Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:28

Le Pic du Cap Roux

2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-000Aujourd’hui, pour cette dernière randonnée de l’année, Camille nous emmène dans l’Estérel. Dont nous allons gravir l’un des plus beaux sommets : le Pic du Cap Roux (alt. 454 m).  

Nous voici arrivés à la sortie du Trayas, sur le parking de bord de mer.

Pas besoin de "grand angle" pour prendre la photo de groupe. Nous ne sommes que 7 … sans doute les meilleurs (??), en tout cas les plus courageux. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-001

Il est 9 heures. Le ciel est gris et l’air frisquet. Aussi attaquons nous avec plaisir la route qui monte à la gare du Trayas. Puis nous suivons la piste qui domine la voie ferrée.

Voici à droite, le chemin qui grimpe au col des Lentisques, dont on sait qu’il est très raviné et caillouteux. Mais Camille l’évite. Tant mieux !

« Nous allons contourner le Pic d’Aurelle par la mer » nous dit-il. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-002

Le Pic d’Aurelle, nous l’apercevons tout là-haut, au détour d’un virage.

A présent, la température s’est radoucie. Camille nous propose une « pause effeuillage ». « Il est 9 h 30. Nous ferons la pause banane à 10 h 15 ». 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-003

Puis Camille ajoute, désignant le sommet qui se dresse au loin : « En face de nous, c’est le Pic du Cap Roux ».

Nous passons à présent juste en dessous du pic d’Aurelle. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-005

Une fois n’est pas coutume, nous marchons sans bruit. « Avec ce silence, nous pourrions voir des animaux » nous dit Marinette. Espérons … peut-être.  

Nous approchons de la route qui mène au Col de l’Evêque. Au fur et à mesure que nous grimpons, nous sommes gagnés par une petite brise bien fraîche.   2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-004

A tel point, qu’arrivés à la route, Camille nous invite à une « pause rhabillage ». « On va se réfugier chez Honorat » nous dit-il. Référence à la grotte de Saint-Honorat que nous visiterons tout à l’heure.

Nous arrivons au Col de l’Evêque (alt. 158 m). Sur la gauche, un sentier grimpe directement vers le Pic du Cap Roux.

Mais Camille nous dit : « Nous commençons par la grotte ». Nous suivons donc la route en direction de la Sainte Baume. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-006

Puis, tout en marchant, Camille nous montre les sommets que l’on voit sur notre droite : « Le premier, c’est le Pic de l’Ours, puis le Pic de l’Escale. Plus à gauche, c’est le Mal Infernet et le Rocher du Gravier ».

A présent, le ciel s’est assombri, l’air est humide. Nous marchons à bonne allure. Devant nous se dresse le Pic du Cap Roux et le Saint Pilon. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-007

Nous atteignons la Sainte Baume. Il est 10 h 15, l’heure de la pause casse-croûte.   2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-009

Puis Camille nous entraîne dans un sentier en sous-bois, pour voir la « grotte d’en bas », petite grotte moins célèbre que celle de St Honorat.

Nous attaquons un petit sentier qui monte en lacets à travers une magnifique chênaie. Au-dessus de nous se dressent de hautes falaises tourmentées. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-010

Nous grimpons maintenant un escalier en corniche au- dessus du vide. Attention ! Les marches sont humides et glissantes. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-011

Enfin nous descendons un petit escalier, pour arriver à la grotte de Saint-Honorat (alt. 240 m). Ce lieu est un ermitage où s’était retiré Saint-Honorat à la fin du IV° siècle, avant de gagner les îles de Lérins.2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-012

Après une courte pause, nous rebroussons chemin.

Dans la descente, nous bifurquons sur la droite pour rejoindre le sentier qui mène au Pic du Cap Roux. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-013

Nous progressons en sous-bois puis traversons un vaste pierrier.

A présent la vue se dégage sur la baie de Cannes, le Cap d’Antibes, les îles Ste Marguerite et St Honorat. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-014

Nous poursuivons sur le sentier qui domine la mer, à plus de 400 m d’altitude. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-015Encore une petite grimpette et nous atteignons le sommet du Pic du Cap Roux (alt. 454 m).

« Départ à 13 heures ! » nous prévient Camille. Car c’est ici, au sommet que nous allons déjeuner. « On a fait un dénivelé de 504 mètres ! ». Ce n’est pas mal ! 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-016

Pendant que nous attaquons notre pique-nique, Camille énumère pour nous les caps que l’on distingue sur la mer : la pointe des Issambres, la pointe de Ste Maxime et tout là-bas, la pointe de St Tropez et le Cap Camarat.

Pendant que nous déjeunons, des marcheurs nous rejoignent : un couple, une famille. Bientôt nous voici une vingtaine de randonneurs installés au sommet. Car le Pic du Cap Roux est une belle balade, très fréquentée en période de vacances.

D’autant que le soleil brille enfin, nous laissant admirer à loisir le paysage magnifique. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-018

Nous prenons une photo de groupe avant d’attaquer la descente. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-020

Cette fois-ci, la vue est encore plus belle, sous les rayons du soleil.

Camille s’arrête pour nous permettre d’admirer le paysage. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-021

« A gauche, vous voyez le Pic de l’Ours. Plus bas, c’est la Baisse des Sangliers que nous allons rejoindre. Il va donc nous falloir descendre, puis monter jusqu’au Col des Lentisques. Ensuite ce sera une belle descente !! ».

En attendant, nous suivons le sentier qui alterne passages en sous-bois et traversées de pierriers. Bien caillouteux ce sentier !

Enfin nous atteignons le col de l’Evêque.

Nous prenons la route qui monte au col des Lentisques. A droite, un sentier longe la route. « Tu ne prends pas le sentier ? » demande Gérard à Camille.

« Non ! J’en ai assez des cailloux ! » lui répond celui-ci. Ca tombe bien, nous aussi ! 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-022

Nous montons donc par la route. Voici à nouveau le Pic d’Aurelle qui se dresse devant nous. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-023

Avant d’atteindre le col des Lentisques, le groupe de tête marque une pause à la Baisse des Sangliers. Avec en arrière-plan le Pic de l’Ours.

Arrivés au col, nous marquons une dernière pause avant d’aborder la descente finale. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-024

Longue, très longue descente de 250 m de dénivelé, par un chemin raviné et caillouteux !

Enfin nous atteignons la voie ferrée puis nos voitures.

Et pour terminer cette belle journée, nous allons prendre un pot. Où ça ? A Boulouris ! Où nous dégustons avec plaisir un savoureux gâteau aux pommes préparé par Marinette.

Une belle journée s’achève... Pic du Cap Roux 2011


Merci Camille, pour cette très très belle randonnée de fin d’année.

 

Et meilleurs vœux à tous !

 

Les photos sont de Gérard et de Maurice.  

 

Encore quelques photos :

  2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-017

Le groupe au sommet 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-019

Paysage vu du Pic du Cap Roux

 

Prochaine rando : Jeudi 05 Janvier à 8 H 00 : Pont Saint-Jean (83 – 06). Le Sommet du MARSAOU

Randonnée en boucle sur pistes et sentiers parfois très raides. Magnifiques vues sur la mer et l’Estérel.

Circuit N° 1 : L : 14 Km 615. Dh : 700 m. D : 5 H 00. Moyen Alto    . Repas et boisson tirés du sac.   

Circuit N° 2 : L : 13 Km 818. Dh : 565 m. D : 5 H 00. Moyen Médio. Repas et boisson tirés du sac.

Animateurs : N° 1 Camille Cloutour : 06.81.79.89.39 – N° 2 Jean Borel : 04.94.95.87.73  Boulouris N° 548

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 09:10

Châteaudouble : le Château de La Garde

2011-09-15 St Vallier-les Audides-001Aujourd’hui, Joël nous emmène randonner à partir de Châteaudouble, au-dessus des gorges de la Nartuby.

Joël est ravi : Nous sommes 17 randonneurs au départ. Ce qui fait un très beau groupe ! 2011-12-22 Châteaudouble-0012011-12-22 Châteaudouble-002

 

Nous accueillons parmi nous le fils de Jean-Louis, Martin. Bienvenue !

Nous cheminons à travers Châteaudouble. Nous voici sur la place du Purgatoire. Nous la quittons bien vite, cela va de soi, pour monter au paradis.  

Le paradis, c’est, tout en haut du village, une esplanade ensoleillée qui domine de 130 mètres les gorges de la Nartuby. 2011-12-22 Châteaudouble-005

Joël nous explique pourquoi la rando a été modifiée. « Les inondations de début Novembre ont entraîné des affaissements de terrain, fait disparaître des sentiers, emporté des passerelles. La randonnée initiale, dans les gorges de la Nartuby, devenait acrobatique et dangereuse.   Chateaudouble 2011

Nous avons donc décide, Jean et moi, de la remplacer par une rando plus courte. Elle fera 9 km et 469 m de dénivelé ».   2011-12-22 Châteaudouble-006

La vue sur la vallée est superbe et nous resterions volontiers à nous prélasser au soleil. Mais la randonnée nous appelle. 2011-12-22 Châteaudouble-004

Avant de redescendre, nous prenons une nouvelle photo de groupe.2011-12-22 Châteaudouble-007
Nous quittons Châteaudouble par un petit chemin qui descend gentiment au soleil. 2011-12-22 Châteaudouble-008

Puis nous longeons la route départementale. Bientôt un panneau indique que la route de Draguignan est coupée, suite aux affaissements de terrain. 2011-12-22 Châteaudouble-009

Nous empruntons un sentier qui grimpe sur la gauche.

Quelques instants plus tard, nous marquons une pause : c’est l’heure du casse-croûte.

Joël en profite pour nous parler de Châteaudouble : « Châteaudouble doit son nom au fait que l’ancien village était défendu par deux forts, ce qui lui a valu les noms de Castel Diabolicum, Castel Duplum,… puis Châteaudouble. Les habitants s’étaient établis bien avant l’arrivée des Romains dans le fort de la Tour, à l’emplacement du cimetière actuel. La tour, dite «sarrasine», construite au Moyen Age (XI° siècle), semble veiller sur l’étroite voie de passage.

De l’ancien château subsiste un donjon très abîmé, construit semble-t-il par Arnaud de Villeneuve. 2011-12-22 Châteaudouble-010

Le château de la Garde, situé de l’autre côté de la Nartuby, domine le site sur une crête rocheuse à 607 mètres d’altitude. En 1235, les châteaux de Châteaudouble et de la Garde appartiennent au même seigneur.

En 1304, les deux châteaux deviennent propriété du comte de Provence Charles II d’Anjou. En 1348, la reine Jeanne cède le château de la Garde à Arnaud de Villeneuve. En 1438, le château de la Garde est déclaré inhabité ». 2011-12-22 Châteaudouble-011

Nous reprenons notre grimpette. Il fait beau, le soleil brille. Mais nous restons couverts, car l’air est frisquet.

A présent nous dominons Châteaudouble. D’ici on aperçoit l’ancien chemin muletier, seul accès au village jusqu’au XIX° siècle, avant que l’on ne perce un tunnel dans le rocher.2011-12-22 Châteaudouble-013
Et au-dessus de nous, voici les ruines du Château de la Garde.

Nous pénétrons à présent dans une zone de silence.

« Chut ! Nous approchons du Château de la Garde ». Non, ce n’est pas le vieux château ! Il s’agit du domaine viticole, le plus haut du Var, à 590 m d’altitude. Le voici tout en bas, sur notre gauche. 2011-12-22 Châteaudouble-014

Et pourquoi marchions nous en silence ? Parce que nous empruntons une piste interdite, même aux randonneurs.

Nous la quittons bien vite. Joël nous fait prendre un sentier qui grimpe à travers bois. « Nous allons vers le sommet de la Colle Pelade » nous dit-il. Et Joël ajoute : « Nous n’avons pas reconnu cette partie ».  

Le sentier grimpe à travers les taillis. Bien tracé au départ, il disparaît peu à peu. Nous nous frayons un chemin parmi les arbustes aux branches traîtresses.    2011-12-22 Châteaudouble-015

Quand soudain nous entendons des voix en contrebas. Nous constatons alors que nous avons perdu nos serre-files, Daniel et Jacky, ainsi que Michel et Martin. Où sont-ils donc passés ?

Jean, Joël les appellent. Pas de réponse ! Sans doute n’ont-ils pas vu que nous quittions la piste.
Joël rebrousse chemin et part à leur recherche. « C’est une rando exploration » nous explique Jean. « Cette partie n’était pas prévue ».

Voici enfin Joël qui ramène ses brebis égarées.

Nous poursuivons notre grimpette en sous-bois. Sur la gauche, la vue est dégagée. On aperçoit la mer, le mont Vinaigre. 2011-12-22 Châteaudouble-016

« Nous sommes ici à 615 m » nous dit Joël. « Et le sommet de la Colle Pelade est à 656 m ».

Mais pour l’atteindre, il faudrait nous aventurer à travers les broussailles. « Et aurons nous une belle vue, là-haut ? » Pas sûr !

Nous renonçons donc. Nous nous contenterons de cette magnifique vue, un peu étriquée, sur 45 ° à peine !

Nous faisons demi-tour et redescendons à travers bois. Attention aux branches qui piquent et griffent, agrippent les bras et rabotent le crâne !

Enfin voici la piste que nous avions quittée. Fin de la variante ! 2011-12-22 Châteaudouble-017

« On aurait pu rester sur la piste » remarque l’un de nos serre-files.

Nous poursuivons notre chemin. Quand soudain le paysage se dégage. Une clôture apparaît. Derrière elle, une rangée de panneaux solaires. Non pas une rangée, mais des dizaines de rangées ! 2011-12-22 Châteaudouble-018

Nous longeons le grillage, stupéfaits de voir ces milliers de panneaux solaires installés sur près d’un kilomètre.
Arrivés à l’extrémité du terrain, Joël nous propose de pique-niquer sur un talus, en lisière d’un bois. Avec devant nous, une vue remarquable sur une forêt de panneaux photovoltaïques.
2011-12-22 Châteaudouble-020

Nous déjeunons avec appétit, … et avec soif, si l’on en juge par le nombre de bouteilles qui circulent. 2011-12-22 Châteaudouble-021

Après le café, Joël nous invite à reprendre la route.2011-12-22 Châteaudouble-022
Nous longeons le deuxième côté du « parc solaire », quand tout à coup : « Stop ! Jean-Louis a oublié ses bâtons ! ».

Tandis que Jean-Louis rebrousse chemin, nous avançons jusqu’au bout du terrain pour consulter le panneau d’informations du Parc Solaire. 2011-12-22 Châteaudouble-023

C’est alors que trois randonneurs (Jacky, Maurice, Michel) quittent le groupe en catimini. Sans autorisation du chef ! Enfreignant ainsi une règle fondamentale du code du randonneur. 

Le panneau d’informations nous apprend que ce parc solaire de 12 Mw, a été construit à l’initiative de la commune de Figanières. Il couvrira la consommation de 4560 foyers et permettra d’économiser 4726 tonnes de CO2 par an. 2011-12-22 Châteaudouble-024 

Mais voici Jean-Louis qui arrive à grandes enjambées, tout penaud.

Puis nos trois contrevenants nous rejoignent. Un technicien leur a dit que l’installation était opérationnelle depuis … aujourd’hui même !

Avant de repartir, Joël nous précise : « Nous allons descendre … puis remonter ». Nous voilà prévenus !

Nous reprenons notre route, pour nous arrêter cinq minutes plus tard. 2011-12-22 Châteaudouble-025

Jean et Joël, penchés sur leurs cartes, se concertent. Sous le regard amusé de Dominique. 2011-12-22 Châteaudouble-027

Enfin nous attaquons la descente vers la Nartuby. Descente en sous-bois, sur un tapis de feuilles mortes, parsemé de cailloux. 2011-12-22 Châteaudouble-029

« On arrive à la chapelle Saint Jean »  nous dit JoëL. Et il ajoute : « On va remonter d’environ 100 mètres, c’est rien du tout ».

Mais avant de remonter, il nous faut franchir la Nartuby. 2011-12-22 Châteaudouble-031

Nous traversons la route. En face de nous, la passerelle qui enjambait la rivière est malheureusement détruite. 2011-12-22 Châteaudouble-032

Nous descendons prudemment le talus pour atteindre la rive de la Nartuby.

Il n’y a pas vraiment de gué. Mais en sautant de rocher en rocher, on doit pouvoir passer. 2011-12-22 Châteaudouble-033

Jacky, Jean, Joël, Jean-Louis, Michel donnent la main ou le bâton aux moins assurés d’entre nous. 2011-12-22 Châteaudouble-035

Attention ! Certains rochers peuvent glisser ! 2011-12-22 Châteaudouble-036

Jean, voulant aider Daniel, mettra ainsi les pieds dans l’eau. 2011-12-22 Châteaudouble-034

Le blogueur, très à l’aise (!!), ferme la marche. 2011-12-22 Châteaudouble-037

Et nous voici tous sains et saufs, sur l’autre rive. 2011-12-22 Châteaudouble-030

La grimpette jusqu’à Châteaudouble n’est plus qu’une formalité. Nous rejoignons la route qui pénètre dans le village par une porte percée dans un énorme rocher.
Nous regagnons nos voitures. Et pour clore cette belle journée, nous allons prendre un pot bien mérité à Figanières.


Merci Joël, pour cette très belle randonnée, pleine de surprises. Et Joyeux Noël à tous !  

 

Merci aux photographes : Gérard, Jean et Jean-Louis.  

 

Encore quelques photos :

  2011-12-22 Châteaudouble-003

Place du Purgatoire2011-12-22 Châteaudouble-026

Châteaudouble2011-12-22 Châteaudouble-028

Forêt de panneaux solaires 2011-12-22 Châteaudouble-019

Pont détruit sur la Nartuby 2011-12-22 Châteaudouble-038

 

Prochaine rando : Jeudi 29 Décembre à 8 h 00 : SAINT – RAPHAEL - Le Pic du Cap Roux

 

Par pistes et sentiers, nous grimperons à un sommet prestigieux, le Pic du Cap Roux, en passant par la Ste Baume

L : 12 Km 200. Dh : 590 m. D : 4 H 30 – Niveau : Moyen Alto.

Animateur : Camille Cloutour – 06.81.79.89.39                                                                         

 

Itinéraire d’accès :

Prendre la  RN 98 en direction de Cannes. Au Trayas, après un panneau accroché sur un mur de soutènement annonçant « Corniche de l’Estérel », vous trouverez sur votre droite le parking de la Calanque du Morland, juste avant l’hôtel restaurant, lieu de stationnement pour nos véhicules.

Coût du trajet A R : 36 Kms x 0 € 20 = 7 Euros 20                                                          

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 15:06

Sillans-la-Cascade-2011

2011-12-15-Sillans-la-Cascade-726 marcheuses et marcheurs sur le parking de Salernes- Il est 9 h 15 et, à l'ombre, il fait plutôt frisquet. "Je vous invite à partir tout de suite. Dès que nous serons au soleil, je vous présenterai la rando d'aujourd'hui qui va nous conduire  à Sillans-la-Cascade," nous dit Jean.

 

Et nous voilà partis le long de la Bresque, fil rouge (en fait, elle est d'une belle couleur turqoise) de cette journée. Une montée très raide nous conduit à une bifurcation où un groupe d'ouvriers nous signale que nous allons nous heurter à un grillage, car le chemin que nous prévoyons d'emprunter mène maintenant à une propriété privée. Effectivement un panneau le précise.

 

Une fois de plus nous sommes confrontés à ce problème, comme souvent à la périphérie des villages comme le fait remarquer Jean. Il part en éclaireur avec Daniel et nous trouve une échappatoire via un autre chantier de construction, inoccupé aujourd'hui.

La prochaine fois où nous aurons à passer par là, il faudra encore improviser. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-14En tout cas bravo à notre guide, même si l'accès n'est pas très facile au milieu des troncs d'arbres à terre.  

Et c'est un peu plus loin que Jean pourra nous présenter cette rando.2011-12-15-Sillans-la-Cascade-15 " Nous l' avons déjà fait  deux fois, en 2007 et en 2008. Pour aujourd'hui j'ai fait une synthèse des deux randos précédentes en simplifiant et raccourcissant le parcours pour arriver à 13 km et 520 m de dénivelée.2011-12-15-Sillans-la-Cascade-01 Mais rassurez-vous, l'essentiel a été préservé et vous allez vous régaler. Par ailleurs, j'ai prévu une variante" Petites Jambes" évitant les rives de la Bresque parfois surprenantes !!!"

Nous voici partis vers la chapelle de la Croix Solliès notre prochaine étape. C'est par un petit sentier en montée que nous rejoignons la grande piste de "l'arête sommitale". 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-17De là, très rapidement nous atteignons le plus haut point de la randonnée à 425 m d'altitude. Et là, seconde surprise de la journée, bonne celle-ci, la chapelle a été restaurée : toiture, contreforts, grilles, chœur débarrassé de ses gravas. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-18Il y a encore du travail à faire mais ce qui était une ruine lors de notre dernier passage, reprend figure de monument. Datant du 11ème siècle, sa façade a été restaurée au 18ème. Renseignement pris, c'est la commune qui est à l'initiative  de ces travaux de sauvegarde. Bravo. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-13-copie-1 

C'est là que nous faisons notre "pause banane" comme déjà en 2008, ainsi que la photo de groupe. Jean va 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-11aussi nous donner des nouvelles de nos ami(e)s à "l'infirmerie". Albert est revenu parmi nous ce qui nous réjouit…et lui aussi ! Bertrand a été opéré et rentre chez lui ce jour, même chose pour Denise déjà rentrée depuis une semaine. Nous leur souhaitons une bonne guérison. Depuis la rando à Beaulieu, Ginou souffre d'une tendinite sur un muscle sous-fessier, patience chère amie. Quant à Nicole, son plâtre n'est plus qu'un souvenir, encore douloureux.  2011-12-15-Sillans-la-Cascade-10

Mais aujourd'hui Jean nous convie à redescendre un peu jusqu'à un petit belvédère d'où la vue sur Salernes et son château est très jolie. (Une découverte sur Internet).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous repartons est/sud-est sur la grande piste, en faux plat montant et descendant en alternance et sur ce chemin facile, les langues vont bon train. 

Puis nous changeons brutalement de direction pour rejoindre Sillans. Nous empruntons 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-16un morceau de piste où Camille avait eu bien du souci avec les "petites jambes"2011-12-15-Sillans-la-Cascade-21 en 2008 du fait de la végétation. Mais le sentier est maintenant mieux dégagé et c'est sans problème que nous atteignons le petit promontoire où nous avons une jolie vue sur la cascade. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-20Aujourd'hui, elle s'est dédoublée, suite aux fortes pluies du mois de novembre, plus impressionnante que d'habitude. Rappelons qu'à cet endroit elle tombe de 44m. c'est la plus haute cascade du Var.

Il est 12 h 30 et Jean va nous trouver un superbe coin pique-nique, au soleil, à l'abri du vent, sous la falaise : chapeau !2011-12-15-Sillans-la-Cascade-41 

Bien installés et bien approvisionnés en divers breuvages rosés et rouges, nous nous réchauffons au soleil. La sieste va être super.

Mais il faut repartir car de la Bresque, jusque là, nous n'avons guère profité. Alors que 3 dames accompagnent Jacky sur le parcours du haut, Jean, avec le reste du groupe descend au bord de la rivière. Quelle couleur ! 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-3 

Mais plus question d'accéder au plan d'eau sous la chute. Un fort grillage barre le chemin et plusieurs panneaux précisent l'interdiction," Risque de chutes de pierres". Jean met en garde les randonneurs. "Si vous franchissez ce grillage, c'est sous votre propre responsabilité". Car, nous sommes en France… et le grillage a déjà été contourné à tel point qu'un sentier s'est formé au delà du poteau le plus extrême.  

Maintenant, le groupe  s'engage sur la rive. Au début, tout se passe bien. Puis la rive devient souvent dégradée : glissement de terrain, arbres en travers, etc… Un peu l'enfer ! Certains parleront même de forêt vierge. Mais ça pourrait être pire si on se réfère au compte rendu de la rando de 2007 :

"Compte tenu des montées, des descentes, de la végétation dense et surtout du sol argileux et détrempé, ce fut un véritable parcours du combattant avec une succession de cris, de jurons, de glissades incontrôlées, de chutes (sans gravité heureusement). Daniel macula entièrement son magnifique pantalon de boue collante alors que Daniella, accrochée à une liane avec beaucoup d'autorité, se mit à pivoter et disparut, tête en avant dans un fourré où elle eu du mal à s'extirper. Plus de peur que de mal.  

Nicole et Chantal s'en sortirent mieux, aidées par les bras vigoureux de Camille et Daniel. Quant à Jean, dérapant dans une descente il alla s'égratigner l'oreille sur un épineux mal intentionné. Petite hémorragie sans gravité."

Aujourd'hui, le sol n'est pas trop glissant mais le relief est devenu très compliqué 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-28et certains passages sont un peu difficiles. Heureusement les bras vigoureux de Jean et de Camille en ont aidé plus d'un à se sortir d'un mauvais pas. La salsepareille en liane, en particulier en travers du chemin, 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-33c'est redoutable, d'où l'allusion à la forêt vierge.2011-12-15-Sillans-la-Cascade-4 

Mais le paysage est extraordinaire, cette rivière turquoise, coupée de rapides et de cascades secondaires nous fait oublier tous les aléas de ce cheminement… acrobatique.2011-12-15-Sillans-la-Cascade-26 

Revenus sur un terrain plus facile, l'examen des pantalons n'est pas trop catastrophique, à quelques exceptions près. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-31Pas de bobos, un malheureux coup de bâton sans conséquence et c'est tout.

Nous retrouvons les "Petites Jambes" au rendez-vous prévu. Il ne reste plus que 4 petits kilomètres à parcourir jusqu'au village sur un bon chemin, pratiquement plat. En arrivant au village, nous avons le plaisir de découvrir un joli plan d'eau et un superbe pont romain.2011-12-15-Sillans-la-Cascade-35 

Voitures, chaussures de ville et le traditionnel Café des Négociants sur la belle place de Sillans. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-36Heureuse fin de randonnée!2011-12-15-Sillans-la-Cascade-40  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci Jean, c'était super et la rivière toujours aussi belle. 

 

  Merci aux photographes Claude, Jean et Jean-Marie.

 

                                   Quelques photos en bonus.

Sillans vu du belvédère 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-2 

 La chapelle de la Croix Solliès en cours de restauration 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-82011-12-15-Sillans-la-Cascade-9 

Coup de zoom sur le village 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-12 

Randonneurs2011-12-15-Sillans-la-Cascade-19 

    Nicole en tête: a t'elle  rejoint le groupe des gazelles ?2011-12-15-Sillans-la-Cascade-32 

Les randonneurs boivent...qui va trinquer ?2011-12-15-Sillans-la-Cascade-22 

 Randonneuse en pleine activité...de digestion2011-12-15-Sillans-la-Cascade-42 

 Non, nous n'avions pas oublié les joueurs de cartes 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-43 

 Le fameux plan d'eau 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-34 

 De cette passerelle, il ne reste que la moitié. Brrr !!! ça fait peur. 2011-12-15-Sillans-la-Cascade-39Des plaisantins ont complèté le travail incomparable de la nature2011-12-15-Sillans-la-Cascade-23   

 La semaine prochaine :

Jeudi 22 Décembre à 8 H 00

 CHATEAUDOUBLE ( 83 ) . Le chateau de La Garde.

Le paysage et la topographie des Gorges de La Nartuby ont été profondément modifiés par les récentes inondations de début Novembre .

Les nombreux affaissements de terrain, les sentiers par endroits entièrement disparus et les passerelles emportées par la crue de La Nartuby, rendent le parcours initialement programmé, dangereux et complètement impossible .

Par conséquent, nous avons décidé, Joël et moi, de vous proposer un parcours différent, sans aucune difficulté, qui évitera le secteur concerné par les inondations .

En voici les caractéristiques :

 

Longueur : 9 Km 400

Dénivelée : 469 m

Niveau : Moyen modérato

Village médiéval, châteaux, tour sarrasine, chapelles seront les fils conducteurs de ce circuit .

  Repas et boisson tirés du sac .

 

Animateur : Joël  – 04.89.99.01.07 - 06.23.07.11.99

 Itinéraire d’accès :

 Emprunter l’autoroute A 8 direction Aix . Quitter l’autoroute à la sortie N° 36 ( le Muy ) . Suivre la D 1555 direction Draguignan .

 A 3 Kms 500 tourner à droite D 54 direction Gorges du Verdon .

 Passer Figanières . Au croisement avec la D 955, tourner à gauche et immédiatement à droite .

Atteindre CHATEAUDOUBLE et stationner les véhicules sur la place à l’entrée du village .

Coût du trajet A R : 100 Kms x 0 € 20 = 20 € 00 + 4 €00 = 24 Euros Joël Lefeuvre : 06.23.07.11.99

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article