Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 18:05

2017/12/07-766-3-PONT D'ENDRE-FONTAINE DES CHASSEURS

 

Nous sommes 27 randonneurs (euses) à nous retrouver au Pont d'Endre, très heureux d'être menés (ées) par Jack. En effet c'est la première fois qu'il remplit la tâche d'animateur auprès du G1..

 

Il nous présente sa randonnée :

16K600 pour une dénivelée de 550 m

Des belles pistes avec une montée d'environ une demi heure jusqu'au Pic Rébéquier, et peut-être une deuxième (nous devrons attendre l'après midi pour le savoir) mais toujours sur consultation.

 

 

Il nous rappelle les principales règles d'un bon randonneur (se reporter à la note que nous a communiqué Joël en début d'année). Il nous indique également qu'en règle générale l'animateur est en tête;  mais que dans certaines situations, le randonneur peut le dépasser seulement après son accord et ses indications sur le parcours. Quel professionnel!!!!

Nous sommes prêts à démarrer et avons totalement confiance en notre animateur.

Patrick sera notre serre file.

Nous démarrons sur une large piste, très agréable pour les échanges entre randonneurs 

 

 

 

Un petit écart de la piste pour longer l'Endre à sec et marcher dans la pinède.

Et retour sur la piste très confortable pour nos pieds. 

Une vue sur le domaine du Jas d'Esclans

Arrêt près des ruines du Moulin du Trou du Gournié

et admirons ce joli site rocheux en bordure d'Endre,

Nous continuons en sous bois sur la pente significative, indiquée par Jack. Une petite montée d'une 1/2 heure pour arriver au Pic Rébéquier.

Il est 10h, nous nous regroupons pour prendre la direction sur la gauche  "Fontaine du Chasseur" sur le GR51. 

Après demande auprès de l'animateur, Guy a l'autorisation de grimper à son rythme. Règle appliquée, constatée par la blogueuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Prenons le temps de cueillir une arbouse même si le fruit a manqué d'eau,

 

d'admirer le paysage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 10h20, nous atteignons le Pic Rébéquier pour la pose banane. Dommage pour le point de vue, beaucoup de brume au loin mais plein de soleil sur le pic.

La Colle du Rouet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons sur la dalle rocheuse jusqu'au Pas du Confessionnal, et ferons notre photo de groupe sur le sommet du Pic Rébéquier

Et pour que personne ne soit oubliée, une deuxième....

En direction du Pas du Confessionnal,

nous passerons près des Gorges de Pennafort, quelle vue!!!

Nous quitterons ensuite le GR 51 pour passer sur les roches de la fille d'Isnard.

Il est 12h nous atteignons la Fontaine des Chasseurs, enfin ce qu'il en reste !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

et chacun trouvera sa place pour déjeuner. En hommage à Johnny, notre repas sera accompagné de ses chansons. Merci Jack d'avoir prévu la sono!!!

cherchez l'enceinte!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pris sur le fait!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu veux encore grandir Ramon?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 12h45, les randonneurs réclament à Jack l'histoire de la fille d'Isnard , c'est avec plaisir qu'il nous la raconte :

« Il y avait autrefois, un riche propriétaire qui habitait entre Callas et Bargemon avec sa femme Rainaude. C’était un peu un chaud lapin. 

Il se mit à faire de la politique et devint député. Il allait voir les bonnes et les servantes mais cela ne lui suffisait plus. 

Un de ses copains lui dit qu’il y avait dans le coin, près d’un rocher, une fille magnifique qui était très « accueillante ». Il la rencontra, une fois, deux fois, puis très régulièrement en faisant attention de ne pas alerter sa femme.

Mais un jour, au lieu dit maintenant Pas de Rainaude, il tomba sur elle se promenant dans le coin. Elle ne se fâcha pas, trop contente de ne plus subir les  assauts sexuels de son mari qui la faisait tomber enceinte systématiquement. Elle lui demanda par contre d’aller se confesser à chaque fois en se faisant accompagner de son abbé, d’où le Pas du confessionnal. Les femmes de cette époque choisissaient souvent ce moyen de contraception »

Le retour se fera en surplomb des Gorges de Pennafort et de l'Endre sur des pistes et sentiers sans difficulté majeure sauf que, parfois une pierre peut nous faire tomber, n'est pas Anne Marie? Enfin plus de peur que de mal...

Admirons les roches de la Filles d'Isnard, nous étions la-haut

A l'unanimité, nous sommes d'accord pour la variante proposée par Jack, un petit 100 m de dénivelée supplémentaire en reprenant la montée vers le Pic de Rébéquier, par contre nous n'avons plus de banane!!!!

Ce qui aura permis à certains randonneurs de voir les grottes qu'ils n'avaient pas vues le matin.

Vers 15h, nous sommes tous rassemblés pour suivre le déplacement d'un troupeau de moutons, 

Après avoir passé 15 mn en leur compagnie, nous reprenons notre randonnée

pour rejoindre nos voitures vers 16h15

Verdict : nous avons fait 18kms avec une dénivelée de 620m

C'est avec joie que nous partageons le pot de l'Amitié à la Bouverie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand Merci à Jack, nous avons passé une agréable journée dans la joie et la bonne humeur avec en supplément une randonnée menée à perfection. A quand la prochaine pour le G1?

Merci également à Patrice pour ton petit discours, tu as parlé pour nous tous.

Merci également aux photographes : Claude, Nadine, Gilbert et Brigitte R

 

Prochaine sortie :

Jeudi 14 déc 2017 G1 Départ : 8H Jean-Louis 876-Circuit de Vautaillède moyen*** 16,5km Dh : 550 Belle ballade dans les bois et vue magnifique sur les crêtes Parking : Gonfaron Coût du trajet A/R : 37 €

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 16:32

Forêt de Palayson – l’Endre G2/588 – jeudi 7 décembre 2017

Nous sommes 22 à nous retrouver aujourd’hui près du pont de l’Endre pour une randonnée proposée par Jean, par une journée automnale et fraîche au ciel bien gris. Le soleil devrait faire son apparition. Pas de précipitations annoncées.

 

« La randonnée d’une dizaine de kilomètres et de 180 mètres de dénivelé nous conduira dans la forêt de Palayson et sur les rives de l’Endre. La seule difficulté sera une montée à mi-parcours pour atteindre l’aire de pique-nique sur le promontoire de Gournié. » 

Le groupe s’engage sur la piste des Pradineaux, qui sera rapidement délaissée pour un chemin parallèle plus agréable.

Quelques rayons de soleil éclairent le paysage.

C’est non loin d’un dolmen que nous nous arrêtons pour la pause banane. « Déjà diront certains. Cela fait à peine une demi-heure que nous sommes partis. »

Un 2ème arrêt a lieu pour la pose effeuillage

avant de bifurquer et continuer sur la piste Val Règue. Au loin nous apercevons le domaine du Grand Esclans

et de l’autre côté les rochers de la fille d’Isnard et du Castel Diaou resplendissent.

Non loin de l’Endre nous passons à proximité d’un troupeau de moutons.

Arrivés au bord du barrage nous constatons qu’il n’y a presque pas d’eau.

Jean nous narre la chute de Gérard lors d’une précédente édition. Aujourd’hui pas de risque aussi tous les randonneurs s’aventurent sur les dalles sèches pour la traditionnelle photo de groupe.

Face à nous les ruines d’un moulin. Le bief, petit canal était chargé d’amener l’eau aux roues à eau de celui-ci et d’irriguer les prairies alentour. En amont du barrage se trouvent les gorges de l’Endre et au loin celles de Pennafort.

Nous attaquons la montée en prenant garde à ne pas glisser. Les pointes des bâtons ripent sur les dalles.

Un petit cours de géologie nous est donné par Jean grâce à des notes laissées par Bruno.

« Nous pouvons voir ici un ensemble de grès fin, feldspathiques ou psammitiques, chenalisés et d’argiles micacées, gris vert, à restes végétaux.

Ensemble de grès roses ou verts, puis argiles marron, micacées et laminites à fentes de dessiccation, empreintes de gouttes de pluie, cinérites.

Conglomérats à galets , puis des grès micacés à pyrite, fluorite violette et matière organique, puis argiles vert vif ou brunes à carbonates et au bord de l’Endre  en basse terrasse  des alluvions caillouteuses. » Est-ce que tout le monde a bien tout compris? Interrogation lors d'une prochaine rando.

Arrivés au sommet sur le promontoire du Gournié nous nous installons pour le pique-nique : apéritifs divers, foie gras, saucisson, vins et douceurs agrémentent les salades et sandwichs. Les fêtes commencent de bonne heure chez les randonneurs.

Les chansons en boucle de notre "Johnny national" nous ayant manqué ce matin nous demandons à Gérard de nous en chanter une,

le groupe reprenant en choeur le refrain. Pour l'écouter cliquer sur le lien ci-desous.  

https://drive.google.com/open?id=1_t82wn4G7T13OLNUT9AEWQaXJFi7GgFt

Pas de joueurs de cartes et la fraîcheur étant au rendez-vous, la pause repas est écourtée : 45 minutes seulement.

Arrivés au Pas des Vaches nous suivons le GR et à la croisée de la piste des Pradineaux nous rencontrons de nouveau le troupeau de moutons qui se déplaçait, sous bonne garde d'un patou et de Martine.

Nous cheminons le long de l’Endre ici complètement à sec,

puis marchons sur la piste des Pins Pignons avant de retrouver la piste de ce matin qui va nous reconduire au parking.

C’est à notre habituel bar de La Bouverie que nous allons partager le verre de l’amitié avec gâteaux et papillotes.

Merci Jean pour cette agréable balade.

Les photos sont de Jean, Jean-Marie et Rolande.

Prochaine randonnée du G2 – jeudi 14 décembre 2017

"Pierrefeu le Fédon " – 530-2 – 12 kms – 350 m. de dénivelé – moyen** - départ 8 heures

Coût du trajet 55 €

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 15:50

 

DES TOURS ET DES REMPARTS - COTIGNAC - 30/11/17

Parcours du matin

 

Parcours de l'après-midi

 

Nous sommes 18 randonneurs, 7 dames et 11 messieurs bien emmitouflés, à nous retrouver sur le parking du Chemin des Tours en ce dernier jeudi de novembre pour une rando-resto menée par Jean. 

Une fois tous prêts, notre animateur nous présente deux nouveaux, Florence et Thierry, à qui il souhaite la bienvenue.  Il fait 3 degrés aussi nous propose-t-il de nous mettre en route sans plus tarder tout en nous promettant de nous présenter l’aventure du jour un peu plus tard pour ne pas refroidir davantage nos muscles!

Nous laissons ainsi derrière nous les deux tours sarrasines du 14è siècle près desquelles les voitures sont garées.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous remarquons une jolie maison dans laquelle nous irions bien prendre le café

 

 

puis entrons dans le charmant village de Cotignac par une ancienne porte

 

qui va nous permettre d'en découvrir les jolies ruelles. Sur notre droite, se dressent les maisons troglodytes que la Cassole a façonnées en se déversant sur les flancs de la falaise de tuf et qui pouvaient accueillir au 11è siècle toute la population environnante, soit près de mille personnes.  Sachez qu’elles se louent l’été et que les profondes galeries qui les entourent se visitent également sur réservation auprès de l’Office de Tourisme. 

 

Nous ne faisons que longer la Place de la Mairie et l’église qui vaudraient bien un détour mais nous avons un rendez-vous et nous promettons de revenir aux beaux jours.

 

 

Nous arrivons sur la place du village bordée de platanes et l’ajoutons également au programme de l’été!

 

 

Nous faisons notre première photo de groupe

 

puis admirons les santons exposés dans le jardin d’une propriété

et nous retournons une dernière fois pour mémoriser la beauté des deux tours qui se dressent au sommet de la roche, en parfaite harmonie avec le paysage.

 

 

 

Jean nous présente la randonnée

 

et nous partons d'un bon pas!

 

 

 

Nous longeons des champs d’oliviers sur un chemin plat

 

 

et arrivons à l’endroit choisi par Jean pour la pause-banane. 

 

 

Pas d’effeuillage aujourd’hui car il fait toujours froid!

 

Quelques mètres plus loin, nouvelle courte pause pour faire plaisir à notre animateur qui souhaite perpétuer la tradition de la photo du fronton d’une ancienne chapelle.

 

 

Nous saluons au passage des travailleurs occupés à cueillir des olives

 

 

puis découvrons au détour d’un chemin le Plateau de Canjueurs derrière lequel se cachent les Gorges du Verdon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons sur notre sentier

et arrivons devant les remparts de Sillans la Cascade et de leurs tours de flanquement qui se dressent devant nous de l’autre côté de la route nationale. Nous la traversons et empruntons le Chemin du Ricoui qui longe ces remarquables murailles.

 

Nos pas croisent la Bresque qui se jette dans l’Argens et alimente la cascade de Sillans que le G2 aura le privilège de photographier aujourd’hui.

 

Nous arrivons au restaurant Le Grand Chêne avec cinq minutes d’avance et en profitons pour faire une photo de groupe. 

 

 

Nos amis du G2 arrivent peu de temps après et nous nous saluons tous autour de l’apéritif qui sera suivi de feuilletés aux fruits de mer,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cuisses de lapin provençale garnies de spätzli 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et le repas se terminera par une assiette gourmande puis café ou infusion.

 

 

De bons vins de Sainte-Croix Carcès rouge, rosé et blanc ont accompagné ce festin et c’est le sourire aux lèvres que nous remettons nos anoraks et reprenons sacs et bâtons pour entamer la fin de notre périple.

 

Nous repartons réchauffés et rassasiés

 

et ferons le reste de l’itinéraire sans difficultés, tout en appréciant les couleurs de l’automne qui illuminent les plantations d’oliviers centenaires en restanques, les pieds de vigne et les feuilles des arbres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Petit crochet à la chapelle Sainte-Marie et St-Martin qui fut le premier lieu de prière de Cotignac et date du XIè siècle.  Jean nous apprend qu'elle est actuellement en cours de restauration et abrite des peintures murales du XIIIè siècle découvertes en 2005 et uniques en Provence Verte. 

 

 

Nous revenons sur nos pas, jetons un dernier regard à la chapelle,

 

 longeons de nouveau un champ d’oliviers

 

 

 

et apercevons à l’horizon les tours où nous avons laissé les voitures.

 

Nous remercions Jean pour l'organisation de cette belle journée et décidons de rentrer chez nous sans nous arrêter pour le traditionnel pot vu que nous nous sommes retrouvés autour d’un excellent déjeuner quelques heures plus tôt.

 

C’est ainsi que nous avons parcouru 16 kms avec un dénivelé de 349m sous un beau soleil dont la chaleur ne nous a toutefois pas incommodés!

 

Merci aux photographes Gilbert, Jean et Dominique.

 

Prochaine randonnée G1: jeudi 7 décembre 2017

Détails à suivre prochainement par mel suite à un changement d'animateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0