Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 13:13
PLAN DE LA TOUR-LES VERNADES  2011-05-12-Les Vernades-01
Il est 9h15.Tout le monde est là après quelques difficultés pour trouver le point de ralliement. Il faut dire que SAINT PONS LES MURES n’est pas précisément une grande métropole et que le fléchage est discret. 
Le temps est magnifique, la journéee s’annonce chaude.
Mickaël nous donne quelques succinctes informations sur le 2011-05-12-Les Vernades-52déroulement de la randonnée, précisant que, sauf improbable tsunami, nous ne pourrons malheureusement pas voir la mer. Les chemins seront très « carrossables »(sans doute des souvenirs du récent mariage princier) et que le parcours est idéal pour les discussions .
Le départ est donné. Nous prenons la piste Galine  et un petit bout du GR 9. Après un quart d’heure de marche,
premier arrêt pour la photo de groupe (24 aventuriers) au pied d’un vieux chêne.2011-05-12-Les Vernades-13Nous nous enfonçons dans la profonde forêt. La montée est tranquille, d’ailleurs ça bavarde beaucoup. Une petite butte un peu difficile à avaler .2011-05-12-Les Vernades-5Deux mains secourables se tendent. Bertrand et Camille sont toujours disponibles pour aider les malheureux !
10h15 : pause banane sur la piste des Cauvins, au pied de la colline de Maraval. L’effort n’a pas encore été fort intense, mais ça fait quand même du bien de se rassasier ! 2011-05-12-Les Vernades-16
C’est reparti. Sur la gauche les ruines des ruines de Cauvin (qu’on ne peut pas qualifier de site remarquable). 2011-05-12-Les Vernades-9
Il fait de plus en plus chaud. Les courtes haltes à l’ombre sont de plus en plus fréquentes.    
2011-05-12-Les Vernades-40
Une belle photo plongeante, que Jean Marie a prise au péril de sa vie, sur la grande plaine  qui s’étend vers la mer (que décidément nous ne pouvons pas apercevoir) au-delà de Plan de la Tour.2011-05-12-Les Vernades-12Jean, toujours au courant de tout, nous signale qu’il y a un élevage d’autruches pas bien loin. Et Jean-Marie nous avertit qu’une rencontre avec ce genre d’oiseau peut s’avérer dangereuse. L’autruche court vite, a mauvais caractère et un bec acéré !
Quelques instants plus tard, une rencontre, elle, très sympathique, avec une grosse tortue d’Hermann. 2011-05-12-Les Vernades-22Jacky, serviable, l’aide à gravir le talus, sans lui demander, d’ailleurs, si c’est ce qu’elle voulait faire.
Après moultes commentaires sur les tortues et le comportement des humains à leur égard, c’est reparti. Nous n’avons pas trop de mal à « semer » notre tortue.
Le parcours est maintenant bien ombragé. Jean-Marie repère des Immortelles (Helichrisum  Italicum), très odoriférantes . Précision de notre encyclopédiste : on les appelle aussi herbe à Maggi ,en référence aux bouillons du même nom dont ils ont un peu la même senteur. 2011-05-12-Les Vernades-27
Il est 12h15. La faim commence à se faire sentir. Michaël nous trouve un endroit bien approprié, au lieu-dit « POURCARESSE ».2011-05-12-Les Vernades-33Evidemment ça fait penser à d’autres plaisirs. Mais les estomacs d’abord. On se disperse sur des gradins naturels, à l’ombre, sauf  pour quelques irréductibles de la bronzette. Un petit verre de rosé pour ouvrir, si nécessaire, l’appétit et les mandibules entrent en fonction. Et (pour une fois) on a du temps pour manger.2011-05-12-Les Vernades-34
C’est le moment de la sieste. On voit au premier coup d’œil que le chef à la conscience tranquille.2011-05-12-Les Vernades-28
La sieste, pas pour tout le monde. Il y a des passionnées pour caresser les cartes, deux équipes féminines. Des parties acharnées. Et les gagnantes n’ont pas le triomphe modeste : "on a gagné…on a gagné… " 2011-05-12-Les Vernades-39        
Pour ceux qui font la sieste, par contre, les pierres ne sont pas très caressantes !
Départ dans 10 minutes ! On se rhabille et sacs sur le dos. Bouteilles et thermos vidées, ils sont moins lourds. Et il ne reste que 6 km à faire.
Descente rapide, les écarts se creusent. On marche sur le bitume et le soleil chauffe. Les rares passages à l’ombre sont très appréciés.
Des villas, certaines luxueuses, construites au milieu des bois,       2011-05-12-Les Vernades-26certainement un cauchemar pour les pompiers.
Au bord de la route, une Renault 25 envahie par les herbes et malgré tout encore en assez bon état. Dommage, nous n’avons pas vu le propriétaire. Il l’aurait peut être cédée pour pas cher.2011-05-12-Les Vernades-38
14h45, voilà nos voitures, en meilleur état celles-ci. La marche n’a pas été trop longue mais nous sommes quand même contents de retirer nos chaussures de randonnée.  
Nous prenons le pot de l'amitié aux Issambres à la « Casa mia ». Pas d’amateur de chocolat chaud, c’est bon de boire frais.2011-05-12-Les Vernades-51
 Merci à Mikaël qui, une nouvelle fois, nous a bien guidés sur ces belles pistes ainsi qu'aux deux serre-files, Daniel et Jacky et aux photographes inspirés, Jean-Marie et Claude.
 
La semaine prochaine, Jeudi 19 Mai à 7 H 00 : L’ILE de PORT-CROS ( 83 ) – Circuit de PORT-MAN
L’Ile de PORT-CROS, véritable « Eden », est plus accidentée, plus escarpée, plus haute que ses voisines .
Longue de 4 Km 5, large de 2 Km 8, PORT-CROS culmine au Mont Vinaigre ( Altitude 194 m ), à 15 Km des côtes, en face du LAVANDOU .
Le dépaysement est immédiat en débarquant ; Petit port des mers du Sud, féérie de verts et de bleus où la forêt s’arrête à la mer .
Le circuit de PORT-MAN est une agréable excursion . En partant par le vallon de la SOLITUDE, nous atteindrons la ligne des crêtes et ses falaises sauvages battues par les vagues de la côte Sud qui aboutit à la baie de PORT-MAN . Retour par la pointe de La GALERE et la plage de LA  PALUD .
PORT-CROS est un Parc National :Respecter la règlementation en vigueur matérialisée par des panneaux
L : 13 Km . Dénivelée : 447 m . D : 4 H 30 . Moyen médio . Repas et boisson tirés du sac .
Animateur : Jean Borel – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                        
TRAJET en BATEAU : Embarquement à la GARE  MARITIME du LAVANDOU ( Rendez-vous : 9 H 15 )
Itinéraire d’accès :
Emprunter la RN 98 direction SAINTE-MAXIME HYERES
3,5 Kms après le Col de GRATTELOUP, tourner à gauche D 559 direction LE  LAVANDOU
Traverser Le LAVANDOU, passer devant le PORT . A 400 m,  stationner sur le PARKING du nouveau PORT
Rejoindre à pied l’embarcadère de PORT – CROS ( RENDEZ-VOUS : 9 H 15 )
Coût du tajet A R :140 Kms x 0 € 20 = 28 Euros                                                                               06.68.98.13.62
Et pour clôturer, le bonus du jour :
 le nouveau blogueur bien encadré
2011-05-12-Les Vernades-142011-05-12-Les Vernades-17Oh! le gourmand2011-05-12-Les Vernades-19
 
 Le nouveau blogueur "aux ordres"
 
 
2011-05-12-Les Vernades-20
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Peut être un glaïeul sauvage 2011-05-12-Les Vernades-31

Les pin-ups prennent la pose ...2011-05-12-Les Vernades-32Les amoureux font de beaux rêves !2011-05-12-Les Vernades-45Bel exemple de persévérance !2011-05-12-Les Vernades-30                                     

                                           A votre santé !

Repost 0
Published by Michel - dans Loisirs
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 14:38

PIERLAS- Le tour du Mt.LIEUCHE

 

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-7C'est reparti pour les Alpes Maritimes. Aujourd'hui, Jean  nous avait convié à Pierlas. Au fond d'une vallée affluente de la vallée du Cians, le village de Pierlas fait figure de bout du monde. Dans un site austère et sauvage, il est l'exemple parfait des petits villages isolés des Alpes d'Azur.

Mais il faut y parvenir. Me2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-48rcredi, panique générale, Jean, toujours soucieux de notre culture avait appelé le maire de Pierlas pour faire ouvrir l'église. Heureuse initiative, car il apprit que la route la plus courte, 7 km, sinon la plus facile, était coupée. L'accès au "bout du monde " doit se faire par Ilonse , 20 km.

Pour les anciens du groupe, la montée vers Ilonse est restée dans toutes les mémoires, pour les conducteurs mais en particulier pour les passagers et passagères sensibles aux virages.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-54

Dépassant Ilonse, village que nous connaissons très bien, nous gagnons le col de Sinne puis nous abordons la descente vertigineuse sur Pierlas. Que le village parait petit, tout en bas

Voici donc 5 voitures et 23 marcheuses et marcheurs, bien contents d'être arrivés, prêts à faire cette boucle de 12.5 km et 635 m de dénivelée.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-01 Il est 9 h 30 quand le groupe se dirige vers le village pour rejoindre Marius BRES, son maire.

Le temps est beau, la météo nous annonce un risque de pluie en soirée. Il fait 13°. Jean nous avait rappelé:" Nous connaissons bien toute la région pour y avoir randonné

 3 fois : Avril 2006, le même parcours qu'aujourd'hui, mais avec un départ du col de Sinne, en Mai 2007, le Lauvet d'Ilonse, en Octobre 2007, les hameaux d'Ilonse, avec Isabelle et son âne Hugo. Deux fois nous avions déjeuné à l'auberge "La GRUPPIO" tenue par Franck VILLANI,cousin de Fernandel, officiant actuellement à La Roque d'Anthéron."

 Un peu de pub justifiée par le très bon souvenir qu'en ont gardé tous les randonneurs (ndlr).

 

Comme en 2006, il a prévu quelques pelles, et quels outils (!)pour les passages en roubines si chères à Jacqueline, mais n'anticipons pas.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-2

On accède au cœur du village par un tunnel débouchant sur une petite place ornée d'une fontaine sous voûte dont la colonne porte une svastika.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-53 Le pont-levis était encore en place au siècle dernier.

Traversant ce minuscule village (30 habitants en hiver et un Conseil municipal de 9 membres- le tiers de la population…)nous retrouvons M. BRES devant l'église. Dédiée à Saint Sylvestre et  d'origine médiévale, c'était, en 1338, une ancienne possession des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Elle a subi les épreuves du temps et les remaniements dus aux changements d'époque et de style. 2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-5Construite sur un rocher, elle est surmontée d'un clocher mur à trois baies qui porte deux cloches. A l'intérieur, une statue de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, patronne de Pierlas, qui est portée en procession à la chapelle du Carmel chaque 16 juillet.  Aujourd'hui c'est St.Sylvestre qui est sous le dais processionnel.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-11 L'église abrite aussi devant son autel la tombe d'un comte de Pierlas, Cyprien de Brés, un ancêtre du maire actuel.

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-10Après avoir remercié chaleureusement M.BRES, il est maintenant temps de partir.

 Le groupe va d'abord cheminer sur une petite piste qui nous permet d'admirer quelques potagers en restanques. Un petit canal d'irrigation la longe alors qu'en contrebas coule le Coulié, ruisseau qui prend sa source au Col de SINNE. 2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-17Nous sommes au soleil et il commence à faire chaud, une séance "d'effeuillage" s'impose. La météo avait prévu un temps frais : température ressentie 10° !

Arrivé au petit pont qui enjambe le ruisseau et avant d'aborder la montée, Jean nous propose de faire "la pause banane". 2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-8Nous sommes maintenant à l'ombre et les polaires ressortent des sacs. La météo avait raison.

Nous attaquons la montée conduisant, après une dénivelée de 250 m, au Col de SINNE.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-13 Jean nous avait expliqué : " nous aurions pu partir de Col de SINNE comme en 2006 évitant ainsi de descendre en voiture à Pierlas.   Nous aurions alors du faire la plus forte montée en fin de rando. Vous n'aimez généralement pas trop cela."

Le début de la montée se fait en lacets serrés ce qui atténue la pente. Pas de cailloux qui roulent, chemin étroit mais sans problèmes. 2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-23Des plaques blanches apparaissent dans le sous-bois, de plus en plus importantes. Ce sont les restes de grêle d'hier. Effectivement, Marius BRES nous avait bien expliqué tout à l'heure que depuis une semaine, il y avait des orages tous les après-midis. Celui d'hier fut particulièrement fort avec une grosse chute de grêle. Croisons les doigts pour ne pas renouveler nos aventures de la semaine passée.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-20

Il ne fait vraiment pas chaud sous les arbres et nous sommes heureux de retrouver le soleil en arrivant au col où nous faisons la photo de groupe. Peu de fleurs aujourd'hui, mis à part quelques coucous. 2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-14Quant à l'autre coucou, le Cuculus canorus, celui qui chante, il nous régale de son chant. Comme nous avons tous de la monnaie dans nos poches nous serons riches toute l'année!

 Le beau ciel bleu de ce matin commence à être encombré de nuages.

Nous poursuivons jusqu'au col de St Pons où l'ancienne petite chapelle a été transformée en abri pour les chasseurs ou les randonneurs. Chacun apprécie cette petite pause.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-27

Très belle vue sur le Lauvet et le Brec d'Ilonse.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-30

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-21Nous commençons notre descente, attachez vos ceintures…(erreur de programme), ce serait plutôt : resserrez vos chaussures et rallongez vos bâtons. Très beau point de vue sur le Collet Pointu, petite colline conforme à son nom.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-28

 

Première rencontre avec les fameuses roubines,  « terres noires », formations géologiques fortement érodées suite aux glaciations  dans les Alpes.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-32

 

 Jean serait-il perdu, il a sorti la grande carte ?2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-35 Non, non, il cherche seulement à identifier un sommet en face de nous, c'est bien la montagne de Mairola où Joël doit nous conduire prochainement. La face sud que nous observons n'est pas accessible et nous passerons par l'ouest.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-36

Il faut maintenant trouver un coin pour pique-niquer. Jean très pointilleux dans son choix, cherche un coin abrité du vent et…ensoleillé. Enfin nous le trouvons, une petite prairie dans un virage du chemin. Mais les nuages cachent le soleil de temps en temps, faisant ressortir les vêtements chauds. Effeuillage alterné.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-37

Toujours en descente nous dépassons Arsilane et le Clot de Marre. Tout en bas dans la vallée apparaît le minuscule village de Lioche, le plus petit des Alpes Maritimes.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-43 Les zones noires en roubines sont de plus en plus fréquentes.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-42 Nous quittons la grande piste pour un petit sentier montant. Il épouse la géographie du site et nous donne une belle vue sur le versant opposé, de l'autre côté de la vallée.  A l'occasion d'une petite pause pour regrouper les marcheurs, nous pouvons observer un aigle qui, très haut dans le ciel, se laisse porter par les courants. Jean appelle Daniel, un des deux serre-files : "Fais bien attention à tes agneaux égarés"!2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-38

Nous dépassons la ligne de crête et Jean demande à Jacky, porteur de la fameuse pelle de le rejoindre en tête du peloton.

Au passage, ce dernier perd un peu l'équilibre et risque de tomber en contrebas, mais il se rattrape ce qui entraîne de la part de Jean-Marie la remarque suivante : "l'essentiel est qu'il n'ait pas perdu la pelle".

Nous voilà dans la zone des roubines et comme en 2006, une coulée de terre coupe le chemin. Et là nous découvrîmes notre guide armé d'une petite pelle, bleue de surcroît, attaquer la coulée…2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-44 Certains vont même lui demander s'il n'a pas pris la pelle et le râteau de plage de son petit-fils…

Jacky attaque l'autre côté de la coulée avec une superbe pelle pliable et son efficacité lui permet de nous tracer un superbe chemin que tout le monde va emprunter sans problème.

Jean ayant demandé aux randonneurs de rallonger leur bâton aval, André déclarera : " Ok mais il ne sera jamais assez long", sous entendu pour atteindre le fond du vallon.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-22

Il ne reste plus qu'à se laisser descendre jusqu'à la route.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-47

 


Une fleur étrange  nous arrêtera un moment. Il s'agit d'une "tulipe inversée" de la famille des fritillaires. Plante assez rare que nous avions déjà rencontrée sur le plateau St.Barnabé le 1er mai 2008.  Au passage nous pouvons apercevoir les travaux en cours sur la route, travaux nous ayant obligé à changer d'accès à Pierlas.

Petit arrêt sur le pont. Il reste un kilomètre pour retrouver les voitures.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-46 Bien sûr, ça monte un peu mais c'est presque fini.

Il ne reste plus qu'à changer de chaussures et affronter tous les virages pour retrouver la départementale 2205. C'est un peu plus bas, à Pont de Clans, que nous prendrons le pot de l'amitié. Françoise nous fera déguster la tarte aux blettes, spécialité niçoise, achetée localement.

 

Merci Jean pour cette belle rando. Même si nous râlons  quand il faut faire de la route, et quelle route, nous apprécions toujours beaucoup ces paysages.

 

Merci aux photographes Jean, Jean-Marie, Claude .

 

La semaine prochaine, Jeudi 12 Mai à 8 H 00 :PLAN de La TOUR ( 83 ) – Les Vernades – Le Vignon

 

Randonnée en boucle aux environs du village des VERNADES dans le massif des MAURES .

Les pistes sont belles et ne présentent aucune difficulté particulière .

Le point culminant sera atteint au Mont VIGNON à 440 mètres d’altitude .

L’altitude est modeste, certes, mais le panorama est splendide .

 

L : 15 Km 257 . Dénivelée : 476 m . D : 4 H 30 . Moyen médio . Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Mikaël Choimet – 04.94.51.63.35                                                                           Boulouris N° 593

 

Itinéraire d’accès :

 Emprunter la RN 98 en direction de : St-Raphaël – St-Aygulf – Ste-Maxime… A SAINT PONS LES MURES après le giratoire passer au dessus du ruisseau le Puere et prendre de suite à droite la D 244 via Le Plan de la Tour  -  Au croisement avec la D 44 poursuivre à droite sur celle-ci toujours en direction du Plan de la Tour    sur environ 3 km. en passant devant « le village de vacances Reverdi » et stationner peu après sur la gauche à hauteur de l’embranchement de la route allant aux Moulières.

Coût du trajet A R : 84 Kms x 0 € 20 = 16,80 Euros

 

Quelques photos en bonus.

Briefing de départ2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-3 Daniel, on t'a déja dit de ne pas copier sur le chef !

 

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-15Bien besoin d'une réparation.2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-16Les bons chemins2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-19En plein effort2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-24A l'ex-chapelle St.Pons, le chef vous accueille à la porte2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-26Il a même préparé le feu2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-29Les contreforts du Brec d'Ilonse2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-33

Pierlas, là-bas, tout au fond de la vallée

 

 

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-39 La fameuse route en travaux2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-40Il ne la quitte pas d'un pouce !

2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-50Même pas peur...2011-05-05-Pierlas-Mt.Lieuche-51

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 10:01

 SIOU BLANC- L'Entour

  2011-04-28-Siou Blanc-2Aujourd'hui, Jean  avait de nouveau mis au programme sa rando du Grand Mont à la frontière italienne. C'était la rando sportive du bimestre. Déjà annulée pour cause de mauvais temps elle subit le même sort…et pour les mêmes raisons. Il y a des  randos maudites !

Préférant des cieux plus cléments, il avait invité les marcheurs du Cercle de Boulouris, plus à l'ouest, sur le plateau de SIOU BLANC, au nord de Toulon. Ce secteur du Var situé au nord de Toulon a été mis en valeur par le Conseil Général.

 

Voici ce qu' avait déclaré Horace Lanfranchi, Président du Conseil général du Var:

 

"La randonnée est un élément majeur de découverte du Var, c’est pourquoi le Département du Var vous propose de découvrir à pied, à VTT ou encore à cheval les richesses naturelles et culturelles de ce plateau à travers 9 itinéraires de randonnée.

Ces sentiers, créés à l’initiative du Conseil général du Var, sont entretenus régulièrement afin d’être accessibles à tous, promeneurs comme sportifs.

Ils appartiennent au réseau Var Espace Nature c’est-à-dire un ensemble d’Espaces Naturels Sensibles, propriétés du Département, reliés entre eux par des sentiers".

  

La taxe départementale des Espaces Naturels Sensibles (TDENS) perçue sur les permis de

construire permet au Conseil Général du Var de conduire une politique 2011-04-28-Siou Blanc-60active de protection de

l’environnement, notamment par l’acquisition de terrains naturels présentant des richesses

patrimoniales avérées. Ces Espaces Naturels Sensibles (ENS) peuvent être des milieux naturels rares ou menacés, des champs naturels d’expansion de crues, des habitats naturels, des itinéraires de promenade et de randonnée, des sites boisés ou rupestres, des zones humides…Ils sont gérés et ouverts au public selon les règles prévues par le Code de l’urbanisme (art.L142-1 et suivants).

 

 C'est donc dans ce contexte que Jean nous propose de marcher sur 19,5 km avec 790m de dénivelée. Rando classée "Alto" et "difficile" par le Conseil Général. Après quelques difficultés, pour 2 véhicules, à rejoindre le rendez-vous près de l'ancienne bergerie, 16 marcheurs et marcheuses se réunissent à 9 h autour de Jean pour entendre la" bonne parole", à savoir la description de la randonnée avec sa faune et sa flore. 2011-04-28-Siou Blanc-61Et il nous apprendra que la" Petite Tortue", comme l'Aurore de Provence est un papillon !

Il fait beau et doux ainsi que le montre les tenues légères des marcheurs. 2011-04-28-Siou Blanc-58

 

En route, en direction de l'Aven des Trois Marins. Le serre-fil sera Claude.

 

Les Avens sont des cavités naturelles issues de la dissolution et de l’effondrement de la roche dans des secteurs calcaires.2011-04-28-Siou Blanc-44

  Les spéléologues en ont recensés plus de 800 sur le plateau de Siou-Blanc. L’ensemble de ces cavités souterraines constitue un véritable réseau et explique le fait qu’il n’existe aucun écoulement d’eau superficiel pérenne.

 

Tant mieux, il n'y aura pas de gué à traverser !

 

Au passage, Jean nous fait découvrir une Aigue, sorte de petit bassin, nid naturel de grenouilles et autres crapauds. 2011-04-28-Siou Blanc-4

 

Le balisage semble jusque là remarquable : circuit repéré en couleur, poteaux avec nom, longitude-latitude (nous préférons l'UTM, pas grave, il suffit de le savoir) et directions. 2011-04-28-Siou Blanc-5La suite nous confirmera la qualité de ce balisage : bravo le Conseil Général.

Les sentiers sont rocailleux, nous sommes sur un plateau karstique, bien caractéristique avec ses lapiés et ses grandes dalles de calcaire. 2011-04-28-Siou Blanc-45

A la cote 629, au lieu-dit le Turben, Jean décide la "pause banane" et nous fait admirer vers le nord la barre de la Sainte Baume. Mais la brume ne nous permet pas d'avoir le point de vue évoqué dans le topo-guide. Beaucoup de petites fleurs depuis le début : muscaris, scabieuse de Crète, et la première tulipe sauvage. 2011-04-28-Siou Blanc-10

Sans changer d'altitude, nous nous dirigeons vers l'Eléphant de Pierre, curiosité naturelle. Au carrefour, deux directions, Panorama et Sentier de l'Eléphant. C'est ce sentier que nous empruntons laissant derrière nous le fameux éléphant que nous ne verrons que sur une photo présentée par Jean . Dommage, c'est le seul éléphant de Provence !!! Philippe suppose que c'est Annibal qui aurait oublié cet animal…

Une énorme flaque évoque pour Jean-Marie l'urine du fameux éléphant… En plein délire les randonneurs !

2011-04-28-Siou Blanc-13Le délire continue avec les cerfs porteurs de puces…

Nous rejoignons la route que nous allons emprunter de temps en temps, coupant les virages par des sentiers tracés. Nous allons y rencontrer le fameux papillon

 Aurore de Provence (Anthocharis euphenoides), un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae, de la sous-famille des Pierinae et du genre Anthocharis. Bravo Wikipédia. 2011-04-28-Siou Blanc-17

Très sympathique le lépidoptère, entouré par les marcheurs, il se laisse photographier.

C'est la pleine saison des euphorbes et ici de l'espèce dite "grande. Un lieu-dit en porte d'ailleurs le nom. 2011-04-28-Siou Blanc-16

Nous passons l'Abîme des Morts (Brrr ! )2011-04-28-Siou Blanc-15et abandonnons la route pour une direction plein nord. Nous commençons maintenant la montée vers le sommet à 825 m sous une couverture de chênes verts. De temps en temps des espaces ont été dégagés en bordure du chemin. Des traces noires montrent qu'ici les charbonniers avaient installé leurs chantiers.

Une racine malveillante vient juste de pousser sous les pieds de Daniela qui se retrouve à genoux. Quelle piété ! Mais le sol a cet endroit était terreux et c'est sans problème qu'elle se relève.

Nous arrivons auprès des ruines d'une bergerie, le Jas des Vieux Marquants. L'espace est un peu plus dégagé et le ciel commence à nous apparaître, bien couvert. Serions-nous trahis par la météo ?

Nous poursuivons notre montée à vive allure. 2011-04-28-Siou Blanc-6Jean voudrait t'il gagner du temps sur les nuages qui s'amoncellent ? En tout cas, avant d'atteindre le sommet il nous trouve une salle à manger superbe. 2011-04-28-Siou Blanc-23C'est un large espace plat avec des rochers calcaires formant de vastes sièges où chacun trouvera une place confortable. C'est donc là qu'à midi pile nous allons pique-niquer. 

 

2011-04-28-Siou Blanc-53Quatre bouteilles circulent : trois de rosé et une de rouge. Pour 16, ce n'est pas mal mais il faut bien se réconforter vu la couleur sombre des nuages ne présageant rien de bon. 2011-04-28-Siou Blanc-27

Le point de vue est assez gris mais on imagine facilement combien ce lieu doit être agréable sous le soleil. Quelques plantes de rocaille poussent dans les anfractuosités et deux amélanchiers apportent une  note de fraîcheur avec leur petites fleurs blanches.

Jean va découvrir une fleur que nous ne pourrons identifier. Quel botaniste, éminent ou non, pourra nous renseigner ? 2011-04-28-Siou Blanc-20

A 12 h 50, au premier roulement de tonnerre, Jean donne le signal du départ. Il nous reste environ un quart d'heure pour atteindre le sommet. Lorsque nous l'atteignons, les premières gouttes commencent à tomber et les grondements du tonnerre se rapprochent. Nous avons tous une pensée pour Mado, complètement allergique à ces situations : elle est restée à St.Raphaël, bien joué. Changement de tenue, il faut se protéger.2011-04-28-Siou Blanc-31

Nous commençons à marcher sur l'arête sommitale. La pluie est maintenant bien drue et le paysage que nous devinons doit être remarquable. Nous sommes au bord d'une grande falaise et sur un replat, juste en-dessous de nous deux boucs se mettent à l'abri sous les arbres. Vraiment dommage, ce paysage est complètement bouché. Tant pis, mais ça mérite quand même une photo de groupe malgré la pluie. 2011-04-28-Siou Blanc-56

Nous entreprenons maintenant la descente. Jean nous met en grade : "Attention, les pierres sont très glissantes, assurez bien vos pas". La descente n'est pas facile, effectivement ça glisse, la pente est raide et l'orage sur nous.

Un peu plus bas, Jean sort du chemin et à une dizaine de metres, il met tout son petit groupe à l'abri dans une grotte naturelle, bien sèche. Bravo pour cette découverte ne figurant pas sur la carte, d'autant plus que c'est la première fois qu'il passe sur ce chemin. Il faudra dire au Conseil Général de compléter son Topo-Guide, ça peut servir, la preuve ! 2011-04-28-Siou Blanc-35

Nous soufflons un peu au sec. La pluie a bien diminué et lorsque nous repartons, le tonnerre gronde toujours mais il ne pleut plus. Ce sont donc des randonneurs heureux qui poursuivent leur descente. Michel prétendra que c'est le blogueur qui avait command2011-04-28-Siou Blanc-37é la pluie, histoire d'avoir quelque chose à raconter !

Encore quelques tulipes sauvages en bord du chemin.

 

Nous arrivons au lieu-dit La Garancière, importante patte d'oie où nous allons avoir à prendre une décision. "A partir d'ici, nous dit Jean,nous avons deux options, repartir nord pour terminer la randonnée en passant par les Aiguilles de Valbelle ou bien, vu le temps, retourner directement aux voitures. Dans le premier cas il reste environ 8 km à parcourir dans l'autre cas environ 1,5 km". Chacun se regarde, dubitatif, personne n'osant "se dégonfler" quand un éclair suivi d'un violent coup de tonnerre accompagné de nouvelles gouttes emporte la décision : nous rentrons.

Sur ce chemin du retour nous passons près de gros amas de dalles calcaires empilées. Jean, qui n'en manque pas une, nous déclare : " vous n'avez pas vu l'éléphant de pierre mais je vous avais réservé tout le troupeau". 2011-04-28-Siou Blanc-57

C'est sur une large piste que nous gagnons la bergerie. Près du chemin un aven qui semble très profond a été protégé par un grillage. 

L'orage gronde toujours et comme nous, d'autres randonneurs reviennent vers leur voiture.

Nous reprenons tous ensemble la route forestière jusqu'à Sollies-Toucas où le bar de la Promenade nous offre une service rapide, un record d'efficacité.

 

Merci Jean, tu nous a fait découvrir un bien beau site. Il faudra revenir car nous sommes restés sur notre faim et tu pourras y réorganiser un nouveau parcours conciliable avec les "Petites Jambes".

 

Merci aux photographes Jean, Jean-Marie, Claude .

 

Encore bravo au Conseil Général. Vous pouvez consulter le Topo-Guide à l'adresse suivante : http://www.visitvar.fr/ressources/brochures/1/27341.pdf

 

La semaine prochaine, Jeudi 05 Mai à 7 H 00 : PIERLAS ( 06 ) – Le Tour du Mont Lieuche

 

Un peu à l’écart des gorges du CIANS, les maisons de PIERLAS ( 1.100 m ) s’avancent sur un promontoire rocheux et s’enroulent hardiment autour d’un piton où s’appuie Notre Dame des Carmes, l’église médiévale .

Dans un environnement de « bout du monde », cet ancien fief des Grimaldi de Beuil s’est bâti au 12 siècle

sur un emplacement escarpé, évoquant l’insécurité des temps anciens : incursions des Sarrasins, bande de pillards ou encore guerriers locaux lancés dans une querelle féodale . Ces fléaux forçaient les habitants à construire des villages-forteresses qui donnent aujourd’hui un cachet pittoresque à cette région .

C’est précisément autour de ce village de PIERLAS que s’articule cet agréable circuit que nous vous proposons .

Il séduira par la variété de ses paysages : forêts de pins, magnifiques pelouses du Col de La Sinne, chapelle Saint-Pons, landes à genets, garrigues dénudées et petits hameaux abandonnés .

 

L : 13 Km 500 . Dénivelée : 530 m . D : 5 H 00 . Moyen médio . Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Borel – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62

 

Itinéraire d’accès :

Emprunter l’autoroute A8 direction NICE .Sortir à Saint-Isidore ( N° 52 ).

Suivre RD 6202 direction DIGNE sur 45 Kms .

2 Kms après TOUET sur VAR, tourner à droite D 28 direction VALBERG .

Parcourir 8 Kms et tourner à droite D 428 direction PIERLAS .

ATTENTION : route étroite, sinueuse et dangereuse sur 7 Kms . PRUDENCE !

Atteindre PIERLAS et stationner à l’entrée du village .

Coût du trajet A R : 250 Km x 0 € 20 = 50 € + 12 € = 62 Euros

 

Quelques photos en bonus

Breifing ensoleillé du matin

2011-04-28-Siou Blanc-3

Pause Banane2011-04-28-Siou Blanc-46

Un nouveau couple de serre-files ?!

2011-04-28-Siou Blanc-14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pique-niqueurs

 

2011-04-28-Siou Blanc-50

Quand le chef boit...qui trinque ?2011-04-28-Siou Blanc-52

Quand Daniel vient nous servir à boire... (Air connu)2011-04-28-Siou Blanc-25

Range tes affaires, Claude, il va pleuvoir

 

 

2011-04-28-Siou Blanc-28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous la pluie2011-04-28-Siou Blanc-33

Là, c'est au moins  le mamouth !2011-04-28-Siou Blanc-39

L'avant-garde de l'armée en déroute, vaincue par l'orage2011-04-28-Siou Blanc-41

L'arrière-garde de la même armée2011-04-28-Siou Blanc-43

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article