 € 20 .

Responsable : Jean BOREL

 

Encore quelques photos en bonus :

2010-01-07-Pas de L'Eouvé (3)De l'eau...partout













                           Joli pas glissé!2010-01-07-Pas de L'Eouvé (39)











Pas de cinéma Daniel, saute !
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (5)













Des couples !
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (10)2010-01-07-Pas de L'Eouvé (11)







2010-01-07-Pas de L'Eouvé (12)
Quand même, une montée !2010-01-07-Pas de L'Eouvé (17)














Paysage de brulis
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (21)













Pique-nique
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (22)













Une aime, l'autre pas
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (40)













Ah ! nos guides
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (29)













Ruines de la Bastide Martin
2010-01-07-Pas de L'Eouvé (33)













Les sanitaires des "naturistes"2010-01-07-Pas de L'Eouvé (35)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires