Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 15:09

Roche Cline  et  La Baumelle

2010-07-02 Rochecline-000Aujourd’hui, cinquième et dernier jour de notre séjour à La Foux d’Allos, Jean nous propose de terminer en beauté. Nous allons gravir le Sommet de Roche Cline (2415 m).

Pendant ce temps, les « Petites Jambes » feront le Circuit de La Baumelle. C’est un « circuit agréable et facile au dessus de la vallée du Verdon, à la découverte des villages de La Baumelle, de La Baume, des Gays et des torrents de Valboyère et de Valdemars ». Le groupe sera conduit par Bruno et Jacky.

Mais revenons au premier groupe. Nous voici 13 courageux au départ. 

Jean a choisi de raccourcir le parcours : nous ferons les 300 premiers mètres de dénivelé en voiture.2010-07-02 Rochecline-001

« C’est une randonnée courte mais dure » nous dit Jean. Avec un dénivelé de 600 m pour une distance de 6 km seulement.

La veille, les conversations vont bon train. « Un dénivelé de 600 m sur une distance de 6 km, cela fait … ». Michel intervient : « Non ! Sur 3 km seulement ! Cela fait donc une pente moyenne de 20 % ! ».

Impressionnant ! Gérard, pour qui les degrés parlent davantage, calcule (de tête ??) : cela fait une pente de … 11,31 °. Cela fait une pente plus raisonnable !

Le point de départ se situe en haut du Bois de l’Herbe Blanche, au-dessus du village de Villard-Bas. Pour l’atteindre, il nous faut grimper en voiture par un chemin caillouteux et bosselé. Traversé fréquemment par des écoulements d’eau assez raides. Après avoir été bien secoués pendant une demi-heure sur ce chemin cahoteux, nous parvenons enfin à un petit alpage.

C’est ici que nous laissons les voitures. Ouf ! 2010-07-02 Rochecline-008

Nous voici à plus de 1800 mètres d’altitude. Nous début2010-07-02 Rochecline-010ons la rando en traversant une forêt de mélèzes. Pour l’instant nous marchons à plat. Et à l’ombre. Ca ne va pas durer !

On aperçoit le sommet de Roche Cline qui se dresse à travers les arbres. 2010-07-02 Rochecline-012

Puis nous atteignons une prairie. « C’est un champ d’épilobes. Il faut le voir quand il est en fleurs » nous dit Jean. Pour les fleurs, nous repasserons plus tard.

A présent le sentier grimpe pour de bon. Nous traversons à nouveau un bois. Nous marchons en silence, signe que la pente se fait plus raide. Nous marquons une première pause pour nous désaltérer. Le temps d’opérer un regroupement.
Puis nous reprenons notre grimpette. Nous débouchons sur une pente herbeuse. Plus un seul arbre à présent pour nous faire un peu d’ombre. En revanche nous avons droit à une très belle vue sur la vallée. Devant nous se profile le sommet de Roche Cline, à la forme conique. Allons-nous vraiment grimper au sommet ?

Nous poursuivons notre route. Voici à présent un raidillon qui grimpe dans les rochers. Puis nous marquons une pause. Nos maillots collent à la peau. Nous sommes trempés. Déjà ! 2010-07-02 Rochecline-016

« On voit bien le village du Seignus » nous indiqu2010-07-02 Rochecline-017e Jean. C’est le point d’arrivée de la rando « Les balcons d’Allos » que certains ont faite hier. « On voit la maison forestière où on a pique-niqué » ajoute Gérard.

« Et là en bas à droite c’est le hameau de Villard ».

Nous reprenons notre grimpette. Jean nous encourage. « On a fait le tiers de la montée ». 

Au détour d’un lacet, il nous montre un sommet. « A droite vous voyez le mont Pelat ». « Ne nous parle plus du Pelat ! On est fâchés » lui répond André. 2010-07-02 Rochecline-022

Puis nous nous arrêtons pour la pause casse-croûte.

« Dans la vallée, vers le Sud, c’est Colmars ». Où nous irons déjeuner tout à l’heure. Tout le monde s’est désaltéré et a mangé un petit morceau. Sauf Alice qui nous a lâchement abandonnés. Elle préfère ne pas s’arrêter. On ne la reverra qu’au sommet. 2010-07-02 Rochecline-025

Nous reprenons notre sentier qui grimpe à flanc de montagne. Devant nous se dresse la fière silhouette de Roche Cline. 2010-07-02 Rochecline-029

Nous marquons une nouvelle pause. « Nous sommes à + 280 mètres ». Autrement dit, nous avons fait la moitié de la montée. Nous nous dirigeons vers un éperon rocheux sur notre droite. Afin d’admirer la vue sur la vallée du Verdon. 2010-07-02 Rochecline-031

Puis nous poursuivons et atteignons une crête qui s’élève vers le sommet. Nous la suivo2010-07-02 Rochecline-036ns par un sentier caillouteux et raide.

Derrière nous, toujours une vue magnifique sur la vallée. Et devant nous, en ligne de mire, le sommet de Roche Cline. On ne voit plus que lui.

« Oh ! Regardez au sommet ! On voit deux chamois ! » s’écrie Jean-Louis. En effet, de part et d’autre de la croix qui coiffe le sommet, on aperçoit distinctement leurs silhouettes. « Il y en a même un troisième, c’est un petit ! »

Nouvelle pause. « On a fait les deux tiers. Il ne reste plus que 200 mètres ». 2010-07-02 Rochecline-033

Nous observons le sommet et son profil imposant. « On attaque par la face Nord ? » demande Daniel. Jean nous rassure : « Nous allons le contourner. Nous monterons par derrière ». La pente sera plus raisonnable.
« Le sommet que l’on aperçoit à gauche, c’est le sommet oriental (2492 m). Nous ne le gravirons pas ». Il demande des compétences et un équipement que nous ne possédons pas.
2010-07-02 Rochecline-035

Nous reprenons notre grimpette en direction du sommet. Le groupe s’étire. Chacun monte à son rythme. A l’arrière, Jean-Louis, en position de voiture-balai,  encourage les derniers.

A présent la pente devient raide, très raide. Sûr qu’elle avoisine les 50 % (26 °). Tout à coup le sommet disparaît à nos yeux. Car nous sommes à son pied. Nous le contournons tout en grimpant. Puis nous marquons une dernière pause avant d’attaquer la dernière ligne droite. 2010-07-02 Rochecline-039

Au loin une marmotte siffle. A l’arrière, les derniers souffrent un peu. Mais la victoire est proche. Ce n’est pas le moment de faiblir ! Le sommet, il est juste là, à quelques minutes. Alice l’a déjà atteint.

Une fois tous regroupés, nous partons à l’assaut de Roche Cline. Dernière petite grimpette sur la crête. Et nous atteignons le sommet. « Je ne croyais pas être déjà arrivée » nous dit Chantal. 2010-07-02 Rochecline-049

Nous voici au pied de la grande croix plantée au sommet de Roche Cline (alt. 2415 m). « On est sensiblement à la même altitude que Rochegrand » nous fait remarquer Jean. 2010-07-02 Rochecline-046

Nous admirons le magnifique panorama que Jean nous avait promis. « Un panorama à vous couper le souffle ! ».

Puis vient la séance photos : photos individuelles, photos de couples, photos de groupe.

Mais il est temps d’attaquer la descente. Descente sans surprise puisque nous suivons le même sentier qu’à l’aller. 2010-07-02 Rochecline-058

Sentier escarpé au départ. Puis descente raide mais régulière et plutôt agréable. Nous nous retournons pour jeter un dernier regard sur le sommet de Roche Cline. 2010-07-02 Rochecline-067

La descente se poursuit à flanc de montagne.

Nous traversons le seul passage un peu délicat, encombré de rochers. Puis le sentier chemine à travers la forêt. 2010-07-02 Rochecline-070

Et revoici le champ d’épilobes. Comme le fait remarquer Michel : « C’est le champ du départ ». (Attention : jeu de mots !)

Puis nous atteignons la barrière qui ferme l’entrée de la piste. Le groupe procède à quelques étirements avant de regagner les voitures.  

« Il est 12 h 15. Nous avons mis en tout 3 heures. Dont à peine 2 heures de montée » nous dit Jean. Bravo ! Ce fut une belle rando, « courte et dure », idéale pour nous mettre en appétit.

Nous reprenons nos voitures. Puis nous attaquons le plus dur : une demi-heure de tape-cul sur le chemin caillouteux du retour !

Ensuite nous filons vers Colmars où nous retrouvons les « Petites Jambes » et les non marcheurs, déjà attablés au restaurant.

Les « Petites Jambes », parlons-en. Comment ont-ils vécu ce circuit de la Baumelle ? 2010-07-02 Circuit de la Baumelle-001

« Ce fut un parcours facile et très agréable ». Dont on retiendra les points principaux :

A commencer par la présence de Daniel, n2010-07-02 Circuit de la Baumelle-015otre valeureux cycliste. Qui, en ce dernier jour, a délaissé la petite reine pour se consacrer à la sienne : Marie.

Ensuite, le groupe a traversé des alpages herbeux et très humides. En tête, Bruno ouvre la marche et se fraye un passage à travers les hautes herbes. Il déclare : « Je suis trempé jusqu’aux genoux … et même beaucoup plus haut ». On n’en saura pas plus ...  

Puis le groupe traverse un torrent sur des troncs d’arbres fort glissants. Où l’on voit Bruno, Jacky et Daniel, juchés sur un rocher pour assurer la sécurité des « Petites Jambes ».2010-07-02 Circuit de la Baumelle-017 

Enfin une rumeur court : on nous assure avoir vu, dans une prairie, Nicole faisant des galipettes. Claude est arrivé trop tard, malheureusement. Nous n’avons donc pas de photo de la scène.

Toujours est-il que la bande de Roche Cline et celle de La Baumelle se retrouvent autour d’une bonne table. Pour célébrer la fin de notre séjour au Val d’Allos. 2010-07-02 Rochecline-075

Notre repas se déroule dans une ambiance amicale et fort sympathique. Au nom de tous, Jacqueline remercie Jean et Bruno pour ce séjour enchanteur.

Et nous nous quittons en nous souhaitant

Bonnes vacances à tous !

 

Merci Jean, merci Bruno pour ces très belles randonnées.

Et merci encore pour ce séjour au Val d’Allos, dont nous garderons tous un excellent souvenir.

 

Merci aux photographes : Jean, Gérard, Jean-Louis, André.

Ainsi que Claude  pour le 2ème groupe.

 

Encore quelques photos :

 

Grimpette2010-07-02 Rochecline-023

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-07-02 Rochecline-0152010-07-02 Rochecline-034

Au sommet

 

2010-07-02 Rochecline-053

Descente

 

2010-07-02 Rochecline-059

2010-07-02 Rochecline-062

2010-07-02 Rochecline-064

Et encore Roche Cline

2010-07-02 Rochecline-028

Et les « Petites Jambes »

 

 

2010-07-02 Circuit de la Baumelle-016 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 14:50

Les Balcons d’Allos

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-000Aujourd’hui, quatrième jour de notre séjour à La Foux d’Allos, Jean – une fois n’est pas coutume - conduit le deuxième groupe aux Hameaux d’Allos. Histoire de lui éviter de mener un troupeau de 40 têtes, Gérard lui a fait la veille une proposition honnête. « Excellente initiative » selon Jean : mener une deuxième randonnée. Jean lui a proposé « Les Balcons d’Allos ».2010-07-01 Les Balcons d'Allos-001

Gérard est donc promu « chef de rando » pour la journée. Jean Agier sera son adjoint. Nous descendrons de La Foux d’Allos à la station du Seignus, au-dessus d’Allos.

C’est une rando en ligne. Il faut donc laisser des voitures au Seignus, pour le retour. Nous sommes 5 chauffeurs pour 17 randonneurs. Le compte y est.

A l’aube (8 h 30), les chauffeurs partent au Seignus laisser quatre voitures. Puis retour à l’hôtel d’où démarre la randonnée.

Première difficulté pour le tout jeune accompagnateur : trouver le départ de la rando.

Nous quittons l’hôtel à pied et rejoignons le télésiège, d’où devrait partir le sentier. Le voici. Heureusement, ici les sentiers sont bien balisés. Avec une carte et une boussole, il n’y a pas de risque de se tromper. Peu de risques en tout cas. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-003

Gérard présente la randonnée : « Ce sentier relie les stations du Val d’Allos, par la rive droite du Verdon. En chemin nous verrons le lac des Grenouilles. Nous sommes ici à 1720 mètres et atteindrons l’altitude 2192. Ce qui fait un parcours d’environ 13 km et un dénivelé positif de 500 mètres. Et nous descendrons de 710 mètres ».

Nous attaquons la grimpette par un chemin caillouteux et ensoleillé.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-006 

Très vite nous parvenons à un alpage. Des moutons y sont parqués dans un enclos. 

 

Des panneaux explicatifs jalonnent le chemin2010-07-01 Les Balcons d'Allos-009. Ici ce sont les moutons qui parlent aux randonneurs : « Nous les moutons, comme vous les humains, avons besoin de sel, insuffisant dans notre alimentation naturelle. Autrefois transporté à dos de mulet, le sel est aujourd’hui héliporté. Le berger place chaque jour le sel sur des pierres plates appelées « assalis » disposées à côté de sa cabane ».

Et qui fait le fier au milieu du troupeau ? Un âne !

Chemin faisant, nous croisons Marcel et Yvette. Ils sont partis avant nous se promener jusqu’au lac des Grenouilles. Ils s’apprêtent à rejoindre Jean pour le pique-nique. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-013

Nous approchons d’un torrent. Hélas, la passerelle qui l’enjambait a été emportée. Jean cherche un passage en aval, tandis que Gérard part explorer le torrent en amont. Il pose son sac et remon2010-07-01 Les Balcons d'Allos-015te le torrent. Il réussit à traverser le torrent … sans son sac. Pendant ce temps Jean a trouvé un passage en aval. Le groupe franchit le torrent, avec l’aide de Dominique et de Michel.

Gérard choisit de rejoindre le groupe en suivant le torrent. Mais là il bute sur une butte. Il escalade la butte en enjambant plusieurs pins abattus. Il parvient au sommet. De là il aperçoit André qui a récupéré son sac. Merci André ! Il prend la pose (pour la photo). Puis redescend récupérer son sac … ainsi que le groupe. Petite erreur de jeunesse : on ne doit jamais abandonner son sac !

Nous poursuivons notre chemin à travers bois. Puis nous débouchons sur une clairière. C’est l’heure de faire une pause. Pause technique suivie d’une photo de groupe. Le temps est splendide. Tout le monde est radieux.  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-019 

Nous reprenons notre sentier qui grimpe gentiment à travers l’alpage. A l’arrière, André et Jean-Louis (nos deux serre-files en alternance) et surtout 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-026Maryse, notre botaniste distinguée, s’arrêtent fréquemment pour admirer et photographier une fleur. Car côté fleurs, c’est un vr2010-07-01 Les Balcons d'Allos-025ai bonheur. Aux espèces méditerranéennes s’ajoutent des espèces plus alpestres : ici des ancolies, là des lys martagon.

Voici des asphodèles, encore en fleurs. « Ils sont bien gras. On voit qu’ils ne manquent pas d’eau » remarque Nicole.

Et voici une fleur que Maryse identifie aisément : c’est une violette à deux fleurs (viola biflora). Et celle-ci, n’est-ce pas un « lys de Saint Bruno » ? Et voici encore des clématites sauvages, des bleuets ou autres centaurées. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-028 

Le groupe s’étire. A l’avant, Jean se retourne. « Ca traîne à l’arrière. S’ils s’arrêtent toutes les cinq minutes, on ne va jamais arriver. Tu vas voir, si l’orage vient, ils vont se mettre à courir ». 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-029

Voici à présent la direction du lac des Grenouilles.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-036 Nous avançons. Mais Jean regarde la carte et constate : « Notre direction c’est la Maison Forestière de Valdemars ». C’est exact : notre sentier passe au-dessus du lac. Nous le verrons d’en haut, un peu plus loin sans doute. Nous revenons sur nos pas et reprenons notre grimpette. Direction Le Seignus. A présent nous marchons à travers bois, au milieu des rochers. La flore change. Voici des buissons de rhododendrons. « Ce sont des azalées » nous disent Marie et Marinette. Et voici des myrtilles que Dominique nomme des brimbelles. Comme on dit dans les Vosges, « elles sont bien belles, ces brimbelles ».

Nous progressons, mais il faut se rendre à l’évidence : c’en est fini du lac des Grenouilles. Nous ne le verrons pas. Tant pis ! A l’opposé du lac d’Allos, plus grand lac d’altitude d’Europe, le lac des Grenouilles serait le plus petit. « Ce n’est qu’une mare à têtards » nous a dit Marcel.

Il2010-07-01 Les Balcons d'Allos-038 est 10 h 45. Il est grand temps de faire la pause casse-croûte. « Nous allons descendre un peu » indique Gérard. « Puis nous grimperons et nous franchirons la Montagne de Rouanouse. C’est là que nous atteindrons le point culminant de la journée : 2192 mètres ».

Nous reprenons notre sentier à flanc de coteau. De nombreux ruisseaux ou torrents dévalent de la montagne. En voici un qui court dans les rochers. Nous franchissons le gué sans difficulté.

Plus loin nous traversons un large pierrier. Nous enjambons les rochers. Sous nos pieds on entend un grondement sourd. C’est le bruit du torrent qui dévale la pente sous le pierrier. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-044

En tête, Jean s’arrête quelques secondes. « Un chamois ! ». Mais il a détalé dans le bois. Nous poursuivons notre route. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-047

Voici encore un gué à traverser. Puis nous parvenons à une large prairie. Difficile de se repérer, car il n’y a aucune trace. Seul un rocher balisé, en plein milieu de la2010-07-01 Les Balcons d'Allos-051 prairie, nous assure que nous sommes sur la bonne voie. Nous marchons prudemment dans l’herbe spongieuse. Le sol est gorgé d’eau. Devant nous se dresse la montagne que nous devons franchir. Au loin le ciel s’assombrit. Allons-nous être gagnés par l’orage ?

Nous attaquons notre grimpette à flanc de montagne, parmi les rochers. Sur un sol caillouteux. La pente se fait raide.

Enfin nous atteignons la crête. Nous nous dirigeons vers un éperon rocheux qui domine la vallée du Verdon.2010-07-01 Les Balcons d'Allos-055 

La vue est magnifique sur la vallée et les sommets environnants. 

A nos pieds, voici encore des fleurs. « Ce sont des globulaires » nous dit Maryse. Et de minuscules plantes grasses. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-062

Nous prenons q2010-07-01 Les Balcons d'Allos-065uelques photos de groupe, sur fond de montagnes.

Il est midi. Il est temps de passer aux choses sérieuses. « Nous allons attaquer la descente. Nous pique-niquerons près de la maison forestière » annonce Gérard. « Il nous faut un ruisseau pour mettre le rosé au frais » demande Cathy. On verra.

Le ciel se couvre. Nous attaquons rapidement la descente. Dans les rochers d’abord. Puis au travers d’un alpage suivi d’un petit bois de mélèzes. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-074

Voici à nouveau un torrent qu’il nous faut franchir. Puis nous débouchons dans un vaste alpage. Voici là-bas la Maison forestière de Valdemars (2030 m).

Nous nous installons sur des rochers près d’un bois de mélèzes. Et nous attaquons notre pique-nique. Les nuages se dissipent. Le soleil brille à nouveau. Et le rosé de Michel est bien frais. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-079

A présent que les nuages se sont éloignés, nous avons tout notre temps. « Nous avons fait les deux tiers du parcours. Il ne nous reste plus qu’à descendre de 500 mètres environ » annonce Gérard.

Après le rosé et le café pour quelques privilégiés, voici le gingembre de Dominique et les mirabelles séchées de Maryse. Certains s’allongent au soleil pour une petite sieste. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-080

Mais il est temps de repartir. Nous descendons à travers l’alpage. Voici à nouveau des fleurs : des trolles. Un champ de trolles ! 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-084 

Puis nous traversons un bois de mélèzes. « Regardez les troncs. Ils sont courbés à leur base ». Sans doute l’effet de la neige et du vent.  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-086 

Nous traversons à présent un alpage. Nous sommes environnés de fleurs. Un vrai régal ! On aperçoit là-bas une bande blanche comme neige. Elle contraste avec le vert de la prairie : c’est un tapis d’ombellifères. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-093

Nous atteignons à présent une large piste : la piste forestière du Valdemars.

Danièle a pris la tête du groupe. Nous descendons à bonne allure. « Il tombe des gouttes ». Heureusement ça ne dure pas.

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-092

A l’arrière, Henry nous appelle. Il nous fait remarquer un fléchage que personne n’avait vu. Nous revenons sur nos pas et abandonnons la piste pour le sentier de la Rouine. 2010-07-01 Les Balcons d'Allos-094

Le sentier est accidenté. La pente se fait plus raide. En bas de ce raidillon, une pancarte indique la direction du Seignus-Bas. A droite, une piste mène … au Seignus-Haut sans doute.

« Au fait, où avons-nous laissé les voitures ? ». Au Seignus Bas ? Non ! Plutôt au Seignus Haut. Plus précisément dans le bas du Seignus-Haut.

Deux options s’offrent à nous : d2010-07-01 Les Balcons d'Allos-095escendre en bas ou monter en haut.

Nous choisissons la deuxième. Après avoir grimpé dans la station puis dévalé quelques routes de peu d’intérêt, voici enfin nos voitures.

Le beau temps se maintient. Nous décidons donc d’aller prendre un pot à Allos. Un pot bien mérité, après cette fort belle randonnée.

Nous dégustons les gâteaux d’Alice puis la tarte aux myrtilles de Danièle. Tarte découpée en 16 parts grâce à la dextérité de Nicole. Et grâce aux assiettes aimablement prêtées par le bistrotier.

Une belle journée s’achève …

 

Merci Jean de nous avoir proposé cette très belle randonnée.

Merci à tous : accompagnateur, adjoint, serre-files et participants.

 

Et merci aux photographes : Gérard, André.

 

Encore quelques photos :

Des gués encore des gués

  2010-07-01 Les Balcons d'Allos-040

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-049

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-059

 

 

Au sommet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-067

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Descente dans les alpages

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-069

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-070

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Paysages alpins

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Des fleurs encore des fleurs

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-023

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-027

 

 

 

 

 

2010-07-01 Les Balcons d'Allos-083

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 14:32

Allos - Le Circuit des lacs

 

2010-07-02 Rochecline-000Aujourd’hui, deuxième jour de notre séjour à La Foux d’Allos, Jean nous propose une randonnée intitulée « le Circuit des Lacs ». Lac d ALLOS

 

« C’est un très beau circuit classique où la vue se développe au sommet sur l’ensemble des Alpes du Sud ». Nous monterons dans les alpages dominant le Lac d’Allos. Puis nous grimperons jusqu’au Col de la Petite Cayolle (2639 m) par les Lacs des Garrets et de la Petite Cayolle.

 

Nous voici 41 randonneurs au départ, sur le Parking du Laus, au-dessus d’Allos. Au lieu-dit « Le Verrou » (alt. 2108 m).

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-135

Heureusement nous ne ferons pas tous le même circuit. Pour les « Petites Jambes », Jean a prévu un parcours réduit. Le groupe sera conduit par Daniel et Jacky. Il rejoindra directement le lac d’Allos, fera le tour du lac. Puis après avoir pique-niqué, il attendra sagement le premier groupe à l’hôtel refuge, situé près du lac.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-004

Il est 9 h 30. Le premier groupe (21 randonneurs) démarre. Nous suivons un sentier très agréable qui monte régulièrement à travers un bois de mélèzes. Nous marchons en silence. 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-003

On n’entend que le chant du coucou et du torrent qui gazouille.

 

Nous voici bientôt arrivés au Plan de Méouille (alt. 2259 m). C’est ici que les « Petites Jambes » qui nous suivent à quelques minutes, bifurqueront en direction du lac d’Allos.    2010-06-29 Le Circuit des Lacs-006

 

Nous débouchons à présent dans un vaste alpage. Devant nous les sommets encore enneigés se profilent sur fond de ciel bleu. Quel paysage magnifique ! Les photographes s’en donnent à cœur joie.

 

Nous marquons une pause. Les photos de groupe s’enchaînent. Les sourires sont éclatants devant tant de beauté.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-018

Jean nous présente le profil de la rando. C’est un parcours de 13 km environ, avec un dénivelé de 680 m. Puis Jean nous indique les sommets environnants. « Ici, voici le mont Pelat (3051 m) ». C’est le sommet que nous devrions faire dans deux jours. Mais rien n’est moins sûr. « Et là-bas, regardez, c’est le Pas de l'Encombrette (2527 m) ». Et le lac d’Allos ? « D’ici on ne le voit pas. Un repli de terrain le cache ». 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-026

 

Nous reprenons notre grimpette. Nous traversons à nouveau un bois. Et nous franchissons un premier névé. Avant de retrouver les alpages.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-030

« Là, sur la gauche, vous avez le ravin de Méouille. Le torrent est alimenté par le lac de la Petite Cayolle ». Que nous verrons tout à l’heure.

 

« Regardez la marmotte là-bas. Elle n’est pas inquiète, on ne l'entend pas siffler ». C’est vrai, de nos jours les marmottes sont devenues bien familières. 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-034

 

Ici, voici des gentianes, d’un bleu profond.

 

Tout à coup : « Chut, un chamois ! » Nous nous arrêtons pour l’apercevoir. Lui non plus ne semble pas effrayé par notre troupe de randonneurs. Le temps de prendre quelques photos et nous reprenons notre grimpette.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-027

Voici encore un névé, plus important. Cinquante mètres à traverser en mettant bien ses pieds dans les traces des premiers.

 

Le sentier grimpe plus fort à présent. Jean nous encourage. « Nous sommes à 2400 mètres. Nous atteindrons 2602 mètres au Pas de LaussonVous verrez, la vue sur les lacs, c'est extraordinaire ! ».

 

Quelques minutes plus tard, nous marquons une pause. A 2500 mètres.

En bas, voici le lac d’Allos, superbe. Il est 11 heures. « On devrait voir les Petites Jambes. Voilà le refuge où on va les retrouver ».  Mais on ne les voit pas. Où sont-ils cachés ?

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-038

Jean nous parle du lac d’Allos. « Avec une superficie de 54 hectares et une profondeur de 48 m, c’est le plus grand lac naturel d’altitude d’Europe (2228 m). Alimenté essentiellement par la fonte des neiges, il est peuplé de truites fario et d’ombles chevaliers ». Puis Jean nous indique les sommets qui dominent le lac : au Nord, le mont Pelat et au Sud, cinq tours de grès, « les Tours du Lac ». « Côté Sud, voici Rochegrand. C’est la rando que l’on fera demain ».  

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-048

Les photographes, éblouis par cette vue magnifique, prennent le lac sous toutes ses coutures.

 

Nous abandonnons ce superbe point de vue. « Nous allons au Pas du Lausson » nous dit Jean. « Puis on suivra la ligne de crête et on redescendra sur le Lac des Garrets ». 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-051

 

Et quelques minutes plus tard, nous voici au Pas du Lausson  (2602 m). Il est 11 h 30.

 

Nous poursuivons sur la crête, par un sentier caillouteux. « On est sur la ligne de crête entre les vallées du Var et du Verdon ». A une brèche, on aperçoit, vers le Sud-est, le petit lac du Lausson. Nous grimpons toujours et passons près du sommet du Lausson. Puis par une croupe herbeuse jalonnée de cairns, nous atteignons la Tête du Lac des Garrets (2678 m).

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-059

Voici tout en bas un petit lac, presque rond, bordé de névés.

 

« C’est le Lac des Garrets. Nous allons le contourner par la droite. Faites attention en traversant les névés ! »

 

Nous descendons dans les cailloux et atteignons le bord du lac. Le lac est encore couvert de neige et de glace. Les photographes font le plein d’images splendides : le lac en gros plan, le lac avec en arrière-plan les sommets enneigés. 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-064

 

Nous traversons les premiers névés. Attention à ne pas glisser ! Car la pente nous conduirait tout droit dans l’eau glacée. Le groupe s’étire tout autour du lac. Bruno, notre serre-file, ferme la marche. 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-078

 

A présent nous grimpons dans d’immenses pierriers.

 

Il est midi passé. « On va aller au lac de la Petite Cayolle pour pique-niquer » nous dit Jean. Nous progressons à flanc de montagne, dans les pierriers. Laissant sur notre droite le Sommet des Garrets (2822 m).

 

Jean nous montre un col, sur la droite. « Là-bas, c’est le col de la Cayolle. Qui fait communiquer les vallées du Var et de l'Ubaye ».

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-083

Puis nous arrivons au-dessus du lac de Petite Cayolle. Encore plus enneigé que le précédent. Il est entouré de névés ou de pierriers en pente raide. Impossible de pique-niquer près du lac. 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-084

 

Nous contournons le lac à flanc de montagne et atteignons le col de la Petite Cayolle (2639 m). Puis nous redescendons près du lac. Ici encore les photographes s’en donnent à cœur joie.

 

Le temps de jeter un dernier regard vers le lac et nous grimpons dans les rochers. Nous franchissons un verrou. Puis nous descendons dans un2010-06-29 Le Circuit des Lacs-098 pierrier. En direction du ravin de Méouille.

 

Nous enchaînons les lacets. Gérard se fait remarquer en coupant par un raccourci. « Quelle honte ! » Mais un peu plus loin, Bruno lui-même, prend un raccourci. Il entraîne à sa suite la queue du groupe. Si à présent le mauvais exemple vient d’en haut !...

 

« Nous allons suivre temporairement le sentier du Pelat » nous dit Jean. Le Pelat que nous ne ferons peut-être pas ! Dans le ciel, apparaissent quelques nuages menaçants. Nous sommes environnés de mouches. Sentent-elles l'orage ? Ou sont-elles attirées par nos maillots parfumés ?

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-100

« Nous allons traverser le Méouille ». Le torrent, alimenté par la fonte des neiges, dégringole dans les rochers. Nous franchissons le gué.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-105

Puis nous atteignons un petit coin d’alpage. Idéal pour pique-niquer. Au pied d'un bosquet. Et près du torrent dont la musique va nous charmer tout au long de notre repas. Et dont l’eau fraîche ravit Michel. « Je vais mettre le rosé au frais » nous dit-il.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-111

Pique-nique ô combien agréable, dans ce cadre enchanteur. Hélas le ciel se couvre, il commence à faire frais. Les mouches s’agitent autour de nous.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-107

« Regardez là-haut ! On aperçoit des randonneurs. Ils descendent du mont Pilat ». Ils descendent même très vite. Pressés sans doute d’arriver avant l’orage.

 

Mais bientôt le ciel se dégage et le soleil brille à nouveau. On resterait bien volontiers faire une petite sieste. Mais Jean nous prévient : « Dans dix minutes nous partons. On va rejoindre le lac d'Allos et le deuxième groupe ».

 

Et nous reprenons la descente vers le pas de Méouille. Qui a dit : « Ce nom là on va le retenir » ?

 

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-116Nous suivons un sentier un peu caillouteux, mais facile. Voici le torrent. Nous le traversons. Un peu plus loin, nous le retraversons. Avant de le re-retraverser plus bas.

 

Tout à coup, la tête du groupe stoppe net. « Des chamois ! Chut ! » En effet, dans la pente, un groupe de chamois batifole. Sans nous prêter la moindre attention. Les photographes complètent leur collection d’im2010-06-29 Le Circuit des Lacs-122ages.

 

Nous reprenons notre descente. Nous voici de retour dans les alpages.

 

Jean stoppe à nouveau le groupe. Cette fois-ci, c’est une marmotte. Confortablement installée sur un rocher. Un rien cabotine, la marmotte.  Enfin nous arrivons en bas du ravin. Quel ravin ? En bas du ravin de Méouille, bien sûr !

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-128

Dernière traversée du torrent, sur une passerelle cette fois-ci. Et voici qu’apparaissent à travers les mélèzes, le lac d'Allos et ses tours enneigées. Paysage sublime !

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-132

Et voici l’hôtel-refuge. Et sa terrasse au soleil, où nous allons prendre un pot bien mérité.

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-133

Mais au fait, où est le deuxième groupe ? Ils devaient nous attendre ici jusqu’à 15 heures. Nous demandons au patron. « Avez-vous vu un groupe d’une vingtaine de personnes ? » « Oui, je les ai vus. Ils sont partis il y a environ un quart d’heure. Ils craignaient d’être pris par l’orage ». Eh bien, tant pis pour eux ! Ils nous attendront aux voitures.

 

Nous profitons du soleil et de ce cadre enchanteur. Mais voici que le ciel se couvre. Il commence à faire frais.

 

Nous prenons le sentier de retour qui grimpe à travers les mélèzes. Petite halte pour attendre des retardataires. Jean en profite pour nous parler des mélèzes. « A l’ouest du Lac d’Allos, le vallon de Valplane étend paisiblement ses alpages. Mais dans un amoncellement de rochers, d curieux mélèzes, aux formes décharnées et biscornues, au tronc immense, attire la curiosité des randonneurs. Ils sont les derniers témoins des forêts médiévales qui couvraient le Haut-Verdon. Certains ont plus de six siècles, peut-être huit… ».

 

Nous reprenons notre route et arrivons bientôt au parking du Laus. Nous y retrouvons les « Petites Jambes ». Sont-ils fatigués par leur attente ? Ou par leur randonnée (9 km et 300 m de dénivelé) ? De l’avis général, ils ont beaucoup aimé leur balade. Et apprécié « l’instant magique devant la scène apaisante que représentent les quatre grandioses « Tours » qui se reflètent sur le miroir figé du Lac d’Allos ». 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-142

 

Mais à la question « Pourquoi ne pas nous avoir attendus au lac ? », Daniel répond : « Vox populi, vox dei » !

 

En dépit des souhaits de Jacky, qui disputait une partie de cartes acharnée et d’Yvette, qui aurait bien aimé faire une petite sieste, la majorité l’a emporté.

 

Merci donc, Daniel et Jacky, pour avoir mené à bien cette randonnée. Et pour votre respect rigoureux de la démocratie ! 

    

Et merci Jean pour cette superbe randonnée, qui nous a permis de découvrir et d’admirer des paysages grandioses.

     

Merci aux photographes : Jean, Jean-Marie, Gérard, Bruno, Jean-Louis, André.

 

Ainsi que Claude pour le 2ème groupe.

 

  

Encore quelques photos :

 

Paysages alpins

  2010-06-29 Le Circuit des Lacs-012

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-017

 

 

Les « Grandes Jambes »

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-020

 

 

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-036

 

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-041Et les « Petites jambes »

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-138

 

 Des névés encore des névés

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-028

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-056

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-075

 

Des lacs encore des lacs

 2010-06-29 Le Circuit des Lacs-0702010-06-29 Le Circuit des Lacs-067

 

Pause repas et boissons 

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-109

2010-06-29 Le Circuit des Lacs-133

Partager cet article
Repost0