Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 10:15

La BASTIDE

 

2011-12-01-La Bastide-2       Aujourd'hui, c'est Rando-Resto.

Le 9 juin de cette année, lorsque nous avions gravi les pentes du mont LACHENS (prononcez LACHANS), Jean  qui accompagnait les "petites jambes" avait disposé de beaucoup de temps pour prendre un pot avec son groupe au « Coq en Pâte », à la Roque Esclapon, en attendant le retour du 1er groupe. Comme il sait si bien le faire, il en avait profité pour négocier un éventuel menu. Ensuite, il ne restait plus qu'à construire, autour de ce repas, un belle rando. C'est ce qui conduit aujourd'hui 28 marcheuses et marcheurs sur la place de l'église de la Bastide. 

2011-12-01-La Bastide-01Après une petite montée, près d'une sorte de calvaire, il nous regroupe autour de lui. " C'est ici que nous avions pique-niqué le 20 octobre 2011en venant de Bargème.2011-12-01-La Bastide-9 La rando d'aujourd'hui a été composée avec des parties de cette rando et de celle de Juin au mont LACHENS. 2011-12-01-La Bastide-39Nous allons monter sur les flancs du dit mont qui est je vous le rappelle le "toit" du Var avec ses 1685 m puis nous redescendrons sur la Roque Esclapon où nous prendrons notre repas. L'"infirmerie"est actuellement bien pleine, je vais donc vous donner des nouvelles de Denise, Jacqueline, Nicole, Ginou, Bertrand, Mikaël, Albert."

Comme vous avez pu le remarquer, nos serre-files habituels, Daniel et Jacky sont absents. Ils ne sont pas à l'infirmerie mais épuisés, hier, par une reconnaissance diabolique. Mais vous les verrez quand même au restaurant …

Xavier qui est présent nous annonce qu'il va devoir arrêter de marcher provisoirement car il souffre d'une tendinite au talon.

A la suite de cet exposé, Claude fera remarquer : " En entendant ceci, on se sent vraiment en forme !"2011-12-01-La Bastide-3 

Et voilà, c'est parti sur de larges pistes en bon état. Jean nous avait prévenus, il y a 375 m à monter sur quatre kilomètres et nous les attaquons bravement. 2011-12-01-La Bastide-4La cadence est soutenue, Chantal, comme d'habitude en tête. Jean sera obligé de la freiner, faute de quoi nous risquons d'arriver trop tôt au restaurant et d'éplucher les pommes de terre du gratin dauphinois…D'ailleurs, 9 à 10 m de dénivelée à la minute, c'est trop.

A mi-pente Jean arrête le groupe pour la "pause banane" 2011-12-01-La Bastide-14près d'un abreuvoir en cascade permettant de désaltérer un gros troupeau.2011-12-01-La Bastide-6 Le temps est toujours gris mais de temps en temps un rayon de soleil éclaire la vallée.2011-12-01-La Bastide-5 Les graminées poussant au bord du chemin, admirées en Juin sont toujours aussi belles mais elles ont changé de couleur. Hélas plus de magnifiques buissons d'églantines faisant, au printemps, le charme de cette montée.2011-12-01-La Bastide-17 

Nous avons repris la montée, toujours à même cadence…et alors que nous surplombons l'aire d'atterrissage des parapentes, Daniel et Camille s'arrêtent désignant du doigt le fond du vallon en contrebas. Un gros sanglier semble-t'il !

Il était effectivement très gros puisque c'était une vache… Vite chez l'ophtalmo, Messieurs.

A 10 h 45 nous atteignons un petit replat où les petites jambes avaient pique-niqué en Juin. Altitude 1370 m, le Lachens est juste au-dessus de nous avec ses immenses antennes si caractéristiques. 2011-12-01-La Bastide-10 

Jean propose ironiquement à ceux qui le souhaitent de parcourir les 300 m de dénivelée restant pour atteindre le sommet.2011-12-01-La Bastide-11 Comme ceci risquerait de les priver de repas, tous se résignent à se contenter de  la photo de groupe avant d'aborder la descente dans la forêt.2011-12-01-La Bastide-23 

Toujours de larges pistes et même dans un bois de petits pins, une piste herbeuse qui nous change des sentiers de l'Esterel. Quelques flaques nous rappellent que le Nord et l'Ouest de la France manquent d'eau, le paradoxe.2011-12-01-La Bastide-12 

Lorsque nous atteignons  l'aire d'atterrissage des parapentes, Jean nous fait remarquer une zone de 30 m de côté environ, entourée d'un grillage tout neuf. Elle n'existait pas lors de notre dernier passage.

"Ceci est un périmètre de protection pour un captage de source, nous apprend-t'il, 2011-12-01-La Bastide-15protection contre les pollutions humaines et animales". En grand professionnel, il nous fait remarquer que le grillage à été implanté au delà de la zone de bornage. Ah! Ces spécialistes, impitoyables !

"On ne peut même plus pi..uriner contre le grillage", remarque André.

Et c'est là aussi que nous allons retrouver les fameuses vaches-sangliers ou sangliers-vaches, comme vous voulez. 2011-12-01-La Bastide-16 

Lorsque nous rejoignons la route, une brave dame en voiture nous demande si nous n'avons pas vu ses deux labradors blancs. Hélas pour elle, mis à part les vaches-sangliers, nous n'avons pas rencontré d'autre animal. Néanmoins, nous prenons son n° de téléphone au cas où.

Encore une demi-heure pour atteindre le village.2011-12-01-La Bastide-24 Mais une autre rencontre animale va nous arrêter pendant quelques minutes. Deux magnifiques juments de trait, à la crinière blonde de surcroit, viennent nous saluer au passage.2011-12-01-La Bastide-26 Qu'elles sont belles !  Mais il s'avèrera qu'elles n'aiment pas le chocolat …au désespoir d'Yvette et de Martine.2011-12-01-La Bastide-25 

 

Encore une rencontre equestre en arrivant au coeur du village.2011-12-01-La Bastide-29 

Nous voici devant le "Coq en pâte", il est 12 h 30, nous sommes dans les temps. Les serre-files et l'ambulance de  Grand Pierre sont déjà là. Un sympathique menu avec les produits du pays nous attend :

                                                      Croustillant de Chèvre au miel et aux noix .

                                                      Pièce d’agneau de pays .

                                                Gratin dauphinois

                                                      Dessert maison – Vin et café 2011-12-01-La Bastide-32 

Si le chèvre fut trouvé "costaud" par certains,  le "rab" de gratin et de dessert fut particulièrement apprécié à la table des serre-files. Il faut dire qu'après leurs efforts de la veille…2011-12-01-La Bastide-33 

Toutes les bonnes choses ayant une fin, il faut reprendre la route, le ventre plein, mais avec seulement 1,7 km à parcourir.

Un gros nuage noir coiffe le mont LACHENS et une dizaine de vautours profitent des ascendances. 2011-12-01-La Bastide-37Nous somme rarement venus ici sans voir ces gros oiseaux. Pas facile de les photographier.

Jean prétendra qu'ils sont là pour les randonneurs attardés…

Encore des chevaux, très beaux eux aussi, mais d'un noir de jais. Décidément, c'est la journée du cheval !2011-12-01-La Bastide-36 

Voilà, c'est fini, changement de chaussures et adieux déchirants jusqu'à…la semaine prochaine où nous découvrirons la montagne de Thiey.

Merci Jean pour cette bonne journée. Une fois de plus tu as fait le bon choix pour le restaurant.

 

Merci aux photographes Claude et Jean-Marie.

 

Quelques photos en bonus :

A quoi correspond cette zone défrichée : coupe-feu ou passage d'un future ligne haute tension?2011-12-01-La Bastide-18 

La descente2011-12-01-La Bastide-21Randonneuses2011-12-01-La Bastide-19 

             Super la "pause banane"  

 2011-12-01-La Bastide-40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mont LACHENS sous le soleil2011-12-01-La Bastide-22 

 Zone d'atterissage des parapentes2011-12-01-La Bastide-27 

                                 La Roque-Eslapon 2011-12-01-La Bastide-28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les retardataires : attention aux vautours ! 2011-12-01-La Bastide-38 

La belle et la bête.2011-12-01-La Bastide-31 

 

 La semaine prochaine, Jeudi 08 Décembre à 7 H 30 : SAINT-VALLIER de THIEY ( 06 ) . La Montagne de THIEY

 

Longue montée en lacets jusqu’au vaste sommet désertique (1553 m) offrant un très beau point de vue sur 400 G.

 

L : 14 Km 000 . Dh : 700 m . D : 5 H 00 – Niveau : Sportif – Repas et boisson tirés du sac .

 

Animateur : Camille Cloutour 06.81.79.89.39                                                                         

 

Un 2 ème circuit " Petites jambes " en supprimant l'ascension finale à la Montagne de Thiey sera proposé..

 

Longueur : 9 Kms 157-Dénivelée : 461 m -Durée : 5 H 00-Niveau : Moyen Médio

Animateur : Jean Borel

 

Les lieu et heure du rendez-vous sont inchangés .
Les pique-niques seront pris ensemble pour les 2 groupes .

 

 

Itinéraire d’accès :

 

Prendre l’autoroute A 8 en direction de Nice . Quitter à la sortie N° 39 (les Adrets).Emprunter la D 37 via le Lac de Saint-Cassien et Montauroux  . Au carrefour avec la D 562, tourner à droite en direction de Grasse .                                                                                                                        

 

A Val de Tignet,  prendre à gauche la D 11 via Saint-Cézaire

 

A Spéracédes, tourner à droite et par la D 513 gagner Cabris .

 

Suivre la D 4 sur la gauche via Saint-Vallier de Thiey et emprunter la RN 85 ( Route Napoléon ) dir. Castellane .

 

Passer le «  Pas de la Faye « et descendre sur 2 Kms 500  pour se garer au niveau du  Pont du Vallon de NANS .

 

Utiliser le PARKING à droite, en contrebas, au départ de la piste forestière ( Balise N° 65 ) .

 

Coût du trajet A R : 119 Kms x 0 € 20 = 23 € 80 + 5 € 20 = 29 Euros                       



 

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 16:24

Le Pic de la Gardiette

2011-11-24 Pic de la Gardiette-001Aujourd’hui, Joël nous emmène randonner dans l’Estérel, du côté de Bagnols-en-Forêt.

« Par des pistes et chemins caillouteux », nous allons faire l’ascension du Pic de la Gardiette, où nous attend un splendide panorama.

Nous voici arrivés en contrebas de Bagnols-en-Forêt, près du cimetière. Joël nous compte : nous sommes 34. Puis il nous recompte : 35. Encore un petit effort et nous voici 36 randonneurs. Quel beau groupe !  

Joël nous présente le parcours : « Cette rando a été créée par Bruno. Il avait prévu d’aller voir une cascade. Comme nous n’irons pas, la rando ne fait plus 15 km et 540 m de dénivelé ». 2011-11-24 Pic de la Gardiette-002

Puis Joël ajoute : « On va faire un deuxième groupe qui ne montera pas jusqu’au Pic. Nous partirons tous ensemble jusqu’au Col de la Pierre du Coucou. Et après l’ascension du Pic de la Gardiette, nous nous retrouverons tous pour pique-niquer ».   Pic de la Gardiette

Nous démarrons en empruntant une large piste, la piste de Bayonne. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-004

Elle grimpe doucement, juste assez pour nous réchauffer un peu. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-005

Puis nous bifurquons pour rejoindre un sentier de crête. « C’est le GR51, le fameux Balcon de la Méditerranée » nous dit Joël. « Vous allez bientôt voir des pins aux formes bizarres ».  2011-11-24 Pic de la Gardiette-006

Nous continuons à grimper à travers bois, parmi les bruyères et les pins.

Voici un arbre, particulièrement torturé. Philippe se dévoue pour prendre la pose, au risque de se tordre le cou. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-008

Un peu plus loin, nous croisons un groupe de randonneurs de Fréjus. Le site est très fréquenté et nous en rencontrerons d’autres. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-009

Nous tournons à gauche, en direction de l’Oppidum de la Forteresse. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-010

Voici de magnifiques rochers rouges. Mais nous en verrons bien d’autres.

Nous descendons par un sentier raviné. Il nous conduit au pied du mur d'enceinte de l’oppidum. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-011

Il est presque 10 h 30. C’est l’heure de la pause casse-croûte. Mais auparavant, place à la culture ! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-012

Joël nous en offre une dose en nous parlant des oppida : « Nous sommes ici à l’emplacement d’un camp fortifié datant d'environ 1000 ans avant J-C (Age du Bronze). Le Pic de la Gardiette servait de vigie aux occupants des oppida voisins (celui de la Forteresse, du Castel Diaou).

Ce poste avancé de surveillance était toujours occupé. Les gardiens faisaient des signaux de fumée, le jour et du feu avec flammes, la nuit, pour prévenir les paysans de l’arrivée des ennemis, barbaresques, maures... afin qu’ils puissent se réfugier dans l’oppidum ».

Puis Joël nous parle de Bagnols-en-Forêt, que nous apercevons du haut de la Forteresse. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-014

« Le village de Bagnols, décimé par la peste de 1348, puis pillé par les bandes de Raymond de Turenne en 1392, fut complètement déserté. C’est en 1477, que l’Evêque de Fréjus, seigneur de Bagnols, fit revivre le village en faisant venir d’Italie, 30 familles de Pieve di Teco (Ligurie) afin de poursuivre l’exploitation des tailleries de meules.

Car la rhyolite amarante, roche extrêmement dure, célèbre dans l’Estérel pour sa couleur, était utilisée autrefois pour fabriquer des meules : meules de moulins à huile ou à grains ». 2011-11-24 Pic de la Gardiette-016

Voici d’ailleurs, à deux pas, l’emplacement d’une meule de plus d’un mètre de diamètre, formant baignoire.

Avant de reprendre notre route, nous posons pour la photo de groupe. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-015

Puis Joël nous demande : « Qui va au pic ? ». Nous nous répartissons par moitié en deux groupes. Mais pour le moment nous suivrons tous la même route. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-017

Voici à droite un alignement de rochers rouges, se dressant vers le ciel. Quel paysage extraordinaire ! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-019

Et voici l’Ecureuil ! Ce sont des roches rousses, qu’on croirait taillées en forme d’écureuil, avec sa queue en panache.

Mais il n’est plus temps de regarder en l’air. La descente nous attend. Et quelle descente !! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-020

Le sentier dégringole dans les profondeurs. Mais peut-on encore parler ici de sentier ? 2011-11-24 Pic de la Gardiette-021

André remarque : « Qu’est-ce qu’elle est dure, la descente au Pic ! ». Joël précise : « Le Pic n’est pas en bas. Il faudra remonter ! ». 2011-11-24 Pic de la Gardiette-022

Nous poursuivons la descente parmi les pins et les bruyères, sur un sentier raviné. Ce n’est plus un sentier, c’est le lit d’un torrent aujourd’hui à sec. On l’imagine furieux, dévalant la pente, pendant les pluies violentes de début novembre.

Enfin nous atteignons le bas de la descente, près du Petit Roc. C’est ici que nous attendra le deuxième groupe pour pique-niquer.

Il est 11 h 50. « Il nous reste 1,3 km avant d’atteindre le sommet du Pic » nous annonce Joël.

Nous attaquons la montée vers le Pic. Par un sentier en sous-bois, très agréable. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-023

Puis la pente se fait plus raide et le sentier plus caillouteux.

Et nous terminons l’ascension par un peu d’escalade dans les rochers.

Au sommet, la vue est magnifique … mais les places sont chères ! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-025

Jean-Marie réussit à prendre une partie du groupe en photo. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-026

Puis nous quittons notre perchoir et attaquons la descente. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-028

Nous atteignons l’emplacement du pique-nique où nous attend le deuxième groupe.

Nous déjeunons, confortablement installés. Le soleil brille, il fait bon, la vie est belle ! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-029

« Départ dans dix minutes ! » annonce Joël. Et nous voici repartis pour une petite balade à travers bois. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-031

Le sentier est très facile. Nous en avons fini avec les pentes raides. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-032

Quelle agréable promenade digestive ! 2011-11-24 Pic de la Gardiette-033

Arrivés à un embranchement, nous marquons une pause.

« Tiens, n’est-ce pas là, derrière ces arbres, que nous avons pique-niqué ? ».

Joël confirme : « C’est vrai. On aurait pu en effet venir directement ici, après le pique-nique ». Mais nous aurions manqué cette charmante promenade à travers bois.

Nous empruntons à présent la piste du Petit Roc. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-034

Quand soudain un panneau nous annonce : « FOSSÉ PROFOND ».

En effet la piste est entièrement coupée par un effondrement de terrain.

Heureusement une petite passerelle de rondins de bois nous permet de franchir le fossé. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-035

Claude tend une main secourable à Alice, sous le regard serein de Jean-Louis. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-038

Puis nous reprenons la piste et rejoignons bientôt nos voitures. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-039

Pour finir cette belle journée, nous allons prendre un pot bien mérité, à Bagnols-en-Forêt. 2011-11-24 Pic de la Gardiette-040

 

Merci Joël, pour cette très belle randonnée, malgré les cailloux et les sentiers ravinés !  

 

Merci aux photographes : Claude, Gérard, Jean-Louis et Jean-Marie.  

 

Encore quelques photos :

 

Randonneurs

2011-11-24 Pic de la Gardiette-003

2011-11-24 Pic de la Gardiette-030

Photo au sommet 2011-11-24 Pic de la Gardiette-027

Roches rouges

2011-11-24 Pic de la Gardiette-013

Piste défoncée 2011-11-24 Pic de la Gardiette-036

Sentiers ravinés 2011-11-24 Pic de la Gardiette-037

 

Prochaine rando : Jeudi 1er Décembre à 7 H 30 :  

RANDO-RESTAURANT à La ROQUE ESCLAPON (83)

Belles pistes  et jolis sentiers sur le flanc Sud du Mont Lachens entre les villages de La Bastide et La Roque.

Restaurant : « Le Coq en Pâte » : 20 Euros vin et café compris.

L : 12 Km. Dh : 508 m. D : 4 H 00 –Niveau : Moyen Médio.

Animateur : Jean Borel 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62     

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 14:50

BEAULIEU- Le Plateau St.MICHEL

2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-2 Ce récit de nos aventures aurait pu s'intituler " Retour chez les Riches" faisant

référence à notre dernier passage à Beaulieu le 9 mai 2009 où nous avions découvert la presqu'ile du Cap Ferrat  (Voir le blog de l'époque).

Comme en 2009, c'est par le train que nous avons rejoint ce petit joyau de la Côte d'Azur. Mais aujourd'hui nous nous retrouvons à 43, marcheuses et marcheurs, devant la gare de Beaulieu. Effectif extraordinaire ! Depuis le 27 octobre, nous rongions notre frein, les conditions climatiques désastreuses sur la région ayant contraint à annuler deux randonnées consécutives, ce qui est une première au Cercle de Boulouris.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel- 

Il faisait très frais à Boulouris lorsque nous avons embarqué dans le TER mais le soleil est bien monté dans le ciel et la température s'est bien adoucie. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-51Lorsque, après avoir jeté un coup d'œil sur l'église de Notre Dame de l'Espérance, Jean  nous rassembla sur la petite esplanade où nous avions fait la photo de groupe en 2009, un premier " effeuillage" s'avèra nécessaire.

Que c'est beau ! Devant nous, la mer, sans une ride. Au nord l'immense falaise blanche. Et ces fleurs !

2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-3Jean commence à nous présenter deux nouveaux, tout d'abord Nicole dont c'est la première sortie avec nous, et Gilbert2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-28 qui nous a déjà accompagnés le lundi. Bienvenue à eux. Il signale par ailleurs la présence de trois accompagnateurs du Groupe Intermédiaire : Claude, Jacques et Gérard soupçonnés de faire de l'espionnage !

Petit topo de Jean sur BEAULIEU-sur-MER dont le nom seul est déjà symbolique : Bello Loco.

"Savez-vous comment on appelle les habitants de Beaulieu ? Ceux qui étaient là en 2009 doivent le connaître, questionne Jean. Jean-Marie, tu l'as même écrit dans le blog ! Les "Berlugans et Berluganes".2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-5 

 Mais depuis 2009, il est passé de "l'eau sous les ponts" et les neurones ont bien vieilli.
"Beaulieu occupe l'emplacement d'un site préhistorique et de l'antique port grec d'Anao, agrandi par les romains qui commencèrent à y construire des demeures de marbre et de mosaïque (déjà le goût du luxe). Rasée plusieurs fois au 3ème et 4ème siècle, les habitants se réfugièrent sur la falaise du plateau Saint Michel d'où ils ne descendirent qu'à la fin du 13ème. Issu du 12ème siècle, son nom Bellolocco, fut francisé en 1860. A cette époque, hameau de Villefranche-sur-Mer, il attire Anglais, Français, Russes du Gotha, têtes couronnées… C'est le début de son essor touristique. En 1891, la commune devient indépendante de Villefranche.

Petite par sa taille, 92 ha, avec 4000 habitants, c'est par contre la championne des prix de l'immobilier.

Deux grandes routes desservent la commune, la "Basse Corniche" (DN 98), la moyenne corniche (DN7). Nous allons les rencontrer lors de notre rando. Beaulieu-Plateau St Michel

Nous allons parcourir une dizaine de km avec une dénivelée de 420m, montant jusqu'au plateau Saint Michel, au-dessus de la moyenne Corniche, à 380 m environ. Nous longerons la côte jusqu'à Eze puis nous attaquerons la montée vers le plateau."

Il est 9 h 50 lorsque nous quittons le cœur de la ville en longeant le grand port de plaisance avec ses yachts prestigieux. C'est  là que nous avions pris notre pot en 2009 : imaginez la note ! 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-52 

43 randonneurs, cela fait une belle caravane et nos deux fidèles serre-files, Daniel et Jacky, vont avoir une rude tâche aujourd'hui.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-6 

Très vite nous gagnons la plage de "la Petite Afrique", un peu envahie par les posidonies, situation normale à cette saison, peut-être accentuée par la tempête des dernières semaines.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-8 C'est là que Jean va nous proposer la "pause banane". Soleil, plage et palmiers : le rêve ! 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-53 

Il fait maintenant chaud et il faudra à nouveau "s'effeuiller". Jusqu'ou iront-nous ?

Quittant la Petite Afrique, Jean avait prévenu : " Nous aurons un passage un peu plus délicat sur environ 400 m."

Effectivement, la plage s'est transformée en un amas de gros galets, encombrée de 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-54troncs d'arbres apportés par la tempête et la progression ralentit sérieusement. Quelques figures d'équilibre ont mérité la photo.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-10 

Avant de sortir de cette zone, juste en dessous de la route, une habitation troglodytique d'un genre particulier nous étonne beaucoup : comment peut-on accepter ceci dans une commune comme Beaulieu ? Bon d'accord, il y a des fleurs.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-7 

C'est fait, nous quittons les galets et empruntons un morceau de la Basse Corniche, bien protégés de la circulation.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-12 Nous allons ensuite rejoindre le bord de mer, au petit port de Vilva Maris, en traversant une résidence privée. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-56 

Devant nous la grande plage d'EZE où de larges lits de posidonies vont faciliter (quelques avis divergents) notre marche.   2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-14 

Voici Eze-Bord-de-Mer. C'est ici que nous quittons la côte en commençant une petite montée dans les rues du village où tout le monde s'enthousiasme pour les orangers et autres mandariniers couverts de fruits. Et on évoque les litres de vin d'orange potentiels…Les bougainvillées sont aussi magnifiques et en font rêver plus d'un. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-39 

Il fait maintenant très chaud mais Jean nous rassure : "La montée que nous allons aborder maintenant se fera à l'ombre sur l'ubac et nous allons retrouver  la fraîcheur."

Effectivement, nous nous engageons dans un petit vallon très frais et lorsque nous franchissons un petit ruisseau, passant complètement à l'ombre, il fait carrément froid. Mais la pente est là, bien là, même. L'effort va nous réchauffer. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-18 

Le chemin est bon, en lacets et la montée se fera sans problème : au mois de Juillet, ce chemin doit être apprécié pour sa fraîcheur.

Nos amis du Groupe Intermédiaire commencent à se poser des questions sur le passage de leurs marcheurs sur ce chemin.

A la cote 277, un chemin s'amorce sur la gauche, au coin de la chapelle Saint Michel. Il conduit à une sorte de petit belvédère d'où la vue sur le Cap Ferrat et la baie de Villefrance est extraordinaire.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-19 Partant de là, on peut redescendre sur Beaulieu par un chemin difficile et dangereux…que nous n'emprunterons pas. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-20 

Après une photo de nos deux Michel(le) devant la chapelle dédiée à leur saint- patron, 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-57nous reprenons notre montée : il reste environ 100m de 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-21dénivelée qui seront franchis facilement.  

Et nous débouchons sur le plateau. De la table d'orientation, la vue que nous avions à la cote 277 s' est élargie, elle va jusqu'à l'Esterel avec une vue aérienne de l'aéroport de Nice dont la largeur, gagnée sur la mer, étonne la plupart des marcheurs. Que de camions a t-il fallu pour gagner ainsi sur la mer ! 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-23 

Il est 12 h 30, ce sera le lieu de notre pique-nique, qui sur des tables, qui sur les rochers. Jean avait bien prévu son horaire car c'est un coin idéal : on ne pouvait trouver mieux.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-41 

Bien entendu, il y eu quelques dormeurs dont nous garantirons l'anonymat et des joueurs de cartes, les habitués, toujours aussi bruyants et démonstratifs : de vrais méridionaux.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-43 

Quelques petites fleurs étranges se cachent parmi les cailloux. Personne ne les connaît, il s'agit d'Aristoloches (Aristolochia Rotunda): une découverte. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-31On les remarque dans les livres, avec leur nom bizarre, mais jamais encore dans la nature où elles paraissent pourtant abondantes.

Il est l'heure de redescendre. Par un sentier en corniche, au bord d'un à-pic 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-46impressionnant, nous progressons le long de la falaise.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-45 La vue sur Beaulieu, la presque-ile du Cap Ferrat et la baie de Villefranche est un régal pour les yeux. Jean va nous monter la villa Kérilos, un des joyaux de Beaulieu.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-34 

Traversant la Moyenne Corniche, nous poursuivons notre descente avec un "peloton" très étiré. Mais Jean va provoquer un regroupement pour faire la photo de groupe. Il était temps ! 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-32 

Nous avons retrouvé la civilisation et parcourons ruelles et surtout escaliers, bordés d'agrumes et de fleurs. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-38Voilà, nous sommes arrivés dans la ville et vu notre effectif, nous nous répartirons dans deux cafés pour le pot de l'amitié. 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-40 

Nous avons encore une heure "à tuer" avant de reprendre notre train. Certains gourmands iront goûter les spécialités locales dans une pâtisserie que je vous recommande particulièrement (à côté de la pharmacie) alors que des dames iront faire du lèche-vitrine, concrétisé par des achats vestimentaires. Ah ! Les cartes bleues.

 

Merci Jean. Encore une belle rando, facile, avec une impression de vacances. Presque de l'exotisme.

    2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-50

Merci aux photographes : Jean, Jean-Marie, Claude, Jean-Louis.

 

 

 

Merci aussi à nos serre-files Daniel et Jacky.  

 

 

 

 

 

 

Quelques photos en bonus

 

Chapelle Santa Maria de Olivo- IXème siècle. Aujourd'hui désaffectéeet utilisée pour des expositions.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-1 

  EZE, plage, le village perché2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-13

 

 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est Jean-Louis qui a pris cette photo étrange. Quelle est l'origine de ce batiment ? Sur Internet, on retrouve à Eze, un café, un hôtel, un refuge et une association qui portent le même nom.

 

 

 

 

 

 

 Camille fait la pause dans la montée !!!2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-17 

 Zut ! je ne m'y retrouve plus !

 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-22

 Les "espions": Claude, Jacques, Gérard.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-26 

 Pique-niqueurs.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-27 

Y aurait-il des pirates au large ? 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-29 

 Vue aérienne2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-35 

 Descente2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-37 

 Joli buisson de cactus.2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-48 

  Superbe2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-33 

 

La semaine prochaine  Jeudi 24 Novembre à 8 H 00 : BAGNOLS en FORET ( 83 ) . Le Pic de La Gardiette  

 

Pistes et chemins caillouteux, ascension sur rocher pour atteindre le pic et splendide panorama sur 400 Grades.

L : 17 Km 000 . Dh : 540 m . D : 5 H 00 – Niveau : Moyen Alto – Repas et boisson tirés du sa.

Animateur : Joël Lefeuvre 04.89.99.01.07 – 06.23.07.11.99                                                     

 

2 ème circuit raccourci ( en supprimant l'aller-retour au Pic de La Gardiette ) :

L : 12 Km 3 Dh  : 380 m Niveau : Moyen Médio

 

Les 2 groupes prendront leur repas ensemble .

 

Itinéraire d’accès :

Du carrefour Peire Sarade emprunter la Corniche d’Or (D 100) en direction l’A 8 – Au giratoire du Capitou prendre la D 4 direction BAGNOLS EN FORET. A l’entrée du village, à hauteur de l’ancien restaurant « Le Bernard l’Ermite » obliquer à gauche et descendre la D 47, via Draguignan, jusqu’à la chapelle Notre-Dame. A ce carrefour partir légèrement à gauche et suivre la route sur sept cents mètres pour aller stationner dans  le parking du nouveau cimetière de BAGNOLS-en-FORET .

Coût du trajet A R : 60 Kms x 0 € 20 = 12 Euros                                                               

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article