Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 11:39

2018-11-22 -670 -CIRCUIT DE PEIROL -G1

La seule journée de la semaine annoncée sans pluie avec peut être quelques averses vers 15/16h....

 

Jack, notre animateur du jour, nous invite donc à nous retrouver sur le parking du Ball Trap, entre Pierrefeu du Var et Collobrières.

 

 

Jack nous présente le parcours : Randonnée principalement sur pistes d'une longueur de 16kms et une Dénivelée de 670m. Il nous annonce une longue descente de 2kms. Il prévoit le pique nique sur les roches de Maucouar. Il souhaite nous offrir de beaux points de vue tels que la plaine de Cuers-Pierrefeu et les Iles d'Hyères en passant par le sommet du Grand Baudisson et les roches de Maucouar.

 

 

 

Avant de prendre le départ,  Jack nous présente un nouveau randonneur inscrit de la veille qui se prénomme Patrick. Nous lui souhaitons la bienvenue.

 

 

Alain sera notre serre file.

Il est 9h30, nous empruntons la piste à gauche de celle du Blavier entre les chênes lièges et les eucalyptus

Les pistes sont larges, nous pouvons échanger

sans jamais dépasser l'animateur sauf dérogation, l'avantage d'être blogueur (se)!!! 

Un petit raidillon avant d'arriver à la cabane des gardes pour la pose banane

 

 

et une vue sur le Massif des Maures 

 

 

 

 

 

 

Jack nous avait réservé un endroit idéal avec table et bancs, debout les randonneurs assis les sacs….

Nous continuons en direction de Collobrières par la piste, en longeant le vallon de Maraval, dans la forêt Domaniale des Maures.

Nous nous dirigeons vers la piste de Baudisson en apercevant en arrière plan, la barre de Cuers

Nous quittons le chemin du Balcon des Maures pour 150 m de montée en direction du Grand Baudisson (557m) 

Un arrêt pour la photo sur les Iles d'Hyères, appelées aussi Iles D'Or

qui sont un archipel de trois îles ( Porquerolles, Port Cros, du Levant) et deux îlots français en Méditerranée, situées au large de la presqu'île de Giens (commune d'Hyères) et du Cap Bénat (commune de Bormes les Mimosas) dans le département du Var. Elles sont administrativement rattachées  à la ville d'Hyères. Une partie des îles et de la zone maritime environnante constitue le parc national de Port-Cros

 

et nous atteignons le sommet  du Grand Baudisson

Il est 12h30,  Jack nous propose en fait de déjeuner sur ce sommet, nous nous installons en escalier et le déjeuner ne durera que 30 mn, pas à cause de la pluie mais des moustiques.

Regardez Jack et Alain, même au travers de leurs capuches ils auront été piqués...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir repris nos sacs allégés, nous descendons en direction de Maucouar (485m) au travers des chênes lièges

des arbousiers en fleurs voire même avec des fleurs et des fruits.

 

 

 

 

 

 

 

 

A 13h15 nous sommes au Maucouar (485m), Jack nous pointe l'aéroport de Cuers/Pierrefeu avec la barre de Cuers en arrière plan, le Mont Coudon et Collobrières

Aéroport Cuers/Pierrefeu avec la barre de Cuers en arrière plan
Le Coudon très loin dans les nuages!!
Collobrières

Jack nous annonce 1 km de descente, en nous demandant de respecter les distances de sécurité.

Nous passons sur le Blavier, et nous nous arrêtons devant les vignes, avec le Maucouar derrière nous, pour faire la photo de groupe.

Nous poursuivons notre randonnée sur la piste des vignes du Peirol

et à 15h chacun d'entre nous enfile son vêtement de pluie par précaution pour arriver à nos voitures vers 15h30

Nous nous retrouvons autour du verre de l'amitié au bar " le BAOU " à Pierrefeu dans une bonne ambiance et un cadre agréable.

La randonnée aura été de 16kms comme annoncé avec une dénivelée réelle de 720m, ajoutons que nous avons marché à 4kms/h et que la durée de marche aura été de 4h. Pas mal du tout!!!!!

 

Merci à Jack pour cette agréable journée, nous étions 15 randonneurs avec toi et nous étions tous satisfaits de ce bon moment passé ensemble.

Merci également aux photographes : Claude, Gilbert et Brigitte R

Prochaine sortie : le Jeudi 29 Novembre 2018

G

Départ: 7H30

Jean Bo

629-3 Thorenc-Le Castellaras

Sportif*

16,2 km

Dh : 823 m

Randonnée dans le cadre grandiose de la « petite suisse nicoise » au cœur des Préalpes d’Azur. Avec découverte de la Vallée du Loup, des ruines du village médiéval de Castellaras et du Lac de Thorenc

Parking : La Pinée D5 Balise 156 ; 2,5 km avant le pont du loup

Coût du trajet A/R : 40 €

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 16:03

Vallons de la Verrerie et de Maraval-870

 

Jean Ma nous a invités à le rejoindre sur le parking du Planestel pour une rando inédite dans le vallon de la Verrerie.

 

Pour les 15 randonneurs prêts à avaler les 12.6 km et environ 300 m de dénivelée tout était OK pour une bonne journée.

 

 

 

Jean Ma était en pleine forme et après nous avoir expliqué que nous allions descendre toute la matinée sur 7 km, nous aurions, sur le retour, une bonne grimpette de 2 km avec un passage à 20 % , mais accompagnant le geste à la parole il nous déclara : " Dans les montées, tant que le genou n'arrive pas au menton, tout va très bien".

Nous voici donc partis avec deux serre-files, Jean-Claude et Beps, dûment équipés d'une carte.

Mais en attendant la descente, il va falloir monter et très sèchement sur une piste bétonnée  jusqu'à l'amorce du chemin. Jean Ma nous avait prévenus, "les pistes sont larges et vous pourrez discuter à votre aise".

 

 

 

 

Nous y voici à cette fameuse descente, très douce pour l'instant.

Joli coup d'œil sur les montagnes de l'arrière-pays, un peu encombrées de nuages et de neige ???

Il a beaucoup plu et les chemins sont détrempés.

Ah, oui, je n'avais pas évoqué la météo. Les prévisions sont bonnes pour toute la journée avec beaucoup de nuages.

 

Et dans la réalité, ils sont bien nombreux ces nuages et même, ils se permettent de lâcher quelques petites gouttes. Ces petites gouttes grossissent et deviennent envahissantes au point qu'il faudra s'arrêter pour sortir l'équipement de pluie.

Jean Ma se donne un quart d'heure pour envisager un retour immédiat. Nous continuons donc courageusement mais maintenant nous sommes trempés et nous ne pourrons pas attendre le quart d'heure de Jean. A l'unanimité moins une voix  nous décidons d'abandonner et notre guide donne le signal de la retraite.

Même la photo de cette débâcle est floue, la pluie ou la précipitation du photographe ?

Arrivés à l'intersection avec le chemin du retour normal…la pluie s'est arrêtée. Jean nous propose d'avancer sur la piste du retour jusqu'en haut de la grosse montée pour y faire la pause banane. Mais la pluie reprend et Michel nous déclare : "c'est le même nuage, un nuage chercheur de randonneurs".

Abandon de l'idée "Pause banane".
 De nouveau demi-tour avec une photo de groupe bien humide.

Nous voici de nouveau au parking où il y aura  dégustation du Beaujolais nouveau accompagné des petits fromages de chèvre de Rolande. Il fallait bien arroser le retour du soleil entre deux nuages.

 

Bilan de la journée :4,8 km-Dénivelée 111m- Durée 1 h 11-Bravo le G2

 

Merci Jean, c'était raté mais tu n'y es pour rien, on remettra ça aux beaux jours.

 

Les "malheureux" photographes étaient Nicole, Rolande et Jean-Marie

 

La semaine prochaine,

G2

Départ: 8H30

Jack

697-3-La Colle du Rouet-3 

Moyen**

13 km

Dh : 415m

Très beaux panoramas sur le rocher de Roquebrune la forêt de la Colle du Rouet et superbe vue  du Pic Rébéquier. Parcours en grande partie sur pistes.

Parking : D47, 83490 Le Muy

Coût du trajet A/R : 12€

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 14:29

2018-11-15 - N°595 - SALERNES-Les Gorges de Plérimond - G1

 

Aujourd'hui, c'est rando/restau, donc l'occasion de se retrouver autour d'une bonne table dont Jean Bo a le secret, mais aussi de faire un bout de chemin en compagnie de nos amis du G2.

Au total 45 randonneurs (24 G1 et 21 G2) sont rassemblés au pied du site de Saint Barthélémy situé sur la commune de Salernes.

 

 

 

 

 

 

 

Jean Bo nous fait sa présentation habituelle pour les deux groupes avant que G1 et G2 ne se séparent, pour  se retrouver ce midi au restaurant Le Provençal à Aups.

 

 

Au menu du G1: découverte du site Saint Barthélémy avec sa chapelle, puis passage obligé par le fameux Trou du Loup, puis pistes faciles qui nous conduirons jusqu'à Aups. A la sortie du restaurant G1 et G2 feront route ensemble avant de séparer à nouveau pour un deuxième passage du Trou du Loup pour le G1, avant un retour au parking.

Distance à parcourir annoncée 16 km, dénivelé 495 m, pour cette randonnée classée Moyen ***.

 

 

 

 

Nous accueillons ce matin Pascale, nouvelle adhérente au Cercle de Boulouris, et à qui nous souhaitons la bienvenue.

 

 

Sous cette passerelle, coule la Brague, petit cours d'eau qui prend sa source au fond du vallon Saint Barthélémy. L'humidité ambiante nous surprend.

 

A une époque fort lointaine, les nymphes des bois avaient pour habitude de se baigner dans les eaux de la source du Vallon de Saint Barthélemy. Pour en interdire l'accès aux mortels, les dieux remodelèrent les rochers alentours en forme de hautes falaises. Un jour, des chevaliers parvinrent sur les bords de l'étang, effrayant sans le vouloir les nymphes qui disparurent. Les chevaliers en conçurent alors un profond désarroi. Pris de pitié pour ces malheureux humains, les dieux les changèrent en peupliers. C'est depuis ce jour que ces arbres grandissent sur les berges de l'étang.

 

Ci-dessous l'étang de Saint Barthélémy, bien rempli par le récent épisode pluvieux .

 

Creusé par les eaux anciennes d'un torrent, vallon de St Bathélemy est aujourd'hui un Espace Naturel Sensible et protégé.

 

De nombreuses cavités longent notre sentier.

 

 

« On a retrouvé dans une des grottes des ossements humains portant des stries de silex. Il semble ne faire aucun doute qu’il s’agit là d’un témoignage d’anthropophagie. […] Certains os ont été brisés pour en extraire la moëlle très appréciée ».

 

Nous découvons  un peu en hauteur la chapelle Saint Barthélémy.

 

 

A travers le grillage de la porte d'entrée, on peut admirer à l'intérieur les fresques de l'artiste Alain Dalmasso.

 

 

Cette chapelle a été érigée au XVIè siècle et a été transformée au cours du XIXè siècle.

Nous progressons maintenant vers le Trou du Loup, non sans admirer au passage ces belles couleurs automnales.

 

 

Nous y voilà enfin!!! Le point fort de la journée : le Trou du Loup.

Il s'agit d'un passage creusé dans la roche par l'eau, une sorte de conduit coudé de 3 mètres de long, pas facile à atteindre pour les petites jambes.

Pour nous permettre un passage facile, nous nous débarrassons de nos sacs à dos et de nos bâtons. A l'aide d'une corde fournie par notre animateur du jour, ceux-ci sont hissés  sur la partie supérieure de cet obstacle, tandis que les randonneurs empruntent ce court mais étroit boyau. Heureusement aucun de nous n'a la carrure d'un rugbyman et tout le monde franchit avec aisance cette curiosité de la nature.

Notre serre file du jour, Jean Ma, en plein effort.

 

 

Coucou: c'est nous que voilà!!!

 

 

 

 

Avec l'aide de Daniel Ma, tous les sacs à dos et bâtons sont récupérés par leurs propriétaires.

 

 

 

Après cette séquence "émotion", nous reprenons le cours de notre randonnée sur des sentiers plus paisibles. Nous en profitons pour faire une pause où une première couche de vêtement est rangée dans le sac.

 

 

 

 

 

Tiens, un gilet jaune qui s'est trompé de date et de lieu de la manif!!!

 

 

Pour ne pas déranger quelques chasseurs locaux présents, Jean Bo propose de retarder l'heure de la pause banane. Chose faite quelques hectomètres plus loin.

 

 

Et dans la foulée, la photo de groupe est mise en boîte.

 

 

Jean Bo nous explique que l'interdiction par les propriétaires de traverser une partie de leur terres, l'ont obligé à modifier le parcours par rapport à  la dernière randonnée faite en 2011 dans ce secteur.

 

 

 

Nous arrivons maintenant sur le territoire de la commune de Aups.

Vielle maison-musée, au décor très hétéroclite.

 

 

Principale ressource économique de la région, la culture de l'olive est très importante ici, puisque la commune d'Aups compte 60 000 oliviers.

 

 

La récolte débute généralement fin-octobre et se poursuit jusqu’à la fin décembre. La région PACA (Provence Alpes  Côte d’Azur) assure 75% de la production française dont 20% sont couverts par le seul département du Var.

Récoltées par machines ou plus traditionnellement ramassées à la main ou par filets, Aups traite, suivant les années, dans sa coopérative oléicole et son moulin à huile, entre 500 et 600 tonnes d’olives. Il faut environ 5 kg d’olives pour obtenir 1 litre d’huile.

 L’huile d’olive se définit:

- par son goût : le seul possible est celui de l’amertume (plus ou moins importante)
- par son fruité (ensemble de sensations aromatiques)

On distingue (en fonction du ramassage plus ou moins tardif) le fruité vert (aux arômes dominants d’artichaut cru et de fruits verts), le fruité mûr aux parfums d’amande et de fruits rouges et jaunes et le fruité noir issu d’un procédé spécifique de fermentation, aux notes de champignons et de vanille.
Pour les huiles destinées à la consommation, on note 3 qualités, en fonction du goût et du degré d’acidité oléique.
- l’huile dite extra vierge: totalement naturelle et sans aucun mélange, le  goût doit-être « parfaitement irréprochable » et le taux d’acidité maximal inférieur à  0.8g pour 100g
- l’huile dite vierge: goût « irréprochable » et taux d’acidité maximal ne dépassant pas les 2 g.
- l’huile d’olive simple: mélange d’huile vierge et d’huile raffinée, donc moins naturelle.

 

Arrivés dans Aups, Jean Bo nous fait découvrir ce platane vieux de 400 ans devant lequel nos randonneuses du G1 vont poser pour la postérité.

 

Mesuré en 2017, ce platane a une circonférence de 6,30 m environ!!!

Devancés de quelques minutes par nos amis du G2, nous nous installons à la table du restaurant "Le Provençal" pour un bon moment de convivialité et de bonne humeur.

Au menu aujourd'hui: apéritif, salade fermière, épaule d'agneau et ses légumes, dessert et café.

 

 

 

 

Deux heures plus tard, nous récupérons sacs et bâtons pour reprendre notre marche.

Les deux groupes réunis profitent de cette piste facile à la sortie d'Aups, pour mêler digestion et discussion.

 

 

 

 

Voilà une belle photo de famille lorsque G1 et G2 se retrouvent.

 

Plus loin, nous découvrons cette construction circulaire dont la destination est énigmatique : enclos pastoral,  lieu de culte???

 

 

A la faveur d'un rassemblement, Jean Bo annonce que le G1 ne fera pas un deuxième passage par le Trou du Loup. Peut-être que certains ont peur de rester coincer dans ce passage après le repas de ce midi.

 

 

Ultime difficulté de la journée avant le retour au parking, et alors que la clarté du jour diminue rapidement : cette descente délicate abordée avec prudence.

 

 

Fin de la journée: grand merci à Jean Bo pour l'animation de cette belle randonnée et ce bon restaurant.

Les photos sont de: Brigitte Ri, Claude Ca, Gilbert et Jean Bo.

 

Au programme de votre prochaine sortie: Jeudi 22 Novembre

Départ: 8H00

Jack

670-Circuit de Peirol

Moyen**

16 km

Dh : 670 m

Cette randonnée en boucle, dans Les Maures, traverse de magnifiques forêts et offre de très beaux points de vue - Presque uniquement sur pistes.

 

Parking : D14, 83390 Pierrefeu du Var

Coût du trajet A/R : 60€

 

 

Partager cet article

Repost0