Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 10:05

Le Lac de l'AVELLAN

 

2011-01-20- Avellan-3Pour ceux qui avaient regardé les prévisions météo le mercredi 19 au soir, il fallait beaucoup de courage pour sortir de la couette ce jeudi matin. Pourtant, 21 marcheuses et marcheurs rejoignirent MIKAEL au col du Testanier. C'était sa première randonnée comme guide-accompagnateur, un événement, mais il faut bien laisser la place aux jeunes…

Le temps est très incertain et frais mais nous sommes bien décidés à profiter de cette journée malgré2011-01-20- Avellan-01 des conditions climatiques qui commencent à agacer les  méridionaux que nous sommes devenus. Un autre groupe nous a précédé, ils partent dans une direction opposée à la nôtre.  

Mikaël nous présente Michèle, une nouvelle recrue à qui il souhaite la bienvenue et à 8 h 40, après la photo de groupe, donne le signal du départ après avoir recommandé : "Pour ceux qui remonterons directement du lac, prenez la précaution de vous munir des clés des voitures afin de vous mettre à l'abri en cas de mauvais temps." L'avenir montrera que cette précaution n'était pas inutile.2011-01-20- Avellan-2

Et nous nous engageons dans la grande descente qui nous conduira au lac de l'Avellan. Très rapidement, il apparaît  que Mikaël n'a pas désigné de serre-file. Maurice et Jean Bellache se proposent pour cette importante fonction, les spécialistes étant absents. Il faut aussi compter, c'est Jean qui s'en chargera de façon très originale : un prénom et un numéro dans la file indienne. Nous sommes effectivement 22.

Oh ! Mikaël, quelle grave faute pour commencer cette journée : avoir oublié les serre-files ! Bon, on passera pour aujourd'hui, ce sont tes débuts …

  Sur un replat, Mikaël nous arrête pour faire une présentation de la randonnée. Il a eu raison d'attendre car ici, il fait moins froid qu'au col et le soleil nous envoie un petit rayon de temps en temps.

"Deux groupes seront constitués mais ils marcheront ensemble toute la matinée. Après le pique-nique pris au bord du lac, les "Petites jambes" remonteront directement aux voitures alors que le 1er groupe effectuera une grande boucle le conduisant au sommet de l'Esquine." 2011-01-20- Avellan-35

Tout le monde a compris, en route.

Aujourd'hui, pas de présentation de profil à se faire peur, nous en serons privés; mais comme la plupart des marcheurs s'en f…. carrément, ce n'est pas grave. Pourtant c'est beau, ces montées et ces descentes, surtout aujourd'hui avec la jolie pointe 2011-01-20- Avellan-46de l'Esquine2011-01-20- Avellan-45

 

 

 

 

 

 

 

15.5 km et 595 m de dénivelée pour le premier groupe - 9.6 km pour les "Petites Jambes" et 395 m.

Voilà, c'est reparti, et nous atteignons assez vite la grande piste qui ceinture le lac.2011-01-20- Avellan-4 Qu'il est vilain aujourd'hui, tout marron, pourtant il n'a pas plu depuis quelques jours. Les gués autour du lac sont bien équipés et celui-ci ne posera aucun problème pour le franchir. 2011-01-20- Avellan-5

Maintenant nous allons devoir remonter de près de 130 m en direction du Logis de Paris.

Nous étions bien couverts au départ et il va falloir faire une petite séance "d'effeuillage" car la grimpette nous a  réchauffés, mieux qu'un feu de cheminée. C'est sur un petit replat que Mikaël va nous arrêter et deux chasseurs sympathiques (oui, oui, ça existe) vont venir nous rejoindre. Ils n'ont pas leur gilet orange nous expliquent-ils, car pas en battue. 2011-01-20- Avellan-43

Mikaël nous laisse à peine le temps de ranger les vêtements excédentaires et nous repartons pour la deuxième partie de la montée. Elle nous conduit à la grande piste du Logis de Paris que nous laisserons à notre droite.

Nous sommes vraiment ici sur notre terrain de jeu et ces sentiers ont été parcourus des dizaines de fois. 2011-01-20- Avellan-36

A 9 h 50, Mikaël décide la "pause banane". 

 

 

Nous sommes à la cote 262, près d'un réservoir d'eau sur lequel Jean va grimper pour quelques photos en vue plongeante. Est-ce innocemment qu'il vient d'intégrer ce premier plan du haut de son perchoir ? 2011-01-20- Avellan-34

Le soleil est revenu nous caresser dans la fin de la montée, éclairant des petits morceaux de montagne de ci, de là.2011-01-20- Avellan-8

Dernière montée de la matinée: elle nous conduit à la cote 377. Il y a tout près une borne géodésique. "Je n'ai jamais réussi à la trouver" nous dit Jean Borel. Et pourtant c'est le spécialiste de la chasse aux dites bornes.

Il n' y a plus qu'à redescendre vers le lac à la cote 170,  sur une large piste facile.2011-01-20- Avellan-10 Le soleil nous a complètement abandonnés et il fait bien gris. Voici à nouveau le lac, vraiment tristounet, alors qu'il est si accueillant d'habitude. 2011-01-20- Avellan-13Il est 11 h 15, un peu tôt pour le pique-nique mais comme les deux groupes vont devoir se séparer et que le temps devient de plus en plus menaçant, il faut s'installer pour le repas.

Aujourd'hui, nous occuperons 4 des 5 tables mises à disposition. 2011-01-20- Avellan-40Il commence à faire froid et ceci s'accentuera tout au long de nos "agapes" qui seront raccourcies à l'extrême (le groupe a fait pire à l'automne 2009 à la cime de Rocasiéra). Pique-niquer avec des gants, il faut être maso ! N'est- pas Daniela ?

Tiens d'un seul coup des gouttes commencent à tomber, bien visibles sur la surface du lac. Il est temps de partir. 11 h 45,  rapide photo des deux groupes( 10 "Petites Jambes" - 12 dans le premier groupe) et briefing de Mikaël sur la mine de fluorine, curiosité de notre boucle de l'après-midi. 2011-01-20- Avellan-18

  Avant la seconde guerre mondiale, un particulier exploita le gîte de fluorite de l'Avellan. En 1961, la Société Industrielle et Minière du fluor reprit l'exploitation, et la céda ensuite à la Société des mines de Garrot. Cette dernière exploita le gîte sur trois niveaux, de 1962 à 1971, puis abandonna la production considérant la mine comme épuisée (baisse de rentabilité et report de l'activité ailleurs). 40 000 tonnes de minerai de CaF2 (= spath-fluor) ont été produites.

En dehors de son utilisation ornementale, elle est utilisée comme fondant par les fabricants d'acier, dans la fabrication de la fibre de verre et du verre opale et surtout pour la production d'acide fluorhydrique et de produits fluorés dérivés, dont le fluorure d'aluminium, à partir duquel s'obtient l'aluminium métal. Le fluorure de calcium est également utilisé dans l'optique instrumentale, les propriétés de ce solide cristallin étant notoirement meilleures que celles des verres connus, notamment en termes de transmission, de réfraction et de dispersion chromatique.

 Massive ou en cristaux pluricentimétriques, voire décimétriques, vert pâle à brun violacé, la fluorine se présente sous forme de très grosses plaques de plusieurs dizaines de kg pendant l'exploitation.2011-01-20- Avellan-44

Mikaël présente une photo du minerai et précise que les galeries ont été bouchées. Jean-Marie se souvient être rentré dans la première partie de la mine et confirme qu'on ne peut y pénétrer que sur quelques mètres. Par contre nous pourrons voir des petits fragments de flu2011-01-20- Avellan-29orine au bord du chemin.

Nouvelle traversée du gué puis nous empruntons un petit raccourci à flan de coteaux pour contourner le ruisseau. Nous retrouvons le chemin qui suit le vallon dit, banalement, de l'Avellan . 2011-01-20- Avellan-21Le site est superbe, sauvage et sinistre, mais de temps en temps un petit rayon de soleil le rend plus accueillant. Par contre le sentier en descente est assez dégradé et nous traversons un éboulis qui ne semble pas d'origine naturelle.

2011-01-20- Avellan-33Arrêt sur une petite plate-forme qui devait servir au chargement des camions de fluorine. Effectivement, au sol nous retrouvons de nombreux fragments de ce minéral, plus ou moins colorés. Mais impossible de retrouver l'entrée de la mine.

Tant pis, nous rejoignons la  grande piste en dessous de Marre Trache quand tout à coup une averse nous surprend alors que nous sommes en plein soleil.2011-01-20- Avellan-28 Aussi vite la pluie s'arrête lorsque nous attaquons un petit sentier en montée assez raide qui nous conduira plein sud vers la col du Testanier…après quelques détours en montée et en des2011-01-20- Avellan-23cente.

Il tombe maintenant une sorte de crachin  et alors qu'il semble pleuvoir très fort sur la plaine de Fréjus, il fait un soleil radieux au nord en direction de Mons, de l'Audibergue et du Plateau de Caussols. 2011-01-20- Avellan-22

Après avoir emprunté le GR51 ( Le Balcon de la Méditerranée) nous attaquons notre dernière montée bien raide (la fameuse petite pointe du profil) jusqu'au sommet de l'Esquine à 388m. Il fallait bien une photo pour cet effort C'est le serre-file qui devient photographe

2011-01-20- Avellan-32

Il ne reste plus qu'à redescendre vers le col où les "Petites Jambes" doivent commencer à s'impatienter. Jolie vue sur le lac, sous un angle où nous ne le voyons pas d'habitude, à part sur les cartes. Dommage que le temps soit si gris. 2011-01-20- Avellan-24

Pour donner raison à la météo, nous allons avoir quelques flocons ronds, un hybride de grêlons qui doit certainement porter un nom scientifique non connu de votre rédacteur.

Voilà nos voitures où se sont réfugiés nos ami(e)s. Ils ont eu une bonne averse eux aussi. Le groupe parti en même temps ce matin vient d'arriver lui aussi, nous ne sommes pas les seuls à randonner par ce temps pourri ! Encore que nous ayons eu pas mal de chance aujourd'hui.

Pot de l'amitié au restaurant des Trois Chênes où nous avons nos habitudes. Un bon feu dans la cheminée a réchauffé les plus gelées. 2011-01-20- Avellan-26

 

Merci Mikaël pour cette première rando. Bravo, pas une seule hésitation aux différentes bifurcations, tu nous a conduit à bon port (ou plutôt bon col).

 

Merci aux photographes : Jean, Jean-Marie et Gérard .

 

La semaine prochaine,

Jeudi 27 Janvier à 8 H 00 : LA  MOTTE ( 83 ) – Les Grands Esclans

 

Randonnée rencontre entre sites, paysages insoupçonnés et savoir-faire des grands domaines viticoles de la plaine des ESCLANS sur la commune de La Motte à proximité de l’entrée des Gorges de Pennafort et face au rocher de Roquebrune .

Circuit en boucle au départ d’un village de charme typiquement provençal ,  La MOTTE,  empruntant des sentiers et des pistes sans aucune difficulté .

 

L : 12 Km 500 – Dénivelée : 400 m – D : 4 H 00 – Moyen Médio – Repas tiré du sac .

Responsable : Jean – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                     Boulouris N° 744

 

Itinéraire d’accès : Emprunter la R N 7 direction Aix-Marseille jusqu’au MUY .

Tourner à droite D 25 direction CALLAS – BARGEMON.

Parcourir 2 Km 500 , tourner à gauche et rejoindre LA MOTTE par D 47 à 3 Km .

Place de l’église, tourner à droite, parcourir 100 m et stationner sur le PARKING à côté des jeux de boules .

Coût du trajet A R : 60 Km x 0.20 = 12 €uros

 

Quelques images en bonus :

 2011-01-20- Avellan-11

 

   Facile , en descente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-9

 

 

Recherche du bon angle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-38

 

 

 

Vue plongeante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore un gué

2011-01-20- Avellan-14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-39

 

 

 

 

 

 

 

La table de Jean et de son harem

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-15

 

 

Cherchons clients pour le café

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-162011-01-20- Avellan-17Randonneuses gelées. Le café réussira t'il à les réchauffer ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-30

 

La sortie du lac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-01-20- Avellan-27

 

Descente difficile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les "Petites Jambes" au départ.

                           2011-01-20- Avellan-42

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 09:16

Flayosc – La Sigue

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-001Aujourd’hui, Jean nous emmène à Flayosc. « Flayosc, première porte du Haut Var, perché sur sa colline dans un décor de forêts, de champs et de vignes. Au départ de Flayosc, nous partirons à la recherche des ruines du château de La Sigue ».

Nous voici 30 randonneurs sur le parking du centre de Flayosc. Trente randonneurs heureux de reprendre la marche, après un repos forcé pour cause d’intempéries.

Nous débutons par la traditionnelle photo de groupe, la première de l’année 2011. Au son des tronçonneuses qui s’activent pour élaguer les platanes qui bordent le parking.2011-01-13 Flayosc - La Sigue-002 

Malgré le bruit, écoutons Jean nous présenter la rando.

« En janvier dernier, nous sommes partis de Flayosc pour une randonnée intitulée « Les Vallons Sud ». Aujourd’hui, on va faire le Nord, le plateau de la Sigue ». Flayosc 2011

Et Jean nous montre le profil de la rando : « Nous sommes ici, à Flayosc, à 300 m d’altitude. Et nous atteindrons le point culminant de la rando, à 573 mètres. C’est là qu’on pique-niquera ».

Au total ce sera une randonnée de 15,2 km avec un dénivelé de 420 mètres. Et Jean nous précise : « Ce sont les Ripatons de Flayosc (des collègues randonneurs) qui m’ont donné cette idée de rando ».

« Mais d’abord, on va faire un petit tour de village. Pour le faire découvrir à ceux qui n’étaient pas là l’an dernier ». Et Jean de les nommer un à un. Quelle mémoire ! 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-003

Allons donc à la découverte « de ce village médiéval aux ruelles sinueuses et aux nombreuses fontaines ».

Nous empruntons la Traverse du Galoubet (galoubet : flûte à bec à trois trous, qui se tient de la main gauche). Puis voici, au pied de l’église, la place Pied Barri (en provençal : au pied des remparts).

Jean nous annonce : « On va remonter la rue des Fainéants. Appelée ainsi car on y élevait des vers à soie qui ne faisaient que 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-004manger des feuilles de mûrier ». Le nom pourrait aussi venir des fainéants qui y bavardaient pendant que leurs femmes étaient à l’église. 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-007

Jean nous conte ensuite l’histoire de Flayosc : « Les ancêtres ligures choisirent d’installer leurs avant-postes sur ce promontoire tranquille dominant la vallée. Puis vinrent les Romains attirés par la douceur du climat et les vignes réputées. Au 16ème siècle, le village se trouva au cœur de la tourmente des guerres de religion. En 1589, Flayosc fut pillé, saccagé et ses habitants massacrés par les troupes de Bernard, Marquis de la Valette. En 1792, pour supprimer à jamais le symbole des privilèges abolis, les Flayoscais détruisirent, en une seule nuit, le redoutable château féodal ». 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-010

Puis nous arrivons sur la place de la Reinesse, avec sa jolie fontaine et son lavoir en pierre. « Ici se trouvait autrefois un temple païen où l’on adorait une grenouille en or, d’où le nom de Reinesse ». Nous voici à présent au pied de l’église St Laurent. Dont on peut admirer la tour campanile restaurée, abritant 5 cloches en parfait état. Nous y pénétrons pour une rapide visite.   

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-008Au sortir de l’église, Jean nous dit : « Nous allons emprunter le sentier Auguste Vallagnosc ». Du nom d’un industriel de la chaussure. « C’est aux armées napoléoniennes qui firent étape au village pour s’y reposer mais aussi pour y réparer harnais et bottes, que Flayosc doit l’implantation d’une industrie de la chaussure florissante jusqu’au siècle dernier ». 

Puis, Jean n’hésite pas à nous faire emprunter la rue Rompe-Cul. Nous atteignons une place avec plusieurs restaurants. « Celui-ci est un ancien relais de diligence » nous dit-il. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-009

Nous poursuivons notre balade dans Flayosc en marquant l’arrêt devant un lavoir couvert du 19e siècle. En face, c’est la coopérative vinicole. « On vient de passer la place des Vignerons » nous dit Jean. Ca sent le vin, en effet ! 

Jean nous prévient : « On va commencer les choses sérieuses ». « Il serait temps ! » s’exclame Jacky. De fait, nous lambinons un peu, ce matin.

Nous sortons de Flayosc et nous voici rapidement dan2011-01-13 Flayosc - La Sigue-012s les bois. Puis nous arrivo2011-01-13 Flayosc - La Sigue-011-copie-1ns à un embranchement de deux chemins aux noms amusants (il nous en faut bien peu pour nous amuser !!). Car il nous faut choisir entre le chemin des Peylons et la route du Peyron. Jean nous explique : « Ce matin nous prendrons le Peyron. Et les Peylons, cet après-midi ».

Nous marchons sous les pins, mais il commence à faire chaud et nous marquons une pause effeuillage.

Encore quelques minutes et voici l’heure de la une pause casse-croûte, au soleil. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-013

Puis nous reprenons notre chemin, boueux par endroits. Nous voici devant une propriété qu’il nous faut contourner. Nous grimpons un petit raidillon bien collant et glissant. Avant de procéder à un regroupement. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-016 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-015« Nous allons arriver au village du Figueiret » nous annonce Jean. Nouvelle pause, avant d’attaquer une petite grimpette.

« Pour ceux que ça intéresse (et ils sont nombreux), nous sommes à la limite de trois communes : derrière nous, Flayosc. A droite, Draguignan et devant nous, Ampus ».

Un peu plus loin, le groupe s’arrête pour attendre quelques retardataires, parmi lesquels Françoise et Mikaël, toujours à la traîne … ! 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-017

Nous poursuivons notre route. Bientôt Jean nous annonce : « On va commencer une petite montée. Nous allons passer de 400 à 540 mètres ».

Nous attaquons cette nouvelle grimpette, un peu plus raide et un peu plus longue que la précédente. A l’approche du sommet, nous apercevons sur notre droite, le Château de la Sigue. Du moins ce qu’il en reste, c’est-à-dire quelques ruines. Qui, d’après Jean-Marie, méritent quand même une photo. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-021

Puis nous découvrons le point géodésique, le fameux point G. Qui, d’après Gérard, ne mérite pas la photo.

Enfin voici le sommet. Un peu exigu, le sommet ! Nous nous bousculons, serrés comme des harengs, pour admirer le paysage. « Ici, vous voyez Draguignan, puis le massif des Maures. Et en bas, c’est Flayosc ». Très belle vue, mais un peu embrumée, hélas. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-022

« On va retourner vers le château pour pique-niquer » nous dit Jean. Nous nous installons dans une clairière au soleil, parmi les buissons de cistes ou de genêts épineux.

Après un agréable déjeuner, c’est l’heure du café, des chocolats, du gingembre et autres friandises. Manifestement, la trêve des confiseurs n’est pas terminée. Puis certains entament une petite sieste. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-023

Mais Jean a vite fait de les réveiller. « Départ dans 5 minutes ! » s’écrie-t-il. En attendant, Jean cherche à entraîner dans les bois certains d’entre nous en leur disant : « Viens voir le point G ! ». Nicole, Jacky et Jean-Marie le suivent. Ce qui permet à Jean-Marie d’immortaliser ce fameux point G. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-024

Puis de retour vers le groupe, Jean nous dit : « C’est quand vous voulez ! ». Etonnant, cet air de liberté en ce début d’année !

Sans nous bousculer, nous nous apprêtons donc à reprendre la route.

Nous entamons la descente sur un chemin rocailleux, à un rythme modéré. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-026  2011-01-13 Flayosc - La Sigue-028

Que dire de ce retour vers Flayosc ? Le blogueur n’en sait trop rien. C’est bien connu, les randonneurs heureux n’ont pas d’histoires.

A l’arrière du groupe, Mikaël entraîne Jean-Marie dans les bois. Pour aller admirer un splendide pont (romain ?) que le groupe a traversé sans y prêter attention. Ce qui nous vaut cette photo magnifique.

Un peu plus loin, un nuage de fumée traverse la route. 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-029

L’arrière-garde en sortira avec un parfum de cochon grillé. Dans le champ d’où monte la fumée, on aperçoit deux hommes entrain de récolter des épinards, sous le regard placide de leur chien. Quel joli tableau !

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-030

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-031Plus loin encore, nous assistons à une scène traditionnelle : la cueillette des olives en Basse Provence. Qui nous rappelle certain tableau fameux. (Tableau ? Ou tatouage ?)

Et nous arrivons enfin à Flayosc. Sans forcer l’allure. Aujourd’hui, c’en est fini des cadences infernales d’autrefois.2011-01-13 Flayosc - La Sigue-033
Mais tout s’explique. Rien ne presse aujourd’hui, car nous avons rendez-vous ave00001.JPGc Bruno. Qui doit nous rejoindre, chargé de galettes et brioches.

Arrivés à Flayosc, à présent le temps presse. Pas question de passer aux voitures pour changer de chaussures. Direction le café ! Où nous retrouvons avec plaisir Bruno,… les galettes et les brioches.

Bruno prend en charge la découpe des dites galettes et brioches. Que nous2011-01-13 Flayosc - La Sigue-037 savouron2011-01-13 Flayosc - La Sigue-038s à l’occasion de ce premi2011-01-13 Flayosc - La Sigue-036er pot de l’année.

Une belle journée s’achève … et une bonne année commence.

 

Merci Jean, pour cette agréable randonnée, parfaite en ce début d’année.

 

Merci aux photographes : Jean, Jean-Marie, Gérard.

 

Encore quelques photos :

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-005

 

 

 

 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Flayosc – L’église

 

 

 

 

Randonneurs en pleine action

 

 

 

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-014

Randonneurs en balade

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-018

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-0192011-01-13 Flayosc - La Sigue-020 2011-01-13 Flayosc - La Sigue-035

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-025

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-034

Nuage de fumée

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-032

Paysage

 

2011-01-13 Flayosc - La Sigue-027 Prochaine randonnée : voir programme ci-dessous   



 

 

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 20:44

CALLIAN-Vallon de la CAMIOLE

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-3Voici ce que disait Jean pour présenter sa dernière rando de 2010 :

 

"Nous terminerons l’année 2010 par une randonnée au niveau modeste qui se devra de ménager nos forces et de nous préparer agréablement aux fêtes du réveillon .

Randonnée en boucle, au départ de CALLIAN, ce beau village perché du Pays de FAYENCE rendu célèbre par le couturier Christian Dior, les peintres Edouard Goerg et Fernand Léger ainsi que par la femme de lettre Juliette Adam. Cet agréable parcours à travers les forêts de pins et de chênes nous conduira jusqu’aux vestiges de VELNASQUE  autrefois place forte , qui protégeait le village de Callian, et nous offrira de larges vues sur le Massif  de L’ESTEREL ."

 

De son propre avis, il ne s'attendait pas à ce que 13 marcheuses et marcheurs le rejoignent en ce 30 décembre, par un temps extrêmement couvert, digne de la région parisienne selon Daniéla. Pas question de voir l'Estérel, nous risquons plutôt de nous perdre dans le brouillard tant le plafond est bas. Les photographes ne vont pas  être   gâtés aujourd'hui ! 2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-1

Comme d'habitude Jean nous présentera cette rando  (déjà  faite en Janvier 2008 par 26 randonneurs et un très beau temps) : 12,5 km et 290 mètres de dénivelée.

Un nul en math (oui, oui, il y en a dans le groupe !) a compté 7 femmes et 7 hommes, une parité parfaite et Nicole d'ajouter, "On pourra choisir son mec !"

Question ou affirmation ? En fait, des mecs en question, il y en avait 8…. 2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-32

Après la photo de groupe, à 9 heures, nous quittons le parking et 2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-6traversons une partie de ce joli village avec ses petites rues étroites et bien sûr, Jean nous arrêtera près du lavoir pour un petit topo sur Callian écrit par Bruno  salué au passage.

 

"Le territoire du seigneur de Callian était si vaste que celui-ci était surnommé le prince de Callian. Un aqueduc romain souterrain parcourt toute la région. Il est alimenté par la source de Neissou. Le château, propriété privée ne se visite pas. Il a été reconstruit en 1510 par Louis de Grasse dans le style renaissance provençale. La confrérie des Pénitents blancs occupe une chapelle adossée aux murs du château. Elle a été utilisée comme église paroissiale jusqu'au 2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-4XVIIème siècle, lorsque fut construite l'église Notre Dame qui abrita les reliques de Ste Maxime, patronne du village. Pendant les guerres de religion, les dites reliques furent confiées à l'évêque de Fréjus qui refusa de les rendre, mais, une fois par an il les montrait aux fidèles au cours d'un procession. Un jour, Louis de GRASSE récupéra ces reliques alors que ses soldats tiraient des coups de feu en l'air. Ceci serait à l'origine des "bravades".

Cette année l'environnement du lavoir est en plein travaux mais2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-7 le linge continue de sécher sur la place.

Nous empruntons la grande descente bien raide qui, en Octobre dernier, nous a fait beaucoup transpirer lorsque nous l'avons remontée dans l'autre sens.

Un petit passage à plat dans la plaine nous conduit au gué de la Camiole. Il y a  peu d'eau mais un fort courant.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-35

Grâce aux plots (Attention, ils sont glissants, nous avertit Jean), nous le franchissons sans nous mouiller les pieds.

Un petit tour sur la route et nous attaquons la montée, seule difficulté du jour.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-8 Il faudra cependant être prudent car le sol est argileux et mouillé, donc glissant, et la plupart du temps recouvert de feuilles.

Au passage près des ruines de Velnasque, Jean propose de les by-passer car nous les avions déja visitées en octobre dernier.Pas de fleurs en cette saison. Pourtant, les premières Héllébores commencent à fleurir.

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-10 Nous décidons donc de poursuivre notre montée et c'est à partir de là que nous allons reparler des "raccourcis boréliens" . En effet, Jean nous en montrera un, mais il choisira de ne pas l'emprunter car trop glissant. Aurait-il acquis la sagesse depuis qu'il a changé de dizaine ou bien l'avons-nous traumatisé lors de la rando des "Hauts de Bormes les Mimosas" ?

En tout cas il nous en signalera le débouché et à plusieurs reprises, nous aurons droit au même évitement.

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-12Nicole lui fait remarquer qu'il a oublié la "pause banane". Effectivement, il en avait fait l'impasse, ne voyant pas le temps passer. Mais il nous la promet dès que nous serons sur la grande piste ce qui ne tarda guère.

Mais que de boue sur ces chemins ! Déjà en 2008, le blogueur de service, en l'occurrence Gérard, en avait fait la remarque.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-14

Requinqué par cet arrêt, nous sommes prêts à attaquer la dernière montée  qui nous conduira à la cote 450 où Jean fera une nouvelle photo du groupe.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-38

Nous sommes alors sur l'aqueduc  souterrain de la Siagnole,  un tracé rectiligne dégagé de toute végétation. 2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-18Il ne reste plus qu'a se laisser descendre jusqu'au pique-nique promis depuis déjà une demi-heure (39 minutes exactement !) et qu'il faudra attendre encore 10 minutes.

Et à 12 h30, nous y sommes dans une vaste clairière où le tronc d' un pin abattu va nous servir de bar.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-20 J'ai bien dit  bar car nous commencerons à boire…le champagne offert par Dianela, transporté par Daniel, servi par Jean et…bu avec beaucoup de plaisir par tous. Merci Daniela. Et nous levâmes nos gobelets à l'année qui s'achève.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-39       Il y eu ensuite du rosé, de la saucisse sèche et plein de "gâteries" au moment du désert : chocolats, papillotes chocolats et pâtes de fruit, truffes, chartreuse verte, gâteau au raisin et bien sûr gingembre confit.

Allons-nous pouvoir repartir ? Heureusement il ne reste que 2 km environ. Il fait toujours gris et humide contrairement aux infos que Jacqueline donnera à Bruno par téléphone : Oh! La menteuse . Mais Bruno n'est certainement pas dupe.

A 13 h 25, après ces agapes, nous repartons quand même et très vite nous avons le superbe château en perspective.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-26 Enfin une vue dégagée sur la plaine mais la brume limite sérieusement notre champ de vision.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-23

Encore un lavoir, décidément les habitants de ce village aiment la propreté…et Jean les lavoirs car il y fera, comme en 2008, une photo du groupe.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-29

Après une tentative de raccourci, non borélien paraît-il, nous retrouvons les voitures pour changer de chaussures. Ces dernières ainsi que les bas de pantalon mériteront un bon nettoyage.

Il est 14 h- Un record pour une fin de rando.

Nous retrouverons notre petit salle panoramique à la pizzeria du village; mais nous sommes en avance sur l'horaire prévu par Jean : décidément, nous marchons trop vite…

Mais la salle se libère et nous allons découvrir la surprise du jour, une magnifique brioche provençale que Jean et Nicole nous offrent en préambule à la Galette des Rois de la semaine prochaine.2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-30 C'est Jacqueline qui tirera la fève. Il existe dans les archives photographiques de Jean une superbe photo de l'événement que nous n'avons pas pu publier. Je suis sûr que si vous insistez…

 

Merci Jean pour nous avoir guidés dans ces bois humides en évitant les raccourcis glissants.

 

Merci aux photographes, Jean, Jean-Marie

 

La semaine prochaine :

Jeudi 06 Janvier à 8 H 30 : SAINT-RAPHAEL ( 83 ) – Sentiers du Castellas et du littoral

 

Agréable randonnée sur un sentier historique .

Nous découvrirons l’ancien chemin que les fermiers d’Agay utilisaient autrefois pour se rendre à Saint-Raphaël . Le retour se fera par le sentier du littoral créé sous la révolution par l’Administration des Douanes et utilisé par les Domaines jusqu’au début du XXème siècle .

Très belles vues sur le massif de l’Esterel, la baie d’Agay, le Dramont et l’ile d’Or .

 

A la fin de la Randonnée : Dégustation de la Galette des Rois

 

L : 11 Km 130 - Dénivelée : 226 m – D : 4 H 00 – Moyen Modérato – Repas tiré du sac .

Responsable : Joël Lefeuvre – 04.89.99.01.07 – 06.23.07.11.99                                                

 

Itinéraire d’accès : Suivre l’Avenue du Grand Défends, puis la rue Raoul Blanchard . Tourner à droite, parcourir 700 m et stationner sur le PARKING du Golf – Ecole du C. R. E. P. S.

Coût du trajet A R : 10 Km x 0.20 = 2 Euros

 

Quelques photos en bonus.

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-11

 

 

Non, ce n'est pas pour son trombinoscope. Il a seulement récupéré la capuche de Dianela, tombée du sac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-13

 

 

 

 

Mais où sont les randonneurs ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien concentrée ! Courage, tu y es presque

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-19

 

Pique-niqueurs dans l'herbe humide. Gare aux rhumatismes fessiers, ce sont les pires !

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-22

 

 

 

 

 

 

 

 

Zut, il est déjà vide !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-25

 

 

 

 

 

 

Le ventre plein, c'est reparti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureuses les randonneuses, c'est la fin de l'année2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-402010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-31

 

 

 

 

 

La Reine et sa

cour, mais ce n'est pas sa meilleure photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Superbe château

 

 

2010-12-30-CALLIAN-Vallon de la Camiole-27

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article