Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 21:14

Gilette : Les Balcons du Var

2011-04-14 Bonson - Gilette-003Aujourd’hui, Jean nous propose une randonnée avec restaurant.

« Par d’agréables sentiers parcourant les terrasses d’oliviers, nous traverserons le village perché de Bonson, couronnant un à-pic vertigineux au-dessus des vallées du Var et de la Vésubie.

Puis nous irons à Gilette, faire une petite grimpette jusqu’aux ruines du château, avant de déjeuner au Restaurant des Chasseurs ».

Nous voici 28 randonneurs près du pont Charles Albert qui enjambe le Var, au Sud de Plan du Var.

Tout de suite, Jean nous présente Charles Albert - dont nous avons passé le pont. Charles Albert fut roi de Sardaigne jusqu’en 1849. Il céda alors le trône à son fiston, Victor-Emmanuel II. 2011-04-14 Bonson - Gilette-002

Après ce bref rappel historique, Jean nous présente la randonnée.

« Nous sommes ici à 123 m d’altitude. Nous allons grimper jusqu’à Bonson (507 m). On pourra visiter l’église. Puis nous continuerons de monter jusqu’à la chapelle Ste Hospice, à 647 m. Enfin nous amorcerons la descente jusqu’à Gilette (520 m), où nous retrouverons nos amis pour déjeuner ».  Bonson-Gillette

(NdB : Nos amis sont les "non marcheurs" : Randonneurs exemptés de marche, ils ne viennent que pour manger ! Ils arriveront dans "l'ambulance de Grand Pierre").

Au total, une rando d’un peu plus de 12 km et 500 m de dénivelé.

Le ciel est bien gris ce matin. L’air est frisquet. Mais qu’importe ! Nous prenons la traditionnelle photo de groupe. 2011-04-14 Bonson - Gilette-001

Avant de démarrer, Jean nous prévient : « Nous allons commencer par un petit parcours de 200 mètres sur route. Soyez prudents ! Restez bien serrés ! »

Nous longeons la route, prudemment, en rangs serrés. Puis nous empruntons un sentier qui grimpe gentiment à flanc de montagne. Nous ne tardons pas à nous réchauffer et Jean nous autorise une petite pause effeuillage. 2011-04-14 Bonson - Gilette-005

2011-04-14 Bonson - Gilette-004Nous reprenons notre grimpette. Le sentier est caillouteux. Il longe le pied de hautes falaises. Au bord du sentier, Jean-Marie nous fait remarquer de nombreux pieds de lin sauvage.

Quelques instants plus tard, Jean marque une pause et nous parle de Bonson. « Bonson appartenait au Comté de Nice. Le village a subi l’oppression de ses seigneurs successifs, à partir du XVIIIe siècle. Puis il est victime de plusieurs catastrophes naturelles : un tremblement de terre en 1887, des épidémies, des invasions d’insectes qui détruisent les récoltes. Et plus récemment, en 1994, un grave incendie a détruit une partie de l’oliveraie ».2011-04-14 Bonson - Gilette-006
« Vous voyez ce village là-bas ? Comment s’appelle-t-il ? ». Certains hasardent une réponse, fausse hélas. « Non, c’est La Roquette sur Var ».
2011-04-14 Bonson - Gilette-007 

Nous grimpons à présent une petite route goudronnée. Finis les cailloux ! Quel confort !

Devant nous, tout là-haut, on aperçoit le village de Bonson qui se détache sur un ciel bien gris hélas. 2011-04-14 Bonson - Gilette-009

Il est presque 10 heures. Nous nous arrêtons pour la pause casse-croûte.

Jean nous questionne à nouveau : « A droite, quel est ce sommet ? »

Pas de réponse. « C’est la crête du Férion ! » Bon sang, mais c’est bien sûr !

« Et en dessous, c’est Plan-du-Var où nous avons déjeuné plusieurs fois. On aperçoit le resto ».

Puis Jean nous rappelle : « Cette randonnée, nous l’avons faite il y a 5 ans. Certains d’entre vous s’en souviennent ». Et pour preuve, il nous montre la photo de groupe prise à l’époque. « Vous voyez qu’on n’a pas tellement changé » nous dit-il. 2011-04-14 Bonson - Gilette-038

C’est vrai, vous pouvez le constater sur cette photo.

Ils n’ont pas changé !

Certains nous ont quitté hélas …. ! Nous ne les oublion2011-04-14 Bonson - Gilette-011s pas.

Après cette séquence émotion, revenons sur terre.

Jean nous prévient : « Avant d’arriver au village, je vais partir en tête du groupe pour aller chercher les clés de l’église. Camille, tu conduiras le groupe jusqu’au centre de Bonson ».

Nous reprenons notre grimpette. Nous gravissons à présent de larges marches d’escalier. Et voici l’entrée du village. 

Encore une petite grimpette et nous parvenons sur une esplanade d’où l’on peut admirer la vue superbe sur les vallées du Var et de la Vésubie. 2011-04-14 Bonson - Gilette-012

Nous redescendons en direction de l’église. Jean vient juste d’arriver avec les clés. Nous pénétrons dans l’église.

L’église Saint Benoît renferme des œuvres de primitifs niçois. « Primitifs, c’est quel siècle ? » demande Annie. 

Annie, voici la réponse à ta question fort pertinente : « Les peintres primitifs niçois sont les peintres originaires des Terres Neuves de Provence qui deviennent le comté de Nice en 1526 ou du Piémont.

Cette école se situe entre la fin de la peinture gothique et le début de la peinture Renaissance. Cette période des peintres primitifs niçois culmine entre 1480 et 1520 ».
2011-04-14 Bonson - Gilette-017Parmi ces œuvres, voici le retable de saint Benoît où figurent notamment sainte Catherine armée d’un glaive, saint Sébastien, au corps transpercé de flèches.2011-04-14 Bonson - Gilette-018
Sans oublier sainte Agathe qui nous fait admirer ses seins, fort beaux il est vrai.

Après cette séquence recueillement, nous sortons de l’église. 2011-04-14 Bonson - Gilette-019

Puis nous quittons Bonson et empruntons un sentier champêtre qui descend gentiment. Pas pour longtemps car il nous faut regrimper un peu pour atteindre la chapelle St Hospice. « On arrive bientôt au point culminant du circuit : 647 mètres » nous dit Jean pour nous encourager. 2011-04-14 Bonson - Gilette-020

Nous voici devant la chapelle. L’intérieur est très sobre. Au mur est accrochée une reproduction de la Cène au-dessus d’un petit autel. 2011-04-14 Bonson - Gilette-024

Nous nous pressons derrière la chapelle pour admirer la vue sur la vallée.

Jean nous invite à une nouvelle photo de groupe, juste devant la chapelle. 2011-04-14 Bonson - Gilette-021

Puis il nous parle du Festival du Peu: « La commune de Bonson organise de puis 2003 un festival d’art contemporain. Né du concept de l’art du peu, développé par Jean Mas, membre de l’Ecole de Nice. Chaque année, les Bonsonnois et une vingtaine d’artistes exposent leurs œuvres dans cinq lieux de la commune. 2011-04-14 Bonson - Gilette-022

Le Festival du Peu repose sur le principe suivant : avec un peu, on peut faire beaucoup ».

Tout comme pour nous autres, randonneurs : avec peu de moyens (et un peu d’efforts), on gravit des montagnes.

Puis Jean passe sans transition de la séquence culture à la séquence agriculture. Le village de Bonson, terre d’oliviers, est en effet réputé pour son huile d’olive. Qui a droit à l’appellation contrôlée « Huile d’olive de Nice ».

Puis Jean entame la séquence gastronomie. « Vous voulez aller au resto ? Oui ? Alors il faut marcher ». 2011-04-14 Bonson - Gilette-025

Nous reprenons notre sentier qui tournicote à flanc de coteau.

Suivent quelques mètres sur route jusqu’au col du Rostan. Là, nous empruntons un sentier qui descend sur Gilette. Jean nous fait remarquer des arbres calcinés, derniers témoins de l’incendie de 1994. 2011-04-14 Bonson - Gilette-026

En bas, nous apercevons le village de Gilette, perché sur 2011-04-14 Bonson - Gilette-027un sommet rocheux.

Jean nous annonce le programme : « On va retrouver les Petites Jambes (NdB : entendez les "non marcheurs"). Puis on grimpera au château. Avant de se propulser au Restaurant des Chasseurs ».

La descente devient plus raide. Par endroits le chemin est bétonné pour éviter le ravinement. Puis voici des marches d’escalier. Qu’elle nous paraît longue, cette descente en escalier !

Nous voici à présent dans le village. Encore quelques marches à descendre et nous atteignons l’église.

Certains la visitent. D’autres préfèrent se chauffer au soleil, qui daigne enfin se montrer.

Gilette est un très joli village dans lequel il ferait bon se promener. Mais rappelons-nous le programme, bien chargé : les Petites Jambes, le château, le resto. 2011-04-14 Bonson - Gilette-028

Nous progressons dans les ruelles du village. Puis c’est la grimpette au château. Au pied duquel nous retrouvons nos amis, assis sur un banc : Marinette, Michèle, Dominique et Grand Pierre.

Après les retrouvailles, après les embrassades, nous attaquons la montée au château. Des marches, encore des marches, toujours des marches ! Elle nous paraît interminable, cette dernière grimpette. 2011-04-14 Bonson - Gilette-029

Enfin voici le sommet. Et la vue, toujours aussi belle sur la vallée du Var. 2011-04-14 Bonson - Gilette-030

Nous redescendons au pied du château. C’est l’occasion d’une nouvelle photo de groupe, la troisième peut-être. Mais quand on s’aime, on ne compte pas… 2011-04-14 Bonson - Gilette-031

Nous voici donc tous réunis, marcheurs et non marcheurs. Jean arbore la fameuse photo souvenir … de la rando d’il y a cinq ans.

Et il nous dit : « Rendez-vous en 2016 ! » … pour constater une fois de plus que nous n’avons pas changé ???

A présent, voici la dernière étape du programme : le resto !!!

Encore quelques marches à descendre et nous voici arrivés.

Nous pénétrons dans la grande salle du restaurant. Une très grande table nous y attend. Aux murs sont suspendues des tapisseries représentant des scènes de chasses. Des trophées de chasse décorent la salle.

Et sur la table, déjà servis, nos assiettes de terrine et des plats de crudités nous attendent. Arrivent ensuite les bouteilles de vin, rosé ou rouge. Bref, c’est le bonheur ! 2011-04-14 Bonson - Gilette-033

Après avoir fait honneur aux entrées (la salade était délicieuse … sans parler de la terrine !), nous engloutissons pareillement une cuisse de canard aux olives, accompagnée de fenouil, endives, carottes. Le tout délicieux ! Et pour couronner cet excellent repas, nous dégustons une salade de fruits … succulente !!!

Après un café un peu serré et des histoires … un peu lestes, nous quittons à regret ce lieu de plaisirs. 2011-04-14 Bonson - Gilette-034

Au sortir du restaurant, le soleil brille enfin.

Certains semblent un peu épuisés, … par les grimpettes de la matinée, sans doute ??

Il nous reste encore cinq kilomètres à parcourir. Cinq petits kilomètres de descente. 2011-04-14 Bonson - Gilette-035

Nous commençons par quelques marches. Puis nous poursuivons sur un sentier un peu caillouteux qui descend parmi les oliviers. 2011-04-14 Bonson - Gilette-036 

« On aperçoit le confluent de l’Estéron et du Var » nous dit Jean.

Et bientôt nous voici arrivés aux voitures. Une belle journée s’achève….

 

Merci Jean, pour cette très belle randonnée entre Bonson et Gilette.

 

Merci aux photographes : Jean, Jean-Marie, Gérard, Claude.  

 

Encore quelques photos :

 

Randonneurs

2011-04-14 Bonson - Gilette-008

 

2011-04-14 Bonson - Gilette-010

 

2011-04-14 Bonson - Gilette-037Vallée du Var

2011-04-14 Bonson - Gilette-013

 

2011-04-14 Bonson - Gilette-032

 

Bonson2011-04-14 Bonson - Gilette-015

 

Eglise de Bonson

2011-04-14 Bonson - Gilette-016 

Paysages

 

2011-04-14 Bonson - Gilette-014 

Prochaine randonnée : voir programme ci-dessous   

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 19:45

St.RAPHAËL-Le Chemin du CASTELLAS

 

2011-04-07-Le chemin du Castellas -3Depuis 2007, nous n'avions pas réussi à refaire cette rando, tout du moins en totalité. Annulée deux fois et raccourcie en 2010, sous des trombes d'eau, le beau temps d'aujourd'hui nous laisse présager, quand même, que nous allons rééditer l'exploit de Jean en 2007. A l'époque, il s'était retrouvé seulement avec 5 marcheurs et un petit –2 °c au départ .

Pour faire mieux, c'est Joël qui a pris la suite et avec 37 marcheuses et marcheurs, il va falloir assurer. Mais comme d'habitude, nous avons nos deux serre-file, Daniel et Jacky, qui vont éviter les pertes des "brebis égarées".

Nous avons le plaisir de retrouver Madeleine et Marie-Thérèse. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -11De plus, Joël accueille Annette, une nouvelle marcheuse, sœur de Jean. Bienvenue à elle.

Il nous présente sa rando : "C'est une randonnée facile de 11 km et 226 m de dénivelée. Attention cependant, des mimosas ont été abattus en travers du chemin. D'autre part, en bord de mer, certains passages se font très près de l'eau et s'il y a des vagues vous risquez de vous mouillez les pieds. Laissez de l'espace devant et derrière vous, ceci vous donnera 2011-04-07-Le chemin du Castellas -01du temps pour passer entre deux vagues."

C'est la rando la plus proche de Boulouris et le covoiturage coûtera 12 cts selon un calcul effectué par Joël.2010-01-14 Le Castellas-001

Zut, je me suis trompé d'année.

Après la photo de groupe ( pas facile de faire rentrer tout ce monde dans l'objectif), 2011-04-07-Le chemin du Castellas -4nous attaquons le chemin que Joël nous a décrit "comme étant celui qu'empruntaient les agriculteurs d'Agay allant vendre leur production à St.Raphaël. Avec le temps, les passages répétés des paysans ont transformé cette « draille » en chemin. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -49

Le terme« draille », originaire de la région du Languedoc, désigne en patois un chemin large destiné à conduire les troupeaux en transhumance ; une petite « draille » se nomme « drailloune ».

 

Il fait très beau, la météo est excellente et nous avons l'impression d'être passés directement de l'hiver (la semaine dernière, fin de rando dans la neige) à l'été : les plus courageux exhibent des gambettes un peu pâles.

Les fleurs sont aussi de la partie : cistes (au masculin n'est-ce pas Nicole), lavandes des Maures (ou de mer), lavataires arborés,2011-04-07-Le chemin du Castellas -52011-04-07-Le chemin du Castellas -10 2011-04-07-Le chemin du Castellas -522011-04-07-Le chemin du Castellas -122011-04-07-Le chemin du Castellas -24vipérines de Crète, euphorbes hérisson, coronilles, griffes de sorcières : quel plaisir !

 

Joël court-circuite les ruines de la ferme de Ferrières et nous arrête au barbecue, pause habituelle pour déguster la fameuse banane. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -8Ne serait-ce pas notre serre-file derrière le comptoir ? Que va t'il nous servir : une contrepèteries ou une de ses savoureuses blagues !2011-04-07-Le chemin du Castellas -9

Tout un groupe de jeunes coureurs bien musclés font l'admiration de ces dames. Dommage, ils courent trop vite pour vous et ils semblent insensibles à vos encouragements.

Et voilà c'est reparti. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -53Nous apercevons Cap Esterel sur notre droite et après une traversée de ruisseau, nous arrivons juste en dessous des bâtiments. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -15Il va falloir emprunter un petit morceau de route pour gagner le bord de mer.

Le paysage est maintenant remarquable, la mer est bien calme, Joël rassure-toi, nous ne nous mouillerons pas les pieds aujourd'hui. Sur notre gauche le Rastel colore de rouge la montagne.2011-04-07-Le chemin du Castellas -43

A cet endroit, en 2010, nous avions décidé d'arrêter la rando et de rentrer par la route tant il pleuvait.

Nous attaquons maintenant le sentier du littoral au milieu des rochers rouges et noirs.2011-04-07-Le chemin du Castellas -19 Très rapidement nous atteignons Tiki-plage. Au milieu de la petite baie, autour d'une bouée, l'eau paraît très agitée. Chacun se demande quel est ce phénomène. Jean-Marie va même jusqu'à émettre l'hypothèse d'un sous-marin libyen allant faire surface…2011-04-07-Le chemin du Castellas -21

En fait, après avoir fait le tour de la plage, nous vîmes sortir les têtes de tout un groupe de plongeurs à l'exercice. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -22

 

 

 

 

 

 

Mado nous quitte car elle trouve que nous marchons trop lentement…et décide de revenir par la route.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous attaquons maintenant le morceau de bravoure de ce circuit à savoir le Tour du Dramont. Nous l'avons déjà fait plusieurs fois mais  éprouvons toujours le même émerveillement devant tant de beauté.2011-04-07-Le chemin du Castellas -13 Nous retrouvons les barbes de Jupiter, un peu plus avancées qu'au cap Lardier il y a quelques semaines.

Et les photographes se déchaînent.2011-04-07-Le chemin du Castellas -45

2011-04-07-Le chemin du Castellas -46Pourtant Joël est obligé de rappeler les "gazelles" qui s'étaient échappées, insensibles au charmes du lieu. Cependant 2011-04-07-Le chemin du Castellas -48entre les rochers splendides et les tapis de lavande il y avait de quoi se réjouir les deux yeux.

Après avoir monté, descendu, remonté, redescendu, aperçu au travers des arbres l'Ile d'Or,  nous arrivons enfin à la plage du débarquement. C'est là que Joël a prévu le pique-nique.2011-04-07-Le chemin du Castellas -30 2011-04-07-Le chemin du Castellas -31

 

 

 

C'est un peu dispersés que les randonneurs s'installent par zones. Certains ont choisi l'ombre…mais l'auront trouvé bien fraîche au bout d'un certain temps, d'autres  le plein soleil. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -32

 

 

A 13 h. Joël annonce le départ dans une demi-heure. Les joueurs de cartes s'installent pendant que d'autres vont lézarder au soleil, à la dure.

 

 

 

 

 

 

 

Joli tableau de chasse Daniella, rien que 3 cadavres !2011-04-07-Le chemin du Castellas -33

Au moment du départ, Joël nous prévient : "Attention, nous allons être obligés d'emprunter la route pendant quelques centaines de mètres, restez bien en ligne à gauche. Pour ceux qui seraient intéressés par des infos sur ce lieu où les américains débarquèrent en 1944, le blogueur donnera l' adresse."

 

http://www.netmarine.net/g/dossiers/debarqprovence/index.htm

 

Il fait maintenant très chaud et le chemin du littoral, retrouvé, nous semble pénible. Une petite halte dans les rochers sera la bienvenue.2011-04-07-Le chemin du Castellas -39 D'autant plus qu'il faut en profiter car avec l'Ile d'Or et la presqu'île du Dramont, on se régale.2011-04-07-Le chemin du Castellas -40

Mais Joël nous invite à repartir, encore une crique et nous arrivons 2011-04-07-Le chemin du Castellas -55à la plage de Boulouris ou plage des Kurdes (en référence à l'échouage de 2001). C'est là que nous quittons le bord de mer pour reprendre la route et retrouver nos voitures.2011-04-07-Le chemin du Castellas -56

 

C'est au PMU de Boulouris que se terminera la journée. Pour fêter la naissance de sa petite-fille, Prunelle, née ce matin même, Joël offrira le pot. Félicitations aux parents et grands-parents et merci Joël. 2011-04-07-Le chemin du Castellas -41Longue vie et prospérité pour la petite Prunelle qui sera peut-être un jour une…randonneuse.

 

Merci Joël pour cette belle rando. Transmets toutes nos amitiés à la grand-mère…Michèle.

 

Merci aux photographes Jean, Jean-Marie, Gérard, Claude.

 

La semaine prochaine  Jeudi 14 Avril à 7 H 00 : RANDO – RESTAURANT . GILETTE (06) . Les Balcons du Var

 

Agréables sentiers parcourant les terrasses d’oliviers qui nous permettront de traverser le village perché de BONSON couronnant un à-pic vertigineux et qui offrent des vues exceptionnelles sur les vallées du Var et de La Vésubie .

A GILETTE, une petite grimpette nous conduira jusqu’aux ruines du château .

Après cette sympathique mise en appétit, le repas sera servi au « Restaurant des Chasseurs «  .

 

Au menu pour 22 €uros tout compris : Terrine cuite au four et crudités

                                                                   Cuisse de canard aux olives et sa garniture de légumes de saison

                                                                   Salade de fruits

                                                                   Vin ( Côtes de Provence rouge ou rosé ) . Café

 

En cas de mauvais temps, le repas sera maintenu ; aucune annulation ne sera acceptée .

 

Retour aux voitures par un parcours en descente de 5 Km , sans difficulté .

 

L : 12 Km 392 ( m. : 7.392, a.m. : 5.0 ) . Dénivelée : 543 m ( m.: 543 m, a.m.: 0 ) . D : 5 H 00

Niveau : Moyen Médio

 Responsable : Jean Borel – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                     Boulouris N°630

 

Itinéraire d’accès :

Autoroute A 8 direction Nice Quitter l’autoroute à la sortie 52 (Saint Isidore) – Suivre la RN 202 sur 17 Km jusqu’au pont Charles Albert – Tourner à gauche et traverser le pont sur le Var – A la sortie du pont, tourner autour du rond-point et stationner dans le parking situé côté Sud.

Coût du trajet A R : 167 Km x 0 € 20 = 33 € 40 + 11 € 60

06.68.98.13.62

 

BONUS

 

2011-04-07-Le chemin du Castellas -502011-04-07-Le chemin du Castellas -7

Sur le plateau

Randonneurs sous le sémaphore2011-04-07-Le chemin du Castellas -28

 

2011-04-07-Le chemin du Castellas -262011-04-07-Le chemin du Castellas -27

Pique-niqueurs2011-04-07-Le chemin du Castellas -36

 On fait plage2011-04-07-Le chemin du Castellas -37

 On cause en attendant le signal du départ2011-04-07-Le chemin du Castellas -38

 Heureux2011-04-07-Le chemin du Castellas -44

 Superbe le chef !2011-04-07-Le chemin du Castellas -17

 Les photographes se régalent2011-04-07-Le chemin du Castellas -292011-04-07-Le chemin du Castellas -23

2011-04-07-Le chemin du Castellas -20

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 14:42

Thorenc – Le Castellaras

2011-03-17 St Tropez 3-001Aujourd’hui, Jean nous emmène « dans le cadre grandiose de la petite Suisse, au cœur des Préalpes d’Azur ».

Il nous propose un très beau parcours dans les environs de Thorenc, station climatique réputée depuis le 19ème siècle.  

Nous découvrirons,  à 1400 m d’altitude, les vestiges d’un étonnant village médiéval : Le Castellaras.

Nous voici arrivés au Pont du Loup. Jean nous explique que la randonnée démarrera d’un peu plus haut. Nous repartons à quelque 3 km, déposer les randonneurs au départ. Puis les chauffeurs viennent garer leurs voitures en bas, au Pont du Loup. Sauf deux voitures qui remontent au départ. Avez-vous compris la manip ?

A ceux qui s’interrogent, Jean explique qu’il a dû modifier le départ de la rando. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-003

« Nous ne démarrerons pas du Pont du Loup. En effet, nous sommes venus ici avec Nicole, il y a dix jours. Et avec effroi, nous avons eu 40 cm de neige sur la crête sommitale. C’était l’enfer ! J’ai donc supprimé la partie enneigée ». CASTELARAS-THORENC

Puis Jean nous présente le parcours. Dont voici le profil … enfin celui d’origine.

« Nous sommes ici à 1260 m. On va monter au Castelleras, à 1400 m. Puis nous redescendrons. Nous suivrons une partie de route, car le chemin est fermé. Et nous pique-niquerons sur les berges du Lac de Thorenc, à 1130 m. Ensuite nous grimperons au col de la Baisse (1319 m) avant de rejoindre le Pont du Loup (1070 m) ».

Et, bonne – ou mauvaise – nouvelle : la rando ne fera plus que 10 km, avec un dénivelé positif de 418 m et négatif de 603 m.

Pour finir, Jean nous donne le bonjour de Bruno. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-002

Petite photo de groupe avant de démarrer. Nous sommes 30 randonneurs.

Il est plus de 9 h 30 quand nous attaquons notre première grimpette. Il fait un peu frais, mais nous ne tardons pas à nous réchauffer. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-005

Bientôt nous apercevons au-dessus de nous, les ruines du Castellaras qui se profilent sur un ciel d’azur. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-006

« Approchez vous » nous dit Jean. « Je vais vous parler du Castellaras ».

« Dans la roche, tout là haut, à 1400 mètres d’altitude, au sommet d’une colline rocailleuse et pyramidale surplombant les vallées du Loup et de la Lane, se dresse le Castellaras. Un petit triangle de métal servant de “balise géodésique” a été scellé dans le rocher.

Ce site est le vestige d’un Oppidum celto-ligure remanié au fil des siècles et des occupations, brûlé, détruit, reconstruit, pillé puis abandonné. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-009

Le Castellaras permettait aux vigies armées des légions romaines (IIème siècle avant J.C.) de surveiller la voie Aurélienne qui empruntait le flanc nord de la vallée du Loup, de Gréolières jusqu’à Andon.

Mais c’est à l’heure des “commanderies”, dans un Moyen-Âge chevaleresque, au temps des saintes croisades, que commence véritablement la petite histoire du Castellaras ». Puis Jean nous conte l’histoire des Templiers, qui auraient occupé le Castellaras. Certains y chercheraient encore le fameux trésor… 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-010

Il nous reste encore quelques mètres à gravir pour atteindre le sommet. Jean nous met en garde : « Ne vous approchez pas trop près des murs branlants ! ».

Nous reprenons notre grimpette, escaladons quelques rochers. Et nous voici sur un vaste plateau parsemé de blocs calcaires. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-011

La vue est magnifique. Jean nous invite à un tour d’horizon.

« En bas, c’est Thorenc. Puis le Mercantour, Gréolières, le pic de Cheiron, la vallée du Loup. Et là-haut, c’est l’Audibergue et la station d’Andon ».

Puis il nous montre les vestiges du Castellaras. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-012

« Là, vous avez la chapelle, les écuries. Ici une arche du château ». Marcel, quant à lui, est attiré par tout autre chose. Il scrute la vallée. « Ce sont des bisons ! » nous dit-il. Eh oui, ce sont les fameux bisons de Provence !

Jean, toujours dans les sommets, nous en désigne un autre.

« Ce sommet pointu là-bas, c’est la cime du Bauroux. Juste au-dessus de Caille ».

Tout en admirant le panorama, chacun a profité de cette pause pour casser la croûte. A présent que nous sommes frais et dispos, il nous faut redescendre. Par le même raidillon qu’à la montée. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-015

Arrivés en bas de la descente, nous prenons la direction de Thorenc.

Le sentier est agréable. Nous marchons à présent sur une2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-018 véritable pelouse. Nul besoin de regarder ses pieds. Tout à coup Martine s’écrie :

« Gérard ! Ne marche pas sur les crocus ! ». Pour une fois que l’on pouvait marcher le nez en l’air, il y a des crocus !

Les voici, ces jolis petits crocus.

Nous descendons parmi les buis. Puis nous voici sous les pins. Par endroits, on aperçoit quelques plaques de neige. Nous traversons même un petit névé. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-019

Notre sentier longe un ruisseau, alimenté sans doute par la fonte des neiges. Ce sentier à l’ombre des pins est vraiment très sympathique. Le sol est doux. « On dirait une vraie moquette ! ». Mais la moquette est un peu humide.

Jean marque une pause. « C’est ici que le chemin est barré. Ils ont mis des tas de panneaux : INTERDIT, DANGER, PIEGES,… ». Mieux vaut donc prendre la route, c’est moins dangereux !

Moins dangereux ? C’est à voir. « On va marcher à gauche, en restant très serrés » nous demande Jean. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-020

Tout le monde obéit sagement. Sauf Claude qui ose enfreindre les consignes du chef. Il traverse la route …. Mais c’est pour la bonne cause. On l’aperçoit ici à droite, prêt à photographier le groupe.

Plus de deux kilomètres de route, c’est un peu long ! Certains y trouvent leur compte. On peut enfin avancer sans regarder par terre. Ici il n’y a ni cailloux, ni crocus. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-022

Enfin nous quittons la route. Nous pénétrons dans un espace aménagé autour du lac de Thorenc. Il est 11 h 50. Que rêver de mieux comme emplacement de pique-nique ? 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-030

« On a fait les 2/3 de la randonnée » nous annonce Jean. Puis il nous parle de Thorenc.

« Dans un cadre grandiose, la vallée des Thorencs, à 1200 mètres d’altitude, déroule son tapis vert, coupé de futaies aménagées en parcs, traversé par la Lane, cristalline, chantante et peuplée de truites et d’écrevisses... Ici sur 5000 hectares de pelouses et de forêt de pins et de sapins, règne un climat particulièrement sain, apte à soigner l’anémie, la dyspepsie, la congestion du foie, le scrofule, les affections nerveuses, le surmenage physique et intellectuel... ». Exactement ce qu’il nous faut ! 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-026

« Oui, la Vallée des Thorencs : c’est la Petite Suisse des Alpes-Maritimes !

Au début du siècle dernier, la Presse vante les mérites de cette station alpestre très en vogue auprès des gens fortunés, des aristocrates, Princes Russes et autres grands mondains de l’époque. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-027

Quelques années plus tôt, Guy de Maupassant est venu ici et a fait l’éloge de Thorenc.

Mais c’est dans les années 1880 qu’un certain Maurice Esmonet a constaté que son épouse, gravement malade, avait retrouvé en ces lieux une éclatante santé. Il a alors investi sa fortune pour développer et faire connaître Thorenc ».

Nous avançons près du lac, où nous attendent bancs et tables de pique-nique. Mais attention, car le sol est spongieux et l'herbe trempée ! 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-025

Heureusement les bancs, eux, sont bien secs ! Nous nous installons pour déjeuner. Confortablement assis, face au lac et sous les rayons chauds du soleil. Quel bonheur !

Nous avons pour spectacle, le ballet des canards et des poules d’eau. « Et là-bas entre les arbres, qu’est-ce que c’est ? ». « Un héron ! ». 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-023

Nous déjeunons dans le calme et le silence, interrompu soudain par un claquement d’ailes : un canard exécute pour nous un amerrissage de toute beauté !

Après le pique-nique, quelques-uns s'ébattent dans la pinède. D'autres papotent sur un banc. Leurs bavardages n'empêchent pas certains de faire la sieste. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-028

Mais les meilleures choses ont une fin. « Dans dix minutes, nous partons » s'écrie Jean.

Le ciel se voile, le soleil disparaît. Nous quittons donc sans trop de regrets ce lieu enchanteur. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-029

Nous franchissons le pont qui enjambe la Lane.

Puis nous suivons le sentier qui grimpe le long du Vallon de l’Ubac. Ubac, vous avez dit « ubac » ? Il fallait s’y attendre, nous progressons sur le versant Nord qui mène au col de la Baisse. Le ciel est couvert, le temps se rafraîchit. Et les premières plaques de neige apparaissent. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-031

Bientôt il faut se rendre à l’évidence, nous allons faire toute cette grimpette dans la neige.2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-032
Attention donc à bien emboîter le pas des premiers, car la neige, ça glisse !

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-033

Attention aussi à éviter les plaques de glace, encore plus dangereuses !

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-034

Nous progressons lentement. Mais sûrement. Sûr que notre moyenne va en prendre un coup ! 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-035

Notre groupe s’étire un peu dans la montée. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-037

Enfin nous apercevons le col de la Baisse (1319 m).

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-038

L’arrière-garde nous rejoint. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-039

Nous marquons une petite pause pour récupérer de notre grimpette dans la neige.

Devant nous, une crête enneigée sous un ciel nuageux. Nous attaquons la descente. 2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-040

La neige c’est fini. Voici à présent les cailloux !

Le groupe s’étire. Chacun descend à son rythme, rapide ou … prudent.

Nous apercevons le Pont du Loup. Nos voitures sont bien là. Toutes sauf deux. Après avoir tous récupéré nos voitures et nos passagers, nous filons sur Saint Vallier-de-Thiey.

 

En terrasse installés,

Au soleil retrouvé,

Terminons la journée

Par un pot mérité.

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-041

 

Merci Jean, pour cette très belle randonnée et cette balade dans la neige.

 

Merci aux photographes : Jean, Jean, Gérard, Claude.  

 

Encore quelques photos :

 

Jean et son serre-file

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-021 

Descente

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-016 

Photos au sommet

 

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-013

 

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-014Le Castellaras

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-008

Dans la neige

2011-03-31 Thorenc Le Castellaras-036 

 

Prochaine randonnée : voir programme ci-dessous   

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article