Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 13:59

CALLIAN 83 : DECOUVERTES PATRIMONIALES 21/01/2013

 

  Toujours aussi difficile de se garer à CALLIAN, mais ça y est, tout le monde est casé. Les choses sérieuses vont commencer. Il fait un peu frais, mais le ciel est bien bleu. C"est une belle journée qui commence. 

SAM 0113-copie-1

 

  Aujourd'hui, MIKAEL va nous faire faire une "rando" d'une nature un peu particulière: la découverte des richesses patrimoniales des pays de CALLIAN et de MONTAUROUX. 

   Mais, comme nous allons, quand même devoir marcher un peu (!), Callian-Decouvertes patrimonialesil nous décrit le parcours: 14 kms5  , avec un dénivelé d'à peine 400 mètres, sans difficulté particulière (nous verrons bien, ayant appris a être méfiants!).

 

   Il nous présente deux nouveaux, MICHELLE et ALAIN,  SAM 0114récemment arrivés à Saint Raphaël, que nous accueillons avec le plus grand plaisir. Et c'est aussi avec joie que nous retrouvons NICOLE avec une cheville presque neuve.  

 

Avant le départ il nous informe que nous sommes devant l'ancienne demeure d'Edouard Goerg ( aujourd'hui propriété de la ville). Artiste peintre français expressionniste, et graveur, né en Australie et mort à Callian en 1969.

  Nos deux serre-files brevetés, DANIEL R  et JACKY comptent et recomptent 40 ! On ne pourra pas dire que les randonneurs du Cercle de Boulouris ne s'intéressent pas à l'histoire et au patrimoine

 

  Et c'est parti, et bien parti, la rando commence par la visite du cimetière de CALLIAN. C'est là que sont enterrés soeur EMMANUELLE, bien connue pour son action humanitaire  et le couturier CHRISTIAN DIOR et sa famille.

 

  Soeur EMMANUELLE a été inhumée dans le caveau de sa congrégation. SAM 0119

    Compte tenu de sa notoriété les sépultures de la famille DIOR SAM 0122SAM 0120

 

 

sont plutôt modestes.

 

Nous poursuivons notre "rando-découvertes", parcourant les rues étroiters et pentues du village.

 Direction le "musée fantôme" de GEORGES BAUQUIER. Mikaël évoque sa vie et le musée qui lui est consacré: "Face au cimetière, un bâtiment contemporain de 400m2 sur deux étages, le musée GEORGES BAUQUIER, attend, depuis la fin de sa construction, en 2005, d'ouvrir ses portes.

   Qui était Georges BAUQUIER ? c'était un peintre, admirateur de Fernand LEGER.Il a passé sa vie dans l'ombre de celui-ci. Il n'a exposé que trois fois (son appartenance au parti communiste, dont on sent l'influence dans certaines de ses oeuvres, a peut-être nuit à sa notoriété). A sa mort, en 1997, son épouse, Simone, a fait construire, à ses frais, un musée qu'elle donna à la commune, à condition que le 1er étage soit réservé aux oeuvres de son défunt mari et que celle-ci prenne en charge son entretien. Suite à un différend, le musée n'est toujours pas ouvert. A défaut de visiter le musée, on peut voir ses toiles sur Internet.

   L'école de Callian porte le nom du peintre, elle est décorée d'une fresque qu'il a réalisée.

 

  SAM 0124

   Nous nous dirigeons maintenant vers le CHATEAU  de CALLIAN, forte bâtisse édifiée au centre du village. Mikaël nous éblouit par ses connaissances sur l'historique du Château:" les premières pierres datent de 1038; il a été édifié par UGO, prince de Callian,le seigneur du village. Quelques dates marquent son histoire:

          -1510: Louis de Grasse, agrandit le château dans un style renaissance SAM 0134

          -1679: par mariage, une partie du château passe aux mains de la famille de Lyle Taulane, l'autre partie échoit aux Rafélis de Brove

          -1751: Marie Gabrielle de Rafélis vend à la ville une partie du château qu'elle en fera sa mairie

          -1793: le château est pillé et incendié par les révolutionnaires 

          -1966: il est acheté par un sculpteur Henri BRIFAUT, alors agé de 61 ans, quia consacré l'essentiel de sa vie au scoutisme ( il a eu comme louveteau, un certain BEAUDOIN, qui sera plus tard roi de Belgique); le château, qui appartient maintenant à ses neveux, a été ouvert au public en 1966, le temps d'une courte exposition qui a rassemblé 300 oeuvres de ce sculpteur".  SAM 0141

  Visite de l'église paroissiale, le nez en l'air pour admirer sa voûte et ses plafonds. Arrêt admiratif devant la crèche, remarquable, elle aussi.Callian-Eglise paroissiale

 

Descente dans les rues du village. La "photo de groupe" est prise devant le lavoir. Dur de faire entrer tout le monde sur la photo!SAM 0145

      Nous voilà à présent devant la chapelle des Pénitents blancs . Nouvelles informations données par notre guide décidément fort instruit de l'histoire du pays: "cette chapelle a été édifiée au 15ème siècle; la population augmentant, elle est devenue trop petite pour accueillir tous les fidèles; aussi a-t-il été décidé en 1675 de construire une nouvelle église paroissiale; la chapelle fut donnée aux pénitents blancs et utilisée pour le culte jusqu'à la Révolution; elle est aujourd'hui désacralisée et sert de salle des fêtes".

 

      "Prêts pour la transhumance" (forte parole de DANIEL R. qui a toujours le bon mot, au bon moment !). Nous quittons le territoire de CALLIAN pour celui de MONTAUROUX sans vraiment nous en apercevoir.  Du bitume (décidément ce n'est pas une rando ordinaire), une bonne descente, CALLIAN, nous domine à droite.SAM 0147

 

     Un beau chemin,bien agréable... et tiens, surprise: une chapelle, ça nous manquait déjà. C'est le hasard des rencontres! c'est la chapelle SAINT DONNAT.Inutile, bien sûr, de préciser que MIKAEL sait tout sur son histoire: "cette chapelle, située dans le vallon entre Callian et Montauroux, date du 13ème siècle; elle a été dédiée à  Saint DONNAT, martyr, décapité en 380, second saint patron de Callian; on lui a attribué les pouvoirs de faire pleuvoir et...de faire parler les morts (voilà qui est bien dangereux ! ); de nos jours, on célèbre encore la Saint Donnat le dimanche le plus proche du 7 août".SAM 0146

    Une montée un peu rude (la plus dure de la randonnée nous affirme MIKAEL, ce qui sera très contesté vers la fin de la rando). Nous approchons  de MONTAUROUX. Nous faisons une bienvenue pause banane à la côte 365 (nous avons souvent visé beaucoup plus haut !), tiens, re-surprise devant une chapelle.SAM 0154                                                    

  C'est la chapelle SAINT BARTHELEMY

 

  Et c'est toujours MIKAEL qui parle et que nous écoutons de plus en plus religieusement: "la chapelle a été construite au 12ème siècle avec les pierres de l'ancien fort. Au 13ème siècle, la chapelle devint la propriété du marquis de Montauroux. Dans la 1ère moitié du 19ème siècle, elle est inscrite au cadastre comme appartenant au sieur Poule. Christian Dior la rachète en 1953 et la lègue (pas en très bon état) à la commune. Celle-ci la fit restaurer et elle fut classée "Monument historique", notamment parce que sa voûte en berceau et ses murs sont recouverts de panneaux de bois peints."       

Nous  traversons MONTAUROUX, ce qui, naturellement amène notre guide bien-aimé a faire quelques commentaires: "Montauroux fut, jusqu'en 1314, un hameau de Callian. On peut y observer de vieilles maisons aux linteaux datés des 16ème et 17ème siècles. Christian Dior y a habité une grande maison bourgeoise, qui a été baptisée le château de la Colle. Le village  a 13 fontaines, les habitants ne doivent pas manquer d'eau!".

   Le temps nous a manqué pour faire un inventaire complet de ces fontaines. Voici quand même la photo de l'une d'entre elle. Callian-Fontaine        Nous repartons en rasant les murs: priorité aux automobilistes, les piétons traversent la ville souvent à leurs risques et périls.SAM 0166     Quittant Montauroux, Brigitte nous fait tourner la tête: "regardez, là haut, c'est la maison de ma belle-soeur". C'est l'heure du pastis, mais s'inviter à 40 !

    Nous descendons jusqu'à........une PETITE CHAPELLE !!! C'est la chapelle SAINT MICHEL,construite vers 1040. Elle a été en partie détruite à la Révolution.

 

     Nous suivons le tracé de l'ancienne voie ferré.  

 

       Le chemin traverse de nombreuses propriétés, mais les terres qui, on le voit , devaient encore être cultivées il n'y a pas bien longtemps, sont en friches. Souvenirs de cette époque, les réserves d'eau qui jalonnent le chemin.SAM 0184

     Derrière la clôture d'une grande propriété, des sculptures très variées (et originales) dans leurs formes et les matériaux utilisés .SAM 0179

  Enfin la pause casse-croute. Il n'est pas loin d'une heure et la faim se fait sentir. Nous nous arrêtons devinez où ? Bien sûr près d'une chapelle!  Une chapelle au nom fleuri: NOTRE DAME DES ROSES  (mais inutile en ce moment de chercher les roses ou les rosiers!). 

  Après ces riches nourritures spirituelles, un peu de nourritures terrestres et corporelles, ça fait du bien, soit bien assis sur les 2 bancs, soit installés sur la margelle d'un ancien lavoir jouxtant la chapelle.SAM 0189 

 

SAM 0188

   Pas de sieste ou de partie de cartes, le programme est trop chargé. En guise de digestif, MIkaël nous fait un topo sur la chapelle;SAM 0192

 

  " A l'origine, le village de Callian était établi autour de cette chapelle sur un site gallo-romain, lui-même situé à proximité d'une nécropole antique. Il y aurait sous la chapelle un niveau non exploré remontant aux 6ème et 7ème siècles (avis aux archéologues amateurs!) . C'est le plus ancien monument religieux de Callian, dont elle fut longtemps l'église paroissiale. La tour-clocher date des 11ème et 12ème siècle. C'est le seul édifice qui subsiste. La chapelle proprement dite, que nous voyons aujourd'hui, a été bâtie en 1635. L'ensemble a été inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1982".

 

   Nous reprenons la marche. En chemin MIKAEL nous apprend qu'autrefois le chanvre était cultivé par ici. Nous passons près d'un ancien bassin de rouissage alimenté par une conduite d'eau venant de la colline.SAM 0194

    Nous faisons une halte dans une ferme où un copain que c'est encore fait Mikael nous montre un ancien alambic et nous explique comment il s'en servait. Certains auraient souhaité une dégustation. Peut-être auront ils satisfaction en y allant tout seul . P1010189

   Petite incursion à La Chenevière, maison de remise en forme, notamment pour les opérés du coeur. Mickaël, qui a effectué, bien malgré lui, un séjour il y a 2 ans (environ?) nous précise que: "cet établissement a été créé en 1989; il appartient à la société ORPEA OLIVEA qui possède 70 autres établissements similaires établis principalement en France, en Belgique, Espagne, Italie et Suisse. Dans la cour de l'entrée, vous pouvez admirer un arbre exceptionnel (qui a perdu ces feuilles à cette saison). C'est un PAULOWNIA, un arbre originaire de Chine. Cet arbre était planté pour son bois et son feuillage qui fournissait du fourrage aux bovins et aux porcins; La Tradition veut que, lors de la naissance d'une fille, on plantait un Paulownia dont le bois était donné en dot pour son mariage".

 

       Nous continuons par un chemin agréable, mis-à-part quelques flaques boueuses. Et un passage à gué (dommage pour le photographe, personne n'a glissé, il faudra travailler à créer l'événement pour faire des "photos choc").P1010192

     Mikaël nous a organisé la visite d'un des trois moulins à huile de CALLIAN. Pas facile de suivre les explications avec le bruit des meules. Les olives sont presées à froid par paquets de 250 kgs. Pour 250 kgs d'olives on extrait entre 45 et 20 litres d'huile et il reste 75 kgs de tourteaux qui servent pour alimentation animale.P1010195

    Après la visite, nous entamons la dernière partie de la randonnée.  Deux groupes sont formés. Le premier rejoindra directement les voitures, le second va se lancer à l'assaut  de l'ancien village de PUY BRESSON.

 

    Pour le second groupe, çà grimpe. C'est dur et c'est long. D'abord un sentier, puis un chemin, puis encore un sentier à travers les broussailles. On avait raison de se méfier après les propos rassurants de Mikaël, quand il nous a affirmé au début de la rando que la montée était la plus difficile. Le plus dur restait à faire.P1010213

       Enfin, à travers les broussailles nous découvrons le village, ou plutôt ce qui en reste. A voir les ruines impressionnantes, l'épaisseur des murs et la hauteur de certains édifices, ce devait être un site important.P1010207

     Notre guide, qui a bien potassé l'histoire locale, nous précise que Puy Bresson a d'abord été très touché par la peste de 1348, la famine de 1364 et sans doute rayé de la carte suite à la grande peste de 1399. Ses derniers habitants se sont alors réfugiés dans les villages environnants et seraient à l'origine du village de TOURETTES.

 

      Mais Callian est encore loin. Il ne faut pas traîner pour ne pas trop faire attendre les copains et copines, qui nous attendent . Encore que le temps parait moins long, les godillots retirés et attablés à la table du café devant un demi ou un chocolat chaud.

    Une bonne demie heure de marche et nous arrivons à notre tour au parking ou nous attendent sagement nos voitures et aussi quelques conjoints et conjointes (au choix: inquiets, impatients ou amoureux...).

 

    Et nous prenons enfin un pot bien mérité  au café "La belle vue". Il mérite bien son nom: la terrasse domine toute la plaine, quasiment jusqu'à Saint Raphaël. Et, d'après les  connaisseurs, le chocolat chaud est excellent. P1010220

    Ce fut une belle rando , bien menée et très instructive. On en redemande.

 

    Merci beaucoup MIKAEL. Tu as du passer beaucoup de temps à faire des recherches documentaires et à préparer cette randonnée..Merci aussi à JEAN B0.. ainsi qu'à JACKYet DANIEL R. 

 

        La semaine prochaine: lac de SAINT CASSIEN SUD (83)

     Ce parcours, très varié, surplombe le Lac de Saint Cassien  au milieu des arbousiers et des bruyères arborescentes.
      L:17kms900   Dh: 385 mètres   D: 4h30    Niveau Moyen-medio

 

      Itinéraire d'accès: emprunter l'autoroute A8 en direction de Nice, quitter l'autoroute à la sortie n°39. Suivre la D 837, puis la D 37, direction le Lac de Saint Cassien; 1km après le grand pont de PRE CLAOU, quitter la grande route, tourner à gauche, direction FONDURANE. Parcourir 2kms500 et stationner sur le parking de FONDURANE.   

Coût du trajet A R : 60 Kms x 0 € 25 = 15 € + 5 € = 20 Euros                  

 

 

 

 

              Quelques photos

 

 

SAM 0116 

                                                             Çà commence plutôt mal !      

 

 

SAM 0123

 

                                                              Mikael prend de la hauteur

 

 

SAM 0133

 

                                                        Le nez en l'air dans les rues de Callian   

 

 

 

         SAM 0125              

         Les syndicats: 4000, les RG: 400, NOUS: 40, mais belle équipe !

 

 

 

SAM 0157

 

                                                    Seigneur, ce n'est que de l'eau (Don Camillo) 

 

 

P1010200

 

                                                            Traversée sous surveillance ! 

 

 

P1010202

 

                                                                           A l'attaque! 

 

 

 

P1010203

 

                      Quel bon grimpeur! Admirez, Mesdames

Repost 0
Published by Michel - dans Loisirs
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 09:17

 

La Colle du Rouet...qui colle aux chaussures


2013-01-03-Colle du Rouet-001Pour cette première rando de 2013, Jean Bo. avait repris une rando préparée par Bruno et qui n'avait jamais été faite. Il nous accueille sur le parking proche des ruines de la Bastide de Mme Icard.

 

 

26 randonneuses et randonneurs avaient répondu présents et après les embrassades et les vœux de bonne année, c'est Jean Bo. qui s'adresse au groupe, tout d'abord pour accueillir une nouvelle marcheuse, THERESE, venue faire un "galop d'essai" 2013-01-03-Colle du Rouet-003avec nous. Bienvenue à elle.

2013-01-03-Colle du Rouet-004Ensuite il se réjouit, en notre nom, du retour de Daniéla avec un petit orteil, presque neuf, de celui d'Henri , de Michel et Cathy que les aléas de la vie avaient tenu à l'écart du groupe depuis quelques semaines.

Il présente ensuite le programme de la journée. "C'est une rando inédite qu'avait préparée Bruno avec deux parcours, l'un avec des passages difficiles et l'autre, que nous allons emprunter aujourd'hui, plus facile, idéale pour une reprise après les fêtes. Nous allons d'abord monter jusqu'au GR 51 où nous étions en Novembre dernier. Puis nous gagnerons la Fontaine des Chasseurs et contournerons le Rocher de la Fille 2013-01-03-Colle du Rouet-053Isnard pour rejoindre ensuite la plaine. Avec ses 14,5 km et 390 m de dénivelée, c'est une rando sans difficulté particulière."

Négligeant le Château du Rouet (recommandation particulièrepour le cru "Belle Poule"- publicité gratuite) sur notre gauche, nous attaquons effectivement une bonne montée constituée d'une série de "murs" séparés par des faux-plats (montants, bien sur !).2013-01-03-Colle du Rouet-030 Et quel décor ! Déjà apparaissent  les belles roches rouges de La Colle du Rouet.2013-01-03-Colle du Rouet-006

Mais peut d'entre nous vont en profiter, le regard fixé sur le mauvais chemin caillouteux qui grimpe.2013-01-03-Colle du Rouet-005

Regroupement sur le GR51, le Balcon de la Méditerranée, sur la piste de la Colle ROUSSE.

Il fait très beau. Dans la montée, plusieurs d'entre nous ont pratiqué un effeuillage rapide qui sera complété lors de cet arrêt. La météo nous annonce une belle journée et s'il ne faisait que 3° ce matin à l'arrivée sur le parking, nous aurons des températures plus douces dans la journée. Absence totale de vent.

En route sur cette large piste. 2013-01-03-Colle du Rouet-010Ce paysage que nous avions à peine aperçu en Novembre  est maintenant parfaitement dégagé avec une luminosité superbe. Un régal pour les photographes.

La piste devient d'un seul coup très boueuse et nous traînons de gros paquets de boue sous les chaussures. Marie évoquera la randonnée  de BRAS (merci Jean-Marie).2013-01-03-Colle du Rouet-008

L'arrêt pour la "pause banane" près de la citerne incendie va nous permettre, tant bien que mal, de nous débarrasser de cette boue collante.

Jean Bo.. profitera de cet arrêt pour faire un sondage surla galette des rois. Finalement ce sera une (des…) galettes et non des brioches, le 17 janvier après la rando, au Bonheur du Passe-temps (DN7-Route de Cannes à Fréjus). Les époux-épouses des  randonneurs/randonneuses sont cordialement invités(ées). Merci de prévenir Jean de sa présence, jeudi prochain, afin de commander ces délicieuses pâtisseries.2013-01-03-Colle du Rouet-009La soupe de Daniela, une institution !2013-01-03-Colle du Rouet-036

Quant à nous, nous repartons vers le Rocher de la Fille ISNARD (rien de nouveau sur sa légende…). 2013-01-03-Colle du Rouet-034Soudain nous quittons la piste pour couper un virage et ça ce n'est pas bien. Sortir des sentiers pour prendre un raccourci est une source d'érosion et de destruction de la flore, à la limite, de la mini-faune, et la future "Chartre des utilisateurs de l'Esterel" ne manquera pas d'insister sur ce point.

 

Avant d'arriver au point haut de notre randonnée, nous remarquons que l'environnement a complètement changé depuis Novembre.2013-01-03-Colle du Rouet-013 A gauche du chemin, les plantations de pins maritimes ont été bien débroussaillées et à droite c'est devenu un vrai désert : la débroussailleuse  a travaillé sur plus des 50 m. habituels.

2012-11-22-Forêt de la Colle du Rouet-026

Un reboisement en vue, ce serait bien sinon, pourquoi un tel massacre?

 

Puis  nous profitons de la Fontaine des chasseurs pour finir de nettoyer les chaussures.

 

Bien nous en a pris… car dans les minutes qui suivront, dans le contournement du Rocher, sur le versant en ubac, nous allons sérieusement les resalir.

En effet toute cette zone est extrêmement boueuse et en fait, nous sommes plus préoccupés par notre 2013-01-03-Colle du Rouet-040équilibre que par nos semelles. Il fait frais et humide.2013-01-03-Colle du Rouet-041

Nous surplombons maintenant la vallée de l'Endre avec ses falaises découpées. Très joli.2013-01-03-Colle du Rouet-014

Marchant plein sud, nous avons retrouvé un peu de soleil mais la falaise sur notre gauche est assez haute et le soleil à cette saison lui, ne l'est pas encore. Nous le récupèrerons un peu plus tard.

D'ailleurs Jean Bo.. nous arrête bientôt. "Pique-nique dans 5 minutes" nous indique t'il en nous faisant quitter la grande piste pour gagner une large2013-01-03-Colle du Rouet-020 esplanade rocheuse où nous serons parfaitement installés pour prendre notre repas. 2013-01-03-Colle du Rouet-018Soleil et décor de rêve.2013-01-03-Colle du Rouet-019 Nous sommes juste au-dessus de la cascade que nous n'apercevons pas à cause de l'encaissement important à cet endroit. Par contre, les ruines du moulin sur l'autre rive sont parfaitement visibles.2013-01-03-Colle du Rouet-021

Alors qu'elle se détend au soleil, notre nouvelle randonneuse nous dévoile ses magnifiques chaussons roses. Cela méritait bien une photo. C'est aussi la détente avant de repartir, sauf pour Mado qui a déja remis son sac.2013-01-03-Colle du Rouet-0232013-01-03-Colle du Rouet-043

Vers 13 heures le signal du départ est donné. 2013-01-03-Colle du Rouet-045Jean va indiquer à nos deux serre-files qui conduiront la rando du 24 janvier, les différents passages rejoignant cette piste qu'ils auront à emprunter partiellement.2013-01-03-Colle du Rouet-026

Il fait toujours très beau, sans un nuage dans un ciel superbement bleu. Et ce soleil nous réchauffe bien maintenant car nous sommes sur l'adret et il fait presque trop chaud ! Un 3 Janvier !

Beaucoup de gués sur cette piste.2013-01-03-Colle du Rouet-049 Le principal, sur le Vallon des Gourbières,surplombe une zone où nous avions pique-niqué il y a quelques années .2013-01-03-Colle du Rouet-028 Mikaël, toujours en quête d'aventures, aimerait bien le remonter. Effectivement c'est tentant.

 Nous en profitons pour bien laver nos chaussures. Le site est remarquable, aussi bien vers l'amont que vers l'aval.2013-01-03-Colle du Rouet-027

Peu de temps après nous arrivons à la stèle érigée en mémoire d'un chasseur mort lors d'une battue. 2013-01-03-Colle du Rouet-029Cette stèle figure sur les cartes. C'est maintenant un point remarquable.

Poursuivant vers le Château du Rouet, le chemin complètement inondé nous oblige à nous détourner pour rejoindre notre tracé de retour. Et après avoir traversé la route bitumée qui mène au château nous retrouvons très vite nos voitures en traversant les vignes.2013-01-03-Colle du Rouet-051 Changement de chaussures : malgré le lavage dans les gués, elles sont quand même particulièrement sales.

Nous prendrons le pot de l'amitié au café de la Bouverie en souhaitant un bon anniversaire à Jacky avec un magnifique gâteau préparé par Nicole.2013-01-03-Colle du Rouet-047

Merci Jean de nous avoir permis de bien commencer l'année, entre amis, par cette belle rando.

 

Merci pour les photos de Jean et de Jean-Marie.

 

Encore quelques belles photos.

Heureux randonneurs.2013-01-03-Colle du Rouet-007Souriantes, même dans la montée2013-01-03-Colle du Rouet-031Service du café à domicile.2013-01-03-Colle du Rouet-016Bien installés au soleil !2013-01-03-Colle du Rouet-044Paysages2013-01-03-Colle du Rouet-042Tout en bas, Le MUY.2013-01-03-Colle du Rouet-038Que peut bien leur raconter le photographe?2013-01-03-Colle du Rouet-048Les superbes pins parasols de la Valée de l'Endre.2013-01-03-Colle du Rouet-024Sur l'autre rive, le chateau d'Esclans où Bruno nous avait organisé une dégustation il y a quelques années.2013-01-03-Colle du Rouet-025Sérieux les serre-files.2013-01-03-Colle du Rouet-033

La semaine prochaine :

Jeudi 10 Janvier à 8 H 00 : CALLIAN ( 83 ) . Découvertes Patrimoniales

Rando-Patrimoine inédite entre Callian et Montauroux, à la découverte de richesses patrimoniales de la région : musée, moulins, chapelles, lavoirs et vieilles calades. Parcours sans difficulté particulière. Très beaux pts de vue.

L : 13 Kms 390 . Dh : 450 m . D : 4 H 30 .  Niveau : Moyen modérato – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Mikaël  04.94.51.65.35 – 06.52.48.65.87                                                                     

 

 Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction NICE . Quitter l’autoroute à la sortie N° 39 . Suivre la D837 puis la D37direction LAC de SAINT-CASSIEN . Parcourir 8 Km 500 . Au rond-point prendre à gauche la D 562 direction FAYENCE et la suivre sur 4 kms . Tourner à droite D 56 direction CALLIAN à 4 Kms . Suivre centre-ville . Stationner les véhicules sur le PARKING à Gauche .

Coût du trajet A R : 80 Kms x 0 €25 = 20 €  + 5 €  = 25 Euros         Mikaël 06.52.48.65.87

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 08:20

Une fois encore Joël sera à la fois guide et rédacteur pour cette rando. Une habitude ? Une vocation ? En tout cas bravo et merci. (NDLR)

Les 4 sommets de Roquebrune sur Argens


2012-12-27 sommets-048L'accompagnateur du jour, Joël, se sentit bien seul lorsqu'à 8 heures pile il quitta le parking du Manoir, entièrement désert,  avec ses seuls 3 passagers.

 

Allait-il faire une rando en comité restreint.?

2012-12-27 sommets-58 bis

 

 

Que nenni ! arrivé au parking de départ il eut la bonne surprise de découvrir 12 courageux, avec4 dames,dont une nouvelle marcheuse, Anne-Marie, prêts à affronter les sommets de Roquebrune.
Cette rando déjà effectuée en 2009 par Bruno avec 21 personnes mérite largement son classement "alto" et pourrait même être classée sportive au vu de quelques passages d'escalade. Mais nous y reviendrons !!!!
2012-12-27 sommets-059Après avoir rassemblé, et remercié pour leur présence, son petit monde, Joël leur présente la randonnée: 9,635 km pour une dénivellée cumulée de 797 mètres; "et ici le mot cumulé se justifie amplement car même si nous ne grimpons qu'à 369 m d'altitude maximum, il faut savoir que nous allons grimper et descendre (plus ou moins) 4 fois dans la journée".
Les randonneurs ont également droit à quelques conseils quant à l'utilisation des bâtons,2012-12-27 sommets-006 utiles notamment dans la première descente plutôt raide, puis encombrants dans certains passages rocheux.
Il est 9 heures lorsque la petite troupe s'ébranle, pour, après la première descente raide promise, retrouver notre cher GR 51.
La marche d'approche vers le sommet n°1, dit des Trois Croix, s'effectue dans la bonne humeur et une température idéale.2012-12-27 sommets-010
Lorsque les premières difficultés commencent, Joël précise qu'il est temps de ranger les bâtons dans le sac, et qu'il convient dans les passages difficiles de se hisser en utilisant en priorité les mains et les pieds, et non les genoux qui n'assurent aucune sécurité dans ce genre de situation.

La montée au sommet n° 1 se fait par une voie relativement directe qui aboutit à hauteur de la croix dite du Gréco (voir explications fournies sur les croix). Parvenus au sommet sur un bon rythme, et pour certaines grâce à quelques "poussettes" de mains généreuses (mais il parait que ce jour là c'est autorisé), toute la petite troupe peut apprécier la vue incomparable et sacrifier à la traditionnelle pause banane.2012-12-27 sommets-013 2012-12-27 sommets-0142012-12-27 sommets-0152012-12-27 sommets-0162012-12-27 sommets-018Joël en profite pour donner quelques explications sur le Rocher de Roquebrune et l'histoire des Trois Croix.

« Le Rocher des Trois Croix, nom véritable du rocher de Roquebrune, a toujours fasciné les hommes qui y dressèrent jadis trois croix aujourd’hui disparues. Celles que l’on voit à pré sent sont l’œuvre du sculpteur Bernar Venet, établi au Muy depuis plusieurs années. Sensible à la beauté du lieu, Bernar Venet souhaita « signer » ce paysage grandiose et mystique à la fois.  Pour chacune de ces croix le sculpteur a choisi de rendre hommage à trois artistes majeurs de l’histoire de l’art. Il s’est inspiré de célèbres crucifixions peintes au 14ème, 15ème et 16ème siècles . Le randonneur averti aura bien sûr reconnu aisément la référence aux œuvres de Giotto, Grunewald et Le Greco !"2012-12-27 sommets-019

2012-12-27 sommets-021Le vent commençant à se lever, nous voila repartis pour le sommet n° 2, le moins difficile à atteindre, car ne nécessitant pas de descendre trop bas.2012-12-27 sommets-022
2012-12-27 sommets-0232012-12-27 sommets-025Arrivés à son sommet certains vont même jusqu'à escalader le "haut du haut" du rocher, ce qui donne lieu à quelques photos souvenirs qui pourront prouver plus tard (à nos petits enfants) qu'on y était.2012-12-27 sommets-027
2012-12-27 sommets-028La marche d'approche au sommet n° 3 nécessite de redescendre quasiment au point de départ mais ne présente pas de grande difficulté, et Joël préconise de ressortir les bâtons pour alléger les genoux.2012-12-27 sommets-029
2012-12-27 sommets-031Compte tenu de l'heure il est décidé, à la majorité de la troupe, d'effectuer la montée au sommet n° 3 avant de se restaurer. Durant cette montée, on a le loisir d'admirer une nature magnifique et les rochers encore suintant des pluies récentes.2012-12-27 sommets-039 A un moment on a même une vue "indiscrète" sur l'ermite qui vaque à ses occupations dans sa tenue blanche immaculée, ce qui permet à Jean Bo. de faire une belle photo.2012-12-27 sommets-033
Nous arrivons au sommet n° 3, par un vent qui s'est renforci2012-12-27 sommets-040 2012-12-27 sommets-041et qui décourage certains de grimper le dernier passage, loupant ainsi en partie  la vue circulaire imprenable.2012-12-27 sommets-0422012-12-27 sommets-038
Compte tenu de l'heure, et du vent, il est décidé de redescendre rapidement. A mi-descente, un coin abrité du vent et offrant une belle vue sur le coté sud s'étant présenté, la décision de s'arrêter est vite prise.
Nous passerons alors sur le "festival de mandibules" qui couvre tous les bruits de la nature, et sur le petit rosé offert et accepté.2012-12-27 sommets-046
Cette pause méritée nous ayant permis de reprendre des forces, mais craignant (à juste titre) un renforcement du vent, le signal du départ est donné au grand dame de ceux qui ont tendance à déguster lentement leur casse croûte.
La descente s'avère un peu difficile pour certains organismes déjà fatigués par les 3 sommets précédents, et un petit détachement de 3 personnes, préfère, intelligemment et prudemment, continuer directement vers les voitures.2012-12-27 sommets-047 En cours de descente Joël nous fait découvrir des ruines relativement bien conservées et plutôt insolites en un tel lieu isolé, et nous fournit quelques explications.
Nous ne sommes donc plus que 9 lorsque nous abordons la montée au sommet n° 4, après avoir, respectueusement, évité de passer trop près de la grotte de l'ermite.2012-12-27 sommets-050
Cette dernière montée, en trace quasi-directe, sur une paroi rocheuse relativement lisse s'avère particulièrement éprouvante pour certains, et notre petite troupe se trouve parfois un peu disloquée.2012-12-27 sommets-051 Mais comme il est de règle, tout le monde s'attend, et nous retrouvons finalement tous ensemble sur l'arête sommitale du sommet n° 4 balayée par un vent à décorner . . . .  (au choix de chacun).2012-12-27 sommets-053
Se repérer dans cet amoncellement de roche n'est pas chose aisée, et on a parfois besoin de l'attention de chacun pour trouver le bon passage (merci Daniel M. !!!). 2012-12-27 sommets-0552012-12-27 sommets-0562012-12-27 sommets-Mais après quelques hésitations, le chemin de descente est trouvé et on parvient, enfin (!) diront certains, aux voitures, vers 16 heures, où nous attend (dernière rando de l'année oblige) un petit remontant sous forme d'une dégustation d'une spécialité régionale gouleyante. 2012-12-27 sommets-058Et Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre amie Marie qui fête son X°ième anniversaire de mariage nous offre un dernier pot à notre bar traditionnel de Roquebrune sur Argens.

Rendez vous à tous pour d'autres randos, différentes mais toujours aussi passionnantes, en 2013.
Merci JOËL pour cette superbe rando, une des plus difficile de nos programmes.
Merci à Jean Bo. Pour ses photos.

 

 

La semaine prochaine, en 2013, Jeudi 03 Janvier à 8 H 00 : LA BOUVERIE ( 83 ) . LA COLLE DU ROUET

Randonnée en boucle autour de La Colle du Rouet, sur chemins et pistes. Beau panorama sur la vallée de l’Endre

L : 14 Kms 576 . Dh : 390 m . D : 4 H 30 . Niveau : Moyen médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Bo.. 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                                                   

 

 Itinéraire d’accès : Prendre la RN 7 en direction d’Aix en Provence – Passer devant la zone industrielle du Puget – Laisser à droite l’accès à l’autoroute puis continuer jusqu’au giratoire de la Bouverie. Là, tourner à droite et aller au giratoire de la Mairie annexe de la Bouverie – Emprunter la route, direction Coulet Redon – Au croisement avec la D 47 , progresser à gauche sur 500 mètres jusqu’à La Bastide de Madame ICARD ( ruines sur la droite ). Stationner sur le PARKING .

Coût du trajet A R : 40 Kms x 0 € 25 = 10 Euros                                      

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article