Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 09:37

SALERNES-Le tour du Babadié.

 

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-1Alors qu'en 2008, Jean  n'avait eu que 10 "clients" pour cette rando, ce sont 36 marcheuses et marcheurs qui se sont réunis sur le parking Jean Moulin de Salernes, ce 9 décembre 2010. En 2008, il avait fait de l'orage et beaucoup plu au moment du départ de Boulouris…mais la journée s'était finie sous le soleil.  Aujourd'hui il fait 11°, le soleil brille et le mistral annoncé par la Météorologie Nationale nous garantit un beau ciel bleu.

Alors qu'en 2008, aucun blogueur n'était présent  (tous restés sous la couette !), Jean avait du rédiger lui-même le texte et Claude, seul photographe avait assuré le reportage.

Pas de problèmes pour la rando du jour, le groupe a retrouvé ses blogueurs et ses photographes.

Jean nous précisera: " rando très facile, 2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie16 km et 300 m de dénivelée. Nous emprunterons par endroit le tracé de l'ancien chemin de fer de Grasse à Meyrargues, bien connu du groupe de marche, et plusieurs fois emprunté dans les départements 83 et 06. Mise à part une montée de 200 m de dénivelée, nous aurons beaucoup de faux-plats montants et descendants."2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie.2 003

Il en profite pour nous donner de bonnes nouvelles de Bruno qui s'est même programmé quelques marches du Lundi au début de 2011.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-22

Et c'est parti. Il est 9 h 20.Très vite, nous quittons l'ancienne voie ferrée et  atteignons le pont romain sur un petit affluent de la Bresque. La même photo avait été prise en 2008 avec un effectif moins important (voir le blog de 2008).2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-23

Puis nous rejoignons notre tracé initial jusqu'à une bifurcation où Jean nous prévient : "Voici la seule difficulté du parcours, 200 m de dénivelée. Derrière vous, sur le sommet de la colline, vous pouvez vo2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-24ir la chapelle où nous sommes passés lors de la rando de Sillans-la-Cascade et dont je ne me rappelle plus le nom" . (En fait, il s'agit de la chapelle de la Croix de Solliés à la cote 425). 

Et nous attaquons cette montée, très raide au début mais dont la pente diminue lorsque nous rentrons dans le bois. 2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie.2 010La montée nous a bien réchauffés comme d'habitude, tout au long du chemin on verra quelques "effeuillages"qui étireront encore un peu plus le peloton, et que Jean regroupera un peu avant le haut de la côte.

 

 

 

 

 

 

A la borne 409,  nous nous arrêterons pour une "pause banane" bien méritée.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-25

Nous sommes maintenant sur le plateau où nous progressons sur du plat, à la vitesse de 5 km/h. Jean ne parle même plus de faux-plat. L'absence de pente entraîne l'accumulation de l'eau des pluies récentes et le chemin, 2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-5boueux par endroit, est souvent coupé de larges flaques. 

 

Joli coup d'œil sur Villecroze (super coup de zoom)et Tourtour en dessous du plateau de Canjuers.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-26

 Petit détour vers le centre équestre puis halte près d'une ancienne vigne dont les sarments morts sont noyés parmi les petits pins et  les chênes verts, mais c'est un bon repère pour se positionner sur la carte. A 12 h05, un arrêt au soleil permet à Jean de faire un topo sur Salernes.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-7

"Situé dans la vallée de la Bresque, au confluent du Pelicourt et de la Grave, cette petite ville est une cité artistique et industrieuse. La Bresque, affluent de l'Argens coule dans une vallée paisible, antique voie de passage ce qui explique les traces d'occupation humaine sur le terroir salernois, fréquenté depuis la préhistoire. Quant au nom de la ville, il n'a aucun lien avec le sel ou la fameuse route du même minéral. La racine SAL est en fait un toponyme préindoeuropéen lié à un relief escarpé avoisinant des sources, ce qui est le cas.

 Le château existait déjà au 11ème siècle et une première mention du Castrum de Salernes date de 1007. Il fut détruit par un incendie en 1676 et jamais reconstruit.

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-19Salernes est célèbre pour ses tomettes hexagonales qui recouvrent la plupart des sols dans les maisons provençales. Ce sont des carrelages en terre cuite, émaillés ou non, faite d'un mélange de cette terre rouge et ferrugineuse à d'autre sorte de terre". Cf. Office de tourisme et ProvenceWeb.

Jean-Louis ajoutera qu'il existe un musée très moderne et très intéressant sur le travail des tomettes et autres carrelages.

Nous repartons après que Jean nous ait précisé "à partir de maintenant nous allons quitter la forêt pour des paysages plus champêtres de vignes et d'olivier. 2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-27Nous nous arrêterons pour pique-niquer dans 20 minutes environ près du village de Mentonne".

 

Laissant filer quelques marcheurs trop avancés, Jean bifurque brusquement pour     2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-15traverser un c hamp afin de gagner un stockage de bois qui s'avérera un excellent coin pique-nique, au sol eil et à l'abri du  vent  soufflant maintenant  assez fort. Des rondins serviront de sièges et même de table pour les joueurs de cartes. Tiens, il y a longtemps que nous ne les avions pas vus en activité ces quatre-là !2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-9

A peine installés, Daniel,  redevenu serre-file après ses exploits à St.Vallier, nous lance un tonitruant : "Départ dans 6 minutes"!2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-8

C'est à  13 h 30 que Jean donnera le vrai signal du départ. Au passage il ira saluer le cheval noir qu'il avait déjà rencontré en 2008.Tous les deux étaient très heureux de se retrouver…

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie.2 032A 14 h 25 nous avons retrouvé la fameuse ex voie ferrée et remontons carrément au nord vers Salernes. Daniel avait alors  pronostiqué une arrivée aux voitures à 15 h 12 (quelle précision) alors que Jean-Marie estimait 15 h 30 : qui va gagner ?

Passage devant la maison de l'ancien garde-barrière, c'est Jean-Louis qui remplira la fonction…pour la photo seulement. Quelques jolis épouvantails en bord de route semblent très étonnés par cette troupe, ils seront encore plus surpris quand de petits facétieux iront poser avec eux.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-18

Le passage de la voie est maintenant bien encaissé et on reconnaît le travail des hommes qui ont coupé la colline. 2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-11Elle surplombe la Bresque et nous rencontrons de plus en plus d'habitations. Repassant à proximité du pont romain Jean  demande si quelqu'un veut le revoir mais il n'obtient pas plus de réponse que lorsque, arrivant à la bifurcation vers la montée de ce matin, il propose de refaire un tour !

Il ne nous reste plus qu'à se laisser aller vers le parking. Il est 15 h 12 lorsque nous l'atteignons, bravo Daniel.

Au pot pris au café des Négociants, Daniel  vendit la mèche, c'était l'anniversaire de Jean qui eu droit à la chanson traditionnelle.2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-20

 

Merci Jean pour cette belle rando, facile et agréable .

 BON ANNIVERSAIRE !

Mais au fait, on n'a pas parlé du Babadié !

 

Merci aux photographes: Jean, Jean, Jean-Marie, Claude  et Jean-Louis.

 

Prochaine rando :  Jeudi  16 Décembre à 8 H 00 : Les Petites MAURES ( 83 ) – LA GARONNETTE

 

Très belle randonnée en boucle dans le Massif des Petites Maures sur les hauteurs de SAINT-AYGULF .

Le parcours sera très contrasté puisque nous remonterons d’abord le cours d’eau « La Garonnette «  pour ensuite cheminer sur les crêtes et atteindre, après une rude montée qui mettra sans aucun doute, nos mollets à contribution, le sommet de CABASSE à l’altitude de 356 mètres .

Nos efforts seront récompensés par un très beau point de vue sur la baie de FREJUS, le golfe de SAINT-TROPEZ et le massif des MAURES .

La descente sera tout aussi pentue que l’a été la montée .

ATTENTION : 350 mètres de dénivelée négative ! Soyez bien chaussés et sachez utiliser vos bâtons . . .

 

 

L : 18 Km – Dénivelée : 630 m – D : 5 H 30 . Niveau : Moyen Alto . Repas et boisson tirés du sac .

Responsable : Joël Lefeuvre – 04.89.78.93.12 – 06.23.07.11.99                                                 

 

Itinéraire d’accès :  Se rendre d’abord au Val d’Esquières en empruntant la RN 98 en direction de Saint Aygulf que vous

traverserez – A 6 Kms 500 du panneau de sortie du village’ au niveau de l’hôtel du Manoir, prendre à droite la D.8 vers le Col du Bougnon et l’abandonner au bout de 500 mètres (lorsqu’elle tourne sur la droite après avoir franchi la Garonnette), pour continuer tout droit  en longeant la rivière « chemin de la rivière » jusqu’à une bifurcation, 400 mètres plus loin où on laissera les voitures sur la gauche avant et après un terrain de tennis.

Coût du trajet A R : 45 Km x 0 € 20 = 9  Euros

 

 

Quelques photos en vrac:          Jolis tags

 

 

 

 

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-4

Comme il est boueux ce chemin !

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-2

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-13

Randonneuses

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-302010-12-09-Salernes-Tour du Babalie.2 022

Encore dans les bois                                                                  Le coin des hommes.

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-14

 

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-17

2010-12-09-Salernes-Tour du Babalie-16

 

Crise de démence meurtrière de Daniel !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             

 

                                                                                                             Le Garde-Barrière intérimaire

2010-12-09-Salernes-32

 

Le pique-nique fut-il bien arrosé ?

 

 

 

2010-12-09-Salernes-33

 

Au sujet de la fin de la saison 2010/2011. On en parle déjà!

 

2010-12-09-Salernes-34

 

Au-dessus de la Bresque

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 08:23

Saint–Vallier de Thiey

2010-12-02 St Vallier de Thiey-033Aujourd’hui, Daniel nous emmène randonner à Saint-Vallier de Thiey, « dans le cadre sauvage des Préalpes Grassoises, à la recherche des vestiges des civilisations passées ».

Nous voici une trentaine de randonneurs au départ de Saint-Vallier. Après plusieurs comptages, nos accompagnateurs s’accorderont sur le nombre de 33.

Nos accompagnateurs, car, d’entrée de jeu, Daniel nous présente ses deux adjoints : Jacky et Jean. Après le duo de Figanières, voici donc le trio de Saint Vallier. A q2010-12-02 St Vallier de Thiey-018uand le quatuor ?

Puis il nous présente Aimé, invité par Marcel et Yvette. Bienvenue !

« Nous sommes ici, au bord de la route Napoléon » nous dit Daniel. « Et nous sommes le 2 décembre ! Souvenez-vous ! Le 2 décembre 1805, Austerlitz ! ». A ne pas confondre avec le 2 décembre 1804, jour du sacre de Napoléon.

Et pour commémorer cette victoire napoléonienne, le soleil, le fameux soleil  d’Austerlitz est au rendez-vous !

« Nous allons découvrir au cours de cette randonnée, de nombreux vestiges, tels que borie, dolmen, tumulus, pierre druidique. Nous verrons aussi une tour de guet ». Ce sera une rando assez longue (près de 18 km), au dénivelé modeste de 410 mètres. St VALLIER

Ce matin, il fait froid. Nous voici tous bien emmitouflés avec nos anoraks, nos gants et nos bonnets. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-001

Nous traversons le village de Saint Vallier puis empruntons un chemin de terre, bordé de pierres sèches. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-002

« Ce n’est pas souvent qu’on vous voit en tête » remarque Jacqueline, en s’adressant à Daniel et Jacky. Qui sont, il est vrai, plus accoutumés au rôle ingrat de serre-files.

« C’est exact » reconnaît Daniel. « D’habitude nous sommes avec les sans grades, les minables ». Les « minables », heureusement, étant loin derrière, n’entendent pas ces propos quelque peu désobligeants. Propos que le blogueur s’empresse de diffuser, dans un souci de transparence journalistique.

Tout à coup, Jean s’écrie : « Attention ! Voici un patou ! C’est sans doute le patou de Jean-Marie ! ». Allusion au chien, qui, ici même, lors de notre rando de mars 2007, avait marqué son territoire sur le pantalon de Jean-Marie.

A présent le chemin est couvert de flaques, verglacées et glissantes, que nous sommes obligés de contourner en marchant dans l’herbe. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-010a

Conséquence du froid, Daniel marque une pause. « On va faire un arrêt pipi ». Quelle attention ! Vraiment, Daniel, tu es aux petits soins pour nous.
Quelques minutes plus tard, Daniel nous demande : « Est-ce que tout le monde est revenu ? ». Personne ne répond. Nous repartons.

En cheminant dans un sous-bois de chênes, nous atteignons la pierre druidique. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-008

Daniel nous explique : « La pierre druidique n’est pas à proprement parler un monolithe. C’est en fait, le résultat d’un phénomène naturel (genre "cheminées de fées"). C’est l’érosion lente d'une roche dure protégeant la roche sous jacente, plus tendre, qui a formé cet énorme champignon minéral.  La pierre tabulaire présente quelques cupules et une gravure en forme de F ».

Nous restons ébahis, à la vue de cette pierre massive et d’apparence grossière.

Soudain Jean, qui s’était écarté du groupe, nous appelle : « La voici, elle est là, l’authentique pierre druidique ». Nous le rejoignons. En effet, celle-ci est nettement plus élégante que la précédente. Les photographes la mitraillent sous tous ses angles. Nous ne nous lassons pas d’admirer sa magnifique silhouette. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-008a

Daniel nous explique : « Je vous avais montré l’ébauche. Voici maintenant le chef d’œuvre ! ». Retomber ainsi sur ses pieds, quel talent !

Puis Daniel ajoute : « Ca va faire plaisir à Bruno. Je vais vous parler de géologie. Nous sommes dans une région de vastes plateaux calcaires ». Voilà qui est fait ! 2010-12-02 St Vallier de Thiey-006

Nous poursuivons notre route sur une belle piste. Mais il est 10 h 30 passées. Il est temps de faire la pause casse-croûte. Nous nous arrêtons dans une prairie ensoleillée. Avec devant nous, une vue splendide sur les sommets enneigés.2010-12-02 St Vallier de Thiey-011
Puis Daniel siffle le signal du départ. Gérard n’a pas terminé son sandwich et réclame un délai de grâce. Daniel lui accorde cinq minutes de répit. Jacky fait remarquer : « Nous sommes au service de nos clients ». Grâce vous en soit rendue !
2010-12-02 St Vallier de Thiey-010

Nous reprenons notre chemin. A plusieurs reprises nous changeons de direction. Avant de nous arrêter quelques minutes … pour réfléchir.

Après concertation entre le trio de chefs, nous bifurquons sur un nouveau chemin.

Daniel nous montre un avion qui tourne dans le ciel et nous dit : « Vous voyez, même l’avion s’est trompé ! Il fait demi-tour ! ». Du grand art !

Un peu plus loin, Daniel nous informe : « Jean me dit de vous dire : Nous changeons de commune. Nous quittons Saint Vallier de Thiey pour Saint Cézaire ». Ce qui ne semble émouvoir personne. Du moment que nous ne changeons pas de département !... 2010-12-02 St Vallier de Thiey-012

A présent, nous arrivons sur une vaste prairie détrempée. Au milieu de ce terrain marécageux, gelé par endroits, trône l’igloo de pierre.2010-12-02 St Vallier de Thiey-013 Magnifique "borie", dont Daniel nous dit quelques mots. « Voici l’igloo de pierre du puits d’Amon. Il est composé d’un bâtiment circulaire en pierres appareillées, fermé par une coupole - et non pas cupule. Il couvre le puits ».

Nous reprenons notre route et abordons bientôt une descente. Devant nous, au loin, on aperçoit un village. « C’est le village de St Cézaire » nous dit Jean. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-009

Est-ce pour maintenir la cadence ? Daniel nous annonce : « On va sûrement devoir supprimer la pause déjeuner ». Pourquoi ? Sommes-nous en retard ? Pourtant depuis le départ, nous marchons à un bon rythme. Certains n’apprécient guère la plaisanterie… mais est-ce une plaisanterie ?? 

Dans la descente, Jean appelle Daniel. Le groupe s’arrête.

« J’ai dû me tromper » dit Jean. « Ce n’est pas Saint Cézaire, c’est Montauroux ».

« Du moment que c’est dans le Var » dit Claude, notre serre-file, « ça ne me dérange pas ». (NDLR : Saint Cézaire sur Siagne est dans le 06). Un peu plus loin, on aperçoit tout en haut sur la droite, le village perché de Mons. Conclusion : en bas, c’est bien Saint Cézaire !!! 2010-12-02 St Vallier de Thiey-014

Après la descente, voici une grimpette, gentillette, à l’ombre des pins. De l’arrière, un coup de sifflet retentit. A l’avant, Daniel arrête le groupe. Jean-Marie arrive, le GPS à la main. « On s’est trompé de route ! ». Réflexion, concertation. Le comité des chefs, après une brève discussion, conclut que tout va bien. C’est le GPS qui dé…raille ! A moins que ce ne soit le satellite ?

Nous reprenons notre grimpette. « Nous allons manger en haut de la côte » nous prévient Daniel. La côte avalée, nous cherchons un lieu de pique-nique. Le voici, bien ensoleillé, avec quelques rochers pour nous asseoir. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-017

Nous savourons notre déjeuner avec appétit.

Mais le ciel est à présent voilé. Le froid tombe. Nous n’allons pas nous attarder ici.  

« Départ dans 6 minutes ! » nous dit Daniel. Quelle précision ! On croirait que les minutes sont comptées. Il paraîtrait que certains craignent de ne pas arriver avant la nuit. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-022

Nous reprenons notre grimpette.

Et nous atteignons bientôt la tour de guet (788 m). 2010-12-02 St Vallier de Thiey-0272010-12-02 St Vallier de Thiey-025

Nous prenons quand même le temps d’admirer le paysage. Ici, c’est Grasse, avec au-dessus de la ville, sa maison d’arrêt. Devant nous, ce sont les îles de Lérins. Là-bas, étincelant au soleil, on aperçoit le lac de St Cassien. 2010-12-02 St Vallier de Thiey-028

Et puis voici le village de Cabris. Derrière nous, ce sont les sommets enneigés de Gréolières et de l’Audibergue.

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-030

Puis nous attaquons la descente sur une large piste. Nous arrivons à la Croix de Cabris (alt. 720 m). 2010-12-02 St Vallier de Thiey-031

Descentes et montées s’enchaînent sur une large piste caillouteuse. Qui nous ramène bientôt à Saint Vallier de Thiey

et à nos voitures.

Daniel, tel Napoléon, va-t-il nous haranguer, au soir de la bataille, en nous disant : « Soldats, je suis content de vous » ?

Mais nous ne sommes plus en 1805. Et nous courons bien vite vers le bistrot, nous réchauffer et prendre un pot bien mérité. Il est 15 heures passées. Serons-nous rentrés avant la nuit ?

 

Merci Daniel, pour cette agréable randonnée, rondement menée. Merci également à tes adjoints : Jacky et Jean.

 

Merci aux photographes : Jean, Jean, Jean-Marie, Gérard, Claude.

 

Encore quelques photos :

Grimpettes

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-007

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-0152010-12-02 St Vallier de Thiey-016

 2010-12-02 St Vallier de Thiey-021

Les chefs en position de serre-files ???

 2010-12-02 St Vallier de Thiey-020

 

Pique-niqueurs

2010-12-02 St Vallier de Thiey-019

 

Randonneurs et randonneuses

2010-12-02 St Vallier de Thiey-032

 

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-024 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-023-copie-1

Photos au sommet

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-029 

 

2010-12-02 St Vallier de Thiey-026Prochaine randonnée : voir programme ci-dessous   

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 10:55

 

 

 

 

LEVENS -  MONT ARPASSE 25 NOVEMBRE 2010

 

 

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (36)

 

 

 

Jean a connu une semaine difficile ! Il avait prévu une rando au mont Arpasse avec un restaurant au Deux vallées et un  départ au Pont du Cros.

Les inondations du week end ont entraîné une chute de pierre dans les gorges de la Vésubie et la route a été annoncée coupée, une partie,  puis presque toute la journée. Suite à de nombreuses conversations téléphoniques, et après avoir annoncé un premier changement de programme, il a dû encore modifier la veille le lieu de parking et l’itinéraire.

Tâche d’autant plus compliquée que la constitution des groupes devient du grand art : 4 groupes avec des transferts en voiture par le célèbre « Grand Pierre ». 

Il est aussi intervenu pour constituer les regroupements en voiture.

Nous avons donc  un hyper- accompagnateur. Mais notre hyper  chef est toujours au plus haut dans les sondages et ne souffre pas de la popularité de son premier ministre.

 

 

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (28)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (34)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde s’est retrouvé au parking indiqué dans le mel, avec les gants , bonnets et parkas pour affronter le froid annoncé par notre hyper accompagnateur.Il  nous a expliqué ses pérégrinations et nous a dit : « Pour commencer, j’ai le plaisir de vous présenter deux nouveaux : Willy et Micheline. Nous retrouvons deux  revenants : Jean Belhache et Monique Blandin.  Nous allons traverser le village de plan du Var et nous arrêter pour la photo devant l’Eglise Sainte Anne ».

 

Bienvenue à Willy et Micheline

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (40)

 

 

 

Quelques minutes plus tard : « Au lieu de partir  du pont de Cros en face d’Utelle, pour monter à Levens puis vers le mont Arpasse pour redescendre sur le plan du Var  après récupération des voitures par une navette pilotée par  le Grand Pierre, nous ferons un aller et retour d’ici à Levens ». C’est là que nous avons compris que l’heure était grave car les aller et retour, oh horreur !  il n’y en a quasiment jamais pour les puristes randonneurs du Cercle.

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (41)

 

« Nous allons constituer quatre groupes.

N°1 : fera la rando compléte avec une montée au Mont Arpasse au retour de Levens

N°2 : l’aller vers Levens et retour  par le même chemin

N°3 : reviendra de Levens en voiture avec le Grand P

N°4 : viendra en voiture, afin d’ accompagner le  Grand P pour visiter Levens et à l’occasion mangera  avec nous au restaurant … ».

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (35)

 

Nous entamons une pente raide d’où nous apercevons le village de Bonson , qui nous mène à la balise 296 d’où part le chemin vers le Mont Arpasse que le groupe 1 empruntera à son retour.

 

 

 

Plus loin la balise 294, c’est le lieu de départ vers le Mont Arpasse. Jean fait mine de connaître le nom des balises par cœur, pour conforter sa réputation d’hyper accompagnateur mais c’était noté sur son papier…

L’heure du casse croûte et du quart d’heure culturel arrive pour parler de Levens. Prononcé « Lévens » par Jean, mais Catherine,(dont c’est la fête, 25 novembre), précise que cela se prononce «  Leuvens ».

Après la présentation du village, Jean nous parle de Masséna né à Levens, dont vous trouverez un extrait des exploits à la fin du blog.

 

Nous montons au village par un vieux chemin de pierre.

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (1)

 

 

Au village, nous retrouvons le goupe venu avec Maitre Pierre.  Jean  fait visiter à tous les sites remarquables : la place avec vue sur la vallée et la  statue de Masséna, l’Eglise qu’il a pu faire ouvrir par une personne de l’office du tourisme qui nous a rapidement présenté son histoire , la chapelle des pénitents noirs, le jardin et les vestiges de la tour de guet d’ou nous découvrons un paysage à 360° avec vue sur la baie de Nice et la vallée du Var au Sud et le Mercantour au Nord Est.

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (39)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (2)


Les groupes se séparent . Le premier part rapidement pour l'ascencion.

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (38)

Une fois les randonneurs échauffés, Jean propose un  arrêt pour se dévêtir et nous remontons au pas habituel  vers le Mont Arpasse, où nous attend un troupeau de moutons. Pour éviter l’affrontement avec d’éventuels patous, Jean regroupe son monde et fait les recommandations utiles,  en français et en espagnol avec Willy...


2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (51)

   Et là haut notre hyper accompagnateur fait très fort. Sachant que l’on ne mangerait que vers 14 heures au plus tôt, il a prévu du pain et du saucisson à l’ail   pour le groupe. Chacun se  réconforte et nous  redescendons le ventre moins creux.

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (5)

Au retour nous marchons sur une crête qui se termine en éperon face au confluent du Var et de la Vésubie dont nous pouvons contempler les vallées étroites face à nous, et au fonds les sommets enneigés du  Mercantour.

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (30)

Nous retrouvons tout le monde au restaurant pour la daube provençale.

A la fin du repas Pierre et Daniel, le co-serre file, racontent quelques histoires.



  2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (19)2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (22)


Maurice nous fait chanter son concerto pour  louche et couvercle  déjà connu et apprécié des plus anciens et des plus  anciennes( c'est ce qui s'appelle loucher sur la louche ).

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (57)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (56)

 


Quelques photos  de rab

Merci aux photograpnes Jean, Jean-Marie,Gérard, Claude qui ont été inspiré par de nombreux couples...

 

 

 

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (10)2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (25)2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (54)2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (8)

 

et très imaginatifs pour en créer ...

   

047

054

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (17)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (9)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (18)

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (16)

055 053

A qui ces belles chaussures étrennées ce jour: les gagnants auront droit à leur photo dans le prochain blog.

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (43)2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (44)

 

encore quelques images 

028

014

 

Et Masséna, l’enfant de Levens

2010-11-25 LEVENS MONT ARPASSE (48)La ville de Levens peut se targuer d’avoir vu naître en 1758 un fidèle de Napoléon, André Masséna. Maréchal de France, duc de Rivoli, Prince d’Essling, autant de titres qu’il se vit décerner pour son courage lors de batailles décisives… André Masséna s’engage dans l’armée à l’âge de seize ans pour voir du pays. A trente-et-un ans, il se retire de la carrière militaire,et reprend du service à la Révolution. Il participe aux combats du comté de Nice . Avec Bonaparte, il  dresse le plan de campagne pour l’Italie : la stratégie adoptée est payante puisqu’elle permet la victoire de la bataille de Loano. Cet officier est de tous les combats. C’est lui qui force le passage du pont de Lodi, prend part à l’épisode Rivoli. D’ailleurs, c’est à cette occasion que Napoléon prononce cette phrase élogieuse : “ Vous êtes vraiment l’enfant chéri de la victoire ”. Mais c’est dans une épreuve difficile que l’enfant de Levens se distingue parmi les braves. En 1809, la bataille de Wagram fait rage et André Masséna est blessé. Il refuse de quitter ses hommes car partir serait pour lui le désaveu total de tous ses hauts faits militaires.

De sa calèche, il se démène comme un beau diable, hurlant et tempêtant. La voiture cahotante sur les routes défoncées ne l’arrête pas, et malgré la douleur causée par sa blessure, il continue de donner les ordres, d’encourager ses subordonnés jusqu’à la victoire. La patrie reconnaissante ne s’est pas méprise quant à ses qualités en lui rendant un dernier hommage : son nom est inscrit au fronton de l’Arc de Triomphe. Après Waterloo, rallié à la monarchie, il meurt à Paris le 4 avril 1817

 

 

  Merci à Jean, notre hyper accompagnateur présent sur tous les fronts quelles que soient les circonstances pour cette randonnée très réussie.

 

  Prochaine randonnée :

Jeudi  2 Décembre à 8 H 00 : SAINT –VALLIER de THIEY ( 06 ) – Croix et Col de CABRIS

 

A partir du village de SAINT-VALLIER de THIEY, typique village provençal de moyenne montagne situé dans le cadre sauvage des Préalpes Grassoises, par des pistes et des chemins aux faibles dénivelées, nous irons à la recherche des vestiges des civilisations passées :

Bories, dolmens, tumulus, mégalithes et pierre druidique .

Ce parcours ne présente aucune difficulté particulière .

 

L : 17 Km 800 – Dénivelée : 410 m – D : 5 H 00 . Niveau : Moyen Médio . Repas et boisson tirés du sac .

Responsable : Daniel – 04.94.19.17.07                                                                         Boulouris N° 601

 

Itinéraire d’accès : Autoroute A 8              NICE-Sortie N°39             Lac de SAINT-CASSIEN-D2562 Val de Tignet

D11            SPERACEDES-CABRIS . Atteindre SAINT-VALLIER et stationner sur le Parking à la sortie du village . Coût du trajet A R : 108 Km x 0 € 20 = 21 € 60 + 4 € 80 = 26 Euros 40

 

voici l'itinéraire et le profil

Randonn-e du 02.12.10 .Croix et Col de Cabris 001001


 


 


 

 

 

...

Partager cet article

Repost0