Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 20:03

2019-09-19- DE L'ESCALET A GIGARO -G1

 

Les différents sites de météo annonçant du mauvais temps dans le Massif du Mercantour, Alain a annulé la superbe randonnée sportive « Les Lacs Bessons ». Il nous propose un nouveau parcours, du côté de Saint-Tropez où le ciel devrait être plus clément, au départ de l’Escalet.

Alain accueille les 26 participants, dont deux nouveaux randonneurs du jeudi, Marie-Jeanne et Denis et présente en détail le programme de la journée.

Randonnée G1 de 17kms  et 330 m de dénivelée.

"A quelques kilomètres du tumulte de Saint-Tropez, c’est une merveilleuse randonnée dans le site remarquablement protégé par le conservatoire du Littoral. La mer qui hésite constamment entre le bleu et l’émeraude, les criques de sable blanc, les rochers sculptés par le ressac qui peuvent avoir des formes étranges, tout un décor à couper le souffle.

Nous partirons de cette plage de l’Escalet pour se diriger vers le Cap Taillat. Nous prendrons le sentier du bas qui borde la mer et passe par les criques paradisiaques.

Un aller retour au sommet du Cap Taillat à 63 m d’altitude est prévu. Malheureusement, toute cette zone a été la proie d’un terrible incendie le 24 et 25 juillet 2017. Le feu est parti de La Croix Valmer poussé par un fort mistral direction Sud Est, cinq cents hectares de forêt et de maquis du Cap Lardier et du Cap Taillat seront engloutis par ce violent incendie qui ne sera définitivement maîtrisé que dans l'après-midi du 26 juillet.

A partir du Cap Taillat nous nous dirigerons vers le Cap Lardier limite de la zone touchée par l’incendie, puis nous irons jusqu’à Gigaro en passant par la plage du Brouis en retrouvant une végétation méditerranéenne ponctuée par de magnifiques pins parasols.

Le retour se fera par l’intérieur en empruntant une route forestière.

Nous  traverserons le domaine de La Bastide Blanche pour regagner le Cap Taillat en passant par la magnifique plage de Briande, au niveau d’un bâtiment en long en partie réhabilité et utilisé par le Conservatoire du Littoral.  Il s'agit initialement d'une installation du régime napoléonien pour loger les familles de douaniers dont le métier consistait à contrôler les flux de personnes et de marchandises.

Puis nous emprunterons le sentier du littoral du haut qui domine les Rochers de l’Escalet pour revenir à notre point de départ."

Jean-Claude sera notre serre-file, assistée de Babette.

Nous quittons la plage de l'Escalet ... 

A gauche, Marie-Jeanne et Denis
L'Escalet

pour rejoindre le sentier littoral.

La nature est superbe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'est-ce pas Messieurs !

Peu de temps après le départ une impressionnante chute de Jack arrêtera le groupe, pour des premiers soins et un très bon diagnostic de François.

Il pourra regagner le chemin puis le parking "du bout de l'Escalet". Il visitera les urgences de Gassin, accompagné de Claude et de Gilbert et en ressortira avec la confirmation d'une clavicule cassée.

Vous comprenez donc pourquoi Claude ne fait que mettre en page le texte d'Alain et l'agrémenter des diverses photos faites par des randonneurs.

Arrivés au Cap Taillat, une presqu'île séparée du continent par un isthme sablonneux de trente mètres de large.

Alain raconte aux 24 randonneurs les épopées de ce Cap qui renaît toujours de ses « cendres ».

- Les bâtiments de la Douane qui date de Napoléon, la guérite sur l’extrémité du Cap Taillat

- Le tournage des films « Le gendarme en balade » et « la Scoumoune » avec photos d’époque à l’appui .

 

 

 

 

 

 

 

La Scoumoune

- La tentative d’y instaurer un club Med avec Marina.

- Le feu en juillet 2017.

- Les boulettes de fioul en 2018 suite au télescopage de cargos au large de la Corse.

Nous ne ferons pas l’aller retour au sommet du Cap Taillat.

Après avoir traversé la magnifique plage de Briande qui borde le Domaine de la Bastide Blanche...

nous continuons notre randonnée vers le Cap Lardier 

Le paysage devient plus aride, les arbres brûlés jonchent le sol et servent de barrière à l’érosion.

La montée rude, parfois par des marches, jusqu’au point de vue qui domine le Cap Lardier, par cette chaleur de fin d’été en plein midi, fait souffrir les jambes des randonneurs.

Quelques haltes sont nécessaires pour venir dominer ce Cap Lardier (avec le Taillat en arrière plan). La pointe du Cap Lardier, à la même latitude que le Cap Corse, est inaccessible : c’est une zone protégée.

Une photo de groupe est prise par un couple de randonneurs.

Dans la descente de ce cap, une nouvelle halte au croisement d’un sentier qui passe par l’ancien Sémaphore en ruine datant de Napoléon, est nécessaire à une nouvelle pause boisson.

Un petit groupe de randonneurs trouvant ce raccourci très pratique souhaite rejoindre le Domaine de La Bastide Blanche par ce sentier.

Autorisation leur est donnée, avec Jean Ma comme chef de file.

C’est à 18 randonneurs que nous rejoignons la grande descente vers la plage de Brouis où la pause déjeuner est très appréciée, repos, détente, pique nique, l’endroit est magique loin des routes, accessible uniquement à pieds.

Le sentier jusqu’à la plage de Gigaro, sans difficulté, très agréable avec pins parasol, criques, rochers, sable blanc, est un régal pour les randonneurs.

Nous apercevons au loin toute la baie de Cavalaire.

 

A Gigaro, nous prenons la piste forestière qui nous ramènera au Cap Taillat en passant par le Domaine de La Bastide Blanche.

Alain raconte l’historique de ce domaine, propriété d’une famille depuis 1805 jusqu’à l’acquisition en 2000 des domaines de La Croix et de La Bastide Blanche par Vincent Bolloré, le Domaine des Touraques restant la propriété de la famille Brun.

Nous traversons les cannes de Provence et débouchons sur la plage de Briande.

 Nous regagnons  le Cap Taillat et retrouvons le groupe de Jean Ma.

Nous poursuivons jusqu'au parking par le sentier du haut qui domine les rochers de l’Escalet.

Nous prenons le pot de l’amitié à la guinguette face à la plage de l’Escalet.

L'ensemble des randonneurs remercient Alain pour cette superbe randonnée.  

Merci aux photographes, Nelli, Alain et Jean Claude.

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 08:58

SAINT CASSIEN - VALLON DE SARRIARE –n°691 - Jeudi 19 septembre 2019

Louis a donné rendez-vous aux randonneurs sur le parking de la réserve biologique de Fondurane. Nous sommes 22. S’est joint à nous le frère d’Alain invité. Le temps est incertain mais il ne devrait pas pleuvoir avant cet après-midi. Le ciel est gris et il fait déjà 20°.

"La randonnée prévue est annoncée pour 14.7 kms (quelques centaines de mètres en plus en réalité) et 330 mètres de dénivelé. La plus grande partie du parcours va se faire sur des pistes agréables à l’exception d’une descente un peu forte au km 9. Si toutefois la pluie s’invitait il serait possible de couper au km 7.5." (ce qui réduirait la balade de 4 kms –ndlr).

Louis nous parle rapidement du lac de Saint-Cassien : barrage, débit, activités nautiques et pêche et conseille d’aller regarder sur internet et en particulier sur le site edf.

Beps et Jean seront nos serre-file.

Après avoir quitté le parking nous traversons un bras du lac où il y a peu d’eau (la photo est celle prise au retour car plus lumineuse).

et continuons tout droit sur quelques centaines de mètres. Erreur nous aurions dû obliquer sur la droite. Demi-tour pour rejoindre la piste de la Basse Carpenée.

Le chemin commence à monter. La végétation est clairsemée en sous-bois, et nous pouvons observer des chevaux et de magnifiques dalles.

La montée est progressive et le groupe commence à s'étirer. Nous sommes dans le vallon de Sarriaré et le bois de l'Ermite.

Au sommet nous nous arrêtons pour la pause banane.

Il y a une cabane de chasseurs qui n’y était pas lors de la précédente édition (avril 2016). Nous partons sud-ouest par la piste des Crêtes. Le ciel est bleu maintenant et le soleil commence à bien chauffer.

Petit arrêt pour une première photo de groupe.

Au loin  sur notre gauche nous apercevons Fayence et Montauroux  et sur notre droite le massif de l’Estérel.

Nous passons devant une maison de chasseurs que certains reconnaissent pour s’y être arrêtés pour le pique-nique lors d’une lointaine randonnée.

Nous pouvons admirer en bordure de chemin de magnifiques chênes dont certains ont été partiellement dépouillés de liège et constater les dégâts occasionnés par la sécheresse sur les mimosas et les fougères.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ciel commence de nouveau à se couvrir. Il est temps de chercher un coin pour le pique-nique et voilà que nous arrivons à un point d’observation des pompiers ?? que nous avions vu l’an dernier avec Jack. Tout le monde peut s’installer confortablement sur des chaises, fauteuils ou dalles. Il y a même des transats, certes détériorés. Aujourd’hui nous sommes de vrais G2. Il y a abondance. Chacun comprendra.

L’orage tourne autour. Ciel noir et grondements. Il est temps de repartir en espérant pouvoir arriver au bas de la descente avant la pluie.

Nous regagnons le sentier et amorçons la descente, parfois un peu pentue pour les genoux mais le terrain est sec aussi moins de risque de glissade.

Des petits groupes se forment. Nous apercevons petit à petit le lac qui se rapproche et tous les randonneurs regagnent la piste longeant le lac sans problème.

Nous faisons alors une 2è photo de groupe

avant de suivre durant 4 bons kms la piste qui vont sembler bien longs pour certains.

Les arrêts regroupement permettent de se désaltérer. Nous apercevons le pont de Pré Claou.

Il fait une chaleur moite pénible. Des bras du lac ont une magnifique couleur émeraude.

Nous traversons un gué à sec avant de rejoindre le bout de route nous conduisant au parking du départ.

Nous nous rendons au bar-restaurant les Arbousiers dominant le lac, de l'autre côté du pont pour partager le verre de l’amitié où les tables étaient installées, Louis ayant préalablement annoncé notre arrivée.

Merci Louis pour cette agréable balade sans pluie ni averses orageuses.

Les photos sont de Jean-Marie et Rolande .

La semaine prochaine : journée randonnée-méchoui à la Ferme du Blavet.

Pour le G2 : agréable promenade dans les environs de la Bouverie de 10 kms pour 200 m. de dénivelé – moyen *.

Animateur : Jean Bo – départ 8h30

Parking : ferme du Blavet – 1006 chemin René Biest – coût du trajet A/R : 10 €

 

Et pour terminer une photo du lac prise par Louis depuis son petit avion.

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 13:02

Bonjour fidèles lectrices et lecteurs,

 

J'espère que l'utilisation de Randosboulouris ne vous pose aucun problème et  en tirez tout le profit possible.

Cependant je voudrai vous signaler que vous pouvez aller plus loin sur trois points:

 

- PHOTOS -Si une photo vous intéresse et que vous souhaitez la conserver, il suffit de vous positionner sur la photo,  de cliquer à droite  et de choisir "Enregistrer l'image sous". Vous choisissez ensuite le dossier dans lequel vous voulez la garder. Les photos du blog font environ 600 à 700 pixels, plus pour les photos de groupe.

 

-COMMENTAIRES-Vous pouvez toujours ajouter un commentaire, fonction active sous la signature du rédacteur, en bas à droite à la fin du blog. Il sera transmis aux rédacteurs par mon intermédiaire.

 

-IMPRESSION-Si vous souhaitez conserver un blog particulier sur support papier, vous pouvez toujours le faire directement mais beaucoup de photos seront coupées par la mise en forme page par page. Sachez qu'il existe une version pdf imprimable. Vous pouvez en obtenir le fichier  en le demandant à mon adresse électronique chab01@orange.fr. Les photos sont en format réduit mais je vous renvoie au premier alinéa pour les photos au format normal.

 

Je souhaite que ces informations aient pu vous être utiles et vous souhaite de bonnes lectures sur votre blog préféré.

 

Amitiés à toutes et tous.

 

Jean-Marie

Partager cet article
Repost0