Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 11:06

Le sommet du MARSAOU

Première rando de l'année 2012. Nous nous retrouvons à 29 marcheuses et marcheurs sur ce mauvais parking, à la limite des deux départements, Var et Alpes Maritimes. Il fait frais et la météo nous annonce un très fort vent du nord-ouest.

A 9h le groupe rejoint une zone dégagée où nos deux accompagnateurs vont  faire le premier topo de la journée.2012-01-05-Sommet du Marsaou-2 

Après avoir présenté ses vœux à l'ensemble du groupe, Jean  détaille les grandes lignes du programme : "Le Marsaou est le troisième sommet de l'Esterel en termes d'altitude. La semaine prochaine nous serons aussi sur un autre plus haut sommet, le Castel Diaou, dans l'Esterel occidental.2012-01-05-Sommet du Marsaou-3 

Aujourd'hui nous aurons deux groupes, c'est maintenant notre politique qui permet de faire participer le maximum de randonneurs. Chaque fois que cela sera possible nous mettrons en place ce système en nous efforçant d'avoir un pique-nique pris en commun. C'est presque du " à la carte" ! Camille conduira le premier groupe et j'accompagnerai les "Petites Jambes". Rendez-vous au Col des 3 Termes pour le pique-nique.

14,6 km et 700m de dénivelée pour le pre2012-01-05-Sommet du Marsaou-01-copie-1mier groupe et 13,8 km et 565 m de dénivelée pour les "Petites Jambes". Faites attention, il y a plusieurs passages où l'orientation n'est pas facile, restez bien groupés et contrôlez la présence de celui ou celle qui vous suit.

Enfin, je vous signale que nous partagerons la brioche des Rois, à l'issue de la rando du 19 janvier."

Comme le montre le profil, le début de la montée est assez raide mais elle permet de se réchauffer. Nous sommes dans les bois, à l'abri du vent. Mais il a du bien souffler car, en travers du chemin, un énorme eucalyptus s'est couché nous obligeant à quelques acrobaties. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-5Tout au long de la journée, nous en rencontrerons beaucoup, mais celui-ci est encore bien vert et sa chute récente. Quelle bonne odeur !

Poursuite sur un beau chemin bordé d'autres eucalyptus, bien droits ceux-ci. Jolie petite retenue collinaire. Mais maintenant notre environnement change et nous avons quitté la belle piste par un petit sentier étroit bien encombré de cistes, ronces, bruyères et autres épineux.2012-01-05-Sommet du Marsaou-8 La marche y est pénible, sans visibilité. Camille coupera quelques lacets ce qui simplifiera le parcours.2012-01-05-Sommet du Marsaou-6 

Deux cairns bien disposés par Jean lors de la reconnaissance nous permettent de changer de direction sans risque d'erreur, mais pour se retrouver dans un sentier encore plus désagréable.

Quant au groupe des petites jambes, il continuera de monter directement vers le Pas de la Cèpe.

Sortant enfin de notre galère, nous débouchons sur la grande piste à la Fontaine du Marsaou, bien sèche aujourd'hui.2012-01-05-Sommet du Marsaou-12 Nous en profitons pour faire une "pause banane" bien méritée. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-10La température est toujours fraîche mais nous sommes toujours a l'abri du vent. Très belle vue sur le massif du Mercantour bien enneigé. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-13 

Reprenant la montée sur la grande piste qui conduit au Col des 3 Termes, nous obliquons vers le Pas de la Cépe… et nous rattrapons nos ami(e)s des "Petites Jambes".  Sans nous attarder, nous les dépassons en longeant une haute falaise. Quant allons-nous trouver un passage car le Marsaou est plein sud et nous marchons plein ouest ? C'est à la Brèche de la Clavette que nous découvrirons la trouée. Voici comment elle est décrite dans les guides…et c'est encore plus beau, en vrai !

"A la brèche de la Clavette, vous serez émerveillés par les pinacles rocheux qui jaillissent devant vous, et cela pendant la suite du parcours. Ces aiguilles, monolithes,…offrent des visions fantasmagoriques; la couleur de la roche amplifie le phénomène."

Petite montée très raide, à la limite de l'escalade entre deux parois rocheuses. Pas difficile mais impressionnant. Lorsqu'on débouche en haut le spectacle est formidable. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-16Nous y avions pique-niqué avec Bruno il y a quelques années et nous nous demandions alors si nous allions en repartir.

Mais aujourd'hui, sur une dizaine de mètres, au débouché, il souffle un vent violent et le photographe aura bien du mal à tenir en équilibre pour saisir la montée du second groupe. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-15 

L'allure s'est accélérée car nous avons encore à monter au Marsaou et nous ne voulons pas faire attendre les "Petites Jambes". Regroupement des attardés à la Baisse Violette (Baisse = col, prononcez baïsse) et montée vers la base de notre objectif. Encore un arbre en travers du chemin, ce doit être le cinquième.2012-01-05-Sommet du Marsaou-17 

La traversée de l'éboulis est toujours aussi remarquable mais sans difficulté 2012-01-05-Sommet du Marsaou-18et là, nous y sommes, la baisse des Bourraques à 481 m, le sommet est à 547 m. La dénivelée paraît faible mais la montée est pratiquement toute droite. C'est pourtant gaillardement que nous l'attaquons.2012-01-05-Sommet du Marsaou-19 C'est raide et selon Camille c'est équivalent à la Grande Grue : une référence ! Nous avions craint d'être gênés par le vent et Jean nous avait donné des consignes de prudence, mais il n'en fut rien, même au sommet lorsque nous 2012-01-05-Sommet du Marsaou-41découvrons un point de vue remarquable sur la baie de Cannes et les deux iles.2012-01-05-Sommet du Marsaou-40 Nos efforts méritaient bien une photo puis Camille nous détailla le paysage à 400 grades. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-20 

Pour la redescente Jean-Marie nous mettra en garde:

 " Attention, la descente est plus difficile que la montée et les pierres roulent  beaucoup, surtout en arrivant vers le bas."

Et c'est notre guide qui se retrouvera au sol après un superbe roulé-boulé. Plus de peur que de mal mais sa tête a frôlé une grosse pierre. Il ne reste plus qu'à redescendre vers le Col des Trois Termes, avec une jolie vue sur l'est des Suvières.2012-01-05-Sommet du Marsaou-22 Ce col est le point commun entre les trois communes qui se partagent l'Esterel : Fréjus, St.Raphaël et Mandelieu.

Beps, notre serre-file, nous signale que sur un chemin adjacent, il voit arriver l'avant –garde des "Petites Jambes". Nous les attendons et c'est ensemble que nous rejoindrons notre lieu de pique-nique : quel timing ! Très belle vue sur le ravin éponyme avec son petit lac.2012-01-05-Sommet du Marsaou-24 

La maison forestière est toujours occupée. Par qui ? Son gestionnaire à la retraite n'a pas été remplacé mais les chevaux des Gardes Forestiers semblent toujours là. Mikaël semble les apprécier. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-25 

Jean demandera une photo de son groupe de 14 randonneurs. Jacky essaiera d'éviter la photo (aurait-il des problèmes avec le blog…?) mais le photographe sera plus rapide que lui. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-26 

Pique-nique un peu frais malgré le vin d'orange de Françoise et le St.Emilion de Jean. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-29Le vent a forci et, à l'ombre il fait plutôt frais. Déjeuner rapidement expédié à l'exception d'un petit groupe qui échange diverses charcuteries 2012-01-05-Sommet du Marsaou-28alors que déjà d'autres randonneurs ont repris le sac et piétinent en réclamant le départ.

Camille donne le signal du départ et nous nous engageons dans la descente qui nous conduira directement aux voitures.2012-01-05-Sommet du Marsaou-30 Très joli point de vue sur la face sud-est du Marsaou encore sous le soleil.2012-01-05-Sommet du Marsaou-42 

Dans la partie basse de ce chemin, en fait le lit d'un ruisseau, nous progressons dans une forêt de mimosas.2012-01-05-Sommet du Marsaou-34 Dans un mois ce sera superbe. Mais le secteur est très dégradé : sol raviné et arbres couchés. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-33Jean nous fait part de son inquiétude sur l'avenir des randos dans l'Esterel dont les chemins ne sont plus entretenus.

Dans les passages difficiles, il y a toujours une main secourable pour un franchissement sans danger. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-32 

Une dernière photo du groupe au complet2012-01-05-Sommet du Marsaou-35 et retour direct aux voitures. Notre pot habituel sera pris au "Bonheur du Passe-temps", route de Cannes à Fréjus. 2012-01-05-Sommet du Marsaou-37Ce n'est pas notre "troquet" habituel dans le secteur mais nous y avons été si bien accueillis que ça méritait un petit coup de pub. C'est d'ailleurs là que nous tirerons les Rois le 19 janvier.2012-01-05-Sommet du Marsaou-39 Alors que Dominique jouait les jolis-cœurs, au comptoir, avec la patronne, Marie faisait le service.2012-01-05-Sommet du Marsaou-36 Non, elle ne se brûle pas mais elle crie "Chocolat !". Merci pour le coup de main.

Merci Camille et Jean pour cette belle rando malgré les cailloux de l'Esterel.

 

Merci aux photographes André et Jean-Marie

 

La semaine prochaine :

Jeudi 12 Janvier à 8 H 00 : LA BOUVERIE ( 83 ) . Le Pic de CASTEL DIAOU

Randonnée dans l’Estérel occidental sur la belle piste de Colle Rousse à la découverte du Pic de Castel Diaou .

Panoramas admirables tout au long du parcours après une montée très raide qui nous coupera le souffle ! . . .

L : 13 Km 304 . Dh : 485 m . D : 4 H 30 – Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Borel : 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                         Boulouris N° 525

Itinéraire d’Accès : Prendre la RN 7 en direction d’Aix en Provence – Passer devant la zone industrielle du Puget – Laisser à droite l’accès à l’autoroute puis continuer jusqu’au giratoire de la Bouverie. Là, tourner à droite et aller au giratoire de la Mairie annexe de la Bouverie – Emprunter la route, direction Coulet Redon – Au croisement avec la D 47 , progresser à droite, via Bagnols en Forêt, sur 2 kms 500 environ pour stationner sur un petit  parking se trouvant sur  la gauche juste avant la barrière (Point culminant de la D 47 : le Mureron)

Coût du trajet A R : 40 Kms x 0 € 20 = 8 Euros

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:28

Le Pic du Cap Roux

2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-000Aujourd’hui, pour cette dernière randonnée de l’année, Camille nous emmène dans l’Estérel. Dont nous allons gravir l’un des plus beaux sommets : le Pic du Cap Roux (alt. 454 m).  

Nous voici arrivés à la sortie du Trayas, sur le parking de bord de mer.

Pas besoin de "grand angle" pour prendre la photo de groupe. Nous ne sommes que 7 … sans doute les meilleurs (??), en tout cas les plus courageux. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-001

Il est 9 heures. Le ciel est gris et l’air frisquet. Aussi attaquons nous avec plaisir la route qui monte à la gare du Trayas. Puis nous suivons la piste qui domine la voie ferrée.

Voici à droite, le chemin qui grimpe au col des Lentisques, dont on sait qu’il est très raviné et caillouteux. Mais Camille l’évite. Tant mieux !

« Nous allons contourner le Pic d’Aurelle par la mer » nous dit-il. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-002

Le Pic d’Aurelle, nous l’apercevons tout là-haut, au détour d’un virage.

A présent, la température s’est radoucie. Camille nous propose une « pause effeuillage ». « Il est 9 h 30. Nous ferons la pause banane à 10 h 15 ». 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-003

Puis Camille ajoute, désignant le sommet qui se dresse au loin : « En face de nous, c’est le Pic du Cap Roux ».

Nous passons à présent juste en dessous du pic d’Aurelle. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-005

Une fois n’est pas coutume, nous marchons sans bruit. « Avec ce silence, nous pourrions voir des animaux » nous dit Marinette. Espérons … peut-être.  

Nous approchons de la route qui mène au Col de l’Evêque. Au fur et à mesure que nous grimpons, nous sommes gagnés par une petite brise bien fraîche.   2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-004

A tel point, qu’arrivés à la route, Camille nous invite à une « pause rhabillage ». « On va se réfugier chez Honorat » nous dit-il. Référence à la grotte de Saint-Honorat que nous visiterons tout à l’heure.

Nous arrivons au Col de l’Evêque (alt. 158 m). Sur la gauche, un sentier grimpe directement vers le Pic du Cap Roux.

Mais Camille nous dit : « Nous commençons par la grotte ». Nous suivons donc la route en direction de la Sainte Baume. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-006

Puis, tout en marchant, Camille nous montre les sommets que l’on voit sur notre droite : « Le premier, c’est le Pic de l’Ours, puis le Pic de l’Escale. Plus à gauche, c’est le Mal Infernet et le Rocher du Gravier ».

A présent, le ciel s’est assombri, l’air est humide. Nous marchons à bonne allure. Devant nous se dresse le Pic du Cap Roux et le Saint Pilon. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-007

Nous atteignons la Sainte Baume. Il est 10 h 15, l’heure de la pause casse-croûte.   2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-009

Puis Camille nous entraîne dans un sentier en sous-bois, pour voir la « grotte d’en bas », petite grotte moins célèbre que celle de St Honorat.

Nous attaquons un petit sentier qui monte en lacets à travers une magnifique chênaie. Au-dessus de nous se dressent de hautes falaises tourmentées. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-010

Nous grimpons maintenant un escalier en corniche au- dessus du vide. Attention ! Les marches sont humides et glissantes. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-011

Enfin nous descendons un petit escalier, pour arriver à la grotte de Saint-Honorat (alt. 240 m). Ce lieu est un ermitage où s’était retiré Saint-Honorat à la fin du IV° siècle, avant de gagner les îles de Lérins.2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-012

Après une courte pause, nous rebroussons chemin.

Dans la descente, nous bifurquons sur la droite pour rejoindre le sentier qui mène au Pic du Cap Roux. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-013

Nous progressons en sous-bois puis traversons un vaste pierrier.

A présent la vue se dégage sur la baie de Cannes, le Cap d’Antibes, les îles Ste Marguerite et St Honorat. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-014

Nous poursuivons sur le sentier qui domine la mer, à plus de 400 m d’altitude. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-015Encore une petite grimpette et nous atteignons le sommet du Pic du Cap Roux (alt. 454 m).

« Départ à 13 heures ! » nous prévient Camille. Car c’est ici, au sommet que nous allons déjeuner. « On a fait un dénivelé de 504 mètres ! ». Ce n’est pas mal ! 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-016

Pendant que nous attaquons notre pique-nique, Camille énumère pour nous les caps que l’on distingue sur la mer : la pointe des Issambres, la pointe de Ste Maxime et tout là-bas, la pointe de St Tropez et le Cap Camarat.

Pendant que nous déjeunons, des marcheurs nous rejoignent : un couple, une famille. Bientôt nous voici une vingtaine de randonneurs installés au sommet. Car le Pic du Cap Roux est une belle balade, très fréquentée en période de vacances.

D’autant que le soleil brille enfin, nous laissant admirer à loisir le paysage magnifique. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-018

Nous prenons une photo de groupe avant d’attaquer la descente. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-020

Cette fois-ci, la vue est encore plus belle, sous les rayons du soleil.

Camille s’arrête pour nous permettre d’admirer le paysage. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-021

« A gauche, vous voyez le Pic de l’Ours. Plus bas, c’est la Baisse des Sangliers que nous allons rejoindre. Il va donc nous falloir descendre, puis monter jusqu’au Col des Lentisques. Ensuite ce sera une belle descente !! ».

En attendant, nous suivons le sentier qui alterne passages en sous-bois et traversées de pierriers. Bien caillouteux ce sentier !

Enfin nous atteignons le col de l’Evêque.

Nous prenons la route qui monte au col des Lentisques. A droite, un sentier longe la route. « Tu ne prends pas le sentier ? » demande Gérard à Camille.

« Non ! J’en ai assez des cailloux ! » lui répond celui-ci. Ca tombe bien, nous aussi ! 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-022

Nous montons donc par la route. Voici à nouveau le Pic d’Aurelle qui se dresse devant nous. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-023

Avant d’atteindre le col des Lentisques, le groupe de tête marque une pause à la Baisse des Sangliers. Avec en arrière-plan le Pic de l’Ours.

Arrivés au col, nous marquons une dernière pause avant d’aborder la descente finale. 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-024

Longue, très longue descente de 250 m de dénivelé, par un chemin raviné et caillouteux !

Enfin nous atteignons la voie ferrée puis nos voitures.

Et pour terminer cette belle journée, nous allons prendre un pot. Où ça ? A Boulouris ! Où nous dégustons avec plaisir un savoureux gâteau aux pommes préparé par Marinette.

Une belle journée s’achève... Pic du Cap Roux 2011


Merci Camille, pour cette très très belle randonnée de fin d’année.

 

Et meilleurs vœux à tous !

 

Les photos sont de Gérard et de Maurice.  

 

Encore quelques photos :

  2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-017

Le groupe au sommet 2011-12-29 Le Pic du Cap Roux-019

Paysage vu du Pic du Cap Roux

 

Prochaine rando : Jeudi 05 Janvier à 8 H 00 : Pont Saint-Jean (83 – 06). Le Sommet du MARSAOU

Randonnée en boucle sur pistes et sentiers parfois très raides. Magnifiques vues sur la mer et l’Estérel.

Circuit N° 1 : L : 14 Km 615. Dh : 700 m. D : 5 H 00. Moyen Alto    . Repas et boisson tirés du sac.   

Circuit N° 2 : L : 13 Km 818. Dh : 565 m. D : 5 H 00. Moyen Médio. Repas et boisson tirés du sac.

Animateurs : N° 1 Camille Cloutour : 06.81.79.89.39 – N° 2 Jean Borel : 04.94.95.87.73  Boulouris N° 548

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 09:10

Châteaudouble : le Château de La Garde

2011-09-15 St Vallier-les Audides-001Aujourd’hui, Joël nous emmène randonner à partir de Châteaudouble, au-dessus des gorges de la Nartuby.

Joël est ravi : Nous sommes 17 randonneurs au départ. Ce qui fait un très beau groupe ! 2011-12-22 Châteaudouble-0012011-12-22 Châteaudouble-002

 

Nous accueillons parmi nous le fils de Jean-Louis, Martin. Bienvenue !

Nous cheminons à travers Châteaudouble. Nous voici sur la place du Purgatoire. Nous la quittons bien vite, cela va de soi, pour monter au paradis.  

Le paradis, c’est, tout en haut du village, une esplanade ensoleillée qui domine de 130 mètres les gorges de la Nartuby. 2011-12-22 Châteaudouble-005

Joël nous explique pourquoi la rando a été modifiée. « Les inondations de début Novembre ont entraîné des affaissements de terrain, fait disparaître des sentiers, emporté des passerelles. La randonnée initiale, dans les gorges de la Nartuby, devenait acrobatique et dangereuse.   Chateaudouble 2011

Nous avons donc décide, Jean et moi, de la remplacer par une rando plus courte. Elle fera 9 km et 469 m de dénivelé ».   2011-12-22 Châteaudouble-006

La vue sur la vallée est superbe et nous resterions volontiers à nous prélasser au soleil. Mais la randonnée nous appelle. 2011-12-22 Châteaudouble-004

Avant de redescendre, nous prenons une nouvelle photo de groupe.2011-12-22 Châteaudouble-007
Nous quittons Châteaudouble par un petit chemin qui descend gentiment au soleil. 2011-12-22 Châteaudouble-008

Puis nous longeons la route départementale. Bientôt un panneau indique que la route de Draguignan est coupée, suite aux affaissements de terrain. 2011-12-22 Châteaudouble-009

Nous empruntons un sentier qui grimpe sur la gauche.

Quelques instants plus tard, nous marquons une pause : c’est l’heure du casse-croûte.

Joël en profite pour nous parler de Châteaudouble : « Châteaudouble doit son nom au fait que l’ancien village était défendu par deux forts, ce qui lui a valu les noms de Castel Diabolicum, Castel Duplum,… puis Châteaudouble. Les habitants s’étaient établis bien avant l’arrivée des Romains dans le fort de la Tour, à l’emplacement du cimetière actuel. La tour, dite «sarrasine», construite au Moyen Age (XI° siècle), semble veiller sur l’étroite voie de passage.

De l’ancien château subsiste un donjon très abîmé, construit semble-t-il par Arnaud de Villeneuve. 2011-12-22 Châteaudouble-010

Le château de la Garde, situé de l’autre côté de la Nartuby, domine le site sur une crête rocheuse à 607 mètres d’altitude. En 1235, les châteaux de Châteaudouble et de la Garde appartiennent au même seigneur.

En 1304, les deux châteaux deviennent propriété du comte de Provence Charles II d’Anjou. En 1348, la reine Jeanne cède le château de la Garde à Arnaud de Villeneuve. En 1438, le château de la Garde est déclaré inhabité ». 2011-12-22 Châteaudouble-011

Nous reprenons notre grimpette. Il fait beau, le soleil brille. Mais nous restons couverts, car l’air est frisquet.

A présent nous dominons Châteaudouble. D’ici on aperçoit l’ancien chemin muletier, seul accès au village jusqu’au XIX° siècle, avant que l’on ne perce un tunnel dans le rocher.2011-12-22 Châteaudouble-013
Et au-dessus de nous, voici les ruines du Château de la Garde.

Nous pénétrons à présent dans une zone de silence.

« Chut ! Nous approchons du Château de la Garde ». Non, ce n’est pas le vieux château ! Il s’agit du domaine viticole, le plus haut du Var, à 590 m d’altitude. Le voici tout en bas, sur notre gauche. 2011-12-22 Châteaudouble-014

Et pourquoi marchions nous en silence ? Parce que nous empruntons une piste interdite, même aux randonneurs.

Nous la quittons bien vite. Joël nous fait prendre un sentier qui grimpe à travers bois. « Nous allons vers le sommet de la Colle Pelade » nous dit-il. Et Joël ajoute : « Nous n’avons pas reconnu cette partie ».  

Le sentier grimpe à travers les taillis. Bien tracé au départ, il disparaît peu à peu. Nous nous frayons un chemin parmi les arbustes aux branches traîtresses.    2011-12-22 Châteaudouble-015

Quand soudain nous entendons des voix en contrebas. Nous constatons alors que nous avons perdu nos serre-files, Daniel et Jacky, ainsi que Michel et Martin. Où sont-ils donc passés ?

Jean, Joël les appellent. Pas de réponse ! Sans doute n’ont-ils pas vu que nous quittions la piste.
Joël rebrousse chemin et part à leur recherche. « C’est une rando exploration » nous explique Jean. « Cette partie n’était pas prévue ».

Voici enfin Joël qui ramène ses brebis égarées.

Nous poursuivons notre grimpette en sous-bois. Sur la gauche, la vue est dégagée. On aperçoit la mer, le mont Vinaigre. 2011-12-22 Châteaudouble-016

« Nous sommes ici à 615 m » nous dit Joël. « Et le sommet de la Colle Pelade est à 656 m ».

Mais pour l’atteindre, il faudrait nous aventurer à travers les broussailles. « Et aurons nous une belle vue, là-haut ? » Pas sûr !

Nous renonçons donc. Nous nous contenterons de cette magnifique vue, un peu étriquée, sur 45 ° à peine !

Nous faisons demi-tour et redescendons à travers bois. Attention aux branches qui piquent et griffent, agrippent les bras et rabotent le crâne !

Enfin voici la piste que nous avions quittée. Fin de la variante ! 2011-12-22 Châteaudouble-017

« On aurait pu rester sur la piste » remarque l’un de nos serre-files.

Nous poursuivons notre chemin. Quand soudain le paysage se dégage. Une clôture apparaît. Derrière elle, une rangée de panneaux solaires. Non pas une rangée, mais des dizaines de rangées ! 2011-12-22 Châteaudouble-018

Nous longeons le grillage, stupéfaits de voir ces milliers de panneaux solaires installés sur près d’un kilomètre.
Arrivés à l’extrémité du terrain, Joël nous propose de pique-niquer sur un talus, en lisière d’un bois. Avec devant nous, une vue remarquable sur une forêt de panneaux photovoltaïques.
2011-12-22 Châteaudouble-020

Nous déjeunons avec appétit, … et avec soif, si l’on en juge par le nombre de bouteilles qui circulent. 2011-12-22 Châteaudouble-021

Après le café, Joël nous invite à reprendre la route.2011-12-22 Châteaudouble-022
Nous longeons le deuxième côté du « parc solaire », quand tout à coup : « Stop ! Jean-Louis a oublié ses bâtons ! ».

Tandis que Jean-Louis rebrousse chemin, nous avançons jusqu’au bout du terrain pour consulter le panneau d’informations du Parc Solaire. 2011-12-22 Châteaudouble-023

C’est alors que trois randonneurs (Jacky, Maurice, Michel) quittent le groupe en catimini. Sans autorisation du chef ! Enfreignant ainsi une règle fondamentale du code du randonneur. 

Le panneau d’informations nous apprend que ce parc solaire de 12 Mw, a été construit à l’initiative de la commune de Figanières. Il couvrira la consommation de 4560 foyers et permettra d’économiser 4726 tonnes de CO2 par an. 2011-12-22 Châteaudouble-024 

Mais voici Jean-Louis qui arrive à grandes enjambées, tout penaud.

Puis nos trois contrevenants nous rejoignent. Un technicien leur a dit que l’installation était opérationnelle depuis … aujourd’hui même !

Avant de repartir, Joël nous précise : « Nous allons descendre … puis remonter ». Nous voilà prévenus !

Nous reprenons notre route, pour nous arrêter cinq minutes plus tard. 2011-12-22 Châteaudouble-025

Jean et Joël, penchés sur leurs cartes, se concertent. Sous le regard amusé de Dominique. 2011-12-22 Châteaudouble-027

Enfin nous attaquons la descente vers la Nartuby. Descente en sous-bois, sur un tapis de feuilles mortes, parsemé de cailloux. 2011-12-22 Châteaudouble-029

« On arrive à la chapelle Saint Jean »  nous dit JoëL. Et il ajoute : « On va remonter d’environ 100 mètres, c’est rien du tout ».

Mais avant de remonter, il nous faut franchir la Nartuby. 2011-12-22 Châteaudouble-031

Nous traversons la route. En face de nous, la passerelle qui enjambait la rivière est malheureusement détruite. 2011-12-22 Châteaudouble-032

Nous descendons prudemment le talus pour atteindre la rive de la Nartuby.

Il n’y a pas vraiment de gué. Mais en sautant de rocher en rocher, on doit pouvoir passer. 2011-12-22 Châteaudouble-033

Jacky, Jean, Joël, Jean-Louis, Michel donnent la main ou le bâton aux moins assurés d’entre nous. 2011-12-22 Châteaudouble-035

Attention ! Certains rochers peuvent glisser ! 2011-12-22 Châteaudouble-036

Jean, voulant aider Daniel, mettra ainsi les pieds dans l’eau. 2011-12-22 Châteaudouble-034

Le blogueur, très à l’aise (!!), ferme la marche. 2011-12-22 Châteaudouble-037

Et nous voici tous sains et saufs, sur l’autre rive. 2011-12-22 Châteaudouble-030

La grimpette jusqu’à Châteaudouble n’est plus qu’une formalité. Nous rejoignons la route qui pénètre dans le village par une porte percée dans un énorme rocher.
Nous regagnons nos voitures. Et pour clore cette belle journée, nous allons prendre un pot bien mérité à Figanières.


Merci Joël, pour cette très belle randonnée, pleine de surprises. Et Joyeux Noël à tous !  

 

Merci aux photographes : Gérard, Jean et Jean-Louis.  

 

Encore quelques photos :

  2011-12-22 Châteaudouble-003

Place du Purgatoire2011-12-22 Châteaudouble-026

Châteaudouble2011-12-22 Châteaudouble-028

Forêt de panneaux solaires 2011-12-22 Châteaudouble-019

Pont détruit sur la Nartuby 2011-12-22 Châteaudouble-038

 

Prochaine rando : Jeudi 29 Décembre à 8 h 00 : SAINT – RAPHAEL - Le Pic du Cap Roux

 

Par pistes et sentiers, nous grimperons à un sommet prestigieux, le Pic du Cap Roux, en passant par la Ste Baume

L : 12 Km 200. Dh : 590 m. D : 4 H 30 – Niveau : Moyen Alto.

Animateur : Camille Cloutour – 06.81.79.89.39                                                                         

 

Itinéraire d’accès :

Prendre la  RN 98 en direction de Cannes. Au Trayas, après un panneau accroché sur un mur de soutènement annonçant « Corniche de l’Estérel », vous trouverez sur votre droite le parking de la Calanque du Morland, juste avant l’hôtel restaurant, lieu de stationnement pour nos véhicules.

Coût du trajet A R : 36 Kms x 0 € 20 = 7 Euros 20                                                          

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article