Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 15:46

Les Gorges de Pennafort

A2012-02-23-Gorges-de-Pennafort--000.jpgujourd’hui, Joël nous emmène dans les Gorges de Pennafort.

« D’une exceptionnelle beauté, les Gorges de Pennafort se fraient un chemin à travers les falaises de roches rouges ».

Avant de commencer notre marche, Joël nous invite à stationner, juste avant l’Hostellerie de Pennafort. Où nous n’irons pas aujourd’hui. Nous nous contenterons de nos repas « tirés du sac » ! 2012-02-23 Gorges de Pennafort--001

Nous empruntons un sentier qui débouche sur un petit belvédère. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--002

En contrebas, on aperçoit les gorges, creusées par un affluent de l’Endre. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--003

Et en face, nous admirons les splendides falaises de rhyolithe aux multiples reflets rouges. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--005

Puis nous reprenons nos voitures. Nous passons sans regret devant l’Hostellerie pour aller stationner un peu plus loin, dans un pré.

Joël nous présente alors la randonnée. Gorges de Pennafort

« Le profil peut paraître impressionnant. Mais il n’y a pas de grandes montées, ni de grandes descentes. C’est une rando de 15,8 km, et 528 mètres de dénivelé ».

« A présent nous allons nous compter » : nous sommes 36 randonneurs. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--004Quel beau groupe !

Ce matin, il fait frais. Et c’est avec plaisir que nous attaquons une petite grimpette pour nous réchauffer.
Nous atteignons bientôt la
chapelle Notre-Dame de Pennafort. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--007

Joël nous en dit quelques mots. « Cette chapelle, faisant face à l’entrée des gorges de Pennafort, fut édifiée en 1855 sur les restes d'une ancienne chapelle du XIème siècle. Les habitants de Callas y organisent chaque année un pèlerinage en l’honneur de la Vierge ».2012-02-23 Gorges de Pennafort--006

Et Joël ajoute : «  La petite route que nous avons prise suit le tracé de l’ancien chemin médiéval qui reliait Grasse à Brignoles. Cet itinéraire était très fréquenté par des colporteurs, pèlerins et moines ». 2012-02-23 Gorges de Pennafort--022

Puis Joël nous présente deux nouveaux, habitués des marches du lundi : Jean-Claude et Marie-France. Bienvenue ! 2012-02-23 Gorges de Pennafort--009

Nous reprenons notre marche, avant de pénétrer dans un sous-bois de chênes et de pins. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--010

Il est plus de 10 heures. C’est le moment de la pause casse-croûte. Que nous savourons longuement, sous les rayons bienfaisants du soleil. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--011

Puis nous poursuivons notre route, attaquant une petite grimpette dans les bois. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--012

Pas difficile, la grimpette, à en juger par les sourires. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--014

Un peu longue peut-être, vu les têtes qui s’inclinent à présent vers le sol. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--015

Mais Cathy garde le sourire.

Après la grimpette, voici la descente. Descente accidentée, caillouteuse et –oserais-je dire – casse-gueule. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--016

« Pas facile de prendre une photo dans ces conditions ! » remarque Gérard. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--017

C’est alors que Marinette dérape et se retrouve assise par terre. Heureusement elle repart sans trop de mal.

Enfin la descente est terminée. Nous voici tirés d’affaire.

Nous poursuivons notre chemin. Soudain Joël s’arrête. Jean-Marie a émis l’idée que, peut-être, nous n’étions plus sur le bon chemin.

Joël consulte sa carte et se concerte avec les autres détenteurs de cartes. Question : Ont-ils tous la même carte ? 2012-02-23 Gorges de Pennafort--018

Mais qu’importe ! Le chemin est agréable, la direction est bonne. Continuons !

Quelques instants plus tard, tout le monde est d’accord : Nous avons retrouvé la bonne piste !

Mais le temps passe, il est temps de déjeuner. Voici justement une grande clairière ensoleillée. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--020

Nous nous disséminons dans l’herbe verte (?), assis confortablement sur des rochers accueillants (?).

C’est le moment tant attendu du pique-nique !

Le vin circule, nous nous désaltérons et reprenons vite des forces.

Après un bon café et quelques douceurs, quoi de plus merveilleux qu’une sieste au soleil ! 2012-02-23 Gorges de Pennafort--023

Allongés dans l’herbe verte et moelleuse. A regarder passer des nuages de rêve, dans un ciel d’azur. Le bonheur !

Mais le bonheur est de courte durée !

Nous reprenons notre route. Joël nous prévient : « Après avoir rejoint les voitures, nous allons faire une petite boucle pour admirer à nouveau les Gorges de Pennafort, vues de l’autre côté ».

Nous rejoignons nos voitures. Certains en profitent pour s’alléger de leurs sacs.2012-02-23 Gorges de Pennafort--024

Nous remontons sur la route, en file indienne.

« Attendez ! On a perdu le serre-file ! ». 2012-02-23 Gorges de Pennafort--025

Le groupe s’arrête. En effet Michel, notre serre-file, est encore près de sa voiture, avec Cathy. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--026

Le voici qui accourt, vêtu d’un gilet de sécurité, afin d’assurer la nôtre. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--027

Nous suivons la route quelques instants. Puis nous empruntons un sentier qui grimpe parmi les chênes et les bruyères, jusqu’à un immense plateau rocheux.2012-02-23 Gorges de Pennafort--028

 « On va se rapprocher du bord de la falaise. Faites attention ! » nous prévient Joël. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--032

Au bord de la falaise, nous découvrons une vue splendide sur les gorges. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--031

En bas, on aperçoit l’Hostellerie de Pennafort, de l’autre côté de la rivière. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--033

Les falaises, impressionnantes, se dressent au-dessus des gorges. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--029

Certains randonneurs semblent fort attirés par le vide.

Puis nous quittons ce site magnifique, pour redescendre par le même sentier jusqu’à nos voitures. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--034

Et pour terminer cette belle journée, nous allons au Muy, prendre un pot bien mérité. 2012-02-23 Gorges de Pennafort--035

 

Merci Joël, pour cette très belle randonnée dans un cadre magnifique.

 

Merci aux photographes : Claude, Gérard, Jean-Marie.

 

Encore quelques photos :

Randonneurs 2012-02-23 Gorges de Pennafort--008

2012-02-23 Gorges de Pennafort--013Pique-niqueurs2012-02-23 Gorges de Pennafort--019

2012-02-23 Gorges de Pennafort--021Vues sur les gorges de Pennafort 2012-02-23 Gorges de Pennafort--030

 

Prochaine rando : Jeudi 01 Mars à 7 H 00 : CASTELLAR (06).

2 Circuits sur la Frontière Franco-Italienne.

Circuits en boucle aux confins de l’hexagone se raccordant tangentiellement au Plan de Lion pour le pique-nique.

N°1 : Le Roc d’Orméa. L : 10 Km 634. Dh : 864 m. Bastion rocheux aux fortes pentes.Sportif. Boul N°636

N°2 : Le Mont Carpano L : 08 Km 520. Dh : 506 m. Panoramas féériques. Moyen Médio.        Boul N° 786

Animateurs : N° 1 : Jean Borel –04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62 -  N° 2 : Camille Cloutour - 06.81.79.89.39

 

Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction Nice –  Sortir à Menton (Sortie n° 59) – Suivre la D 2566 direction Sospel – Dépasser Monti et bifurquer peu après au niveau d’un lacet pour emprunter à droite la route de CASTELLAR . Stationner sur le  parking situé à l’entrée du village.

Coût du trajet A R : 204 Kms x 0.25 = 51 € + 19 € = 70 Euros

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 14:25

Ste.AGNES-La Pointe de SIRICOCCA 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (12)

 

Une fois tous ( ?) arrivés sur le parking au pied du village de Sainte Agnés, Jean nous annonce : «  Nous allons partir de suite, dans l’attente d’un endroit au soleil. Vous ne savez donc pas où vous allez, moi non plus d’ailleurs, car je n’ai pas reconnu cette randonnée. C’est la première fois que le Cercle de Boulouris la programme… ». Ces propos ne semblent pas faire peur aux randonneurs : c’est qu’ils ont une confiance quasi absolue en leur guide.

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (32)

Les 26 randonneurs présents s’engagent  vers la pointe de SIRICOCCA (prononcer ‘’siricocha’’ et non ‘’sirop de coca’’)  sentier où la neige est encore gelée et il faut faire attention à ne pas glisser.

 

 

 

Un peu plus loin au soleil, Jean  précise: « Saint Agnès, à 760 mètres d’altitude est le plus haut village d’Europe  du littoral. Le plus haut village étant Saint Véran. Selon la légende une princesse italienne, dénommée Agnés,  aurait trouvé refuge ici dans une grotte. Le village a été occupé par des bergers à l’époque romaine, puis édifié sur la colline au moyen age et fortifié au XIV ème siècle.

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (31)


Un fort Maginot a été construit entre 1932 et 1938, entièrement souterrain et pouvant loger 400 hommes. Il se visite l’été et lors de la fête des citrons. »

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (34)

 

Nous monterons à 1050 mètres, soit 480 m de dénivelée et 8,5 km  pour les grandes jambes et un peu moins pour les petites jambes qui ne feront pas l’aller et retour du col de  Verroux à la pointe et gagneront 180 m de dénivelée. Voyez comment le profil est lumineux.

 

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (26)

Le sentier  est toujours enneigé par endroit et le sera jusqu’à la fin, avec de plus en plus de neige au sommet. Mais dés que le soleil donne, il fait chaud et rapidement, c’est une pause pour se dévêtir.

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (37)

Jean en profite pour proposer la photo de groupe lorsque son téléphone sonne : «  trois randonneurs viennent d’arriver à Saint Agnés. Je leur dit de partir sur le sentier bien balisé (eh oui nous sommes en 06) et de nous rattraper ».

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (13)

 

Personne ne leur en veut et certains marquent même une flèche au sol pour  leur indiquer le chemin.

 

La montée est rude et le groupe s’étire progressivement..  «  Jean, attends nous, les serre-files sont loin derrière… ».

 

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (14)

 

Jean demande à ceux qui sont en tête de s’arrêter dès que possible pour la pause banane. Nous continuons à retirer nos pelures car il fait de plus en plus chaud.

 

Et un autre Jean, le premier des retardataires nous rejoint et nous explique qu’ils avaient omis de  consulter le programme et étaient partis pour un rendez vous à 7H 30.

 

Nous repartons à 29 et poursuivons la montée vers le col de Verroux. Ceux qui continuent  jusqu’au sommet laissent leur sac.

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (21)

En haut nous découvrons un petit  fortin

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (42)

et une vue magnifique sur le Mercantour, la baie de Menton , les somments proches : la cime de Baudon que nous avons gravie récemment avec Roland, le Mont Ours  au nord ouest, le grand Mont au nord est et la pointe d’Orméa à l'est.

 

En cours de route plusieurs pins sont couvert de nids de chenilles processionnaires, preuve de l’infestation en cours dans la région .

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (22) 

  Nous retrouvons deux groupes de randonneurs au sommet, preuve de l’intérêt du site. L'u n d'eux nous prend la  photo.

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (28)

Nous nous demandons si nous voyons bien la  Corse ou des mirages…. Est- ce possible vu la courbure de la terre ??? Les avis sont partagés. Les responsables de l’autre groupe le confirment et dans l’après-midi nous distinguerons de mieux en mieux les sommets enneigés. Votre blogueur a vérifié sur INTERNET et effectivement il est possible de voir la Corse, par temps exceptionnel, de Nice ou de l’Esterel (voir en fin de blog.)

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (23)

 

Une fois redescendus au col le groupe se disperse pour trouver des endroits de pique-nique au soleil et au sec entre les bancs de neige.

 

Pour le retour nous faisons le tour par l’est du mont SIRICOCCA et descendons une pente assez raide, ou plutôt très raide d’après certaines randonneuses proches des serre-file (je ne sais pas l'écrire au pluriel??, cela dépend de ce qu'ils serrent)…Après les discussions  sur la visibilité de la Corse, débats animés sur les raideurs relatives…Mais stoppons là  car le terrain est toujours glissant …

 

Nous retraversons le ravin du Borrigo que nous avions franchi avant le col de Verroux. Jean nous dit : «  Ce torrent devient dangereux par fortes pluies lorsqu’il arrive sur Menton et ce n’est pas étonnant vu la topographie des lieux en face de nous ».

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (9) 

 

 

Arrivés aux voitures nous laissons les chaussures de marche bien crottées et montons découvrir le village médiéval mais surtout à la recherche d’un café que nous trouvons en haut du village avec  quelques dizaines de mètres à ajouter au dénivelé. Le groupe de randonneurs des AVF de Nice nous y précède.

 2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (45)

Une fois le pot pris Jean propose d’aller  jusqu’au panorama à la pointe sud du village. Seuls quelques uns le suivent, les moins pressés de rentrer…

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (1)

 

Ils ne le regretteront pas : les contreforts des fortifications Vauban,

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (46)

un point de vue magnifique sur la baie de Menton, les restaurants panoramiques qui font rêver les papilles… et à l’est  l’itinéraire de la rando du 1er  Mars au Roc d’Orméa et au mont Carpano  au départ du village de Castellar.

 

Merci aux photographes, Claude, Gérard, Jean, Jean-Marie.


2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (33) 

Merci à Jean pour cette très belle  randonnée   qui pourra être ajoutée au patrimoine des belles randos du Cercle .

 

 

Du rab:

 

La pancarte qui a fait rêver Claude:Compostelle 1999 km...

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (6)

 


2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (47)2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (48)

 

Pourquoi  baissent- ils la tête entre les randonneuses...

 2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (3)2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (5)

Mais , non , tout va bien

 

Des photos du village:

 

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (24)2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (25)2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (44)Nous marchions bien dans la neige

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (15)2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (18)

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (38)


 Et pour finir, récupérées sur la toile,la Corse vue de Saint Raphael et de Nice le soir:

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA

2012 02 16 POINTE SIRICOCCA (50)

Notre prochaine randonnée :

 

Jeudi 23 Février à 8 H 00 : LE MUY ( 83 ) . Les Gorges de PENNAFORT

D’une exceptionnelle beauté, les Gorges de Pennafort se fraient un chemin à travers les falaises de roches rouges.

L : 15 Km 775 . Dh : 528 m . D : 5 H 30 . Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Joël Lefeuvre : 04.89.99.01.07 – 06.23.07.11.99                                                    Boulouris N° 664

Itinéraire d’accès : Emprunter la RN 7 direction Aix-en-Provence – Au village du  Muy, prendre sur la droite la D 25 direction Callas – Plus loin, dans la descente, 100 mètres, après avoir passé le panneau d’entrée dans les gorges de Pennafort, s’arrêter, provisoirement,sur le parking situé sur la droite. Par un sentier nous irons à un petit belvédère (Prudence, la falaise est abrupte) – Ensuite reprendre les voitures et passer devant l’hostellerie de Pennafort, puis après le pont, dans la montée, emprunter à gauche un chemin à hauteur du panneau Notre-dame de Pennafort pour descendre et garer votre voiture dans le pré en contre-bas de la route.

Coût du trajet A R : 60 Kms x 0 € 20 = 12 Euros

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans Loisirs
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 13:33

CABASSE- "Neurones et papilles"


 

 

Au croisement des départementales 13 et 33,entre Cabasse et Carcès, il fait -8° en cette matinée du 9 octobre. Pourtant, 34 marcheuses et marcheurs sont sortis de leurs couettes, à l'invitation de Jean. C'est un nouveau record de température en rando, le précédent ayant été atteint au bord du lac de St.Cassien, un certain 17 décembre 2009, avec -7° !!!

A l'ombre, au bord de la rivière, les randonneurs, justes sortis de leur voitu

2012-02-09-Cabasse-9

re bien chaude, sont un peu congelés mais…souriants quand même et finalement heureux de se retrouver.2012-02-09-Cabasse-2 2012-02-09-Cabasse-1Jean vérifie que toute son équipe est là car aujourd'hui, il y a restaurant. Cela tombe très bien car le pique-nique dans la neige n'aurait pas été très apprécié. De la neige, même s'il n'y en a pas sur le parking, nous la rencontrerons tout au long de la journée sans jamais être d'une trop grande gêne.2012-02-09-Cabasse-43

Nous sommes en face de l'ancienne mine de bauxite -Cabasse possédait le plus important gisement de bauxite en Europe- où se trouvait un dolmen qui fut déplacé lors de l'exploitation. Nous  le retrouverons dans le courant de la matinée. C'est aussi ici que se trouvait l'ancienne chapelle St.Michel, aujourd'hui disparue.

A 9 h, nous nous engageons sur un sentier au bord de l'Isole qui descend du lac de Carcès. La rivière fume.2012-02-09-Cabasse-5a Nous sommes toujours à l'ombre mais Jean nous promet du soleil dans 10 minutes…

En fait, ce soleil, il va falloir aller le chercher en haut de la falaise par une sacrée grimpette qui nous fait passer de 210 à 310 m en 500m.2012-02-09-Cabasse-6 Bonne mise en chauffe, nous en avions besoin.Le paysage de l'autre côté de la vallée est très agréable : falaises et plateaux rocheux…au soleil.2012-02-09-Cabasse-8

 

 

Au passage, dans la falaise, superbe2012-02-09-Cabasse-59 ha bitation troglodytique qui surmonte une grotte, "le Trou des fées".

 

 

 

 

 

 Encore un effort et nous nous retrouvons sur une vaste esplanade surmontée d'une grande croix blanche.

Nous sommes maintenant au soleil.

C'est là que Jean va nous présenter la rando : 14,5 km et 500 m de dénivelée, une succession de montées et de descentes.

 

 

 

 

" C'est une rando que nous avions faite en 2004 avec Bruno. Il n'avait pas emprunté la montée directe en haut de la falaise mais l'avait contournée.2012-02-09-Cabasse-24

 

Aujourd'hui, nous précise Jean, nous allons privilégier le culturel au sportif puisque j'ai prévu deux visites de chapelle, une de2012-02-09-Cabasse-10 l'église principale de Cabasse et la découverte de deux dolmens. Avec beaucoup de difficultés j'ai pu obtenir que tous ces lieux nous soient ouverts et q u'un membre de l'Association Patrimoine et Histoire nous les présente. Mme Chantal PASSERON nous retrouvera trois fois dans la journée lors de nos passages dans les édifices religieux.

Elle nous attend d'ailleurs à 300m de là près de la Chapelle ND du Glaive où elle est montée en 4X4."2012-02-09-Cabasse-11

C'est sur le parvis de cette chapelle dont la façade est décorée d'une gigantesque fresque, récente, que Mme PASSERON va nous conter son origine :

"La légende veut que le lundi de Pâques 760, les Sarrasins décidèrent d'assiéger la Maison des Fées où la population s'était réfugiée. Le combat fut rude et les Cabassois implorèrent Notre Dame de leur venir en aide. Celle-ci apparut au-dessus de la bataille semant la terreur parmi les infidèles qui s'enfuirent. Les Cabassois décidèrent d'élever une chapelle dédiée à Notre Dame du Glaive en reconnaissance pour ce miracle."

Construite sur l'emplacement d'un simple oratoire, elle fut rebâtie en 1621 puis subit un certain nombre de transformations pour la maintenir en état.

Un grand pèlerinage a lieu tous les lundis de Pâques, seul jour de l'année où la chapelle est ouverte au public.

A l'intérieur, notre guide nous permettra de photographier à condition de réserver nos photos pour un usage personnel. Nous ne publierons donc aucune image.

De chaque côté de l'autel, deux statues de Notre Dame, revêtues de vêtements blancs, sont dissimulées dans des sortes de cabinets en bois que notre guide va nous ouvrir. Celle de gauche, très ancienne, en cire, fragile, ne quitte pas son cabinet. Celle de droite, en bois, est déplacée pour la procession de Pâques. Superbe ! Et les ex-votos !

Sur le mur de droite, très ancienne fresque sur le même thème. Que de merveilles dans cette petite chapelle en haut de la falaise! Et quelle chance nous avons de pouvoir la visiter ! La consultation des blogs d'autres groupes de randonneurs a mis en évidence leur déception de trouver porte close. Mais nous nous sommes le "Cercle de Boulouris" et avons un chef formidable (Jean-Marie, n'en fais pas trop quand même, svp !).2012-02-09-Cabasse-14

 

A l'extérieur, une belle Piéta est la treizième station du chemin de croix. Un autel et des bancs permettent de dire des messes en plein air. Aujourd'hui, tout est recouvert de neige.2012-02-09-Cabasse-15

Après cette visite, ce sera "la pause banane", au soleil, sur une grande terrasse 2012-02-09-Cabasse-13où nous retrouverons le fameux dolmen du Pont Neuf, déplacé et déjà évoqué plus haut.2012-02-09-Cabasse-12

C'est là que Jean va nous apprendre la bonne nouvelle : nous sommes en retard et il propose de by-passer la boucle des  Bouissières et de rejoindre directement le dolmen du Gastet soit une réduction de  4 km. Enthousiasme du groupe.2012-02-09-Cabasse-61

Reprenant le chemin de croix à contre sens, nous descendons vers une seconde chapelle, celle de St.Loup où nous a précédés 2012-02-09-Cabasse-16 notre guide locale. Des arbres ont été couchés par la neige et encombrent le chemin.

 

 

 

Quelques stèles du chemin de croix sont encore bien visibles.

 

 

 

 

 

 

 

Moins connue que Notre-Dame-du-Glaive mais plus accessible, Saint-Loup est attestée dès 1526, mais elle pourrait être plus ancienne (IXème siècle).2012-02-09-Cabasse-17 Située près d'une villa antique, la partie sud de sa nef a été bâtie au XVème ou au XVIème siècle, la partie nord entre 1616 et 1622. Elle fut complétée au XVIème siècle par un ermitage, détruit au XIXème. 2012-02-09-Cabasse-18 Elle est caractérisée par deux absidioles, résultat de l'adjonction d'une deuxième chapelle dédiée à St.Jean et par de solides contreforts. http://chapelles.provence.free.fr/cabassestloup.html2012-02-09-Cabasse-62

 

Un autre groupe de randonneurs de Draguignan a profité de la présence de notre guide pour faire la visite avant nous.2012-02-09-Cabasse-64

A l'intérieur on retrouve bien la structure des deux chapelles ainsi que des grandes fresques récentes  relatives à l'histoire du village. 2012-02-09-Cabasse-22Une niche dédiée à ND du Silence est occupé par une statue de Jésus-Bon Pasteur. Ce qui fera dire à Mikaël qu'il faut bien un homme pour obtenir le silence d'une femme. Là MiKaël, tu ne vas pas te faire des amies… (mais j'ai son autorisation pour rapporter ses propos).

Nous empruntons la route pendant quelques centaines de mètres passant devant2012-02-09-Cabasse-39 le Domaine de la Plaine installé sur le site d'une ferme templière.2012-02-09-Cabasse-49

                                   Le beau soleil nous incite à faire la photo de groupe.2012-02-09-Cabasse-65

Puis nous attaquons la montée vers le dolmen.2012-02-09-Cabasse-30 Un peu de neige au sol mais surtout une végétation rabattue sur le chemin par la neige qui complique un peu la progression.2012-02-09-Cabasse-26 Le voici enfin le fameux dolmen que Jean et ses acolytes avaient eu bien du mal à trouver lors de la reconnaissance. 2012-02-09-Cabasse-27Il est effectivement en bon état. 

"Il date de 2050 ans avant JC. On y a retrouvé la présence de 80 corps et une trentaine de kilo d'os calcinés. Sa dalle de couverture pèse 5 tonnes, elle a été retrouvée par terre, cassée dans un coin" nous explique Jean.

Avez-vous remarqué, il n' ya pas eu "d'effeuillage" aujourd'hui...

La descente du village se fera sans difficulté mais Jean nous arrête et quitte la piste principale pour attirer notre attention sur une particularité topographique. A cinq mètres à gauche de notre chemin se trouve une magnifique voie bordée de murets de pierres sèches. 2012-02-09-Cabasse-28Elle a été abandonnée car sa largeur ne permettait plus le passage de gros engins. La piste sur laquelle nous cheminons a été empruntée à sa place constituant une "servitude apparente discontinue" qui ne pourra pas être pérennisée. C'est fou ce que nous apprenons en randonnant !!!

 

               Un petit tour dans le village : belle porte surmontée d'une "cougourde",2012-02-09-Cabasse-53                                           fontaine et places,2012-02-09-Cabasse-54                   rues au nom évocateur qui inspirera un photographe.

 2012-02-09-Cabasse-562012-02-09-Cabasse-55

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous rejoignons le restaurant où nous attendent nos amis de "l'ambulance" (Annie, Pierre, Henri et Dominique).

Au menu :    Sangria de bienvenue et ses croutons à la tapenade

                                          Terrine de campagne maison

                                           Poulet cocotte Grand-mère

                                Champignons, lardons et pommes de terre

                                            Tarte aux pommes et poires

                                                            Vin – café2012-02-09-Cabasse-33

Mme PASSERON nous rejoindra pour le dessert, elle a encore à nous faire visiter l'Eglise.

Comme d'habitude, chaude et bruyante ambiance. Et pour terminer, Maurice empruntera l'habit de l'Ami Jean-Pierre avec toujours le même succès. Ah ! le culturel...2012-02-09-Cabasse-45

Il est 15 h quand nous quittons le restaurant pour rejoindre l'Eglise St.Pons toute proche. Mais auparavant, notre guide va nous montrer les restes de la période gallo-romaine derrière l'Eglise.2012-02-09-Cabasse-36

 

Durant la période gallo-romaine la cité, alors appelée Matavo, était traversée par la voie aurélienne reliant l'Italie à l'Espagne.     Une borne milliaire a été retrouvée et les soubassements de l'église sont constitués en partie par les restes du mausolée de la famille Cornela.

 

 

"Le portail  appartient à la période dite du gothique flamboyant aux voussoirs très largement moulurés et flanqués de part et d’autre d’un clocheton à feuilles de chou. Il est décoré d’un bas relief mis en place vers 1900, composé de cinq figures : 2012-02-09-Cabasse-42au centre, la VIERGE à L’ENFANT, à sa droite ST-ANDRE debout, devant lui ST-PONS, un genou à terre, à sa gauche ST-MICHEL archange, debout, et ST-LOUP agenouillé.2012-02-09-Cabasse-47

Joyau de la Renaissance provençale, le retable fut réalisé entre 1534 et 1543 par Antoine IMBERT, menuisier ébéniste à AUPS ; les statues sous le baldaquin bleu étoilé, LA VIERGE à L’ENFANT, ST-MICHEL et ST-PONS, sont d’une exceptionnelle qualité (sculpteur inconnu). Le tabernacle (17ème) comporte sur ses façades 4 statuettes dorées : ST-ANDRE et ST-PONS,ST-MICHEL et ST-LOUP.

L’autel a été conçu par Maître BONNAUD et réalisé par Edouard et Jean  TROTOBAS, menuisiers du village(1967).

Patrimoine et Histoire de Cabasse, 2009© Patrimoine et Histoire de Cabasse, 2009©

 

Mais il est temps de repartir et après avoir chaleureusement remercié Mme PASSERON et salué nos amis rentrant en voiture, nous attaquons une montée très raide qui va nous conduire à la ligne de crête faisant face à notre itinéraire du matin. La cadence est très rapide, le chef serait-il pressé de rentrer ?2012-02-09-Cabasse-0 Nous arrivons à la cote 310 sur une sorte de plateforme où nous avons une très belle vue sur le village. 2012-02-09-Cabasse-38                      Une stèle aux combattants du maquis a été vandalisée.

Encore un petit effort et à la cote 340, nous avons un aperçu complet sur 2012-02-09-Cabasse-41notre rando.

Plus qu'un kilomètre pour rejoindre les voitures. La pente est très raide, la neige, la glace, la terre qui dégèle et nos chaussures boueuses nous obligent à prendre beaucoup de précautions. 2012-02-09-Cabasse-48                     Si près du but, ce serai dommage de se rompre le cou.

Voilà, c'est fini, merci Jean pour cette belle rando et surtout pour nous avoir préparé un programme aussi complet.

 

Merci aux photographes Claude, Jean et Jean-Marie qui nous ont confié leurs clichés.

 

Encore quelques photos en bonus.

2012-02-09-Cabasse-3

Jean vérifie son effectif avant de partir.2012-02-09-Cabasse-4

 

Tu y es presque Jean, encore un effort.2012-02-09-Cabasse-7

 Paysage "cabassois"2012-02-09-Cabasse-23La falaise2012-02-09-Cabasse-5Dominique, tu n'as pas honte de faire la manche !2012-02-09-Cabasse-19Serre-files dans la neige (tableau authentique et d'époque)2012-02-09-Cabasse-34

Toute la troupe dans la neige.2012-02-09-Cabasse-50Les envahisseurs rentrent dans Cabasse : sarrazins ?2012-02-09-Cabasse-51

 

 

2012-02-09-Cabasse-31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les rues de Cabasse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chef du Choeur ou le chef de Corps ?2012-02-09-Cabasse-35Ah ! les filles. Ah ! les filles, elles me rendent...2012-02-09-Cabasse-58Mais que peuvent-ils bien raconter à Mme PASSERON.2012-02-09-Cabasse-44

 

Prochaine rando :

Jeudi 16 Février à 7 H 00 : SAINTE - AGNES ( 06 ) .  La Pointe de SIRICOCCA

L’arrivée à ce sommet panoramique ( 1051 m ), tour de guet idéale, justifie à elle seule l’ascension de ce sommet qui domine Sainte-Agnès, village littoral le plus haut d’Europe . Panorama sur la Riviéra et le Mercantour .

Circuit N° 1 : L : 10 Km 358 . Dh : 592 m . D : 4 H 30 . Moyen Alto    -  Repas et boisson tirés du sac .

Circuit N° 2 : L :   8 Km 558 . Dh : 481 m . D : 4 H 30 . Moyen Médio -  Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean : 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                         

 

Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction NICE-ITALIE .

Quitter l’autoroute à MENTON ( sortie N° 59 ) .

Réemprunter la bretelle d’accès à l’autoroute direction NICE .

Tourner immédiatement à droite et suivre la petite route de liaison des Cabrolles qui rejoint la D 22

Gagner SAINTE-AGNES à 8 Km 500 environ.

Stationner à l’entrée du village, sur le Grand PARKING, face à la Chapelle SAINT-SEBASTIEN .

Coût du trajet A R : 210 Kms x 0 € 20 = 42 € + 18 € = 60 Euros


Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article