Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 09:37

 

Presqu'île de Giens

 

Après deux heur2012-04-12-Presqu'île de Giens-002es de route, suite à un gros embouteillage avant la bifurcation d'Hyères, les 31 marcheuses et marcheurs invités par Jean se retrouvent à la Madrague, sur la presqu'île de Giens. A 9 h30, il donne le signal du départ et nous rejoignons très rapidement le bord de mer.

Il fait beau, les prévisions pour la journée sont favorables. Nous avons beaucoup de chance avec cette " belle fenêtre météo". Les photographes vont pouvoir se déchainer, d'autant plus que les paysages les inspireront. Et, cette année, Gérard n'a pas oublié son appareil photo…2012-04-12-Presqu'île de Giens-051

C'est en face de l'ilot de la Redonne que Jean nous fera son premier topo de la journée.2012-04-12-Presqu'île de Giens-003

"Nous avions déjà fait cette rando en Mai 2008, avec 19 participants. Aujourd'hui, nous sommes 31.2012-04-12-Presqu'île de Giens-050 Les paysages que nous allons rencontrer rappellent ceux des iles proches. Nous allons partir vers l'ouest et nous parcourrons les sentiers tout au long de la côte jusqu'au port du Neil situé à peu près au milieu de la côte Sud. Ensuite nous couperons la presqu'ile pour revenir à la Madrague. C'est une rando facile avec 392 m de dénivelée.

Le profil est en dents de scie, mais rassurez-vous, c'est souvent à cause de l'imprécision de la souris de l'ordinateur.2012-04-12-Presqu'île de Giens-1

 Hyères doit beaucoup à Alexis Godillot – eh oui, le créateur du "godillot". Il s'est enrichi pendant la guerre de Crimée (1853) en tant que "fournisseur aux armées", en équipant les troupes de tentes, selles et surtout chaussures montantes. Il découvre Hyères dans les années 1860, s'y installe et entreprend sa modernisation, son extension et le développement du tourisme hivernal. Hyères, réputée pour son climat, servait alors de refuge hivernal aux frileux de la haute société. Hyères toujours, fut baptisée Hyères-les-Palmiers en 1881, après que les jardiniers hyérois y aient acclimaté avec succès le palmier des Canaries."2012-04-12-Presqu'île de Giens-007

Note du blogueur de service : En 2008, la dénivelée annoncée était de 590m ce qui avait étonné le rédacteur : " Mais le dénivelé est annoncé à 590 mètres. Est-ce possible ? Alors que la presqu’île ne culmine qu’à 116 mètres ?"

En fait, à l'arrivée aujourd'hui, on relèvera bien  510 m...malgré les 116 m d'altitude !


Et nous voilà repartis en file indienne sur ces petits sentiers qui épousent le littoral.2012-04-12-Presqu'île de Giens-005 Bien sur, ça monte car à partir de maintenant, nous surplombons la falaise. Aujourd'hui, nous aurons des fleurs, cistes blanches et roses et asphodèles.2012-04-12-Presqu'île de Giens-028

2012-04-12-Presqu'île de Giens-046 Jean arrêtera le groupe sur une plateforme au-dessus de l'Ile Longue et de ce promontoire il pourra décrire les points caractéristiques de la côte : Carqueiranne, St.Mandrier et l'entrée de la rade de Toulon, le Cap Sicié qui dépend de la commune de Six-Fours.2012-04-12-Presqu'île de Giens-011

2012-04-12-Presqu'île de Giens-053Histoire de faire joli dans le paysage, un petit bateau de pêche est à l'ancre dans une crique.2012-04-12-Presqu'île de Giens-055

Maintenant nous nous sommes un peu éloignés du bord de mer et grimpons dans une forêt dense de jeunes chênes verts, la température y est déjà beaucoup plus fraîche.2012-04-12-Presqu'île de Giens-006

Débouchant sur une petite plateforme, Jean nous arrête pour la traditionnelle "pause banane". Il est 10 h 45, à l'abri du vent il commence à faire chaud, très et trop chaud pour Nicole.2012-04-12-Presqu'île de Giens-058

Cheminant sur une zone plate, tellement rare, nous retrouvons les dernièrs 2011-11-17-Beaulieu-Pl.St.Michel-31 Arum arisarum . Les fleurs sont  rares et le feuillage commence à jaunir.

 

 

 

 

Autre curiosité naturelle, le vent d'est à façonné la végétation sur ce promontoire. Quel coup de râteau… Nous avions déjà remarqué ceci à Porquerolles.2012-04-12-Presqu'île de Giens-008

Nous débouchons sur la ruine d'un ancien phare à huile à la pointe de l'Escampio-Bariou.2012-04-12-Presqu'île de Giens-0092012-04-12-Presqu'île de Giens-010 Philippe attire notre attention sur un sous-marin qui rentre vers Toulon : bravo pour la vue, quel observateur!

Alors que nous avons plutôt tendance à regarder nos pieds sur ces chemins pleins de pièges…

Et des pièges nous allons en rencontrer plus d'un dans la sévère descente qui nous attend.2012-04-12-Presqu'île de Giens-014 2012-04-12-Presqu'île de Giens-025En prenant son temps, tout se passe bien mais c'est un groupe bien dispersé qui arrive sur la plage de l'Escampio-Bariou. Au passage, nous rencontrons les premières "Barbes de Jupiter" en très gros buissons.2012-04-12-Presqu'île de Giens-016

C'est cette plage que Jean a choisi pour notre pique-nique.2012-04-12-Presqu'île de Giens-017 Nous ne pouvions trouver mieux : de l'ombre et du soleil, des troncs d'arbres 2012-04-12-Presqu'île de Giens-023bien polis par la mer, de l'herbe pour la sieste, 2012-04-12-Presqu'île de Giens-021des posidonies bien sèches.

Comme d'habitude, nous aurons des dormeurs,  des joueurs de carte et des contemplatifs.

 

 

Pour ces derniers, c'est Mikaël qui remportera la palme avec ce rocher qu'il baptisera le" Profil de l'évêque".

 

 

 

 

A 13 h, nous repartons, poursuivant la découverte des criques et les photographes se déchaînent. Nous avons maintenant  en perspective l'ile de Porquerolles où nous irons randonner en mai prochain, découvrant la partie Est, une première.

 

2012-04-12-Presqu'île de Giens-060

 

2012-04-12-Presqu'île de Giens-030Ce matin, nous avions croisé quelques randonneurs. Cet après-midi, la population qui découvre ces sentiers est beaucoup plus importante.2012-04-12-Presqu'île de Giens-048

Le porte-avion Charles de Gaulle est sortie de la rade de Toulon, pour nous saluer je pense, car il fait rapidement demi-tour dès que nous l'avons remercié...2012-04-12-Presqu'ile de Giens-0501

Arrivée sur une importante bifurcation au dessus de la plage des Darboussières : plein de voies dans tous les sens. Après quelques reconnaissances infructueuses, Jean choisit de diriger le groupe vers la plage où nous retrouvons notre chemin. Nous avions un peu trop obliqué vers l'intérieur : il y a tant de sentiers dans ce coin…2012-04-12-Presqu'île de Giens-012Encore une grosse montée très raide où nous pourrons observer un tapis d'ail blanc (Allium neapolitanum),2012-04-12-Presqu'île de Giens-031 pris au départ, par erreur, pour les "Dames de onze heures" de nos montagnes.

Cette dure montée en a exténué plus d'un. Jean nous promet une descente facile qui nous conduira au port du Neil où nous nous reposerons un moment.

Effectivement, nous arrivons très vite au port.2012-04-12-Presqu'île de Giens-034

"A partir de la, on peut continuer pour terminer le tour de la presqu'île mais selon les informations que je possède, le sentier est très difficile par endroit suite à de nombreux éboulements. Nous allons finir la rando en retournant à la Madrague par la route." 2012-04-12-Presqu'île de Giens-033

                                             Tiens, des jumelles !

 

Dernière petite côte sans difficulté. Jean nous fera faire un petit aller-retour pour nous monter le" tombolo".2012-04-12-Presqu'île de Giens-0502

 

"A l’origine, Giens était une île, semblable à ses voisines,  les îles d’Hyères. Puis s’opéra un phénomène naturel appelé « tombolo ». Peu à peu deux cordons  de sable ou de galets se formèrent entre l’île et le littoral, créant ainsi un double tombolo. Le Tombolo Ouest diminue régulièrement depuis trente ans suite à l'érosion éolienne et aux tempêtes d'équinoxe. Celui de l'Est résiste mieux car une forêt de pins s'y est implantée.  Afin de préserver ce site remarquable mais fragile, le Conservatoire du littoral a entrepris un programme de réhabilitation de la presqu’île. " ( Image Wikipédia)

  

                                                                   

 Voila, il ne reste plus qu'à rejoindre les voitures. 

  Par contre, petite difficulté pour le pot. Le  grand café où nous avons nos habitudes n'ouvre qu'à 18 h 30, l'autre est trop petit pour nous recevoir. Jean s'excusera auprès des marcheurs pour cet imprévu. Un petit groupe prendra une boisson "sur le pouce".2012-04-12-Presqu'île de Giens-049 

       Merci Jean, on ne se lasse pas de ces paysages

                   sauvages. C'était super.

 

Merci à Gérard, Jean et Jean-Marie pour les photos.

Quelques photos supplémentaires, pour le plaisir.

C'est parti.2012-04-12-Presqu'île de Giens-052

Paysages2012-04-12-Presqu'île de Giens-015

2012-04-12-Presqu'île de Giens-029

 Le monstre

2012-04-12-Presqu'île de Giens-045

 

 Pique-niqueurs

2012-04-12-Presqu'île de Giens-018

 

2012-04-12-Presqu'île de Giens-043

Galanterie et assistance

2012-04-12-Presqu'île de Giens-032

Quelle transparence2012-04-12-Presqu'île de Giens-036

2012-04-12-Presqu'île de Giens-039

Heureux randonneurs

2012-04-12-Presqu'île de Giens-038

Toujours prêts à faire les clowns.

2012-04-12-Presqu'île de Giens-040

 Gazelles.2012-04-12-Presqu'île de Giens-041

 

Paysages (la suite).2012-04-12-Presqu'île de Giens-047

2012-04-12-Presqu'île de Giens-022

Une zone de plat : profitons-en pour échanger les dernieres nouvelles 2012-04-12-Presqu'île de Giens-059

Un dernier coup d'oeil à la plage de Escampio-Bariou : regrets ?2012-04-12-Presqu'île de Giens-044

2012-04-12-Presqu'île de Giens-054

                                                                                        L'Ile longue

 

La semaine prochaine

Jeudi 19 Avril à 7 H 00 : RANDO-RESTAURANT à MALAUSSENE ( 06 ) . Le Serse

Falaises, balmes, bois de pins noirs, garrigues odorantes vont ponctuer ce circuit sur les flancs nord du Mt  Vial .

L : 9 Km 300 . Dh : 603 m . D : 4 H 30 . Niveau : Moyen Médio .

 

Restaurant  «  Lu Tuorch «  : 20 € vin et café compris . IMPERATIF : Inscriptions avant le 12 Avril .

En cas de mauvais temps, le repas sera maintenu  .  Aucun désistement ne sera accepté  .

Au Menu : Apéritif de bienvenue et ses amuse-bouches ( offert par le patron )

                  Salade Périgourdine

                  Carré d’agneau, fagot de haricots verts et gratin dauphinois

                  Framboisier

                  Vins rouge ou rosé, café

 

Animateur : Daniel 04.94.19.17.07                           

 

Itinéraire d’accès : Suivre l’autoroute A 8 direction Nice . Sortir à SAINT-ISIDORE ( N° 52 )

Suivre la RD 6202 direction DIGNE .

9 Kms après le Pont de La Mescla, après le passage à niveau, tourner à gauche D 326 direction MALAUSSENE . Parcourir 1,5 Km et stationner sur l’un des Parkings du village . 

Rassemblement devant la fontaine Place du Centenaire .

Coût du trajet A R : 208 Kms x 0.25 = 52 € + 12 € = 64 Euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 13:34

  RIMPLAS-La Couletta

 

2012-03-29-Rimplas- (44)Ce matin, après deux heures de route, (seulement)  26 randonneures(euses)  se retrouvent pour une première sur le parking du petit village de RIMPLAS, sous la houlette de Jean.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil donne dèjà et Jean fait directement son briefing, ce matin en trois points, comme les discours des politiques :

2012-03-29-Rimplas- (18)

 

1/Les annonces pour la paroisse : «Tout d’abord, pour ceux qui viendront à SAINT MARTIN  VESUBIE fin Juin, vous devrez prendre la même route que ce matin, à Plan du Var,  direction vallée de la Tinée et non pas vallée de la Vésubie , car la première rando partira de Saint Dalmas que nous voyons d’ici .Ensuite, n’oubliez pas de vous inscrire pour le repas du 19 avril à Malaussène. »

2/Le parcours du jour :

« Aujourd’hui, ce parcours est une première pour le cercle et la visite du village de RIMPLAS l’est aussi :peu d’entre nous y ont déjà mis les pieds. J’ai complété la  boucle vers la Couletta,  prévue à l’origine et  assez rapide,  par une excursion vers la chapelle SAINT DONAT pour le premier groupe. Seul le premier groupe mené par Daniel fera  la visite du fort MAGINOT. Ce qui fait pour ceux qui comptent  bien trois circuits. En tout 12km 687 pour le premier groupe avec quand même 746 m de dénivelé et 8km 781 pour le second.

3/Le village de RIMPLAS, habité par les rimplassois et rimplassoises, est un des plus anciens villages de la vallée. « Le village tient son nom de la combinaison du nom germanique Regin qui signifie royal et du mot latin placito qui signifie plaid . Rimplas est le plaid royal , siège de la juridiction de la vallée. Le village actuel fut reconstruit autour de 1013 à la place de l’ancien village Magdalena détruit par un incendie. Il connut son apogée au XIX siècle avec 278 habitants ». 

L’église est caractérisée par un clocher de forme octogonale.

2012-03-29-Rimplas- (26)

 

Séparation en deux groupes et photos.

 

Le second groupe visite le village et va vers le fort MAGINOT

 

2012-03-29-Rimplas- (19)

Le premier groupe descend vers la chapelle Saint Donat. Le soleil donne déjà fortement dans le creux du vallon .

 

2012-03-Rimplas

 

Il fait vite chaud dans le vallon.

Nous devons faire un petit demi tour car le sentier est en cours de réfection : de gros travaux de consolidation.

2012-03-29-Rimplas- (3)

 

 

 

 

2012-03-29-Rimplas- (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous traversons le Bramafan

2012-03-29-Rimplas- (2)

 

 

et remontons jusqu’à la chapelle

2012-03-29-Rimplas- (36)

 

où aura lieu la pause banane : le petit déjeuner est déjà loin !

 

2012-03-29-Rimplas- (5)

 

Puis retour vers le village où le second groupe nous attend ,depuis un « certain temps », au « POUSS CAFE » après la visite du fort MAGINOT,

Tout le monde repart vers la Couletta par un sentier à flanc de coteau de la vallée de la Tinée.

2012-03-29-Rimplas- (11)

 

Plus nous montons, plus une petite bise rafraîchit l’atmosphère et nous terminons l’ascension en sous bois, plus rapidement que prévu car le sentier indiqué sur la carte a été supprimé.

« Nous commençons à avoir faim et froid … » « Dans cinq minutes au sommet. » précise Jean, confirmé par le GPS de Jean-Marie.

 


Effectivement nous débouchons sur une pelouse accueillante avec point de vue magnifique, avec le village d’Ilonse, le Mont Lauvet…..

Pique nique, sieste pour les uns et discussions animées pour d’autres..

2012-03-29-Rimplas- (40) .

 

Le retour est facile au départ,  puis un sentier plus escarpé, avec des cailloux qui roulent sous le pied , attention aux chutes.

Notre animateur se retrouve en queue,  pour consoler le  Co -serre file titulaire, orphelin de son collègue.  Les marcheurs de tête prennent l’initiative de s’arrêter pour attendre Jean…C’est effectivement une première.

Nous arrivons vite au village

2012-03-29-Rimplas- (13)

 

 

Pot au  POUSS CAFE sur la place du village, rue Principale.

2012-03-29-Rimplas- (16)

Daniel se fait un plaisir de monter sur le podium  afin de décrire à nouveau pour le premier groupe le fort MAGINOT. « Construit suite à un discours violent de MUSSOLINI, (la main levée plus haut que sur la photo, il n'a pas voulu nous effrayer)

 

2012-03-29-Rimplas- (14)

il n’a pas eu à servir, l’armée fasciste a été bloquée à ISOLA… » puis  le verre de vin du repas fait effet : la Tinée devient la Tinette…

 

2012-03-29-Rimplas- (15)

 

Merci aux photographes , Jean, Jean-Marie

 

Du rab

 

Pour ceux qui n'auraient pas entendu les quatre explications de Jean, vous pouvez observer, les trois villages de la commune de Valdeblore : La bolline , La  Roche et Saint Dalmas, au loin le Mercantour et pas le Mounier, il est derrière... 

 

2012-03-29-Rimplas- (12) 

     Les premières fleurs du printemps

2012-03-29-Rimplas- (1)

2012-03-29-Rimplas- (21)2012-03-29-Rimplas- (23)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une inscription qui a intrigué. Nous pension qu'il s'agissait d'espagnol. Willy ne comprenait pas  "Camurças" Après avoir recherché il dit que c'est du portugais : Chasseur de chamois. logique ici...

2012-03-29-Rimplas- (27)

 

Les plus belles randonneuses du jour sous les marches du café

2012-03-29-Rimplas- (28)

 

Randonneurs et randonneuses

 

2012-03-29-Rimplas- (39)

 

Oh mes reins !

 

2012-03-29-Rimplas- (8)

2012-03-29-Rimplas- (31)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Jean pour cette première pour  plusieurs aspects, avec un avant goût des randos de fin d’année.


 

 

 

Prochaine randonnée, beaucoup plus prés, donc  lever plus tard…plus cool après le passage à l'heure d'été

 


Jeudi 05 Avril à 8 H 00 : FREJUS ( 83 ) . Les Balcons de la Méditerranée

Randonnée dans l’Estérel avec ses contrastes de couleur, de relief, de végétation et du calme de l’arrière pays .

L : 17 Km 500 . Dh : 640 m . D : 5 H 00 . Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Mikaël 04.94.51.65.35 – 06.65.70.10.99                                                                Boulouris N° 625

 

Itinéraire d’accès : Emprunter la R N 7 direction Cannes .

Parcourir 15 Km , atteindre le Col du Testanier et stationner les véhicules sur le Parking à droite .

Coût du trajet A R : 44 Kms x 0.25 = 11 Euros

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans Loisirs
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:42

Les Crêtes de Cogolin

2012-03-22 Crêtes de Cogolin-001Aujourd’hui, pour notre première rando du printemps, Joël nous emmène dans le Massif des Maures : dans les vignobles et les belles forêts de Cogolin.

Pour rejoindre notre lieu de rendez-vous, Joël nous a préparé un petit jeu de piste : « Après un magasin Leclerc, prendre à gauche un petit chemin, puis après un petit pont, prendre à droite ».

Et par bonheur, nous voici tous arrivés devant « l’usine de potabilisation d’eau de La Môle » (sic).

Joël nous compte rapidement : « Nous sommes 31, sauf erreur ». On en recomptera 32 … ou 33. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-002

Que regardent-ils, ces randonneurs, l’air amusé ? 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-003

Ils contemplent Joël, juché sur une borne d’incendie, qui nous présente le parcours : « Depuis que Bruno a créé cette rando, des maisons se sont construites et le chemin n’est plus accessible par endroits. J’ai donc dû modifier le tracé et supprimer une boucle au départ. Pour compenser, j’ai ajouté une boucle pour monter à un oppidum. Mais soyez indulgents, car je n’ai pas reconnu cette partie ». 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-004

Et Joël nous montre le profil de cette petite rando de 15 km et 510 m de dénivelé. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-005

Nous démarrons par une petite grimpette au soleil. Aujourd’hui, il fait un temps de printemps et la température est agréable.

Nous progressons à un rythme soutenu. Mais bientôt des cris s’élèvent de l’arrière : « Moins vite !! » 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-007

Nous marquons une petite pause pour nous regrouper puis repartons de plus belle.

Nous grimpons sur une large piste, parmi les pins et les chênes-lièges. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-009

« On fera la pause banane sur le plateau » nous dit Joël pour nous encourager. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-011

Quelques minutes plus tard, nous atteignons le plateau, dit Le Peinier. C’est un emplacement bien ensoleillé, idéal pour la pause casse-croûte. 

Françoise ayant aperçu un bouquet de fleurs jaunes dans un écrin de verdure, réclame une photo. Gérard s’exécute. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-012

Petites fleurs dont nul ne connaît le nom. A toi de trouver, Jean-Marie !

Après les jolies fleurs, voici les jolies randonneuses … et les randonneurs.2012-03-22 Crêtes de Cogolin-013
Première photo ratée, car Martine n’arrête pas de papoter.2012-03-22 Crêtes de Cogolin-014
Nouvelle photo de groupe, superbe !
2012-03-22 Crêtes de Cogolin-015

Nous reprenons notre grimpette. Sur la gauche, à travers les arbres, on aperçoit la mer.2012-03-22 Crêtes de Cogolin-018
Et à droite, que voit-on ? Cogolin ? Les avis sont partagés. Plus à droite encore, on aperçoit de nouveau la côte vers Port-Grimaud.
2012-03-22 Crêtes de Cogolin-019

Nous attaquons à présent une petite descente, avant de marquer une pause. 

« Nous allons à présent monter vers l’oppidum. Une montée de 130 mètres » nous dit Joël. « Ceux qui le souhaitent peuvent nous attendre ici ». Quatre d’entre nous choisissent de rester.2012-03-22 Crêtes de Cogolin-021
Nous attaquons la grimpette.
2012-03-22 Crêtes de Cogolin-020

Sur notre gauche, nous découvrons une vue superbe sur la côte, à l’est de Saint-Tropez.

La pente devient raide. On aperçoit le sommet. Mais non, car une nouvelle côte apparaît après le virage.

Enfin voici des rochers qui semblent marquer le sommet. L’oppidum sans doute ? 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-024

Nous escaladons les rochers pour découvrir un panorama magnifique. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-022

Françoise se tourne vers l’Ouest, du côté de Cavalaire. Mikaël indique l’Est en direction de Ste Maxime. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-026

Plus près nous, voici la plage de Gigaro. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-025

Et à l’Est, la côte vers Port-Grimaud.

Mais il nous faut redescendre. Nous terminons la boucle qui nous ramène à notre point de départ.2012-03-22 Crêtes de Cogolin-027
Il est 12 h 30, c’est l’heure du pique-nique. Nous nous installons à flanc de colline, dos au soleil.
2012-03-22 Crêtes de Cogolin-028

Après avoir déjeuné, certains attaquent une petite sieste. Mais le soleil est derrière nous. Pour la bronzette ce n’est pas l’idéal. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-029

Seule Brigitte, en position tête-bêche, s’est confortablement installée face au soleil.

Mais les meilleures choses ont une fin. Nous levons le camp et attaquons la descente, en rangs serrés. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-030

La route est encore longue jusqu’aux voitures. Profitant d’une pause, Joël nous parle de Cogolin. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-032

« Les reliefs et la forêt des Maures ont fait la fortune du village. A l’image des autres bourgs de la côte, Cogolin a connu très tôt une occupation humaine. Des recherches ont permis d’identifier Cogolin comme étant issu du celte « cougolinus », (petite colline). Les Sarrasins n’ont pas épargné le site et l’ont envahi et ravagé à plusieurs reprises. Propriété des moines de Saint Victor puis des Templiers, il devient un centre agricole et commerçant qui confirme son importance au XIX° siècle.

Aujourd’hui encore la forêt est exploitée pour le liège et pour la bruyère dont sont faites les fameuses pipes de Cogolin.

En 1922, des artisans spécialistes de la technique de haute lice quittent l’Arménie pour se réfugier à Cogolin. Sous l’impulsion de Jean Lauer, la manufacture des Tapis de Cogolin voit le jour en 1928. ».

Puis nous reprenons notre chemin de retour. Quand soudain le groupe s’arrête. Notre piste traverse une propriété privée. Encore une ! Décidément, il devient difficile de randonner dans le secteur.
Joël entreprend de parlementer avec le maître des lieux. En l’occurrence, un chien !
2012-03-22 Crêtes de Cogolin-006

Non, ce n’est pas celui-ci, photographié par Claude. Lui, a l’air bien gentil.

Joël tente d’instaurer un dialogue constructif avec l’animal. Sans succès !

Celui-ci ouvre la gueule et fait mine de lui mordre la cuisse.

Prudemment, Joël décide de mettre fin à la négociation.

Nous rebroussons chemin. Heureusement Joël a une solution de repli. Il nous conduit sur une autre piste, une issue de secours en quelque sorte. 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-033

Et nous terminons la randonnée par une longue marche. Longue, surtout sur la fin … !

Et pour finir en beauté cette belle journée, nous allons prendre un pot bien mérité, sur le chemin du retour.

 

Merci Joël, pour cette très belle randonnée avec la découverte d’un point de vue magnifique.

 

Merci aux photographes : Claude, Gérard.

 

Et voici encore quelques photos :

2012-03-22 Crêtes de Cogolin-008 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-010

Randonneurs en marche 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-016

2012-03-22 Crêtes de Cogolin-0172012-03-22 Crêtes de Cogolin-031Randonneurs en pause 2012-03-22 Crêtes de Cogolin-023

Les Maures et la mer

 

Prochaine rando : Jeudi 29 Mars à 7 H 00 : RIMPLAS (06) La Couletta

Beau  parcours émaillé de points de vue inhabituels sur la moyenne Tinée,ses ravinements,ses villages perchés.

Repas et boisson tirés du sac.

 

Nous avons décidé de modifier le programme initialement prévu et de proposer 2 parcours, au départ de RIMPLAS.

 

1 er Parcours : La Chapelle Saint-Donat et le Circuit de La Couletta.

Longueur : 12 Km 019. Dénivelée : 687 m. Niveau : Moyen Alto

Animateur : Jean Borel – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62

 

2 ème Parcours : Le Fort de Rimplas et le Circuit de La Couletta.

Longueur : 8 Km 072. Dénivelée : 516 m. Niveau : Moyen Médio

 

Itinéraire d’accès : Emprunter l’A 8 direction Nice – Sortir à Saint Isidore (n° 52) – Remonter la vallée du Var par la R.N. 202 jusqu’à La Mescla – Prendre à droite la Vallée de la Tinée (D 2205) jusqu’à La Bolinette – 1 km 500 après le hameau suivre à droite la D 2565  Valdeblore - la Colmiane

Parcourir 7 Km et tourner à gauche D 66 . Rejoindre le village de RIMPLAS à 2 Km.

Précision concernant le lieu de stationnement des véhicules à RIMPLAS :

A l'entrée du village de Rimplas, tourner à gauche, et stationner les véhicules sur le Parking, situé en contre bas de la route, à proximité des aires de jeux pour enfants.

 

Coût du trajet A R : 232 x 0.25 = 58 € + 12 € = 70 Euros

Repost 0
Published by Gérard
commenter cet article