Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 17:26

Les Manjas Perus *circuit au Thoronet - jeudi 12 Mai 2016

* Les mangeurs de poires sauvages - autrefois les habitants de la région avaient peu à manger et se nourrissaient de ces fruits très durs et peu goûteux (office de tourisme)

Que de monde aujourd’hui. 35 randonneurs et randonneuses se retrouvent sur le parking de l’office du tourisme du Thoronet pour une balade conduite par Jean Bo, à destination de l’Argens et du canal de Ste Croix.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Est-ce la longueur et le dénivelé de l’autre rando qui a fait peur à certains, par crainte de la météo capricieuse ces derniers jours, ou l’effet Jean Bo, conducteur de file. Nous ne parlerons donc pas aujourd'hui de petites jambes.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Jean nous présente le circuit : « petit tour dans le village avec visite de l’église pour ceux qui le souhaitent, puis 2 difficultés, traversée d’un torrent, petite côte ensuite, et cahin- caha après avoir traversé deux villages nous arriverons au bord de l’Argens où nous pique-niquerons, après avoir longé le canal de Ste Croix . Le retour se fera pour partie sur le même chemin. La longueur de la balade est de 11.800 kms et 199 m. de dénivelé »

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous passons devant une plaque commémorative

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016avant de nous arrêter devant un chariot rappelant que dans le secteur des mines de bauxite étaient autrefois exploitées.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Les manjas perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous nous dirigeons vers l'église et passons devant la mairie.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Au son des cloches, nous voilà partis pour affronter la 1ère difficulté  !!!!!! de la journée : la traversée du torrent à sec.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Nous passons devant des vignes

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 et attaquons la 2è difficulté, une bonne montée sur chemin partiellement asphalté.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Ca y est le chemin est presque plat maintenant

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nos serre-files sont bien en arrière-garde

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Petite halte à un croisement pour se désaltérer et se débarrasser des pulls ou polaires pour certains.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Puis, nous traversons une forêt

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016et longeons une oliveraie

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 Suite aux pluies de ces derniers jours, quelques flaques d'eau sont présentes sur le chemin. Pas de problème, celui-ci est large. Les chaussures ne vont pas en souffrir.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016C'est à proximité d'un clapier (amas de pierres regroupées par l'homme pour dégager un terrain agricole ou pastoral ) que nous faisons la pause banane. Quelques gouttes de pluie viennent perturber celle-ci, aussi certains revêtent leur k-way alors que d'autres, plus optimistes se disent que cela ne va pas durer. La météo va leur donner raison.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Durant la pause Jean apporte quelques précisions concernant l'abbaye du Thoronet.

Extrait de Provence web "L'Abbaye du Thoronet exprime l'essence même de l'art cistercien fait de dénuement extrême, de pureté des lignes, de simplicité de volumes, de rigueur inspirés par Saint Bernard.
Elle a été fondée en 1146 par les moines cisterciens de
Tourtour dans un site sauvage de l'arrière pays du Var sur la commune du Thoronet. Les travaux d'édification de l'abbaye Notre-Dame-du-Thoronet s'achèvent pour l'essentiel en 1175, bien que quelques travaux ne soient terminés qu’en 1190.
L'abbaye du Thoronet est l’une des plus remarquables abbayes issues de l’ordre de Cîteaux. Pureté des proportions, simplicité des volumes, rigueur de l’appareillage des pierres et absolu dépouillement de l’architecture lui confèrent une beauté austère et sans artifice conforme à la spiritualité que prônait Saint Bernard de Clairvaux.
Toute l'harmonie de cet édifice, dépourvu de tout décor sculpté, repose sur le jeu des volumes architecturaux. Il est d'un style roman austère, très géométrique. Ses bâtiments s'organisent autour d'un cloître aux solides arcatures. A l'exception de la voûte « en palmier » de la salle capitulaire, la voûte en berceau est ici reine, de l'église au cellier en passant par le dortoir.
Au début du XIIIème siècle, le monastère abrite une vingtaine de moines et quelques dizaines de frères convers. Moins de deux siècles plus tard, le déclin de l'abbaye est déjà entamé. En 1790, sept moines âgés y résident encore. Fortement endommagée par des remaniements intervenus au XVIIIème siècle puis par les destructions révolutionnaires, l'abbaye a été progressivement rachetée par l'Etat à partir de 1854.
La disparition de l'abbaye menace lorsque, la découvrant, Prosper Mérimée la sauve en la signalant à Revoil, architecte des monuments historiques de l’époque qui va la restaurer dès 1873. Cette restauration est reprise ensuite par son successeur Formigé après 1907 et n'a pas cessé depuis.
Aujourd'hui relevée des ruines, elle a retrouvé son apparence d'origine grâce à d'importants travaux de restauration"

Face à nous d'une part les anciennes mines de bauxite et les monts des petit et grand Bessillon où une randonnée pourrait être organisée pour le groupe des grandes jambes.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous longeons alors des vignes et pouvons voir que celles-ci remplacent peu à peu la forêt. Des zones ont été déboisées et d'autres sont en cours.Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Le chemin est toujours large et presque plat et le rythme est aligné à celui des petites jambes.Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

 

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Toujours des vignes avec une ancienne maison de vigneron restaurée.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Le chemin descend quelque peu maintenant

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Il nous conduit au canal de Ste Croix, qui alimente toutes les copropriétés environnantes.

Extrait site office du tourisme du Thoronet :

"Le canal de Sainte-Croix est une petite merveille de fraîcheur et de verdure qui porte l'eau de l'Argens sur les communes du Thoronet et de Lorgues.

Conçu sous le règne de Charles X par une poignée d'hommes avisés, il fut réalisé entre 1843 et 1846, autorisé par une ordonnance royale de Louis-Philippe.

Il étire ses quelque trente kilomètres -c'est le plus long canal d'irrigation du Var- du hameau de Sainte-Croix jusqu'au Pont d'Argens d'où il se divise en deux branches secondaires.
Accolé au pont, le canal de la rive gauche traverse l'Argens et, sillonnant le territoire lorguais, rejoint le fleuve au Plan de la Vache. Le canal de la rive droite, lui, reste sur les terres du Thoronet jusqu'au hameau des Mauniers.
Avant le passage du canal, les terres étaient alors réservées à la culture du blé, de la vigne et des oliviers. La proximité de l'eau et la possibilité d'arroser sans dépendre des conditions climatiques a soulevé l'enthousiasme et transformé en verdoyantes prairies et en généreux potagers les rives autrefois incultes de l'Argens.
Le canal de Sainte-Croix est parsemé d'ouvrages d'art, lavoirs, aqueducs, ravissants ponts de pierres, qui furent construits par des ouvriers talentueux sous la direction des ingénieurs des Ponts et Chaussées.
Aujourd'hui géré par une ASA, association syndicale autorisée, représentant un groupement de propriétaires, le canal est entretenu par un aygadier.
Ses berges accueillent une faune et une flore remarquables."

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous traversons par la suite le village du Moulas dont les habitants sont pleins d'humour. Il faut prendre le temps de regarder les diverses décorations et inscriptions.

Les manjas perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Un cadran solaire et une brouette. A quoi servait-elle donc? A chacun sa supposition mais pas de réponse vraiment. Peut-être qu'un lecteur pourra nous le dire.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

En cours de route nous avons pu voir de belles maisons, récentes pour certaines, mais bien isolées, qui plus est à l'accès difficile, car témoins nous l'avons été. De nombreuses voitures pour le lieu nous ont doublés ou sont arrivées face à nous. Difficile de trouver un petit coin pour les laisser passer.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous retrouvons le canal,

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 quand avant d'accèder au bord de l'Argens, un panneau a attiré notre attention. Dans le coin, l'humour est vraiment présent.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous nous arrêtons pour le pique-nique. Est-ce que certains avaient prévu que le groupe serait important car 4 vins différents à l'orange étaient proposés en apéritif, accompagnés d'amandes et cubes de fromage. Pas d'oenologue dans le groupe aussi pas de classement. Tous étaient très bon. Après ce fut vin rouge, rosé, café, cake, chocolat... Certains diront : "on ne s'en fait pas dans le groupe des petites jambes". Merci à tous ceux qui régalent.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Puis petite sieste pour certains ou discussion animée, en position debout, (est-ce que les cailloux seraient trop inconfortables) mais pas de belote aujourd'hui, au grand dam de Jacky, il manque des joueurs. Mais il est temps de repartir

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 n'oublions pas après avoir fait les photos du groupe.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Au bout d'un petit chemin nous débouchons dans une magnifique clairière et Jean de dire : "J'avais pensé qu'on aurait pu déjeuner ici. Peut-être que certains auraient préféré : troncs d'arbres pour s'installer, herbe douce, mais pas d'eau."

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Il n'y aurait pas eu de vin non plus, enfin de raisins car ceux-ci sont loin d'être mûrs.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Et nous revoilà à longer le canal en file indienne,

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous passons à proximité d'un pont perdu dans la végétation

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016avant de passer sous un acqueduc où Jean est allé se percher, et sur lequel passe le canal.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Les manjas perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Le chemin traversant le vallon de Gaurand, caillouteux et raviné nous conduit au Villard

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Nous approchons du chemin emprunté ce matin en début de parcours quand nous voyons sur un pylone les marques indiquant que nous sommes sur le chemin de Compostelle et de Rome.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Dans ce sens pour rejoindre le village la pente est raide. Certains genoux souffrent.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016 Le parking du départ n'est plus loin.

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016La balade se termine sur la terrasse d'un café du village, où les tables nous ont été résevées pour partager le verre de l'amitié accompagné de quantité de biscuits et gâteaux divers (la publicité est involontaire).

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Merci Jean pour cette agréable randonnée inédite.

Les photos sont de Claude, Michel et Rolande.

Pour rappel petite info de Jean : "N'oubliez pas de vous inscrire rapidement pour la rando resto du 26 mai à Thiéry."

Et pour terminer quelques fleurs, tout d'abord des griffes du diable

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

des pois de senteur

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

un glaieul sauvage

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

des aphyllantes

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

des escholzias

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

des pyracanthas en fin de floraison

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

des valérianes

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

une orchidée et des coquelicots

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

de belles cerises presque mûres

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

un magnifique arbre, et un 2è en fleurs dont personne ne connaît le nom ....

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Las manjas de perus - circuit au Thoronet - jeudi 12 mai 2016

Repost 0
Published by Rolande
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 10:03

10ème anniversaire du blog Randosboulouris

Heureux d'avoir dix ans et de fêter mon 10 ème anniversaire.

Je suis né avec la rando du Cercle de Boulouris du 6 mai 2006  entre Rougon et Trigance. Si vous voulez me voir à la naissance, non je ne suis pas tout nu sur un coussin, allez sur le lien suivant

 http://randosboulouris.over-blog.com/article-2682810.html

 

Comme vous le voyez, je suis tout petit mais depuis j'ai bien grandi.

Pour les historiens qui s'intéresseront à moi dans l'avenir, je vais vous donner ci-dessous quelques informations. Ce n'est pas encore une autobiographie, je suis bien trop jeune.

Tout d'abord, ma naissance : Michel B, un marcheur suggéra à Jean-Marie de se lancer dans cette aventure. 

Ce fut lui mon premier Papa, il m'appela Randosboulouris (il ne s'était pas trop foulé !).

Je fus présenté au Conseil d'administration du Cercle de Boulouris pour obtenir "l'imprimatur". J'avais deux parrains, Bruno G et Jan Bo. Un des administrateurs, (comment s'appelle-t-il déjà ? Bof, ce n'est pas grave!) était mal disposé vis-à-vis de notre projet.

Il avait deux arguments contre, tout d'abord comme Jean-Marie avait écrit que nous avions perdu notre photographe (en l'occurence Yvette, très rapidement retrouvée) il aurait pu y avoir une mise en cause du Cercle en cas d'incident, ensuite  il prédisait des tas de commentaires désagréables. La Présidente balaya ses arguments en déclarant que les textes seraient soumis à mes parrains avant publication. C'est ce qui fut fait jusqu'à ce qu'ils en aient assez de corriger des fautes de frappe, voir d'orthographe.

Puis j'eus d'autres Papas,

Jean Be,

 

 Gérard, 

Jean-Louis, Michel, 

Gilbert. 

Ils se sont bien occupés de moi et j'ai tellement grandi qu'il fallu me changer de  lit et je devins Randosboulouris2.    Quelques Papas m'abandonnèrent, c'est la vie.

Mais le grand évènement dans ma vie fut l'arrivée de ma première Maman, Claude C  suivie de Rolande et enfin de Brigitte. 

C'était bien les Papas mais avec les Mamans ce fut super. Et j'espère qu'elles vont me câliner…

En tout cas, ils et elles ont tous été formidables. Merci.

Certains jours, il n'y avait ni Papas, ni Mamans pour écrire le texte. Mais nous avions dans le groupe, deux bonnes âmes, Jean Bo et Joël qui prenaient leur plus belle plume pour rédiger un texte sur lequel il n'y avait plus qu'à mettre des photos. Merci à tous les deux.

 

Quant aux photographies, indispensables pour m'illustrer, elles provenaient des Mamans et des Papas, bien sûr, mais aussi de certains marcheurs: André, Claude L, Jacqueline SCD, Jean Bo,  Michel de, Philippe M (j'espère que je n'oublie personne). Merci à vous, talentueux photographes.

Une de mes photos fut volée par un groupe religieux. Elle fut utilisée pour leur publication sur Internet. C'était la photo d'un pique-nique à l'Embut sur le Verdon. Après une intervention musclée de Jean-Marie, elle fut retirée. Mais peut-être y en eu t'il d'autres ?

 

Quant aux fameux commentaires, j'en eu beaucoup mais  un seul fut désagréable. Sur une rando de Sillans-la-Cascade, une photo montrait le groupe pénétrer dans une propriété privée (une construction en chantier) qui avait absorbé un chemin.

Parmi les commentaires agréables, ceux d'une randonneuse de Montauroux, elle signait Carmen, avait beaucoup de plaisir à nous lire et aurait souhaité "marcher avec un groupe aussi sympathique que le nôtre". Elle commenta plusieurs fois. Je crois qu'elle était un peu amoureuse de moi…

L'identification d'une trace de pattes a fait l'objet de nombreux échanges…qui durent encore. Certains nous ont demandé de leur communiquer nos itinéraires, ce que nous avons fait, générant parfois de fructueux échanges. D'autres étaient heureux d'avoir pu retrouver telle ruine que nous citions dans notre texte.

Nous avons eu aussi quelques accidents. Nous les avons cité avec l'accord des intéressés, mais sans photo, sauf pour les petits bobos lorsqu'ils faisaient l'objet de situations plus ou moins cocasses.

 

Et vous chers lecteurs qui êtes-vous? Je n'en sais trop rien mais par contre vous êtes souvent aux alentours de 150 à venir me voir le samedi soir. Depuis qu'il y a deux blogs chaque jeudi, en cumulé, nous avons enregistré jusqu'à 420 visiteurs en trois jours. Et même nous savons qu'il y a eu des lecteurs jusqu'en Nouvelle Zélande !

 

J'ai dix ans et  à mon actif 445 articles avec celui-ci. Pas mal !

Merci à tous, ceux qui se sont bien occupés de moi, ceux qui m'ont soutenu, ceux qui m'ont lu.

Rendez-vous pour mes 20 ans. Chiche !

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 15:37

PIERLAS

Tour du mont Lieuche

               

Aujourd'hui,  Jean Bo nous propose le Tour du Mt Lieuche. C'est la troisième fois que nous parcourrerons  les 13 km de cette rando qui devient  un grand classique (Avril 2006-Mai 2011).

Nb : ne recherchez pas sur le blog la rando de 2006, c'est la dernière rando qui n'a pas fait l'objet d'un article sur le blog.

Mais c'est la première fois que nous rejoignons Pierlas, départ de la rando, par  la route qui relie le village à la vallée du Cians. C'est peut-être cette montée le clou de la rando. 

En particulier un nœud de virage que nous avons pu admirer d'en haut et que les chauffeurs ont eu à négocier ce matin et cet après-midi. Quelle route !

Mais ceci ne nous empêchera pas d'arriver à Pierlas où nous attend Marius Bres, ancien maire qui nous avait ouvert l'église en 2011 et qui va nous rendre le même service par le truchement d'une conseillère municipale.

Deux voitures manquent à l'appel. En les attendant, sympathique discussion au soleil.

Pierlas est une des plus petites communes des Alpes Maritimes avec un quinzaine d'habitants en hiver et environ 70 en été.

Mais il est temps d'aller visiter l'église.


 

 

Dédiée à Saint Sylvestre et  d'origine médiévale, c'était, en 1338, une ancienne possession des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Elle a subi les épreuves du temps et les remaniements dus aux changements d'époque et de style. Construite sur un rocher, elle est surmontée d'un clocher mur à trois baies qui porte deux cloches. A l'intérieur, une statue de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, patronne de Pierlas, qui est portée en procession à la chapelle du Carmel chaque 16 juillet.  Quant à la statue de St.Sylvestre elle ne fait qu'un tour sur la place lors de sa fête pour des raisons faciles à comprendre. Un tabernacle original vient d'être restauré.

L'église abrite aussi devant son autel la tombe d'un comte de Pierlas, Cyprien de Brés, un ancêtre du maire actuel.

Jean Bo nous présente ensuite le programme de la journée : 13,5 km et 530 m de dénivelée (en fait à l'arrivée on en comptera entre 630 et 680).

Pas de difficulté particulière si ce n'est en fin de rando une traversée des "roubines" qui ,d'habitude, nécessite un petit travail d'aplatissement, mais cette année il n'a pas pris sa pelle.

Il accueille ensuite Danielle, une randonneuse parisienne invitée par Elisabeth et Patrice.

Nous sommes 23 et Jean-Claude sera notre serre-file.

 

Un tour du village, avec son joli lavoir orné d'un swastika.

 

 

C'est parti pour une remontée du vallon Coulié qui nous conduira au col de Sinne à 1438 m. A la sortie du village nous remarquons les potagers bien préparés à recevoir les plantations de printemps.

 

 

Ces  terrains sont irrigués par un petit canal venant d'une prise d'eau dans la partie supérieur du Coulié.

 

Petit effeuillage car le soleil commence à chauffer.

La pente est moyenne pour l'instant et le chemin assez bon. C'est au pont de bois qui traverse le torrent que nous ferons la" pause banane". Il est 10 h30 et nous sommes partis à 7 h.

Nous en profitons pour faire la 1ère photo de groupe. Oui, Oui, le pont est assez solide, pas de souci.

 

Nous repartons et nous allons traverser une belle forêt de sapins. Il reste 120 m de dénivelée à monter pour atteindre le col de Sinne.

La pente devient plus sévère et le groupe s'étire dans le sous-bois.

Enfin nous débouchons au col avec sa grande prairie et les nombreuses voitures des randonneurs ayant choisi ce lieu pour commencer leur rando comme nous l'avions fait en 2007 et 2014 pour grimper au Lauvet d'Ilonse.

Petite pause pour souffler un peu après la montée et pour admirer le paysage.

Puis nous repartons d'abord par une petite descente puis une remontée qui nous conduira  au col de St.Pons où 


l'ancienne chapelle éponyme est devenue un abri pour les chasseurs et les randonneurs.
Il y a même une cheminée et à l'étage, un matelas… La vue est superbe et Jean va nous citer les différents sommets que nous avons déja visités : Ilonse, Marie et la pointe de Clamia, le Lauvet d'Ilonse, le Caire gros. Plus loin, bien enneigé, le Mercantour italien avec l'Argenteras. Mais là, nous n'y sommes jamais allés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Maintenant nous abordons la grande descente qui va nous conduire au lieu-dit Arsilane où Jean a prévu notre pique-nique.

Lors d'un regroupement, Xavier, à la requête de notre guide nous lira un texte sur Pierlas.

Puis nous poursuivons notre descente. A notre gauche une zone de coupe de bois a complètement dégagé le paysage ce qui met bien en évidence un énorme glissement de terrain sur la montagne qui nous fait face, la Crête des Gardettes.

Nous allons ensuite  emprunter un "raccourci borélien" comme le qualifiera Jean-Marie, escarpé et casse-g…, coupant un des virages du chemin. Jean le justifiera  car dit-il : "j'ai suivi le balisage"…

Devant nous d'un seul coup, extraordinaire paysage, apparait le Collet Pointu qui porte bien son nom.

Il est entouré de "roubines" sombres que nous allons rencontrer maintenant sur presque toute la fin du parcours. Comme Jean nous l'indiquera c'est la partie la plus au nord de la prochaine rando à Thiéry.

Cette roche friable nous entoure maintenant. Elle a été bien érodée par la pluie dans le sentier en pente.

Face à nous la "pelite" d'un grand sommet donne à ce paysage un côté féerique.

Il est presque 13 h lorsque nous sommes confrontés à plusieurs obstacles sous la forme d'arbres couchés qui nous barrent la route. Chacun essaie de trouver un passage, soit en contournant soit en traversant comme le fera très bien Patrice.

Sortant de cet amas de troncs, nous trouvons enfin notre lieu de pique-nique.

Comme d'habitude, diverses boissons vont agrémenter notre repas : un délicieux vin de citron (recette de Xavier-bravo) deux bouteilles de rosé et un vin de Cahors.

Mais le temps qui se couvrait depuis une heure environ devient très menaçant. Jean-Claude nous l'avait bien annoncé ce matin mais enthousiasmé par le beau soleil du départ, nous ne l'avions pas cru.

A 14 h, alors que nous nous apprêtions à partir, un couple de jeunes marcheurs nous rejoint. Ils sont perdus et doivent revenir à Pierlas. Jean leur propose de se joindre à nous et finalement leur donne un double de notre tracé ce qui leur permettra, une fois remis sur le bon chemin, de filer vers leur gite à Pierlas. Ils venaient de Narbonne. Quelle idée de partir sans carte dans ces montagnes !!!

Dans le fond d'un vallon nous apercevons le tout petit village de Lieuche.

Nous surplombons maintenant la vallée par laquelle nous sommes arrivés au village ce matin. La pente à notre gauche est impressionnante mais le chemin assez bon.

Quelques Carlines de la saison dernière ont résisté au passage des marcheurs.

Les choses se compliquent un peu lorsque nous atteignons la zone des roubines mais contrairement aux autres années le chemin est bien tracé et Jean n'a pas besoin de pelle.

Nous apercevons maintenant la route qui monte de la vallée du Cians. Le nœud de virages brillamment franchi par nos pilotes ce matin est impressionnant vu d'en haut.

Tout au fond de la vallée, nous pouvons distinguer notre objectif, Pierlas. Le chemin est maintenant bordé d'amélanchiers qui atteignent une bonne taille.

Mais déjà la tête du groupe est arrivée au petit pont qui relie le chemin à la route.

C'est là que nous ferons la deuxième photo de groupe, encore sur un pont.

Il ne reste plus que deux kilomètres à parcourir sur la route. Il règne là, dans ce vallon, un courant d'air bien frais et il faudra à nouveau se couvrir.

Au pied du village, encore un effort.

Voilà, c'est fini, changement de chaussures et en route pour les virages et ce paysage extraordinaire ponctué de grandes dalles pentues.  Direction  Touet-du -Var où nous allons trouver un café qui nous permettra de reprendre des forces pour le long chemin du retour.

 

 

 

 

Au fait, le Mt Lieuche, l'avez-vous vu ?

Merci Jean pour cette nouvelle aventure qui nous a fait découvrir de sublimes paysages.

Merci aux photographes, Gérard, Gilbert, Jean-Marie et Michel.

La semaine prochaine, Jeudi 12/05 à 7h00 : TRIGANCE-ROUGON-TRIGANCE (06). L : 19km. Dh : 1000m. Moyen alto.-Christian-06 63 14 43 32. 

Départ de la rando : Parking de TRIGANCE sur D90 à l’entrée du village après la Chapelle St Roch .     Coût du trajet AR : 38 € 

 

x

 
 
 
Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article