Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:29

Roquebrune/Argens – Circuit autour de La Flûte 

 

Aujourd’hui Jean Ma. dirige 28 randonneurs pour une balade autour du sommet de la Flûte.

Le temps ce matin est un peu frisquet avec ses 4 degrés.

Le briefing précédant le départ sera donc court : "C’est une petite randonnée de 14 km avec 350 m de dénivelée.

Nous tournerons autour du sommet de la Flûte, sans l’escalader, le chemin étant assez raide et le sommet dans la forêt ne permettant pas de vue panoramique.

Cette randonnée a été faite en 2013, pendant la floraison des mimosas"

Mais aujourd’hui nous sommes quelques mois en avance et nous ne profiterons donc pas de la fabuleuse explosion florale jaune citron !!!

Tant pis, résignés nous sommes …et nous partons d’un bon pas sur un chemin tout d’abord goudronné (le chemin ne s’appelle-t-il pas chemin neuf ?) puis terreux. Jack et Joël ferons office de serre file.

 

Il est 9h20 et une première pause nous allège d’une bonne couche de vêtement, le soleil étant maintenant de la partie.

Sous le ciel bleu, nous observons une première vue sur le sommet de la Flûte.

Il nous faudra prendre encore un peu de hauteur, sur cette piste confortable, avant de faire la pause banane et les premières photos de groupe. 

Nous sommes au plus près des flancs boisés de la Flûte; Le sommet n'est pas si impressionnant qu'annoncé et quelques-unes, quelques-uns l’auraient bien monté....

Etant sur la piste Vernet, un tronçon du GR51, dite aussi ici piste du Mimosa, Jean Ma. nous délivre quelques minutes de culture, au pied d'un mimosa dans quelques temps en fleurs :

« En plein hiver, collines et jardins de la région exhalent un parfum envoûtant. Depuis la fin du 19ème siècle, le soleil d’hiver a trouvé son symbole avec le Mimosa, plante exotique originaire d’Australie. Le mimosa est en fait un acacia.

Les arbres ont un développement rapide et peuvent atteindre des hauteurs de 12 à 20 m.

Les fleurs sont des glomérules jaune citron et les fruits sont des gousses pendantes….

Très vite les parfumeurs de Grasse s’emparent de cette plante pour mêler ses fragrances à leurs compositions. Les clients de passage s’arrachent les bouquets aux étals des fleuristes. Mais une fois la fleur coupée, le mimosa a une vie trop courte pour espérer une commercialisation rentable. Sauf à utiliser le forçage, à savoir le traitement des bouquets en grains dans une atmosphère humide (90%) et chaude (25°).

Le nombre de producteurs de mimosa est d’environ 100 pour les départements 06 et 83. Pendant la période de l’âge d’or, c’était le nombre de la seule ville de la Napoule…. »

Avant de repartir, Jean Ma. demande une nouvelle photo du groupe, moins vêtu. Ce qui est fait immédiatement.

Puis nous reprenons la piste agréable qui longe la forêt de Brodescure. Au carrefour, Jean Ma. en bon éclaireur prudent va tester avec son GPS la bonne direction.

 

Nous poursuivons notre gentille grimpette et nous découvrons en contre-bas un petit lac.

Puis nous atteignons la piste des Clapiers. Nous sommes déjà au point le plus sud de notre promenade et le carrefour bien dégagé nous offre des panoramas magnifiques, sous une très belle lumière : d'un côté, la baie de Saint Raphael et, de l'autre côté, le Mercantour et ses premières neiges tout au fond derrière l’Esterel.

La piste descend alors vers les Nicoles et sa prairie dédiée aux pique-niques des randonneurs du Cercle. C’est ainsi que nos anciens suivent la croissance d’un figuier de Barbarie : très beau sujet en 2010, 2013, le voici dégénéré et colonisé par un arbre envahissant.

 

Le parterre de soucis est bien fleuri.

Il est 11h30, juste l’heure de l’apéro : Annette et Guy sont de retour de Lorraine et Guy nous a préparé son délicieux punch à la mirabelle . La famille doit avoir une passion œnologique car Jean Ma. nous fait aussi découvrir un Bourgueil très agréable. Peut-on enfin citer le Bordeaux de Josette et le pousse café de Daniel sans altérer le caractère sportif des randonnées du club ?

 

Après le repas, c’est bien le soleil qui pousse à la sieste.

Jean Ma. sonne les 5 minutes avant la levée du camp. Après une mini grimpette le long de collines boisées, nous découvrons à nouveau la baie de Saint Raphaël ensoleillée, avec une mer bleue et calme…

Puis ce ne sera plus que descente.

Après une dernière vue sur la Flûte, par son versant Est, nous longeons le domaine des Planes et ses vignobles, puis le golf de Roquebrune.

 

Le passage du gué est à peine remarqué, compte tenu du faible niveau d’eau du ruisseau.

A la Vernède le gîte abrite toujours des ânes, mais cette année il y en a trois.

 

Dernière vue sur les vignes et les oliviers avant d’arriver aux voitures et de redécouvrir le rocher de Roquebrune.

 

Nous nous quitterons après un pot sur la place de Roquebrune.

Merci Jean Ma. pour cette sortie amicale et zen, illustrée par les photos de Claude C., Gilbert et Jean Marie.

 

La semaine prochaine :

 

Jeudi 03/12 à 8H00 : Salernes-Le Tour du Babadié. L : 16 Km 1. Dh : 295m. Moyen médio. Jean B.

Départ de la rando : Salernes (83) PARKING Jean Moulin.

Coût du trajet A.R. : 32 €

 

Repost 0
Published by Claude C.
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 17:27

Jusqu'au Blavet en passant par la Forêt Raphèle - 26 Novembre 2015

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015

 

                                                                                      17 randonneurs se sont donnés rendez-vous pour cette randonnée des petites jambes, conduite par Camille et dont le départ se situe à La Bouverie.

Nous accueillons Bruno qui marche habituellement avec les promeneurs ou les marcheurs intermédiaires du lundi.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Il fait un peu frais mais le soleil resplendit.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Nous nous engageons sur la piste parallèle à La Tranchée d'où nous pouvons entre-apercevoir le pic de La Gardiette et à sa base le centre des ordures de Fréjus-St Raphael, et en zoomant les gorges du Blavet où la pause repas est prévue.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015La piste est large et plate, si bien que certains pleins d'ardeur prennent vitesse et distance. Ils sont rappelés à l'ordre car Camille a décidé de bifurquer à gauche pour rejoindre un 1er étang.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Nous y faisons une brève pause banane avant de repartir par un petit chemin jusqu'à la piste du gazoduc,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015piste que nous abandonnons en arrivant au domaine de La Lieutenante.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Nous continuons par la piste des Ladanifères, fleurs que nous ne pouvons observer en cette saison, mais d'autres plantes et arbustes se laissent admirer à notre passage.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Quelques flaques et portions boueuses sont évitées,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015 avant d'atteindre les collines de cendre,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015 à proximité desquelles se trouve un sentier emprunté au printemps lors de randonnées proposées par Camille au moment de la floraison des cystes.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Après avoir traversé le torrent Raphael,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015nous nous dirigeons vers le pont du Blavet,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015point de destination de la matinée, où après avoir observé les gorges,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015nous nous installons pour le pique-nique, la plupart au soleil pour profiter de cette exceptionnelle chaleur automnale.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Macvin du Jura proposé aujourd’hui pour l’apéritif, inconnu d’un grand nombre et apprécié par tous, puis vin rosé, rouge, petits fromages de chèvre et douceurs diverses complètent le pique-nique de chacun.

Pendant que les habitués jouent à la belote, Bruno sieste tout en lisant le journal.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/201513h45. Il est temps de repartir après avoir fait 2 photos de groupe sur le pont. La blogueuse et photographe se trouve ainsi sur une photo prise par Marie.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Après avoir tout d'abord repris en sens inverse la piste du matin,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015nous empruntons la piste Raphèle, plus étroite, parfois boueuse ou ravinée, où se succèdent montées, descentes et chemin plat.

Certains se doivent d'effectuer des figures d'équilibre ou pas de danse pour traverser gué et ruisseau.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015

 Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Pas de nouvelle montée pour atteindre le 2è étang, cerné de magnifiques herbes.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Marinette n’en ayant pas assez, Camille décide d’allonger la rando.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015En cours de chemin se trouve un arbre déraciné dont les cônes argentés pourraient faire de belles décorations de Noël,

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015et voilà que tout à coup nous découvrons un panneau insolite sur un chemin non carrossable. Ne faudrait-il pas déranger les sangliers ou les chevreuils ?

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Sur la piste des Laricios, nous passons devant un 3è étang.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Camille hésite, prolonge-t-on encore ou non ? Finalement nous regagnons nos voitures après avoir marché un peu plus de 12 kms.

C’est aux 3 chênes que nous nous retrouvons pour partager le verre de l’amitié auprès d’un agréable feu de cheminée.

Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Jusqu'au Blavet en passant par la forêt Raphele - 26/11/2015Merci encore Camille pour cette agréable balade.

Les photos (Claude n’étant pas là) et le blog sont de Rolande

Repost 0
Published by Rolande
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:29

Même pas peur- Hommage aux victimes du 13 Novembre

 

Col de BELLEBARBE-SUVIERES

 

 

21 randonneurs du Cercle de Boulouris se sont joints à Jean-Louis pour cette rando de 17 km et 650 m de denivelée. 

Le soleil n'est encore très généreux mais tout devrait s'arranger dans la journée.

 

Si vous voulez voir la présentation de la randonnée par Jean-Louis, cliquer sur ce

lien (à l'ouverture de la vidéo, vous aurez peut-être une invitation de vous inscrire à Dropbox, passez outre- A la fin de la vidéo, revenez en arrière avec la flèche en haut à gauche):

 https://www.dropbox.com/s/ue14nosj964psrr/Video%20Jean-Louis.mp4?dl=0

 

 

 

Petite photo-surprise, cherchez l'erreur? Non, Il n'y en pas,  Jean Bo a pris des bâtons !!! Tout simplement, il expliquera qu'aujourd'hui, il n'a pas de carte ni de boussole à tenir et donc les mains libres pour utiliser ces accessoires dont il préconise l'utilisation.

 

 

 

 

 

C'est parti sur cette grande piste qui mène à l'ex lac de l'Ecureuil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit arrêt au cairn dédié à Bruno G, précédent responsable des randonnées, décédé en 2011. Jean Bo rappelle tout le travail qu'il a effectué en ouvrant des circuits que Nous utilisons encore comme celui d'aujourd'hui, avec des descriptifs extrêmement bien renseignés.

Traversée du 1 er gué, particuliérement sec.

Ppourtant il ya un peu d'eau dans la rivière comme l'atteste la cascade.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Nous sommes maintenant au cœur du Mal Infernet mais le soleil n' est pas encore assez haut pour bien colorer les rochers.

C'est au milieu de cette voie que nous ferons la photo de groupe sous  ce rocher en forme d'oreilles de lapin, certaines mauvaises langues diront de cornes, bien illustré par des photos de Xavier avec sa propre épouse ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau gué avec un peu d'eau et nous arrivons à l'ex lac de l'écureuil maintenant bien vide.

Là, petite hésitation de Jean-Louis pour retrouver le ravin des Trois Termes et Jean-Marie va entrainer le groupe dans une mauvaise direction qui conduira à un retour en arrière pour découvrir que le sentier était juste là, devant nous, il ne fallait pas descendre au bord du ruisseau. Mea culpa!

Le sentier est déjà très raviné mais comme la pente est faible le cheminement est facile ... enfin, en théorie.

Maintenant, on voit notre objectif, les Suvières, en se rapprochant un peu, nous aurons une belle vue sur l'ensemble Suvières-Marsaou.

Ah! le zoom, ça fait des miracles! Après la pause "banane", nous abordons  l'accès à la petite retenue collinaires mais le chemin est devenu un vrai pierrier depuis les dernières pluies.

Le petit lac n' est pas trop plein mais le franchissement des rochers est un peu sportif. Jean-Marie suivi des derniers marcheurs contournera tranquillement le lac par la gauche.

Maintenant nous rentrons dans le "dur". Le sentier très étroit monte fortement et c' est en fait le lit d'un torrent, à sec heureusement, mais dans quel état! C'est l'horreur, on passe parfois au fond, parfois sur les bords. Il faut aussi de temps en temps complètement contourner des rochers bloquant la passage; par endroit, ça glisse dans la glaise. Les photographes en ont même oublié de sortir leurs appareils.

Et quel soulagement en arrivant à la maison forestière des Trois Termes!

Quel paysage !!!

Le cheval rencontré par Le groupe de Camille il ya deux semaines n'est pas là mais par contre le kangourou est visible.Pour certains, c'était une légende, on en parlait mais onne le voyait jamais. Mais oui, il est bien là accompagné par un volatile se prenant pour une oie du Capitole.

Petit topo de Jean-Louis sur l'ex lac de l'Ecureil et les Trois Termes.

Nous n'allons pas grimper jusqu'aux Suvières mais les contourner par le Sud-sur un sentier faciles dégageant de temps en temps de belles perspectives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 12 h 30 quand nous arrivons à La Baisse Violette, point extrême de la rando d'aujourd'hui. C' est la que nous allons nous installer pour le pique-nique, au soleil, c' est super. Il ya même du Beaujolais nouveau! Banane ou framboise?

 

En fin de repas, deux gros nuages ​​noirs nous incitent à reprendre la route.

Grande descente facile, puis changement brutal de direction pour plonger dans le sous-bois afin de rejoindre le lac de la prison où doit se trouver le groupe des "Petites Jambes".

Mais, plus personne au bord du lac, par contre toujours aussi joli avec ses nénuphars.

Mais qui y-a-t'il là-bas, un sanglier mort? C'est assez loin, vers l'autre rive. Une reconnaissance "hardie"  confirmée par le zoom transformera le sanglier en rocher comme La Femme de Loth ...

Du batiment, à l'origine un "camp de jeunesse" du régime de Vichy, utilisé par les Allemands  qui surveillaient les Français fabriquant du charbon de bois, avant d'être envoyés au STO, il ne reste qu'une ruine.   

Nous franchissons le gué pour rejoindre la Grosse Vache, puis par des petits sentiers, successivement la Petite Vache, le Col du Perthus puis le col du Baladou.

Là, il ne reste plus qu'un kilomètre et demi pour rejoindre nos voitures.

Toute cette partie fut avalée à une forte allure, sans même un arrêt au col Aubert où tout le groupe va défiler devant le fameux cairn de plus en plus important.

Fin de la rando, rendez-vous au café à Agay où nous allons retrouver le groupe des "Petites Jambes".

Merci Jean-Louis, l'Estérel malgré ses mauvais chemins  est toujours  extraordinaire.

Les photos étaient de Claude, Jean-Marie, Michel de. et Xavier, merci à eux.

La semaine Prochaine Jeudi 26/11 à  8H00:. Roquebrune / Argens (83) La Flûte L: 14Km2. DH: 450m. M. Medio. Jean Ma

 Sortant de Roquebrune, à la coopérative vinicole, direction Saint-Aigulf (D7), quelques centaines de mètres, après la station totale, le camping "Le Vadim" et une parcelle de vigne, prendre le chemin sur la droite le long d'une grande haie de cyprès. Se garer au bout du chemin.

Coût AR: 13 €  

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article