Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 07:21

2012-11-29-Peille (34)Levens  Saint Valentin 2013

 

Hier en fin d’après-midi nous recevons un mel de Jean Bo ": la neige abondante (40 cm) , rend les sentiers inaccessibles et dangereux, nous avons modifié la randonnée :départ 8 heures et une visite du village perché de LEVENS, patrie d'André Masséna, Maréchal de France, Duc de Rivoli et Prince d’Essling puis repas au restaurant à midi."

  001

Nous nous retrouvons donc à 29 sur le parking à l’entrée du village. équipés de bâtons et chaussures de randos comme Jean l’avait indiqué pour affronter les rues parfois glissantes. 003

Jean explique les changements et présente le contenu de la visite qu’il a préparée hier au téléphone. « Les portes des chapelles et du musée de la maison Portal  seront ouvertes « rien que pour nous par l’office du tourisme. »

059 

 

 Nous devons monter au centre du village et pour cela une grande première au Cercle : nous empruntons l’ascenseur de la commune sur 3 étages. Comme quoi tout se perd, notre civilisation est déjà dans le déclin…si des randonneurs qui se disent chevronnés ne savent plus monter quelques mètres à pied…005

Après une pause technique dans un café , nous admirons la place Masséna « avec sa statue et celle du premier maire Malausséna. Avec une vues sur le mont Férion qui domine de l’autre côté la vallée du Payon et le village de Coarraze, où nous avons déjà randonné. », précise Jean Bo.

  009

   

 

Nous allons admirer dans le jardin public opposé une très belle vue sur le sud ouest .

010 

Nous poursuivons la montée vers les ruines du Château. Il y a encore beaucoup de neige et cela glisse dans les escaliers

014

 et permet une fois en haut à certains que nous ne nommerons pas sur ce blog public, de se renouer avec leurs  comportements «  gamins » dans une mémorable bataille de boules de neige.

Une vue a 360° . «  Au Sud, le Mont Arpasse que le premier groupe devait gravir , le sentier du second groupe plus bas avec en dessous Plan du var ,au confluent de la  vallée de la Vésubie et du Var. A l’ouest  le village de Bonson puis celui du Revest et au dessus le Mont Vial ascension de 1000 mètres déjà faite par le Cercle. »

015 

 

 

Il est temps de redescendre vers les deux  chapelles des pénitents blancs et noirs.

052

 Si vous voulez plus d’explications, référez vous au document remis par l’office du tourisme à chacun : on ne va quand même mâcher tout le travail un jour où nous n’avons pratiquement marché.

Puis le musée de la maison Portal, adossée aux anciens remparts nous réserve l’exposition temporaire de tableaux naïfs d’Annick Marchand et surtout de sculptures de Jean-Pierre Augier réalisées à partir d’outils anciens en fer.

029

 Tous ont admiré à la fois la qualité technique et le très gracieux et très dépouillé mouvement donné à chaque scuplture : danseuses, animaux…

Pour rejoindre les voitures, certains ont eu honte et sont descendus à pied sans prendre l’ascenseur.

 

Repas au restaurant où nous étions les bienvenus de ne pas avoir décommandé à cause de la neige…Nous y retrouvons Pierre, Dominique et Maurice qui nous revient après sa chute à Allos. 065

A la fin du repas quelques-uns entonnent  une chanson fétiche du groupe de randonnée , sous la baguette de l’auteur Mickaël.. 074

Bravo à lui pour ce texte  très inspiré et pour le choix de l’air qui a permis à tous  de chanter.

Merci au Photographe et animateur Jean Bo pour avoir pu, en derniére minute, s’adapter et nous offrir un programme très intéressant. Encore une belle journée pour les randonneurs du Cercle.

Du rab :

Et pour commencer la chanson de Mickaël , LES BOULOURICHONS

 

Du Club de Boulouris nous sommes les marcheurs

Lundi et Jeudi pour notre bonheur

Avec not’sac à dos

Nous partons en randos

C’est cà qu’est bon et bon, bon, bon

 

Que c’est bon la vie, la vie, la vie, la vie chérie, ah !, ah !

Que c'est bon la vie pour les Boulourichons

 

Les tracés d’Bruno ensemble nous suivons

Il nous conte encore toutes ses observations

Et si nous n’écoutons

Sur l’blog les retrouvons

 

Si nous ne sommes pas tout à fait perdus

A dix heures le sac est descendu

Nos bananes savourons

Nos fruits secs partageons

077

 le musée

040031

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonneurs et Randonneuses 027

036

 

 070022

 

 

 

 

 

 

 

Prochaine randonnée :

Jeudi 21 Février à 8 H 00 : ROQUEBRUNE/ARGENS ( 83 ) . Gorges du BLAVET ( N° 2 )

A la découverte d’un site grandiose et sauvage, les gorges du Blavet et les grottes du Mureron . Passage de gué .

L : 14 Kms 100 . Dh : 550 m . D : 4 H 30 . Niveau : Moyen médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Joël : 04.89.99.01.07 – 06.23.07.11.99 Boulouris N° 623

Itinéraire d’accès : Prendre la RN 7 en direction d’Aix en Provence – Passer devant la zone industrielle du Puget – Laisser à droite l’accès à l’autoroute puis continuer jusqu’au giratoire de la Bouverie. Là, tourner à droite et aller au giratoire de la Mairie annexe de la Bouverie – Emprunter la route, direction Coulet Redon – Au croisement avec la D 47 , progresser à droite, en direction de Bagnols en Forêt, sur 4 Kms, pour stationner, à droite, sur le bas-côté de la route après le croisement d’une piste ( Blavet-Cote 211 ) .

Coût du trajet A R : 44 Kms x 0 € 25 = 11 Euros Joël : 06.23.07.11.99

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans Loisirs
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 08:34

La Flute-Les Mimosas

 

2013-02-07-La Flute -005"La Flute, c'est là où ça monte raide?" Nombreux les  randonneurs m'ayant  posé cette question la semaine dernière. Petite confusion avec la randonnée qui grimpe au sommet de la Flute par un chemin terrible en termes de pente. Non, aujourd'hui, ce sera plus cool, en contournant la fameuse montagne.

 C'est Jean MA.. qui nous guide à partir d'un nouveau départ car le parking de la chapelle St.Pierre est désormais inaccessible. Cependant il nous fera un petit topo sur la dite chapelle qui abrite, selon la légende, un mort enseveli verticalement dans un mur.

"Cette rando estLa Flute censée se dérouler dans les mimosas, nous précise notre guide, espérons qu'ils seront bien fleuris. Nous sommes actuellement à 22 m d'altitude et nous monterons au plus haut à 200m, en contournant la   Montagne de la Flute. C'est une rando facile sur de bons chemins.

Nous avons le plaisir d'accueillir 2013-02-07-La Flute -0112013-02-07-La Flute -020aujourd'hui deux nouveaux marcheurs, Jocelyne (Joce) et Daniel (Dan). Bienvenue à eux deux."

Il fait très froid sur ce parking. Alors que le thermomètre des voitures indiquait 5 ou 6°, la température ressentie est nettement plus basse à cause d'un vent violent soufflant du nord.

Nous avons hâte de démarrer pour nous réchauffer et nos deux serre-files habituels, Daniel Ro.. et Jacky,2013-02-07-La Flute -037 très pros, nous comptent au passage : 39, comme la semaine dernière, espérons que nous n'aurons pas d'autre décompte en fin de rando.2013-02-07-La Flute -026

Impresionnant cet escadron de dames. Nous débutons par une route bitumée qui conduit à un grande propriété, Le Castellard que nous laisserons sur notre droite.2013-02-07-La Flute -003 Mais brusquement, Jean Bo.. arrête le groupe, il a reçu un appel téléphonique des serre-fils qui sont perdus. L'explication viendra plus tard : Philippe a du s'arrêter pour un problème de chaussure et les serre-files l'ont attendu, comme c'est leur mission. Mais pendant ce temps, le groupe a progressé et à bifurqué sur le Chemin neuf, d'où leur appel au secours.2013-02-07-La Flute -006

Nous repartons et voici le premier mimosa.2013-02-07-La Flute -001 Ouf, nous ne serons pas venus pour rien. Un coup d'œil sur la plaine, le temps est gris et un gros nuage sur la mer est un peu inquiétant.2013-02-07-La Flute -002 Sur notre gauche, le sommet de la Flute avec son chemin terrible qui monte, qui monte, qui monte : toujours aussi raide et impressionnant.

Les mimosas n'ont pas l'air très fleuris.2013-02-07-La Flute -010

Jean Ma..va provoquer un regroupement pour, justement, nous parler du mimosa à partir d'un texte de Bruno :2013-02-07-La Flute -013

En plein hiver, collines et jardins de la région exhalent un parfum envoûtant. Depuis la fin du 19ème siècle, le soleil d’hiver a trouvé son symbole avec le Mimosa, plante exotique originaire d’Australie. Le mimosa est en fait un acacia. Se souvenant de ses origines, il fleurit en été – l’été austral, entre novembre et mars.2013-02-07-La Flute -008

Très vite les parfumeurs de Grasse s’emparent de cette plante pour mêler ses fragrances à leurs compositions. Les clients de passage s’arrachent les bouquets aux étals des fleuristes. Mais une fois la fleur coupée, le mimosa a une vie trop courte pour espérer une commercialisation rentable. C’est là que le hasard intervient. On raconte qu’un enfant offrit à sa mère, un bouquet de mimosas encore en boutons. Elle oublie le vase dans la buanderie. Et plus tard, elle découvre un bouquet complètement éclos. C’est ainsi qu’aurait été découverte la technique du "forçage" qui permet d’accélérer la floraison du mimosa ». 

Jean rajoute : "Nous rejetterons l'autre hypothèse moins poétique du tas de fumier sur lequel furent jetés des fleurs de mimosas pas encore complètement fleuries."

La mine réjouie de ses auditeurs s'explique par les commentaires humoristiques qu'il rajoutera.2013-02-07-La Flute -016

Il conclura, relativement à ce que nous venons d'apprendre sur le mimosa : "celui qui en sait un peu en sait plus que celui qui ne sait rien". Qui est l'auteur de ce dicton ? On dirait du Pierre Dac.2013-02-07-La Flute -007

Et d'un seul coup, les voici les mimosas, de chaque côté du chemin et au-dessus de nous. Dommage que le temps soit toujours très gris. Un petit rayon de soleil les aurait fait flamboyer.2013-02-07-La Flute -019

Nous poursuivons dans ce "tunnel" doré et une petite voie s'élève évoquant la "pause banane". Dans 500 mètres déclare notre guide. Mais à nouveau une voie féminine, anonyme (sympa le rédacteur !) fera remarquer qu'il est déjà 10 heures et que le lieu se prêterai bien à un arrêt. Jean Ma.. cèdera finalement et c'est dans les mimosas que nous ferons notre fameuse pause.

500 mètres plus loin,  nous arrivons au lieu dit Les Clapiers, grand carrefour bien dégagé, ou il avait prévu notre arrêt.

Jean Bo.. distribuera des mauvaises notes à la "charmante randonneuse" qui a influencé l'animateur et au "gentil animateur" qui s'est laissé influencé. Belle leçon de morale !

Petit briefing sur la carte, nous sommes au point le plus au sud de la rando et2013-02-07-La Flute -039 nous allons commencer à remonter vers le nord. Pendant ce temps, il y en a qui jouent les starlettes !2013-02-07-La Flute -024

Sur notre droite, le petit lac est presque invisible tant la végétation est devenue envahissante.2013-02-07-La Flute -040 Nous progressons tranquillement sur la piste des Clapiers en direction du lieu dit les Nicoles. Pas de chance, aujourd'hui nous avons beaucoup de Moniques mais pas de Nicoles. Tant pis, on fera avec !

Et c'est précisément là que nous nous installerons pour le pique-nique. Il est un peu tôt, 11 h 45, mais le coin est sympa.2013-02-07-La Flute -014 De l'herbe, des murets, un superbe figuier de barbarie, un incroyable amandier en fleurs et …du soleil.2013-02-07-La Flute -031

Car il est enfin là, depuis un quart d'heure, exact au rendez-vous que lui avait donné la Météo nationale.

Et c'est le paradis.2013-02-07-La Flute -0452013-02-07-La Flute -047En période froide, le rouge a remplacé le 2013-02-07-La Flute -046rosé, mais qu'importe la couleur.  

 

 

 

Bien installés, même pour la sieste, nous oublions le vent, le froid et la grisaille de ce matin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'amandier, les abeilles et les bourdons s'activent. "Le vol du bourdon…"2013-02-07-La Flute -018

 

A 13 h Jean Ma.. donne le signal du départ après la traditionnelle photo de groupe. 2013-02-07-La Flute -032Une petite montée puis nous débouchons sur une superbe vue sur la baie de Fréjus-St.Raphaël : quel coup d'œil2013-02-07-La Flute -030 et quelles photos : Jean Bo.. et Gérard ont fait fort.2013-02-07-La Flute -041

Maintenant ce n'est presque plus que de la descente ou du plat jusqu'au gué2013-02-07-La Flute -035 ou désormais, nous pouvons traverser à pied sec : on n'arrête pas le progrès.2013-02-07-La Flute -048

Deux gentils ânes laisseront les premiers du groupe assez indifférents alors2013-02-07-La Flute -049 que les derniers vont s'attarder devant eux car Josette avait encore une pomme dans son sac et les ânes aiment bien les pommes…2013-02-07-La Flute -050

Mais non, il ne va pas te manger...

 

Les deux groupes se réuniront finalement avant de retrouver les voitures2013-02-07-La Flute -051 ou Jean se prendra pour un Neptune...terrestre.2013-02-07-La Flute -036

Il ne nous reste plus qu'à aller nous désaltérer à Roquebrune dans notre troquet habituel.2013-02-07-La Flute -025

Merci Jean Ma.. pour cette belle rando et pour les mimosas en fleurs. 

 

Les photos étaient de Gérard, Jean B0.. et Jean-Marie- Merci

 

Le Bonus sera réservé à nos ami(e)s les TPLJ, en balade dans l'Esterel entre le Malinfernet et le Baladou. Nous ne les oublions pas !

2013-02-07-La Flute -0092013-02-07-La Flute -0232013-02-07-La Flute -0282013-02-07-La Flute -0342013-02-07-La Flute -029

 

 

La semaine prochaine, Jeudi 14 Février à 7 H 00 : RANDO-RESTAURANT à LEVENS ( 06 ) .  MONT ARPASSE

Parcours linéaire entre les vallées du Var et de la Vésubie. Découverte du village médiéval de Levens. 2 parcours

N°1 :  L : 10 Kms 520 . Dh : 600 m . D : 4 H 30 . Moyen alto (  avec l’ascension du Mt Arpasse ) . Jean Bo..

N°2 :  L : 08 Kms 420 . Dh : 424 m . D : 4 H 00 . Moyen médio . Jacky – Daniel Ro..

RESTAURANT : Les 2 vallées à PLAN du VAR

En cas de mauvais temps, le repas sera maintenu .  Aucun désistement  ne sera accepté .

Au menu : Salade Niçoise – Charcuterie

                   Pâtes daube ou Rosbeef légumes

                   Fromage

                   Pâtisserie maison

                   Vin du Var en pichet ( rouge ou rosé )

                   Café                                                                                                                 

 

Itinéraire d’accès :

Emprunter l’autoroute A 8 direction NICE . Sortir à NICE SAINT-ISIDORE ( sortie N° 52 ) .

Suivre la D 6202 jusqu’à PLAN du VAR . Après le pont, tourner à droite et suivre la D 2565 en direction de SAINT-MARTIN VESUBIE .

Parcourir 3 Km et s’arrêter sur le PARKING à droite avant la bifurcation Le CROS d’UTELLE .

Après avoir déposé tous leurs passagers,  les chauffeurs retourneront stationner les véhicules sur le PARKING  situé en face du restaurant à PLAN du VAR . Une navette ramènera les chauffeurs au départ de la randonnée .

Coût du trajet A R : 172 Km x 0 € 25 = 43 € + 12 €  = 55 Euros               Jean Bo.. : 06.68.98.13.62

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 16:16

Le Rayol - Canadel

2013-01-31 Les Hauts du Rayol-001Aujourd’hui, Jean B. nous emmène randonner sur les hauteurs du Rayol-Canadel.

 

Nous nous regroupons sur le parking du Rayol. Jean désigne d’emblée un serre-file. Plus précisément trois serre-files. Et quelles serre-files ! Puisqu’il s’agit de Ginou, Marie et Marinette, visiblement ravies de cette nomination. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-002

Aujourd’hui nous ne débuterons pas par une photo de groupe, mais par celle de nos charmantes serre-files. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-003

Première tâche : il faut procéder au comptage des troupes. Ce qui n’est pas simple, car nous sommes nombreux : 40 exactement ! 

P2013-01-31 Les Hauts du Rayol-004uis nous empruntons l'Escalier Monumental du Rayol, décoré de vasques en terre cuite. Nous débouchons sur une grande pergola circulaire, le Pateck « qui offre un panorama impressionnant aux amoureux bucoliques ».

Tous les randonneurs amoureux ou bucoliques se pressent autour de Jean, qui nous présente une nouvelle randonneuse : Josette. Bienvenue !RAYOL

Puis il nous décrit la randonnée : « C’est une rando de 14,6 km et 480 m de dénivelé. Nous allons emprunter la piste du Parin. On redescendra jusqu’au village du Dattier. Ensuite on montera au sommet du Drapeau puis au col du Canadel. Au retour, on descendra jusqu’à la plage du Canadel ». 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-005

Avant de démarrer, nous allons voir l'église du Rayol.

Des gradins sont disposés à l’extérieur. Ils permettent d'assister à la messe en plein air.

Aujourd’hui, c’est Jean qui officie. Nous sommes tout ouïe. Nous buvons ses paroles. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-006

« Dominant la Grande Bleue, le domaine du Rayol est un joyau miraculeusement préservé de 20 hectares, une enclave paradisiaque enchâssée dans la corniche des Maures. Vous pourrez vous émerveiller devant les puyas, les daturas, les rince-bouteilles, les oiseaux de paradis, les plantes cailloux ou les bambous zigzags originaires de jardins du monde entier ».

« Si vous ne connaissez pas le domaine du Rayol, je vous encourage à le visiter ».

Puis Jean nous parle de l'Escalier Monumental du Rayol :

« Au départ, cet escalier, construit en 1925, menait au Rocher du Drapeau – où nous grimperons tout à l'heure - sur lequel était planté l'emblème français. Mais aujourd'hui, on ne distingue plus que "l'escalier du Centre" et "les degrés de la Mer" qui descendent sur la plage du Rayol » 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-007

Après ces bonnes paroles, nous empruntons une petite route qui grimpe au-dessus de la mer. Un paysage magnifique s'offre à nous, avec en premier plan le cap Nègre puis le cap Bénat. 

La grimpette est raide, très raide même. Pour nous mettre en jambes et nous réchauffer, c’est idéal.

Tandis que nos trois serre-files assurent la sécurité du groupe à l’arrière, qui voit-on à l’avant ? 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-008

Quatre randonneuses caracolant en tête, avec le sourire.
Mais où sont les hommes ?? (Ca pourrait faire une chanson ?)
2013-01-31 Les Hauts du Rayol-009

Ah ! Les voici ! Ne dirait-on pas qu’ils peinent dans la montée ?

 

Bientôt nous quittons la route pour emprunter la piste du Parin. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-010

Nous descendons par cette piste en corniche en direction de la mer. Puis nous atteignons le village du Dattier. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-012

« On aperçoit Cavalaire devant nous, puis la côte jusqu'au Cap Lardier » nous dit Jean. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-016

Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour la « pause banane », au soleil, à flanc de coteau. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-011 

Nous allons suivre à présent l’ancienne voie ferrée : « Le Macaron ». 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-013

Jean nous raconte : « Sur cette voie ferrée, circulait - de Toulon à Saint-Raphaël - un petit train à voie métrique. Il était surnommé le train des Pignes (comme on appelle aujourd'hui la ligne Nice-Digne), probablement parce que le train traversait de nombreuses pinèdes où la voie était jonchée de pommes de pins.

Mais à Toulon, c'était "Le Macaron ". Pourquoi le Macaron ? Peut-être cela viendrait-il du macaron, délicieuse pâtisserie provençale, un petit gâteau rond à base d'amandes et de pignons. Des assiettes de macarons auraient été distribuées aux invités de la cérémonie d'inauguration du train à Toulon. en 1905.

Cette ligne du Macaron fut exploitée de 1905 à 1949. ».

Quelques instants plus tard, nous quittons la voie ferrée.

« Nous allons rejoindre la RN 98 puis nous emprunterons la piste qui monte au sommet du Drapeau » nous dit Jean. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-014

Nous voici sur la piste qui grimpe … gentiment.

Il suffit pour s’en assurer de voir les visages souriants. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-015

Et, fermant la marche, voici nos trois serre-files.
Jean fait l’honneur au blogueur de relire sa prose de janvier 2009. « 
Parfait » se dit Gérard, « je n’aurai plus qu’à recopier », ou presque.

Bientôt nous atteignons un château d'eau. Nous le contournons pour découvrir un sommet rocheux. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-017

Pour marquer notre passage, nous prenons une photo.

Une fois franchi le col de l'Etoile (alt. 227 m), nous attaquons à nouveau une grimpette, parmi les arbousiers, les bruyères et les cistes. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-018

Un peu plus loin nous traversons un bois de chênes-lièges. Devant nous se dresse le sommet du Drapeau, surmonté comme son nom l’indique, d’un petit drapeau. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-019

Nous nous divisons en deux groupes : le premier escaladera le sommet. Le deuxième ira un peu plus loin, se reposer au soleil et admirer la vue, magnifique. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-020

Ce sommet du Drapeau se mérite, il faut faire un peu d’escalade.

Escalade plutôt sportive dans les rochers. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-021

Où l’on voit les grimpeurs cherchant leurs appuis, sans se soucier du photographe. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-022

Pendant ce temps, le deuxième groupe, emmené par nos trois serre-files, s’est trouvé un emplacement de rêve au soleil.  2013-01-31 Les Hauts du Rayol-023

Enfin le premier groupe atteint le sommet.

Voici la photo de la victoire, où l’on voit Jean, entouré de sa troupe, posant au garde-à-vous au pied du Drapeau. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-026

On aimerait les entendre entonner « Flotte petit drapeau ! ». Mais hélas, les traditions se perdent.

Pendant ce temps, que devient le deuxième groupe ?

Ils sont toujours assis au soleil.  Certains commencent à s’inquiéter, mais ne le montrent pas.  2013-01-31 Les Hauts du Rayol-024

Annette remarque : « Ils ne sont pas rapides ! ».

Peut-être prennent-ils le temps d’admirer la vue sur la côte et les îles d’Hyères ?

2013-01-31 Les Hauts du Rayol-027De loin nous apercevons des silhouettes se découpant sur le ciel. C’est un fait, ils ne sont pas rapides à descendre du sommet.2013-01-31 Les Hauts du Rayol-028
La désescalade est parfois plus longue et plus périlleuse que l’ascension.
2013-01-31 Les Hauts du Rayol-029

Enfin les voici tous, ravis de leur ascension. « Nous allons pique-niquer un peu avant le col du Canadel » nous dit Jean.

Nous y voici. Nous nous installons sur les rochers ou sous les arbres. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-030

Le soleil brille, la température est douce, la vue est belle. Que demande le peuple ? 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-031

Après un excellent déjeuner, après le café et les chocolats, nous reprenons notre route.

Nous atteignons le Col du Canadel (alt. 267 m) puis nous attaquons la descente. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-032

Descente facile pour commencer. Mais bien vite le sentier devient plus accidenté. L'eau qui coule de la montagne imbibée par les récentes pluies, forme un ruisseau qui envahit par endroits le sentier. Le sol devient boueux.  2013-01-31 Les Hauts du Rayol-033

A l'approche du Rayol, Jean nous lit à nouveau le blog de 2009.

Il nous prévient : "Nous allons traverser une résidence privée. Je vous demande de faire silence !" Et qui l'eût cru ? Aussitôt le silence se fait ! Pourtant nous sommes encore loin de la résidence !

« C’est sans doute pour nous entraîner » chuchote l’un d’entre nous.

Enfin voici la résidence. Nous la traversons sans dire un mot.
Une fois sortis, Jean nous félicite, comme en 2009.

« On n’a même pas entendu la voix de Jean » s’étonne Marinette.

2013-01-31 Les Hauts du Rayol-034 

Une demi-heure plus tard nous atteignons la plage du Canadel.

Nous poursuivons notre chemin en bordure de mer.2013-01-31 Les Hauts du Rayol-035

Progressant d’une démarche élastique sur un épais tapis de posidonies. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-036

A l’extrémité de la plage, une plaque commémore le débarquement des alliés, le 14 Août 1944.

Nous quittons la plage. Puis nous rejoignons l’ancienne voie ferrée. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-037

Nous passons sous un tunnel avant de nous diriger vers nos voitures.

Mais auparavant, comme Jean nous l’avait promis, nous allons grimper l'Escalier Monumental. 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-038

Comme le dit le guide, « au fil des marches, les yeux finissent tôt ou tard par préférer la majestueuse vue au comptage des marches ».

Marie, serais-tu insensible à cette vue majestueuse, toi qui as réussi à compter 187 marches ? 2013-01-31 Les Hauts du Rayol-039

Nous regagnons nos voitures et filons près de Port-Grimaud, prendre un pot amplement mérité.

Au moment de partager l’addition, on verra Jean nous compter, nous recompter, nous re-recompter. Pour aboutir à la seule conclusion possible : nous avons perdu quelqu’un … dès le départ de Boulouris !

 

Merci Jean, pour cette magnifique randonnée printanière … de la fin janvier.

 

Merci aux photographes : Gérard, Jean-Louis et Jean-Marie.

 

Et pour finir, voici quelques photos de Claude et Jacqueline :

  2013-01-31 Les Gazelles à 2 pattes-1

    "Les gazelles à deux pattes" ...2013-01-31 Les Gazelles à 2 pattes-2

... à la pause ... 2013-01-31 Les Gazelles à 2 pattes-3

 

... ou en pose 2013-01-31 Les Gazelles à 2 pattes-4

 

Prochaine rando : Jeudi 07 Février à 8 H 00 : ROQUEBRUNE-ARGENS (83). LA FLÛTE

Randonnée sur un fabuleux parcours de floraison de mimosa. Découverte de ruines et points de vue sur la côte.

L : 16 Kms 935. Dh : 450 m. D : 5 H 00.   Niveau : Moyen médio – Repas et boisson tirés du sac.

Animateur : Jean Masson : 04.94.82.44.23 – 06.09.75.02.01                                                                              Boulouris N° 510

 

 

 

 

Itinéraire d’accès : Prendre la RN 7 en direction d’Aix en Provence . Au rond-point  « les quatre chemins », tourner à gauche D 7 direction ROQUEBRUNE-sur- ARGENS . Traverser le village en direction de SAINT-AYGULF . Passer devant la chapelle St Pierre, parcourir 1300 m et prendre à droite un petit chemin (après camping et station service) . Stationner au bout de ce chemin à 150m .

 

 

 

Coût du trajet A R : 52 Kms x 0 € 25 = 13 Euros

Repost 0
Published by Gérard
commenter cet article