Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 11:01

Salernes – Le tour du Babadié (83)

Aujourd’hui, pour cette première randonnée de décembre, 38 marcheurs et marcheuses du Cercle de Boulouris se retrouvent du côté de Salernes.

 

 

Jean Bo, animateur du jour nous présente cette randonnée : « La dernière fois que nous avions fait cette randonnée, c’était en décembre 2010, il y avait 36 participants, record battu aujourd'hui!!! C’est une randonnée facile de 16 km de long avec un dénivelé de 300 m. Nous aurons dans un premier temps une longue montée, puis une succession de faux plats montants ou descendants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant le départ, Jean Bo nous présente deux nouveaux randonneurs, Edward et René. Bienvenue à eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Albert et Jean Ma nommés serres-file veilleront sur les retardataires.

Les photographes présents aujourd’hui font grise mine, car le ciel est bien gris aussi ce matin, avec peu d’espoir de voir le soleil apparaître dans la journée.

Ci-dessous, une présentation sommaire de la ville de Salernes :

Situé dans la vallée de la Bresque, au confluent du Pelicourt et de la Grave, cette petite ville est une cité artistique et industrieuse.

C'est un village au patrimoine historique important à flanc de collines à l'abri des vents, dans la douceur du climat méditerranéen, il est agréable de flâner dans les ruelles étroites aux maisons pittoresques en admirant au passage l'église du XIème caractérisée par sa porte et ses 2 clochers, les nombreuses fontaines à l'eau si claire.

Salernes est célèbre pour ses tomettes hexagonales qui recouvrent la plupart des sols dans les maisons provençales.

Ce sont des carrelages en terre cuite, émaillés ou non, faite d'un mélange de cette terre rouge et ferrugineuse à d'autres sortes de terre.

15 fabricants très créatifs vous proposent constamment leurs produits qui sont connus dans le monde entier.

 

Nous empruntons maintenant une portion de route gravillonnée, que nous retrouverons en fin de parcours, qui était l’ancien tracé de la voie de chemin de fer reliant Nice à Meyrargues (situé au nord d’Aix en Provence) dans les années 1900.

Son nom était « la ligne central Var » gérée par la société des Chemins de fer de Provence.

Cette Voie passait dans l’arrière pays des Alpes Maritimes et du Var de façon à desservir un grand nombre de petits villages et villes comme par exemple, Vence, Tourrettes sur Loup, Bar Sur Loup, Grasse, Peymeinade, Callian, Fayence, Bargemon, Figanières, Draguignan, Flayosc, Lorgues, Entrecasteaux, Salernes, Sillans la Cascade, Barjols, Varages, Rians, Jouques et Peyrolles en Provence, pour atteindre son terminus : Meyrargues.

 

 

 

Quel contraste entre ces colonnes de mosaïque et ce champ d'oliviers.

 

 

Nous quittons momentanément cette ancienne voie ferrée pour découvrir ce très vieux pont de pierre enjambant un affluent de la Bresque, qui nous servira de décor pour la photo de groupe.

 

Nous abordons rapidement la difficulté du jour. Une longue mais régulière montée qui va provoquer quelques coupures au sein du peloton.

 

La température extérieure étant plutôt douce, ça commence à bouillir légèrement sous les anoraks et autres polaires, aussi la plupart des randonneurs vont se dévêtir sans plus attendre.

 

Après ça, tout devient plus facile, et nous pouvons maintenant admirer le paysage qui nous entoure, avec ses belles couleurs d’automne.

Il est 10h 30 – 11 h, certains s’inquiètent, Jean Bo aurait-il oublié la pause « banane ». Pas du tout !!! A vos bananes, prêt, partez …

Après cette petite pause, nous continuons notre route à belle allure.

Pas d’erreur, nous sommes sur le bon chemin !

Le décor est trompeur, non non, ce n’est pas encore l’heure du pique-nique.

Jusqu’où va se cacher le street art ?

Conséquence d’un mois de novembre particulièrement doux et ensoleillé, le romarin nous offre encore une belle floraison.

Malgré la sécheresse actuelle, nous sommes surpris de découvrir cette partie de sentier inondée. Aux dires des anciens du cercle, c’était comme ça lors des précédentes randonnées dans ce secteur.

Et comme toujours un magnifique panorama sur la campagne environnante.

Un peu plus loin, Jean Bo nous propose un bref aller-retour afin de découvrir ce manège équestre. Mais nous n’aurons pas le loisir de voir ces deux cavaliers à l’œuvre.

Quelques curieux attirés par la belle couleur de ces prunelles, tenteront une dégustation gratuite. Celles-ci ne laisseront pas un souvenir impérissable, semble-t’il.

Oliveraies et vignobles sont plus présents dans cette deuxième partie de randonnée à l'image de cette vigne en sommeil.

 

Cette fois-ci, il est l’heure de se restaurer. Dans un amas de rondins de bois, chacun essaiera de trouver le confort maximum.

En voilà trois très bien installés.

 

 Edward en pleine promotion : " Qui veut goûter à mon vin? ".

 

La madelon vient nous servir à boire ...

Le chef veille sur son armée de marcheurs.

Aprés ce repas bien arrosé, mais avec modération, le signal du départ est donné.

Au loin, quelques attardés profitent d’un environnement très bucolique.

A nouveau, nous réempruntons cette ancienne voie ferrée. A cet endroit, nos anciens ont du suer sang et eau pour creuser dans la roche de cette colline.

 

Attention chûtes de pierres possibles.

Au loin, sur le plus haut sommet entourant Salernes, on distingue la chapelle de la Croix de Solliès.

Notre randonnée s’achève. Nous nous retrouvons dans ce café du centre de Salernes pour terminer cette belle journée dans la gaieté et la bonne humeur.

La devise du jour !!!! Ca a le mérite d’être dit …

 

Remerciements à Jean Bo pour cette magnifique randonnée. Il ne manquait que quelques rayons de soleil.

 

Le reportage photographique était assuré par Gilbert et Jean-Marie.

 

Votre prochaine randonnée de jeudi prochain :

Jeudi 10/12 à 8H00 : Le Muy- Marrit Valat. L : 15 Km 6. Dh : 400m. Moyen alto. Anne-Marie Guiraud .

 Départ de la rando : D25 dir Ste Maxime, délaissé après “Les Charles”. Coût du trajet A.R. : 20 €.

 

Queques photos en supplément :

 

 

Repost 0
Published by Gilbert
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 18:03

Le Mont Vinaigre – 3 décembre 2015 - circuit petites jambes

Aujourd’hui ce sont 15 randonneurs qui se retrouvent au col du Testanier pour randonner dans l’Estérel, sans guide, Jean-Louis ayant quelques soucis de santé. Roland et Irma, anciens du cercle, se sont joints à nous.

Jean-Louis ayant remis à Daniel la carte de la rando, il est décidé collégialement de la faire comme proposée quelques- uns connaissant le chemin. Nous sommes à 312 mètres d’altitude, le temps est doux 12° mais malheureusement la grisaille va nous accompagner toute la journée.

Daniel pour commencer prend la tête du groupe. Nous longeons la route conduisant à la maison forestière du Malpey par le GR 49,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015 chemin étroit passant au milieu de magnifiques eucalyptus au tronc argenté,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015La vue est magnifique d'une part sur le sommet et à l'entour.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Au croisement nous empruntons le GR51 qui doit nous mener au Mont Vinaigre, point culminant de l’Estérel et de la randonnée .

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Après l'arrêt effeuillage, douceur oblige, nous continuons notre progression.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015En contre-bas, nous apercevons le lac de l'Avellan.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015et au loin les sommets : sont-ils saupoudrés de neige ou est-ce le reflet du soleil?

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015 Il est l'heure de faire la pause banane : arrêt sur la route traversée par le GR,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015où une 1ère photo de groupe est faite.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Nous nous remettons en route.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le paysage est toujours grandiose

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015A la 2è traversée de route, Claude et Jacqueline abandonnent provisoirement le groupe pour continuer l'ascension par la route, la montée ayant été un peu rude.

Après être passés devant l'antenne,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015nous les rejoignons pour monter au belvédère. Certains voudraient éviter la montée mais itinéraire obligatoire pour suivre le GR comme prévu,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015tandis que d'autres se dirigent pour commencer vers la tour de guet.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Didier et Jacky se risquent même à faire un peu d'escalade.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015 Au sommet Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015nous avons une vue magnifique à 360° sur la baie de Cannes,

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015et les montagnes du Mercantour perdues au loin dans la grisaille, dont les sommets sont bien saupoudrés de blanc.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Les photos de groupe sont faites depuis la plateforme

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le chemin menant à la maison forestière de la Duchesse, où nous avons prévu d'aller déjeuner est quelque peu problèmatique : étroit, raviné, rochers, pierres qui roulent, pierriers instables...

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015La maison forestière paraît bien lointaine à certains, aussi Michel prend le temps d'étudier les pierres, et essaie même de les casser en vain . Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Jacqueline remerciera Jacky, Daniel et Roland qui l'ont aidée et menée à bon port.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Où est passée la bonne piste annoncée, absente pendant près de la moitié de la randonnée?

Après près d'une heure de descente périlleuse nous voilà enfin à la maison forestière de la Duchesse, qui absente n'a pu nous servir l'apéritif. Marinette et Dominique l'ont remplacée en offrant vin à l'orange et saucisson.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015L'habitude étant prise, vin rouge et rosé sont offerts par les uns et les autres pour faire descendre sandwichs ou salades, à moins d'avoir oublié son pique-nique. N'est-ce pas Michel ? qui a remercié Claude, prévoyant qui avait 2 sandwichs.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le retour se fait par la route des Cols, où nous pouvons observer les magnifiques rochers de ryolite

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

  Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015La piste des Cols nous conduit tout d’abord à l’Aire de l’Olivier, où se trouve une stèle en hommage à un l'Inspecteur des Eaux et Forêts AUGUSTE MUTERSE (1851-1922)

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

 

puis à la maison forestière du Malpey, avant laquelle ont été observées les grottes, en particulier celle de Jacky, qui aujourd'hui n'a pas voulu nous faire de démonstration d'escalade.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Un petit quart d'heure et nous revoilà aux voitures. La balade était magnifique. A refaire mais ne pas oublier de commander le soleil afin que le paysage resplendisse de toutes ses couleurs.

Un jeudi suit un autre et nous revoilà aux 3 chênes pour partager le verre de l’amitié.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Les photos sont de Claude et Rolande rédactrice du blog.

Quelques photos supplémentaires de paysages.

Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015Le Mont Vinaigre - 03/12/2015

Repost 0
Published by Rolande
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:29

Roquebrune/Argens – Circuit autour de La Flûte 

 

Aujourd’hui Jean Ma. dirige 28 randonneurs pour une balade autour du sommet de la Flûte.

Le temps ce matin est un peu frisquet avec ses 4 degrés.

Le briefing précédant le départ sera donc court : "C’est une petite randonnée de 14 km avec 350 m de dénivelée.

Nous tournerons autour du sommet de la Flûte, sans l’escalader, le chemin étant assez raide et le sommet dans la forêt ne permettant pas de vue panoramique.

Cette randonnée a été faite en 2013, pendant la floraison des mimosas"

Mais aujourd’hui nous sommes quelques mois en avance et nous ne profiterons donc pas de la fabuleuse explosion florale jaune citron !!!

Tant pis, résignés nous sommes …et nous partons d’un bon pas sur un chemin tout d’abord goudronné (le chemin ne s’appelle-t-il pas chemin neuf ?) puis terreux. Jack et Joël ferons office de serre file.

 

Il est 9h20 et une première pause nous allège d’une bonne couche de vêtement, le soleil étant maintenant de la partie.

Sous le ciel bleu, nous observons une première vue sur le sommet de la Flûte.

Il nous faudra prendre encore un peu de hauteur, sur cette piste confortable, avant de faire la pause banane et les premières photos de groupe. 

Nous sommes au plus près des flancs boisés de la Flûte; Le sommet n'est pas si impressionnant qu'annoncé et quelques-unes, quelques-uns l’auraient bien monté....

Etant sur la piste Vernet, un tronçon du GR51, dite aussi ici piste du Mimosa, Jean Ma. nous délivre quelques minutes de culture, au pied d'un mimosa dans quelques temps en fleurs :

« En plein hiver, collines et jardins de la région exhalent un parfum envoûtant. Depuis la fin du 19ème siècle, le soleil d’hiver a trouvé son symbole avec le Mimosa, plante exotique originaire d’Australie. Le mimosa est en fait un acacia.

Les arbres ont un développement rapide et peuvent atteindre des hauteurs de 12 à 20 m.

Les fleurs sont des glomérules jaune citron et les fruits sont des gousses pendantes….

Très vite les parfumeurs de Grasse s’emparent de cette plante pour mêler ses fragrances à leurs compositions. Les clients de passage s’arrachent les bouquets aux étals des fleuristes. Mais une fois la fleur coupée, le mimosa a une vie trop courte pour espérer une commercialisation rentable. Sauf à utiliser le forçage, à savoir le traitement des bouquets en grains dans une atmosphère humide (90%) et chaude (25°).

Le nombre de producteurs de mimosa est d’environ 100 pour les départements 06 et 83. Pendant la période de l’âge d’or, c’était le nombre de la seule ville de la Napoule…. »

Avant de repartir, Jean Ma. demande une nouvelle photo du groupe, moins vêtu. Ce qui est fait immédiatement.

Puis nous reprenons la piste agréable qui longe la forêt de Brodescure. Au carrefour, Jean Ma. en bon éclaireur prudent va tester avec son GPS la bonne direction.

 

Nous poursuivons notre gentille grimpette et nous découvrons en contre-bas un petit lac.

Puis nous atteignons la piste des Clapiers. Nous sommes déjà au point le plus sud de notre promenade et le carrefour bien dégagé nous offre des panoramas magnifiques, sous une très belle lumière : d'un côté, la baie de Saint Raphael et, de l'autre côté, le Mercantour et ses premières neiges tout au fond derrière l’Esterel.

La piste descend alors vers les Nicoles et sa prairie dédiée aux pique-niques des randonneurs du Cercle. C’est ainsi que nos anciens suivent la croissance d’un figuier de Barbarie : très beau sujet en 2010, 2013, le voici dégénéré et colonisé par un arbre envahissant.

 

Le parterre de soucis est bien fleuri.

Il est 11h30, juste l’heure de l’apéro : Annette et Guy sont de retour de Lorraine et Guy nous a préparé son délicieux punch à la mirabelle . La famille doit avoir une passion œnologique car Jean Ma. nous fait aussi découvrir un Bourgueil très agréable. Peut-on enfin citer le Bordeaux de Josette et le pousse café de Daniel sans altérer le caractère sportif des randonnées du club ?

 

Après le repas, c’est bien le soleil qui pousse à la sieste.

Jean Ma. sonne les 5 minutes avant la levée du camp. Après une mini grimpette le long de collines boisées, nous découvrons à nouveau la baie de Saint Raphaël ensoleillée, avec une mer bleue et calme…

Puis ce ne sera plus que descente.

Après une dernière vue sur la Flûte, par son versant Est, nous longeons le domaine des Planes et ses vignobles, puis le golf de Roquebrune.

 

Le passage du gué est à peine remarqué, compte tenu du faible niveau d’eau du ruisseau.

A la Vernède le gîte abrite toujours des ânes, mais cette année il y en a trois.

 

Dernière vue sur les vignes et les oliviers avant d’arriver aux voitures et de redécouvrir le rocher de Roquebrune.

 

Nous nous quitterons après un pot sur la place de Roquebrune.

Merci Jean Ma. pour cette sortie amicale et zen, illustrée par les photos de Claude C., Gilbert et Jean Marie.

 

La semaine prochaine :

 

Jeudi 03/12 à 8H00 : Salernes-Le Tour du Babadié. L : 16 Km 1. Dh : 295m. Moyen médio. Jean B.

Départ de la rando : Salernes (83) PARKING Jean Moulin.

Coût du trajet A.R. : 32 €

 

Repost 0
Published by Claude C.
commenter cet article