Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 09:34

Thiéry – Le Grand Palier

2009-09-10-Lacs-de-Millefonts-001.jpgAujourd’hui Jean  nous emmène à Thiéry, petit village perdu au-dessus de Villars-sur-Var. Il nous propose une randonnée  autour de ce pittoresque village, perché en sentinelle sur un éperon rocheux, à 1042 mètres d’altitude. Et dominant la vallée de l’Arsilane, entre la vallée du Var et les Gorges du Cians.

Nous avons rendez-vous 2 kilomètres avant Thiéry, au col de la Madone (alt. 1162 m), devant la chapelle. Les derniers kilomètres sur une route étroite et sinueuse sont un peu éprouvants. Mais nous voici tous arrivés à b2010-04-15 Thiéry-001on port.

Françoise constate : « Qu’est-ce qu’on est nombreux aujourd’hui ! On voit qu’on mange au restaurant ! ». Eh oui, aujourd’hui, c’est jour de resto ! Nous sommes 27 randonneurs qui devons nous répartir eThiéry-copie-1n deux groupes. Jean nous présente le parcours : « Commençons par les Petites Jambes. Après une petite montée au départ, le groupe suivra une route très facile jusqu’au resto. Le circuit fait 7,8 km et 470 m de dénivelé. Pour les Grandes Jambes, ce sera le même départ. Mais on ne marchera pas ensemble (traduisez : on marchera plus vite). Puis ce sera une descente assez pentue dans le ravin de l’Arsilane. Suivie d’une bonne montée jusqu’au resto. Au total nous ferons 11,8 km et 720 m de dénivelé ».

Les deux groupes se forment : 12 Grandes Jambes et 15 Petites Jambes.

« Bruno conduira le deuxième grou2010-04-15 Thiéry-002pe. On l’applaudit bien fort ! ».

Puis vient la traditionnelle séance des photos de groupes. Dix minutes plus tard, nous voici enfin prêts.2010-04-15 Thiéry-004

Nous attaquons la « petite montée ». Le ciel est bien dégagé, le soleil brille. Le sentier est agréable, la pente est régulière. Puis elle se fait plus raide. Michel en profite pour tenter une échappée. Mais quelques dizaines de mètres plus loin, il est repris par le peloton. Nous ne tardons pas à nous réchauffer. Une pause effeuillage s’impose. Jean nous dit : « Nous avons déjà fait cette rando, il y a 5 ans. Mais aujourd’hui je l’ai raccourcie de 5 km ». Eh oui, comme le temps passe….2010-04-15 Thiéry-005

Nous reprenons notre grimpette. Voici sur la droite des ruines. Derrière nous, Jean nous montre le Mont Vial (alt. 1549 m), de l’autre côté du Var. « Bruno nous y emmènera le 24 juin ». Et nous atteignons bientôt notre point culminant de la journée : Villa Souberre, à 1348 mètres d’altitude.

A présent nous attaquons la descente dans les bois. Par endroits, il reste encore quelques plaques de neige. Devant nous se profilent des somme2010-04-15 Thiéry-011ts enneigés.

2010-04-15 Thiéry-008Sur notre gauche se dresse la silhouette majestueuse du Grand Palier (alt. 1212 m). Nous parvenons à un gué. « Attention c’est gelé. On peut glisser » nous prévient Jean. Mais nous enjambons le ruisseau sans difficulté.

2010-04-15 Thiéry-007

Nous poursuivons notre descente dans le bois, le long du torrent. Quelques minutes plus tard, Jean nous propose une pause casse-croûte. Pause très appréciée, car notre petit-déjeuner matinal est déjà bien loin.

Pour nous mettre l’eau à la bouche, Jean nous rappelle le menu du jour :

Salade de gésiers

Blanquette de chevreau aux morilles et légumes de saison

Plateau de fromages

Fraises flambées

Puis Jean évoque les restaurants que nous avons fréquentés. La liste est longue. L’Auberge de Thiéry figure en bonne2010-04-15 Thiéry-006 place dans son palmarès.

Nous reprenons notre sentier, à présent bien ombragé. L’air y est frisquet. 

Soudain on entend au loin : « Coucou, coucou ! » « C’est sans doute Bruno ! » plaisante Daniel. Mais non, il s’agit bien d’un vrai coucou. Ce sera d’ailleurs aujourd’hui la journée des coucous, car nous en verrons tout plein : des primevères (Primula veris), bien entendu. C’est vraiment le printemps !

Derrière nous, Jean nous montre le versant boisé dans lequel ont dû pénétrer les Petites Jambes. 2010-04-15 Thiéry-010

« Ils suivent les courbes de niveau » nous dit-il. Traduction : Ils marchent à plat sur de belles pistes. Une promenade de santé !

Bientôt devant nous, on aperçoit un sentier qui chemine à flanc de coteau. « C’est le chemin que nous allons prendre, en suivant les courbes de niveau » nous dit Jean. Puis un peu plus loin : « Dans cette falaise, j’ai l’impression que le sentier est éboulé ». Est-ce une blague ? Mais bientôt, Jean se ravise : le sentier est toujours là. Ouf !

A présent le terrain change d’aspect. « A partir d’ici on arrive dans un paysage de marnes ». Le2010-04-15 Thiéry-013 sol devient gris, la végétation est clairsemée.

Nous atteignons l’Arsilane et franchissons la rivière par un gué. A droite voici le hameau de l’Arsilane. Ce sont des ruines. Nous grimpons sur des buttes marneuses : de vraies montagnes russes. Arrivés au sommet, nous marquons une pause pour admirer le paysage de vallons et de plissu2010-04-15 Thiéry-014res.

Là-bas à droite, Jean nous montre un village. « C’est le village de Lieuche. Notre circuit d’il y a 5 ans, passait par Lieuche ».

Puis nous obliquons vers le Sud. « On va se diriger vers la Baisse du Grand Palier ».2010-04-15 Thiéry-020

Nous franchissons quelques éboulis de marnes. Puis nous voici sur le sentier à flanc de coteau que l’on apercevait tout à l’heure. Sentier ensoleillé sur lequel nous progressons à bonne allure. « Sur votre gauche, vous apercevez Thiéry » nous dit Jean. A vol d’oiseau, le village semble proche. Mais Jean-Marie nous précise qu’on doit aborder l2010-04-15 Thiéry-022e village par son versant sud. Or nous sommes ici au nord de Thiéry. Il nous reste encore du chemin à faire !

Jean nous fait remarquer de nombreux pins morts sur les pentes du Grand Palier. 2010-04-15 Thiéry-009

Et voici justement un pin, couché en travers de notre sentier. En le franchissant, Gérard heurte le tronc de son tibia (décidément, ça devient une habitude : l’an dernier, c’était le tibia gauche. Aujourd’hui c’est le droit). Aussitôt Jean intervient. Il tire une dose d’arnica de sa boîte à pharmacie. « Voici de quoi éviter l’amputation ». Merci à toi, Jean !

Nous poursuivons notre chemin, de plus en plus accidenté. Ici, ce sont des éboulis qu’il nous faut traverser. Là, ce sont des dalles glissantes qu’il faut franchir. Qui plus est, nous n’arrêtons pas de monter. Puis de descendre. « C’est ce que Jean appelle "suivre des courbes niveau" ? » s’étonne Jean-Marie.   2010-04-15 Thiéry-035

Après un long cheminement dans les bois, nous atteignons la Baisse du Grand Palier (alt. 1007 m). Une brise fraîche nous accueille. Il fait frisquet. Jean nous dit quelques mots de Thiéry, que les Petites Jambes sont sans doute entrain de visiter. Thiéry, appelé le village des Tubans (Mais non, Bruno ce ne sont pas des Turbans !). « La première mention du village de Thiéry remonte à l’an 1064. Thiéry, comme les autres bourgs du Pays de Nice, est constitué en communauté dès le Moyen-Âge. Elle jouit de privilèges accordés par les puissants barons de Beuil ».  

Mais nous n’en saurons pas plus. « On va essayer de ne pas traîner » nous demande Jean. Nous attaquons la descente. Descente « assez pentue » et surtout caillouteuse, a2010-04-15 Thiéry-023ccidentée et glissante par endroits. Le groupe s’étire. Certains d’entre nous choisissent de descendre à petite vitesse.

Enfin nous voici tous parvenus au fond du vallon, sur un petit pont. Nous franchissons le ruisseau. « Il nous reste 300 mètres (de dénivelé, bien sûr !) à gravir. On en a pour trois quarts d’heure » nous dit Jean. Nous attaquons la grimpette, sous un grand soleil. Très très raide la grimpette ! Le groupe s’étire à nouveau. Nous enchaînons une série de lacets. Enfin nous apercevons le village, juste au-dessus de nos têtes. 2010-04-15 Thiéry-024

Mais la montée n’en finit pas. A présent c’est une série d’escaliers qu’il nous faut gravir. « Des escaliers en fin de rando. Comme casse pattes on ne fait pas mieux ! » 

Encore2010-04-15 Thiéry-026 quelques marches et les premiers atteignent la table d’orientation. Nous attendons quelques minutes le reste du groupe. Puis direction l’Auberge de Thiéry. Et voici encore quelques marches à grimper à travers le village. Ce sont les plus dures ! Enfin nous arrivons à l’auberge.

Nous y retrouvons les Petites Jambes. Ainsi que Pierre. Pierre forme un groupe à lui tout seul : celui des randonneurs motorisés. Groupe qui semble promis à un bel avenir. Rendez-vous dans 5 ans… !2010-04-15 Thiéry-028

Plutôt que de décrire par le menu le parcours des Petites Jambes, demandons à Nicole de nous faire part de ses impressions: « C’était très bien. La randonnée était agréable. L’ambiance excellente. Les paysages magnifiques. Nous avons même rencontré des ânes ! » Avis très favorable, partagé par tous et toutes, y compris les déserteurs des Grandes Jambes.

Nous nous installons dans la salle de l’auberge. Après un apéritif très apprécié, voici l’entrée, somptueuse. Immortalisée i2010-04-15 Thiéry-029ci par cette photo de Jean.

Puis vient la blanquette de chevreau aux morilles. Délicieux ! Après les fromages, nous nous régalons de fraises flambées. Enfin pour clôturer cet excellent repas, voici le café.

Jamais peut-être n’avons-nous ressenti pareille ambiance. Chaleureuse et amicale. Voire affectueuse. Voire plus … si l’on en juge par certains débordements que d’aucuns jugeront peut-être excessifs ! Evitons d’en dire p2010-04-15 Thiéry-030lus pour couper court à toute rumeur...

Il est temps de quitter ce lieu de plaisirs pour rejoindre le col de la Madone. Il nous reste deux kilomètres à parcourir.

A peine sortis du restaurant, nous sommes saisis par le froid. Pendant le déjeuner, le ciel s’est couvert de gros nuages sombres. Camille, vêtu d’un simple tee-shirt, grelotte de froid. Mais refuse bravement tout ce que Jean lui propose : anorak, gants, bonnet. Mais aussi, quelle idée a-t-il eu de partir sans sac, sans eau et sans vêtement !2010-04-15 Thiéry-031

Tandis que Pierre invite quelques randonneuses dans sa voiture, le reste du groupe attaque la descente. Tout à coup, Jean s’écrie : « Flûte ! J’ai oublié l’Eglise ! » Nous devions visiter l’église Saint Martin (XIème). Les clés étaient à notre disposition à l’auberge ! Personne n’ose protester. Pourtant quelques minutes de recueillement nous auraient fait le plus grand bien !

La descente est de courte durée. A présent il nous faut remonter de cent mètres. On entend quelques protestations dans les rangs. Mais après un bon repas, rien ne vaut une petite grimpette pour la digestion ! 

Et nous arrivons au col. Voici la chapelle de la Madone. Et voici nos voitures. Une belle journée s’achève…

 

Merci Jean pour cette très belle randonnée, ces paysages magnifiques, cet excellent déjeuner. Merci Bruno de la part des Petites Jambes.

 

Merci aux photographes : Jean, Jean, Jean-Marie, Gérard, Claude.

 

Encore quelques photos :

L2010-04-15 Thiéry-003es Grandes Jambes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 2010-04-15 Thiéry-0252010-04-15 Thiéry-027

 

 

 

2010-04-15 Thiéry-033

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 2010-04-15 Thiéry-034

 

 

 

Les Petites Jambes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Le Gr2010-04-15 Thiéry-012and Palier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 2010-04-15 Thiéry-015

 

 

 2010-04-15 Thiéry-016

Paysage de marnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

2010-04-15 Thiéry-017

2010-04-15 Thiéry-018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

2010-04-15 Thiéry-019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

2010-04-15 Thiéry-021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-04-15 Thiéry-032Sur le chemin du retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochaine randonnée : Jeudi 22 Avril à 7 H 00 : UTELLE (06)

Découverte d'Utelle et du Cros. Chemins muletiers et chapelle St.Antoine.

Vue sur la profonde entaille des gorges de la Vésubie.

L : 13 Km 600 , D : 5 H 00 , Déniv : 700 m . Niveau : Moyen/Alto.

Repas tiré du sac.

Responsable : Roland  : 06.12.88.19.76

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires