Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 10:00

Fayence – circuit des 3 chapelles – 633 /G2 – jeudi 12 mars 2019

Après la randonnée avortée à cause de la pluie de la semaine dernière, 24 randonneurs  se sont retrouvés ce jeudi à Fayence à côté de la chapelle Notre Dame des Cyprès pour cette randonnée proposée par Louis. Randonnée dont c’est la 6è édition (4 conduites par Jean Bo et 1 par Jean Ma). Le ciel est bien gris. L’humidité se fait sentir et il a dû pleuvoir dans la nuit.

« C’est une randonnée facile sur de bonnes pistes de 11 kms et 190 m. de dénivelé  - niveau moyen*»

Juste avant de partir Jean-Marie attire notre attention devant une plantation de roses de mai ou centifolia, variété réintroduite.

Il est 9h45 et le groupe s’élance sur la route avec Thierry comme serre-file.

Nous longeons des vignes avant d’arriver sur le pont enjambant le Gabre à sec.

Le groupe s’arrête pour regarder des chevaux dont la crinière a une coupe bien particulière.

Un magnifique laurier-thym en fleurs attire le regard des photographes.

Soudain un panneau annonce : gué impraticable par fortes pluies. Pas de problème.

Nous sommes dans le vallon de la Souate. Nous abandonnons la piste bétonnée un panneau indiquant voie privée accès interdit et bifurquons alors à gauche pour emprunter un chemin qui grimpe et nous reconduit à la piste quittée plus bas.

Au sommet à un carrefour nous nous arrêtons pour la pause banane. Nous sommes en limite inter-communale (pied gauche à Seillans et pied droit à Fayence). Des repères jalonnent la piste.

Nous partons côté droit et de ce fait continuons le trajet à l’envers, comme l’avait fait Jean Ma il y a quelques années. Nous arrivons devant une maison qui rappellera des souvenirs à Xavier et Brigitte qui par deux fois avaient été photographiés devant celle-ci. Une nouvelle plaque y a été apposée .

Nous passons devant des restanques avant d’emprunter le chemin de la chapelle des Selves.

Un menuisier s’est amusé. Beau champignon.

Le soleil commence alors à percer aussi les photos seront plus lumineuses.

C’est au lavoir que nous faisons la photo de groupe avant d' arriver à destination pour le pique-nique.

C’est alignés sur un muret devant la chapelle fermée Notre Dames des Selves située sur la commune de Seillans que nous nous installons.

Autour de nous de magnifiques arbres.

Que d’abondance aujourd’hui ! Heureusement nous ne sommes pas pressés. La digestion peut commencer. Conciliabules pour certains et sieste au soleil au milieu des pâquerettes pour Jean-Marie.

Il est néanmoins temps de repartir. De magnifiques oliviers bordent la route.

Nous retrouvons de belles restanques et des vignes.

Le chemin devient alors un peu boueux et chacun surveille ses pieds.

Se dessinent au loin les sommets du mont Lachens et de l'Audibergue.

Nous revoilà au croisement du chemin emprunté ce matin, et descente pentue sur la piste bétonnée interdite!!.

L'arrivée est proche.

Nous apercevons Fayence puis passons devant une étrange construction et de ce qui devait être une ancienne chapelle dans le pré juste à côté du parking.

Il est 14h30. Pas de visite de la chapelle Notre Dame des Cyprès aujourd'hui, aussi pour ceux qui ne la connaissent pas voici quelques informations. Si vous revenez il suffit d’aller demander au propriétaire du Clos Notre Dame voisin de vous l'ouvrir ce qu'il accepte volontiers.

« La Chapelle des Cyprès dédiée à la vierge Marie a été construite par les moines de l'abbaye de Lérins, et fut vraisemblablement la première paroisse de Fayence au 10ème ou 11ème siècle. C’est l’édifice le plus ancien de Fayence. Entourée de cyprès, sa forme trapue, son clocher roman et son assemblage de pierres, donnent une impression de grande sérénité. A l'entrée, la profondeur de la descente est le symbole du passage du profane (extérieur) au sacré (le cœur de la Chapelle).  A l’intérieur, on peut admirer des tableaux, un autel en marbre, un tabernacle en bois doré du 16ème siècle, un retable composé de tableaux représentant les principales phases de la vie de la Vierge et quelques ex-voto des 17è et 18è siècles.
Danses et farandoles sont organisées le 8 septembre, jour de la fête patronale. »

Sur proposition de Louis également pilote nous allons partager le verre de l’amitié au restaurant de l’aérodrome de Fayence.

Merci Louis pour cette agréable balade et la découverte de l’aérodrome.

Les photos sont de Claudette, Jacques, Jean-Marie et Rolande.

La semaine prochaine :

 

 

Partager cet article

Repost0
5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 14:50

Roquebrune-Le Pas de l'Eouvé-G2

       (Un mini blog pour une mini rando)

 

Jean Ma a beaucoup hésité à cause des risques de pluie. Mais les prévisions n'étant pas trop mauvaises et le lieu du départ proche, la rando G2 a été maintenue alors que la rando G1, plus éloignée et plus à l'est avait été annulée la veille.

D'autres marcheurs n'avaient pas fait le même raisonnement et l'effectif réuni  près des lacs du Fournel n'était que de 13 : l'animateur, 4 G1 et 8 G2 dont 3 dames courageuses.

Jean nous présente la rando déjà faite deux fois, en 2010 (Roland) et en 2017 (Jean-Marie).11.8 km et 210 m de dénivelée.

 

Il précise qu'il a prévu un circuit raccourci en cas de pluie annoncée pour 13 h.

Pour illustrer les deux lacs, il signale qu'il y a une fois par an un jour de lâcher de truites et pêche limitée à 6 captures.

Nous aurons deux serre-files (le grand luxe vu l'effectif), Daniel R et Beps.

 

Nous voici partis sur un chemin plat qui a du être submergé par 1 m d'eau en novembre et décembre 2019, vu la hauteur des détritus déposés sur les bordures.

Aujourd'hui, le ruisseau du Fournel est bien calme.

Nous commençons à monter sur une large piste bien creusée par le ruissellement.

Nous retrouvons du plat au lieu-dit Ginestou. Nous continuons de cheminer en légère montée. Les mimosas sont encore bien en fleur dans ce secteur. Lors de la rando de novembre 2017, après un été très chaud, ils étaient complètement grillés.

Beau coup d'œil (enfin il l'aurait été s'il y avait eu un rayon de soleil) sur le vallon du Fournel.

Daniel M nous avait prévu la pluie pour 10 h. Elle est à l'heure mais insignifiante pour le moment.

Nous continuons donc en direction du gué.

Les discussions tournent obligatoirement sur le Coronavirus mais plutôt au niveau de la blague. La meilleure sera celle du bar belge qui affiche ;"Deux Corona achetées, une Mort Subite offerte" les amateurs de bière comprendront.

Nous arrivons au gué, pas trop d'eau mais beaucoup de sable et quelques cailloux bien placés, nous passons facilement sur l'autre rive pour la "pause banane"…mais aussi pour une séance d'habillage pluie.

Car maintenant il pleut sérieusement.

Deux options se présentent : le raccourci prévu par Jean ou le retour direct. Il est 10 h 38 et notre animateur décide de revenir sur nos pas, environ 3.7 km à parcourir. Il sonne donc la retraite.

Nous retraversons la Bérézina, pardon le Fournel, et reprenons le chemin du retour.

Mais comme il ne faut pas oublier la photo de groupe, nous la ferons devant l'ancienne bastide du Ginestou.

Dernier coup d'oeil sur le Fournel.

A 11 h 50 nous retrouvons nos voitures, finalement nous ne sommes pas trop mouillés.

Merci Jean, tu dois être déçu mais la nature a été plus forte que toi. Rendez-vous pour un jour meilleur sur le même itinéraire afin que  ta

 reconnaissance n'ait pas été faite en vain.

La semaine prochaine

G1

G2

 

Partager cet article

Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 09:08

 

 

2020-02-27 -930- ROQUEBRUNE TOUR DES ROCHERS 3 ET 4 - G1

 

Le vent est glacial à la Draille du Facteur à Roquebrune sur Argens. Marie Christine nous abandonne si bien que nous serons 11 randonneurs courageux à suivre notre animateur du Jour, Joël.

Quelques minutes pour nous présenter sa randonnée :

"Après une montée raide, nous passerons à la base des sommets 3 et 4 du Rocher de Roquebrune, retrouverons le GR51 le long du vallon de Radinon et irons voir la chapelle Notre Dame de la Roquette.

Randonnée inédite du matin pour rejoindre ensuite nos amis du G2 à la ferme du Blavet autour d'une paëlla"

Il est 9h20, la randonnée démarre, laissant derrière nous l'autoroute.

 

Dommage, le temps n'est pas clair, les couleurs ne sont pas aussi vives qu'avec le soleil, mais nous l'aimons tout de même notre Rocher sous toutes ses formes.

Il ne faudra pas passer en dessous quand ceux ci se détacheront...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons la roche pour continuer notre ascension, au travers de branchages

Jean, notre serre file toujours aussi sérieux, jugez vous-même!!!!

Après ce petit passage un peu dans la jungle " provençale ", nous retrouvons les rochers et prenons le temps de nous arrêter, pour contempler et écouter Joël 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La formation du Rocher de Roquebrune date de l'ère primaire , du silurien (système géologique qui s'étend de -443,4 à -419,2 Ma). Auparavant, l'embouchure de l'Argens était recouverte par la mer. Durant près de 100 millions d'années, une couche épaisse de sédiments se dépose sur le fond, de ce qui est devenu par la suite la plaine de l'Argens. Puis des plissements de terrain entraînent la formation du massif des Maures, dans un premier temps, et du Rocher de Roquebrune par la suite."

Nous nous avancerons vers la demeure de l'ermite, certains d'entre nous ne la connaissaient pas.

 

abricotier en fleur devant sa demeure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle vue, dommage qu'elle ne soit pas dégagée!! 

 

Autre site que certains découvrent également pour la première fois : les 2 Frères. Nous ferons la photo de groupe prise par notre serre file. Merci Jean.

Ensuite nous rejoindrons le GR 51 pour longer le vallon du Radinon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 11h30 quelques gouttes mais rien de méchant, nous allons redescendre. Soudainement un petit rayon de soleil, profitons pour prendre encore quelques photos. 

 

Quelques mètres sur le bitume avant de prendre la direction de la chapelle, en sous bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et nous y sommes.

Quelques explications données par Joël :

" La chapelle Notre-Dame de la Roquette qui fût bâtie au XVIème siècle faisait partie d'un ancien couvent défensif des Trinitaires du XIIème siècle, dont on trouve quelques ruines à proximité.

Autrefois appelée Notre Dame des Spasmes, ou encore Notre Dame des Oeufs, c'est un site classé. Elle est fortement dégradée à la suite d'un incendie de forêt en 1962 et à plusieurs dégradations et au vol des tuiles dans les années 1980-1990. Elle a un temps fait l'objet d'un projet de rénovation avec financement participatif piloté par la Fondation du patrimoine et la commune du Muy. La rénovation n'a jamais pu être commencée,  elle est aujourd'hui gelée faute de moyens suffisants."

Et pour clôturer la randonnée, dans la découverte toujours pour certains, allons voir la Chapelle St Jean , partiellement troglodytique, bâtie au fond d'une fissure profonde.

Nous restons émerveillés et admirons le site sur toutes ses "coutures"

Vue incroyable d'en bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allons à la découverte du Saint Trou, disons en direction...

Joël, Hervé et Bernard les plus téméraires osent se hisser sur la plate forme pour aller voir l'entrée du Saint Trou, dommage la blogueuse est restée en bas, il n y aura donc pas de photo de l'entrée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps maintenant de revenir à nos voitures pour nous diriger vers la Ferme du Blavet.

Nos amis du G2 sont, pour la plupart, installés. Après les avoir salués et non embrassés, chacun se trouve une petite place pour déguster tous ensemble la bonne paëlla.

Une bonne ambiance reigne dans cette salle , chacun apprécie ce bon repas qui se termine vers les 15h.

 

 

Un grand merci à Joël pour sa randonnée, dans cette partie du rocher moins fréquentée et que la plupart des randonneurs présents découvrait pour la première fois.

Merci également à Jean Bo pour l'organisation du repas.

Merci aux photographes : Marie Christine, Claude, Thierry, Jean Bo, Joël et Brigitte.

Semaine prochaine :

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0